Note de Jilano : "Bonsoir tout le monde ! Après Second Chance, nous avons décidé avec Caela, de traduire une autre histoire en parallèle, sachant qu'on s'est rendues compte qu'on avait largement le temps d'en assurer deux, et que la première avait suscité énormément d'enthousiasme. Ce sera donc encore une fois une fiction à chapitres (il y en a 42), que ShinigamiMailJeevas m'a très gentiment autorisée à traduire. Les publications seront également hebdomadaires. Pour l'instant, j'estime que le rating peut rester sur T, je l'annoncerai en note d'auteur quand on passera en M. Bonne lecture à tous, et reviewez ! (Sinon, Light a votre nom complet et visage en tête :D) Plus sérieusement, ce serait gentil de nous laisser un petit commentaire, en espérant que ça vous plaise !

Note de Caela : "Bonjour / Bonsoir à tous ! Nous voilà cette fois avec la traduction d'un MM. Faut bien varier un peu les pairings. :) En espérant que vous allez montrer autant d'enthousiasme qu'à la traduction de Second Chance. Merci à ShinigamiMailJeevas de nous avoir autorisé à traduire End Transmission. Et sur ce, bonne lecture, et n'hésitez pas à nous laisser vos commentaires ! :D"

End Transmission.

Prologue : Dans l'intérêt d'atténuer l'ennui.

La pièce était sombre, la seule vraie lumière venant d'un ordinateur portable posé sur le lit, l'air sentait légèrement le moisi, ce qui laissait suggérer que l'occupant en laissait rarement la porte ouverte.

Un gémissement sourd s'éleva, suivi d'un long et profond soupir.

Le site avait, une fois de plus, planté, et lui avait fait perdre toute sa progression. Avec un froncement de sourcils, le jeune garçon roux repoussa ses lunettes orange sur le sommet de sa tête, les écrans de lumières n'étant plus reflétés par la surface des verres.

Il se frotta les yeux avec lassitude et cilla devant les images floues, avant de replacer les lunettes; ses cheveux reprirent leur place, sa frange trop longue tombant juste sur ses yeux.

Sa source de divertissement habituelle disparue, le garçon connu seulement sous le nom de Matt fit craquer ses doigts et afficha un sourire mauvais.

S'il ne pouvait pas jouer à son jeu préféré en ligne pour le moment, il n'aurait qu'à se tourner vers le hacking pour se divertir un peu. C'était amusant, et tant qu'il ne se faisait pas prendre, M. Wammy s'en fichait.

Même si ce vieux croulant de Roger était toujours sur son dos à ce sujet. Matt roula des yeux et chassa la pensée de Roger de son esprit. Il devait assez supporter le gardien de la Wammy's House pendant la journée, sans avoir à le faire pendant son temps à lui.

Il aimait pirater. C'était une chose dans laquelle il était bon. Il avait été bon dans ce domaine même avant la Wammy's, mais pas encore assez, puisque c'était ce qui l'avait fait atterrir ici en premier lieu.

Il avait accidentellement trouvé son chemin à l'intérieur du serveur de la Wammy's alors qu'il vivait encore avec ses parents, mais ce fut seulement après avoir été placé de force dans un trou paumé d'orphelinat qu'il avait été trouvé par M. Wammy.

La première année, il avait constamment eu des démêlés avec Roger pour des affaires de piratage, comme Roger ou L lui-même l'avaient attrapé. Mais maintenant, il était assez bon et ne se faisait plus prendre que par L quand c'était quelque chose qu'il surveillait fréquemment.

Bien que dernièrement, L ait été occupé par des affaires et ait chargé Roger de s'assurer qu'il ne s'attirait pas d'ennuis, Matt aimait à penser qu'il s'était amélioré. La technologie était son domaine d'expertise après tout.

La Wammy's House avait été créée dans le seul but de trouver le prochain L, si l'actuel devait mourir jeune ou prendre sa retraite. Cependant, elle était connue comme un orphelinat ordinaire.

Les règles étaient strictes, même si c'était surtout à cause de Roger, et le travail scolaire occupait certains d'entre eux au point de ne pas avoir de temps libre. La compétition était encouragée, mais c'était les élèves qui faisaient le plus gros du boulot pour créer un climat de tension.

Matt, honnêtement, ne voulait pas faire partie de tout ça, et n'était pas vraiment motivé pour devenir le prochain L, même s'il était classé premier pour l'instant.

Il était rare que des enfants soient amenés à la Wammy's, Matt supposant qu'il n'y avait pas tant d'orphelins génies que ça à l'extérieur, mais il espérait qu'il en viendrait quelques uns supplémentaires pour prendre sa place.

Il ne pouvait pas simplement descendre dans le classement, sinon, tout le monde saurait qu'il l'avait fait exprès. Personne ici n'était à son niveau, et cela lui laissait un sentiment d'ennui la plupart du temps. Il ne faisait jamais son travail non plus. Les seules choses qui comptaient vraiment étaient les tests.

Il y avait de nombreux cours à suivre, et certains optionnels qui ne comptaient pas pour la moyenne de la semaine. Mais il n'y avait qu'un test principal à la fin de la semaine. Il n'y en avait qu'une seule version, et tout le monde devait le faire.

Matt sourit en sortant de l'unité centrale du FBI, en se demandant à quel point les gens seraient emmerdés. Il n'avait pas sérieusement altéré quoi que ce soit, il avait simplement créé un petit problème faisant afficher qu'un grand nombre de fichiers avaient été supprimés, alors qu'ils étaient simplement 'cachés'.

Le hic, c'était qu'à cause d'un temps de relâchement, les fichiers réapparaissaient comme par magie dans le système une fois par semaine. Putain, c'était drôle de foutre le bordel chez eux.

Il essaya son jeu à nouveau, mais le serveur était encore planté. Il se demanda pourquoi il ne le piratait pas pour corriger les erreurs, mais pensa que ce n'était pas à lui de faire tout leur boulot à leur place. Il était sur le point de se connecter sur l'une de ses adresses e-mail extérieures à la Wammy, comme la Wammy's House avait son propre serveur, avec un e-mail interne à l'orphelinat, pour les mises à jour concernant les classes et ce genre de choses, quand il repéra un article sur un chef de la mafia russe assassiné quelques jours auparavant.

Cela piqua vaguement son intérêt et il cliqua sur l'article. De toute façon, c'était pas comme s'il avait quoi que ce soit d'autre à faire. Apparemment, c'était une attaque planifiée, et toute la famille du type était morte, excepté pour un survivant.

Qui se trouvait également être l'unique héritier de la mafia. Cependant, il était déclaré que l'adolescent avait disparu et qu'aucune trace de ses allées et venues n'était connue. Le garçon était apparemment un génie.

Matt pensait que le garçon avait simplement trouvé un moyen de se cacher, et il semblait que ce soit une bonne idée si ce qui était arrivé à sa famille devait se reproduire.

Il n'y pensa plus et entra sur sa boîte mail, où il avait eu des notifications à propos de divers jeux ayant été mis à jours ou des bêta tests. Il resta en ligne jusqu'à ce que les premières heures de la matinée arrivent, avant que le soleil ne se lève.

Matt fut réveillé par les coups incessants sur sa porte, bien que ces mêmes coups sonnaient plutôt comme des martèlements, ses lunettes ayant été pressées inconfortablement contre son visage. « C'est ouvert ! » marmonna-t-il, fourrant son visage dans son oreiller, malgré la douleur causée par les lunettes.

« Matt – A quand remonte la dernière fois que tu as nettoyé ? » explosa la voix de Roger, passant à travers la porte ouverte. La lumière entrait du couloir, et Matt remarqua que la lumière du soleil aurait probablement illuminé sa chambre s'il n'avait pas mis en place des stores et des rideaux.

Il regarda à travers la pièce et nota les divers vêtements qui jonchaient son côté du sol, ainsi que les canettes de soda vides, les jeux et les autres bizarreries éparpillées. Il ne se souvenait honnêtement plus de la dernière fois où il avait rangé – ou nettoyé. Les choses devaient être de plus en plus moisies et muter sous son lit.

Maintenant qu'il y pensait… Qu'est ce qu'il y avait sous son lit ?

« Nettoie-moi cette porcherie. Et ouvre ces maudits rideaux, tu as un nouveau colocataire et j'ai honte de lui faire voir ça, ce qui devrait être ton cas aussi ». Matt cligna des yeux alors que les mots de Roger faisaient leur chemin jusqu'à son esprit.

« Alors peut être que vous auriez du m'informer que j'allais avoir un nouveau colocataire. Votre faute, pas la mienne. »

Matt marmonna quelque chose, mais ne fit aucun geste pour se lever. Le vieil homme poussa un profond soupir et parla à quelqu'un qui se trouvait derrière lui, sur le seuil.

« C'est Mello, et je te demanderai de lui faire visiter les lieux. » Roger partit après lui avoir lancé un autre regard mauvais, et laissa « Mello » se tenir seul sur le pas de la porte.

Après que Matt eut analysé son nouveau colocataire, il sourit. Le gérer serait probablement un jeu d'enfant, et ainsi, Matt pourrait continuer son ennuyeuse routine. Mais si cela s'avérait ne pas être pas le cas, il l'aurait dans le cul.

De toute façon, les choses avaient finalement changé.