4.

Au fil des semaines, le capitaine de l'Arcadia avait vu être diffusés de nouveaux multiples avis de recherche le concernant, des avis de destruction surtout, ce qui l'avait conforté dans sa décision d'effectivement de ne rien laisser de vivant à ses adversaires.

Mais il n'entendait peut-être pas sacrifier ce qui restait de son équipage.

Et il devait user de ce qu'il pensait être la dernière once d'humanité en lui pour faire en sorte de ne pas tout emporter dans un énième carnage.

Littéralement mise à la porte de l'appartement du château arrière, Clio s'était précipitée à la salle du Grand Ordinateur.

- Toshiro, fais quelque chose ! hurla-t-elle en tapant des poings sur la base circulaire de la colossale colonne.

- Il a désactivé les micros et caméras. Je n'ai aucune idée de ce qui se passe là-dedans. Je n'aime pas ça…

- Force les portes ! pria encore Clio qu'une agitation fébrile secouait toute entière, devenue lumineuse sans vraiment s'en être rendue compte !

- Il les a bloquées de l'intérieur, je suis désolé.

- Alors, j'y retourne, elles ne me résisteront pas ! siffla Clio en soulevant la jupe de sa robe d'un noir profond et qu'elle trouvait soudain de mauvaise augure.

Le capitaine de l'Arcadia était longuement demeuré debout devant sa baie vitrée, le regard perdu dans les étoiles, ses doigts serrant convulsivement la crosse de son cosmogun.

« Il n'est que temps d'en finir avec tout ce gâchis… ».

L'alerte avait retenti et arrivant aux portes de l'appartement, Clio en avait vu les portes s'ouvrir et Albator en jaillir alors que Toshiro annonçait quatre vaisseaux de guerre, tout aussi lourdement armés que l'Arcadia et qui l'avaient cerné en profitant du bouclier occulteur qu'ils venaient juste de faire tomber !

- Ils sont venus pour nous détruire, ça va être serré, gronda le pirate balafré entre ses lèvres, passant devant son amie qui ne put que constater qu'il tenait toujours son cosmogun à la main, lui faisant comprendre qu'elle n'avait pas paniqué en vain.

- C'est une vraie alerte, Toshy ? interrogea-t-elle, le cœur battant à tout rompre.

- Oui. Et on est très mal engagés avant même le premier tir, car ils ne nous lâcherons pas. Albator aura besoin de toute sa virtuosité si nous voulons nous en sortir.

- J'espère qu'il en a envie, soupira la Jurassienne. Et là, ça n'en donne pas l'impression.

- Il ne pouvait qu'être à un cheveu de faire la pire connerie de sa vie, commenta Toshiro. Espérons que ce combat lui remette les idées en place !


Une nouvelle explosion secoua l'Arcadia, achevant de ravager sa salle des machines et étouffant le souffle du seul réacteur encore en état de crachoter.

Ce fut néanmoins d'un tir magistral que le vaisseau vert, quasiment réduit à l'état d'épave, abattit le dernier des quatre croiseurs qui l'avaient pris pour cible.

Mais, le vaisseau pirate pouvait difficilement se réjouir de la victoire vu que lui-même était à deux doigts de la destruction, ses systèmes s'éteignant les uns après les autres.

FIN

Fic qui se poursuit dans « Les promesses de l'avenir » - déjà paru - et qui trouve un écho dans « La troisième rose »