Auteur: Legma

Titre: Dissonance

Ship: Densi

Rating: K+

Résumé: Deeks accepte d'aller en infiltration pour le LAPD alors qu'il est un Agent du NCIS à présent. Une décision que refuse Kensi et qui les poussera à se disputer et à remettre en question leur relation.

Disclaimer: La série ne m'appartient pas, sauf s'ils veulent que je m'occupe de la saison 4 ^^

Note de l'auteur: Je sais que je dois écrire les suites d'autres fics et que j'ai aussi une grande fic dont je parle depuis longtemps, à poster. Mais aucune n'est terminée ^^' Donc pour patienter, voici une petite fic de trois chapitres. J'espère qu'elle vous plaira ;)

Merci à oyster, mon testeur personnel, pour son aide toujours précieuse!

Bonne lecture :)

oOoOooOoOo

Dissonance

La pleine lune éclairait d'une douce lumière les rues de la ville et offrait une nuit calme et emplie de sérénité à ses habitants.

C'était le cas dans cette chambre sombre du fait des volets fermés où l'Agent Blye dormait paisiblement, après avoir eu une soirée pleine d'amour avec son compagnon.

Malgré la couverture qui reposait sur son corps nu, un léger frisson la parcourue et la réveilla. Les yeux toujours clos, elle roula vers l'autre côté du lit dans l'espoir de trouver la chaleur d'un corps masculin mais tout ce que ses jambes rencontrèrent fut des draps froids. Ouvrant lentement les yeux, elle laissa sa main glisser vers l'oreiller et eut la confirmation qu'il n'était plus là.

- Deeks ? appela-t-elle doucement d'une voix ensommeillée.

Elle ne voulait pas s'inquiéter pour rien. Après tout il était peut-être parti aux toilettes… Seulement il ne répondit pas.

Maintenant clairement réveillée, elle décida de se lever.

Allumant la lampe de chevet, elle récupéra sur le sol sa culotte et l'enfila avant de faire de-même avec le maillot du jeune homme qui lui arrivait juste en dessous des fesses. Pieds nus, elle sortit de la chambre et s'aventura tranquillement dans le couloir. Remarquant en chemin qu'il n'était pas aux toilettes, elle pénétra dans le salon et s'arrêta un instant en le trouvant enfin, debout en regardant dehors, vêtu d'un simple caleçon.

Bras droit plié en hauteur contre la fenêtre, la lumière du réverbère l'éclairant faiblement, il était perdu dans ses pensées et n'entendit pas la jeune femme l'appeler une seconde fois. Il revint cependant à ses esprits lorsqu'il sentit deux paumes de mains remonter lentement le long de sa colonne vertébrale avant d'aller trouver place sur chaque pectoral et être remplacer par de douces lèvres qui se posèrent dans le milieu du dos pour y laisser un doux baiser.

- Est-ce que ça va ? lui demanda-t-elle en plaquant le profil du visage contre son dos.

Il baissa les yeux et lui caressa une de ses mains.

- Oui. Je n'arrive pas à dormir, c'est tout.

- Qu'est-ce qui te tracasse ?

- Rien. Ne t'en fais pas, retourne te coucher, déposa-t-il un baiser sur le dos de sa main. Je te rejoins après.

- Deeks…

- Va.

Il lui lâcha la main, l'invitant ainsi à se retirer et retourner dans le lit, mais elle n'y fit rien. Pas convaincue et inquiète de sa réaction, elle glissa les mains jusqu'à sa taille, posa le front contre son dos et souffla discrètement en fermant les yeux.

- Est-ce que…j'ai fait quelque chose qu'il ne fallait pas ?

- Quoi ? s'alerta-t-il en se tourna vers elle. Non, non, pas du tout.

Il lui attrapa les mains et la regarda droit dans les yeux en souriant.

- Ne t'inquiète ma puce, tu n'a rien fait de mal.

- Tu es sûr ? Parce que déjà hier je t'ai senti distant avec moi et

- Chuuut, la coupa-t-il dans un chuchotement en prenant son visage en coupe. Ça n'a rien à voir avec ce que tu aurais pu faire, j'te l'promets.

Et pour lui prouver qu'il était sincère, il l'embrassa tendrement. Bien qu'elle appréciât le geste, elle n'en restait pas pour le moins perplexe de sa raison. Rompant le baiser, ils se mirent front contre front.

- Alors dis-moi ce qu'il se passe, lui caressa-t-elle la joue. Je vois bien que ça ne va pas, Deeks. Parles-moi…

Expirant profondément, il se recula d'elle et se remit face à la fenêtre en appuyant les avant-bras sur le rebord.

- Ce n'est rien, Kensi, j'suis juste…

Il baissa la tête, ne sachant pas vraiment comment lui annoncer les choses.

- Préoccupé ? posa-t-elle une main sur son épaule.

- Ouais, souffla-t-il.

- Tu sais que tu peux tout me dire, Deeks.

- Oui je sais, seulement… Ecoute, j'ai pas envi que tu réagisses mal.

- C'est si mauvais que ça ? s'inquiéta-t-elle d'un coup. Deeks ?

Ne lui répondant pas, elle passa en dessous de son bras et vint se mettre entre la fenêtre et lui afin d'avoir toute son attention.

- Je t'écoute, Deeks.

Ne pouvant échapper à son regard, il tendit les bras ne s'appuyant plus qu'avec les mains, et essaya de lui parler sans qu'elle se braquât.

- Bates m'a appelé hier dans la matinée.

- Le LAPD ? fronça-t-elle les sourcils. Qu'est-ce qu'il voulait ?

- Il… m'a demandé si je pouvais l'aider avec une enquête.

- Oh. Une infiltration…

- Yep.

- Et comment a-t-il réagi quand tu lui as dit non ?

- Et bien…je ne l'ai pas fait, en fait.

- Comment ça ?

- Je lui ai dit que j'allais y réfléchir.

- Quoi ? Mais…Deeks, tu es un Agent du NCIS maintenant, tu n'as plus à travailler pour lui, sourit-elle en posant une main sur son biceps.

- Il a besoin de moi.

- Oui, et bien dans ce cas il peut te demander conseil mais en aucun cas il peut te reprendre pour faire le sale boulot.

- Il ne me l'aurait pas demandé s'il avait une autre solution…

- Ne m'dis pas que tu comptes accepter ? le regarda-t-elle surprise.

- Je n'ai pas le choix.

- Bien sûr que si !

Elle se dégagea de lui en le poussant de son passage tandis qu'il la suivit du regard, étonné de sa réaction.

- Kensi…

- Pourquoi tu ne m'en as pas parlé hier ? se retourna-t-elle vivement vers lui les mains sur les hanches.

- Parce que j'avais besoin de réfléchir, seul.

- Seul ? Deeks, je suis ta partenaire et ta petite amie. Tu n'me fais donc pas confiance pour t'aider à faire un choix ?

- Ça n'a rien à voir. Je devais faire le point de mon côté. Et…et je voulais justement éviter qu'on se dispute pour ça. Ça me concerne uniquement et moi seul doit faire le choix !

- Non, ça me concerne aussi, j'te signale ! Dans une relation, on doit tout se dire et sa fonctionne également dans un partenariat ! Depuis le temps qu'on est ensemble je pensais que tu avais compris cela.

- Oui, et moi je pensais que tu serais justement celle qui comprendrait le mieux ma décision !

- Et bien désolée, mais non ! Je n'peux pas !

Enervée, elle croisa fermement les bras sous sa poitrine et baissa la tête. Se rendant compte de la tournure de la situation, il se calma et s'avança vers elle.

- Kens'…

Il voulut lui toucher le bras mais celle-ci l'en empêcha en se décalant.

- S'il-te-plaît, soupira-t-il.

- Pourquoi, Deeks ? lui demanda-t-elle d'une petite voix.

- Pourquoi quoi ?

- Pourquoi tu veux accepter de faire cette infiltration ?

Elle releva alors la tête et quand il rencontra son regard, il sut qu'il devait jouer la franchise.

- Parce qu'un de mes anciens alias a déjà eu affaire avec le type qui est suspecté de revente d'armes aux gangs de L.A.

- Et…combien de temps durerait cette mission ?

- Une semaine, tout au plus.

- Tout au plus, répéta-t-elle amèrement. Je vois.

Laissant tomber les bras le long du corps, elle partit s'asseoir sur l'accoudoir du canapé suivit de près par le jeune homme qui s'accroupit devant elle. La voyant silencieuse, les mains jointent entre les cuisses, il lui caressa doucement les mollets.

- Je sais que ce n'est pas facile pour toi car je suis un Agent maintenant. Je comprends tout à fait ton point de vue, ma puce et ça n'me plaît pas forcément mais

- Alors ne le fait pas, le coupa-t-elle.

Soupirant, il arrêta ses gestes et amena une main à son visage où il écarta derrière son oreille des mèches rebelles avant de la poser sur sa joue, la forçant ainsi à le regarder.

- Tu sais qu'je dois.

- Quelqu'un d'autre pourrait y aller.

Elle avait vraiment espoir de le faire changer d'avis. Même si elle se doutait qu'il ne reviendrait pas sur sa décision, elle devait essayer.

- Ça lui prendrait trop de temps pour approcher le gars et avoir sa confiance… Tu sais comment ça fonctionne, Kens'.

- Oui, je sais, souffla-t-elle en se levant.

Il la regardait faire les cents pas, se passant les mains sur le visage et dans les cheveux. Il voyait bien qu'elle n'était pas prête à accepter.

- Tu auras un suivi ?

- Comme à chaque infiltration.

- Oui, sauf qu'à chaque infiltration avec le LAPD, ça se passe mal ! Le NCIS devrait être sur le coup…

- Bates et Hetty n'en ont pas fait mention.

- Hetty est au courant ? s'étonna-t-elle.

- Elle l'a appris en même temps que moi.

- Bien, dans ce cas, elle sera obligée de nous mettre sur le coup car je viens avec toi !

- Quoi ? Non, Kensi, tu n'peux pas faire ça.

- Et pourquoi pas ? Je suis ton partenaire et tu es un Agent, donc ma présence est plus que justifiée.

- Il en est hors de question, l'arrêta-t-il de la main.

- Oh que si !

- Non ! T'as place n'est pas là-bas.

- Et la tienne non plus ! Bon sang, Deeks, pourquoi tu ne veux pas comprendre ça ?

- J'ai prêté serment !

- Non ! cria-t-elle en le regardant droit dans les yeux. A la seconde où tu as signé pour le NCIS tu n'avais plus rien à voir avec le LAPD ! Non, Deeks ! Ta place est au NCIS ! Auprès de moi !

- Alors nous y voilà…

- Quoi ?

- Pourquoi es-tu si égoïste ?

- Egoïste ? s'exclama-t-elle.

- La seule raison pour laquelle tu veuilles que je refuse c'est uniquement pour que je reste avec toi ! Sauf que tu n'es pas toute seule, Kensi ! En acceptant cette mission je peux empêcher des gosses de se faire tuer ! Tu saisies, ça ? Je suis le seul à pouvoir le faire. Le seul ! Et que tu l'acceptes ou non, j'irai !

Et dans une furie à en faire trembler les murs, il la contourna et alla directement dans la chambre.

Sous le choc de ses paroles, elle réussit tout de même à contenir les larmes qui s'étaient accumulées au fur et à mesure et alla à sa suite. S'arrêtant à l'encadrement de la porte, elle le vit en train de finir de s'habiller avant de fourrer du linge propre dans un sac.

- Qu'est-ce que tu fais ? demanda-t-elle d'une voix frêle.

- Je pars au LAPD.

- Mais il est 4h du matin.

- La mission débute à 7h et j'ai besoin de me préparer.

- Deeks, s'avança-t-elle d'un pas.

- J'pensais pouvoir le faire ici, mais je n'ai pas le soutien que j'attendais, déclara-t-il tristement.

- S'il-te-plaît, Deeks.

- La discussion est close.

Ne lui accordant aucun regard, il passa à côté d'elle mais fut contraint de s'arrêter quand elle lui attrapa la main.

- Reste, le supplia-t-elle alors qu'il lui tournait le dos. Je t'en prie, Deeks, n'y vas pas.

Touché par le son de sa voix, il lui fit face et toute la colère qu'il avait pu avoir plus tôt se dissipa lorsqu'il la vit sur le point de pleurer. Et puis, une larme glissa sur sa joue avant qu'une deuxième de l'autre œil l'imitât.

- J'ai besoin de toi.

- Oh, Princesse…

Ne pouvant s'en empêcher, il l'amena dans une étreinte à l'aide de son bras libre et lui embrassa le haut de la tête tandis qu'elle s'agrippait fermement à son t-shirt en refoulant ses sanglots.

- J't'en supplie, reste.

- J'reviendrai, Kensi.

- Mais

- Tout se passera bien, j'te l'promets.

- Non, secoua-t-elle la tête. Tu pourrais y laisser ta vie.

- Quand je suis au NCIS aussi.

- Non…

Elle se recula alors suffisamment de lui pour le regarder de ses yeux larmoyants.

- Non, Deeks, parce que tu as un soutien avec toi et…et j'en ai un aussi avec moi mais la dernière fois que tu es partie en infiltration pour eux, je me suis retrouvée à l'hôpital parce que tu n'étais pas là pour assurer mes arrières.

Sa peur d'être à nouveau blessée tandis qu'il n'était pas là, ressurgit sans qu'elle ne pût le contrôler…

- Ce jour là, Deeks, tu m'as promis que tu resterais à mes côtés pour toujours. Tu te souviens ?

Flashback

Il était parti du LAPD dès qu'il avait reçu l'appel, sans même se soucier de l'infiltration qu'il préparait avec son patron. Avec une arrivée soudaine à l'hôpital, il s'était dirigé directement vers l'accueil pour avoir les renseignements nécessaires.

Ayant profitait de son petit voyage dans l'ascenseur pour reprendre haleine, il s'était dirigé ensuite à grands pas dans le couloir cherchant le numéro de chambre qui lui avait été donné. Une fois celle-ci trouvée, il s'arrêta devant et frappa doucement avant de pénétrer à l'intérieur sans permission. Il y vit alors ses collègues, Sam et Callen assis sur les fauteuils mis à disposition pour les visiteurs mais il ne s'attarda pas sur eux. N'allant pas plus loin dans la pièce, il regarda sa partenaire allongée sur ce lit aux draps bleus.

Elle était pâle et avait l'air complètement épuisée. Jamais il ne l'avait vu de cette façon. Et ça lui faisait peur. Aussi peur que lorsqu'il eut reçu cet appel expliquant que l'Agent Blye avait été admise d'urgence à l'hôpital pour une blessure par balle.

- Hé, dit-il doucement en s'avançant un peu plus.

La jeune femme tourna alors la tête vers la fenêtre. Voyant cela, Sam et Callen décidèrent de les laisser seuls, se doutant qu'ils avaient beaucoup de choses à se dire.

- Ça va aller, le rassura G en lui posant une main sur l'épaule.

Deeks acquiesça simplement de la tête, peu convaincu mais tout de même reconnaissant de son soutien.

Une fois seul, il se prépara à affronter sa partenaire qui avait l'air de lui en vouloir… . Frottant ses mains moites contre le haut de son jean, il alla se positionner au bout du lit.

- Comment vas-tu ?

- Je n'ai pas besoin de toi ici, tu peux repartir au LAPD, dit-elle aussi froidement qu'elle le pût malgré la douleur qui se réveillait.

- Oh, Kensi…

Se doutant de cette réaction, il amena avec lui la chaise et vint s'asseoir aux côtés de son visage. En colère, elle tourna la tête de l'autre côté, bien décidé à ne pas le regarder.

- Ne joue pas à ça avec moi, Kensi, souffla-t-il. Regarde-moi, s'il-te-plaît.

Elle n'en fit rien et ferma les yeux.

- Ecoute j'suis désolé. Je…Je suis venu dès que le message m'a été transmis et…Je suis vraiment désolé, Kensi. J'aurai dû être là, avec toi. J'le sais et tu as le droit de m'en vouloir pour ça mais…pas trop longtemps, d'accord ?

Malgré elle, Kensi ne put retenir un petit rire qu'elle se pressa d'étouffer. De toutes les réponses auxquelles il s'attendait, celle-ci était loin d'être sur la liste. Espérant que c'était bon signe, il prononça son prénom et la jeune femme décida enfin à rencontrer son regard.

- Hé, réitéra-t-il dans un murmure.

- Hé…

Lui souriant tendrement, il s'autorisa à lui repousser des mèches de cheveux présentes sur son front avant de venir lui caresser du pouce sa pommette.

- J'ai été effrayé d'apprendre la nouvelle, partenaire.

- J'ai eu peur aussi, avoua-t-elle bassement.

Elle n'osait pas le regarder dans les yeux. Comment pouvait-elle se montrer si faible devant lui ? Mais c'était lui, justement. Son partenaire. Marty Deeks.

- Je… J'ai pris l'habitude de t'avoir à côté de moi et… J'sais pas, soupira-t-elle. Je suppose que je pensais que tu avais mes arrières, comme tu le fais toujours.

- Tes arrières, tes côtés et tes devants, Kens', assura-t-il.

- Oui, enfin sauf que là c'était surtout les arrières.

Ayant ramené sa main sur le matelas, il l'étudia un instant, ses paroles passant en boucle dans la tête.

- Ne m'dis pas que tu…

Retenant un sourire rieur en voyant le regard noir qu'elle lui lançait, il essaya de garder pour lui ce qu'il venait de découvrir mais ne put s'empêcher de vouloir connaître les détails.

- La droite ou la gauche ?

Grognant contre lui, elle lui répondit tout de même dans une moue.

- Sur le côté de la fesse gauche.

- Oh, la plus musclée.

- Quoi ? s'étonna-t-elle.

- Rien. J'ai juste constaté ça la semaine dernière à la gym et…bref. Comment tu te sens ?

- Ça va… Pas vraiment en fait, sourit-elle en effaçant une larme naissante.

- Kensi, hé, dit-il doucement en lui attrapant la main.

- Ce n'est rien c'est juste que…Je n'aime pas quand tu n'es pas là avec moi parce que tu es occupé au LAPD. C'est débile, je sais mais…

Ne voulant pas craquer devant lui, elle se pinça les lèvres en baissant les yeux. Ne souhaitant pas la laisser dans cette détresse, il fit la seule chose qui lui passa par la tête et se pencha vers elle pour ainsi la prendre dans ses bras, leur tête allant se nicher dans le cou de l'un et de l'autre.

- A partir de maintenant, je ne quitterai plus, Kensi. Je t'en fais la promesse. Peu importe le LAPD, je resterai à tes côtés quoi

Fin du flashback

- Qu'il arrive, termina-t-elle le récit. C'étaient tes paroles, Deeks. Que peu importe le LAPD, tu resterais avec moi quoi qu'il arrive.

- Kensi…

- Tu l'avais promis. Et maintenant tu reviens dessus et tu acceptes cette enquête alors que c'est justement après que je me sois faite tirer dessus que tu as décidé de signer les papier d'Hetty pour devenir un Agent du NCIS et ainsi pouvoir me protéger comme un partenaire se doit de le faire ! J'suis pas égoïste, Deeks. C'étaient tes paroles, pleura-t-elle.

- Je…

Il était pendant un moment, sans voix. Ça lui arrachait déjà le cœur de la voir dans cet état, mais l'entendre en plus lui rappeler ses promesses d'il y a près d'un an, c'était innommable… .

- Ecoutes, tu ne seras pas seule, tenta-t-il de la rassurer. J'ai dit à Callen qu'il

- Callen ?

Elle recula d'un pas et s'essuya le nez tout en reniflant.

- Parce que Callen est aussi au courant ?

- Je devais le lui dire.

- Et moi dans tout ça ? Une fois de plus je suis mise à l'écart ?

- Non, bien sûr que non.

- Alors quoi ? Tu comptais m'le dire demain matin, dix minutes avant de partir ? C'est ça ?

- Pas du tout, tendit-il la main.

- Non, ne m'touche pas !

Mettant plus de distance entre eux, ses jambes allèrent se cogner contre le côté du matelas.

- Oh mon Dieu, respira-t-elle profondément.

Essayant de digérer les nouvelles, elle essuya ses joues énergiquement et croisa les bras en prenant un visage neutre.

Deeks aperçut sans souci le changement de réaction et sut qu'il n'y avait plus rien à dire. Largement attristé par sa réaction –alors qu'il pensait qu'elle le soutiendrait et lui dirait de faire attention à lui…- il ajusta sa prise sur la sangle du sac, s'apprêtant à partir.

- Je suis désolé, Kensi, dit-il sincèrement d'une voix enrouée par l'émotion.

- Moi aussi, ajouta-t-elle plus durement. Va-t'en, maintenant.

Il aurait aimé saisir une dernière fois son regard et pouvoir l'embrasser amoureusement, mais ce n'était de toute évidence pas dans les plans de son amante. Et alors qu'il tourna le dos, prêt à quitter la chambre, elle lui dit une phrase dont il aurait pu se passer.

- Ne t'attends pas à me trouver ici quand tu reviendras.

- Qu'est-ce que tu veux dire ? pivota-t-il lentement.

- Il est clair qu'on n'est pas fait pour être ensemble.

Ces mots fendirent l'air tel un sabre coupant une pastèque et un combat de regard débuta alors entre les individus. Mais face à la colère et la déception que transmettait celui du jeune homme, Kensi avala difficilement et posa ses yeux sur la commode à côté de lui, incapable de tenir plus longtemps.

- On en reparlera à mon retour, prévint-il posément.

Malgré son ton, elle pouvait entendre clairement qu'il était blessé, furieux et n'appréciait pas ses mots. Mots qu'elle avait dit sous l'effet de la haine, de la tromperie, et donc sans réfléchir. D'un coup, elle s'en voulut de les avoir dits mais lorsqu'elle entendit la porte d'entrée claquer, elle sut qu'il était trop tard pour revenir en arrière.

Sentant sa respiration s'accélérer et les larmes refaire surface, elle porta une main à la bouche et se laissa tomber sur le lit. Assise sur le rebord, elle enfouit ses sanglots contre sa main qui furent bientôt accompagnés d'une déferlante de perles salés.

Elle venait de le perdre… .

oOoOooOoOo

à suivre...

Et voilà. J'espère que ce n'était pas trop long à lire et que ça vous a plu. Comme vous le savez (pour la plupart), les fics que je poste sont déjà entièrement terminées donc vous n'aurez pas à attendre pour avoir la suite ;) Et bien, disons juste une semaine ^^

Merci de m'avoir lu et à la semaine prochaine.

Bises.

Legma.