Salut !

Donc ! Voila une fic sur un mes univers favori, celui de Chérub !

Je tiens juste a vous dire, que ce chapitre est un prologue ! C'est a dire, que si il finit, dans le vide, c'est normal !

J'ai rajouté le premier chapitre, de facon a ce que vous ne vous ennuyer pas trop.

Une derniere petite chose, ces deux chapitres sont des pilotes ! Cad, que si ils n'ont pas de succes, je ne continuerai pas, désolé !

Voili voilou !

Bonne lecture !

Et pour lire la premiere partie de ce chapitre, je vous conseille d'écouter Down with the sickness de Disturbed !


-Can you feel that ?

Il se tenait droit au centre de la pièce. Son ordinateur, allumé, laissait entendre le son d'une chanson de Disturbed. Après avoir vérifié que les murs étaient bien insonorisés, il avait branché son micro. On avait beau lui dire qu'il chantait bien, il avait horreur que des gens qu'il le connaissent l'entendent.

-Oh shit...

L'instrumental de la chanson résonnait dans la salle. Il se préparait au précouplet, qu'il aimait tant... Plus que 2 mesures... 1...

-OH AH AHAHAHAH

Un petit headbang pour la forme. Puis les paroles. Au ton près. Il adorait chanter sur ses chansons préférés. Un sourire s'étala de plus en plus sur ces lèvres, au fur et à mesure qu'il chantait. Il ne vivait plus que pour ça. Et pour Chérub. C'était les deux entités qui l'avait sorti de la merde.

-Get up, Come on get down with the sickness !

Get up come on get down with the sickness !

Get up...

Tiens ? Des pas ne venaient ils pas de résonner de l'exterieur ? Il arrêta la musique, et se dirigea vers la porte. Qui pouvais bien être dehors à cette heure ci ? Et dans ce coin paumé du campus en plus ? Il s'était isolé exprès.

Il ouvrit la porte de la grange désaffectée du campus de Cherub, savourant un court instant l'air frais de cette nuit de juillet. Il faisait bon et une douce brise soufflait tranquillement dans ses cheveux méchés blanc. Il regarda la Lune une seconde puis baissa les yeux. Zara, la directrice du campus, était planté devant lui, et le regardai d'un regard peu hospitalier.

-Et merde... Souffla le jeune homme.

-Mattew, dans mon bureau. Et vite.

Mattew Jordisson. 16 ans. A Chérub depuis ses 9 ans, après l'emprisonnement de son père, Jack Stricken, pour détention et usages de stupéfiant, viol, et acte de barbarie sur mineur. Heureusement, le viol n'avait pas été réalisé sur la personne de Mattew. Il avait été sélectionne pour ses grandes capacités de réflexion et ses réflexes incroyables au combat. On lui découvrit, également, plus tard, des aptitudes de sniper.

Il réussit brillamment ses 100 jours, et avait même été félicité indirectement par Large pour son endurance. Si son T shirt bleu marine lui as été accordé à sa première mission, il dut attendre plusieurs mission avant d'avoir d'avoir son t shirt noir. Pour la simple et bonne raison, que à plusieurs reprises, un autre agent lui avait fait de l'ombre. Il avait été jusqu'à falsifier ses rapports de mission. Mais tous les professeurs et ses directeurs de mission s'accordent a dire qu'il aurait du être le plus jeune T shirt noir que Chérub ais jamais vu.

Ses amis le décrivent comme quelqu'un de plutôt expansif, ce qui est étonnant, étant donné tout ce qu'il a vécu. Ses passions sont la musique et les jeux vidéos. Le bruit court également qu'il aime s'adonner au chant, même si ce n'est que sous la douche, se défends-t-il. Il est d'un naturel gai, mais peu devenir vraiment mauvais si on le provoque. Il se met vite en colère, à un caractère explosif. Mais il deviens rarement agressif. Pour qu'il devienne violent, il faut qu'il soit de mauvaise humeur, ce qui est rare. Et dans ce cas là, il faut au moins 2 adultes pour le canaliser. Il a une force brute déconcertante, et, allié a ses réflexes affûtés par les arts martiaux, cela fait de lui un guerrier d'une puissance incroyable.

Il a écoper de peu de punitions. Mais elles étaient plutôt grave. Abstenu de mission pendant 6 mois après un acte de violence incroyable qui envoya un T shirt blanc à l'hôpital avec les bras droit cassé, l'épaule gauche déboîtée, le nez cassé, et trois côtes flottantes brisées. Il semble bon de préciser que Mattew n'as pas pris un seul coup lors de cet accrochage. Cette punition est toujours en vigueur au grand désespoir de l'intéressé. Une autre fois, et ce qui est beau, c'est qu'il est venu se dénoncer, il avait fumer du cannabis lors d'une mission. Sa punition a été 160h de travaux d'intérêt général.

En résumé, c'est un très bon éléments, si il pouvait se débarrasser du côté violent de sa personnalité.

Zara ferma le dossier et le posa sur le bureau. Elle regarda l'adolescent, qui semblait vraiment gêné.

-Qu'est ce que tu fichais dans cet entrepôt, Mattew ?

-Euh... Hésita-t-il, penaud, Pas grand chose Zara... Je te jure... Rien qui est interdit par le règlement...

Zara regarda le jeune homme. Elle se doutai bien qu'il n'avait rien fait d'illégal. Elle le connaissais depuis 7 ans et elle l'aimait beaucoup. Il était un peu comme son premier fils. Mais même si elle était désaffectée, la grange était équipé d'un service de sécurité, qui avait été déclenché plusieurs fois, et, toujours par Mattew. La femme le savait car elle avait été vérifié qui était là, discrètement, en guettant la sortie de l'entrepôt.

De son côté, le chanteur remerciait Dieu que Zara n'aie pas eu la merveilleuse idée de regarder à l'intérieur. Elle aurait vu son magnifique pied de micro et aurait tout compris. La, il avait juste à sortir un gros bobard. Il réfléchit sans le laisser paraître. Qu'est ce que l'on pouvait faire dans une grande grange comme ça ? Quelque chose pour être seul. Quelque chose dont on as honte. Mais qui nécessite plus de place qu'une chambre.

-Je m'entraînais à un nouvel art martial, fit il.

-Ah oui ? Demanda Zara, Et lequel est ce ?

-Le Krav Maga. C'est un art israélien. Il consiste a mettre hors d'état de nuire le plus vite possible, et le plus efficacement. Sans aucune limite de combat.

Il ne mentait qu'à moitié. Il était réellement en train d'apprendre ce sport. Il avait demandé au sensei quelques conseil, et avait même mené ses propres recherches personnelles.

Zara le regarda d'un air amusé.

-Tu mens bien, Mattew. Mais le Krav Maga, ça se pratique à deux. D'autant plus quand on est débutant.

-...

Merde.

-Bon bah je crois que le mieux, c'est d'aller voir ce qu'il y a dans cette foutue grange ! Lança la proviseur.

Il réfléchit très vite. Le mieux, c'était de le dire maintenant. Dans tout les cas, elle le découvrirai...

-Bon, d'accord Zara. Je vais te dire ce qu'il y a, là bas...

-Tu en as mis du temps à te décider !

-Mais je veux vraiment que tu le garde pour toi, Zara, j'ai pas envie que ça se sache...

-Crache le morceau, mon grand.

-Bah, en fait, je chante. Et comme je veux que personne ne m'entende, je m'installe là bas, la nuit, et je suis tranquille...

Un silence se fit. Elle lui sourit.

-Bah, voilà ! Suffisait de le dire !

-Quoi ? C'est tout ? Demanda Mattew étonné

-Non, c'est pas tout ! Tu peux utiliser la grange quand tu veux !