Disclaimer: Les personnages de cette histoire ne m'appartiennent pas et appartiennent, bien évidemment, à J.K Rowling! Par contre, cette histoire m'appartient.

Message: Cette fic prend en considération jusqu'au quatrième livre.

Message de l'auteur : Bonjour tout le monde! Alors, voici le nouveau chapitre!

Chapitre 21

Drago s'étira langoureusement avant d'ouvrir les yeux. Un sourire se forma sur ses lèvres en remarquant qu'Harry le fixait déjà, ses yeux verts l'observant avec une intense émotion. Le blond posa lentement sa tête contre l'épaule musclée, laissant, pour une rare fois, sa carapace disparaître. Il savait que sa relation avec l'ancien Griffondor ne serait pas facile. Il y avait des bagages entre eux, mais cela ne voulait pas dire qu'il ne devait pas se battre. Ce type était bien le seul à pouvoir le rendre à moitié cinglé. Qui pouvait vivre sans une dose de folie ou d'excitation dans leur vie? Pas lui en tout cas. Les quelques années qu'il avait passé loin de l'Angleterre avait été ennuyeuses comme la pluie. Il avait travaillé, mangé, dormi, fait l'amour quand cela lui tentait et voilà. Il n'y avait jamais eu la moindre aventure, la moindre excitation. S'il n'était pas revenu, qu'aurait-il fait de sa vie? Il ne voulait même pas y penser. Une des mains d'Harry se mit à se caresser tendrement son dos et il frissonna légèrement. S'il devait en juger par le durcissement de l'entre-jambe du brun, il n'était pas le seul à apprécier le contact. Il eut un énorme sourire avant de se redresser rapidement et de poser ses lèvres sur celles d'Harry. Avant qu'il ne puisse aller plus loin, quelqu'un ouvrit brusquement la porte. Drago écarquilla les yeux en voyant son Ava accompagné de Fergal et de Chinue. Les yeux bleus de son parent s'écarquillèrent et il devint aussi blanc qu'un drap. Fergal détourna poliment la tête alors que Chinue avait la bouche ouverte sous le choc.

- Comment oses-tu mettre les mains sur ma progéniture? Siffla son Ava.

Merlin tout puissant… Il n'était certainement pas prêt à avoir cette conversation alors qu'il était encore nu… Une boule de lumière apparut entre les mains de son Ava et Drago s'empressa de se mettre en avant d'Harry, essayant de le protéger du mieux qu'il le pouvait. Le brun n'apprécierait probablement pas son geste, mais il savait qu'il ne risquait rien de son parent. Son Ava montra les dents avant de faire disparaître sa magie.

- Comment oses-tu…

- Pourrions-nous avoir cette conversation lorsque je serai habillé? Supplia Drago.

- En passant, je n'ai pas seulement poser mes mains sur votre progéniture. Fit remarquer nonchalamment Harry.

Ce fut au tour de Drago de pâlir dangereusement alors que son Ava rougissait de rage. Drago lança un regard suppliant en direction de Fergal qui approuva d'un geste de tête avant d'entrainer son Ava hors de la chambre. Drago se tourna aussitôt vers Harry et lui assena un coup sur le bras. Celui-ci ne brocha même pas, se contentant d'afficher un regard blasé.

- Le provoquer… C'est ça ta solution? S'énerva-t-il.

- Il est énervant ce type.

- "Ce type" est un demi-dieu! Et s'il te tuait!?

- Je sais me défendre tout seul. J'ai survécu à Voldemort non?

- Je pense que le Seigneur des ténèbres est une balade dans un parc comparé à mon Ava!

- Je ne vais pas me laisser dominer par ma peur. Il veut t'éloigner de moi alors que je viens de te ravoir. Ne me demande pas de rester les bras ballants dans une situation telle que celle-là.

Malgré lui, Drago se sentit toucher par la stupidité d'Harry. Merlin, mais quel Griffondor… Il posa alors son front contre celui du brun et entoura de ses bras sa nuque.

- Je ne vais nulle part. Je prends mes propres décisions. Mais, il s'agit tout de même de mon parent.

- Un dictateur, tu veux dire.

- Peut-être… mais je veux apprendre à le connaître avant de le juger et de le condamner. Est-ce que tu peux faire ça pour moi?

Une expression douloureuse s'afficha sur le visage d'Harry avant qu'il n'hoche la tête. Drago eut un minuscule sourire avant de se lever du lit et de remettre ses vêtements. Il pouvait sentir le regard brûlant de son petit-ami sur sa personne et il se sentit rougir alors que son bas-ventre commençait à se sentir en feu. Il n'avait pas le temps de penser au sexe quand son parent semblait sur le point de faire sauter quelque chose. Harry se décida finalement à s'habiller et Drago prit quelques secondes afin d'admirer sa forme puissante. Il sentait que cette nuit n'allait pas être de tout repos… et il avait intérêt à arrêter de penser avec sa libido… Il ouvrit alors la porte de la chambre du brun et se dirigea vers le salon où son Ava bouillonnait. Chinue, quant à lui, semblait hésiter entre l'indignation et la gêne. Le seul qui semblait parfaitement calme était Fergal.

- Prince… Salua-t-il poliment. Monsieur Potter.

Fergal était peut-être son fiancé dans la tête de son Ava, mais Drago n'aurait jamais accepté la situation, qu'il soit amoureux d'Harry ou non. Il envoya un léger sourire à Fergal alors que Chinue ne prenait pas la peine de le saluer, se contentant de regarder droit devant lui. Son Ava se dirigea gracieusement dans sa direction, entourant fermement son visage de ses mains.

- Tu es fiancé, sang de mon sang. Fit-il remarquer. Tu ne peux pas…

- Je ne suis pas fiancé.

- Fergal est…

- Je ne prends pas d'ordre de toi.

Les yeux bleus de son Ava s'écarquillèrent avant de se plisser dangereusement. Drago prit une profonde respiration avant de poser ses mains sur celles de son parent. Il n'avait jamais ressemblé à quiconque dans la famille Malfoy. Il s'était toujours demandé d'où venait son apparence… Son Ava était vraiment son parent…

- Je voudrais te parler en privé. Déclara-t-il soudainement.

Il sentit le regard pénétrant d'Harry sur sa personne, mais l'ignora du mieux qu'il le pouvait. Son Ava hocha sèchement la tête et il l'entraina jusqu'à sa chambre, refermant doucement la porte derrière lui. Il devinait aisément qu'Harry allait probablement écouter chaque parole qu'il allait prononcer grâce à un sortilège quelconque, mais il avait besoin d'être seul à seul avec le dernier membre de sa famille. Son Ava semblait se retenir pour ne pas exploser et Drago devait trouver un moyen de le calmer.

- Tu es mon enfant. Siffla son Ava.

- Oui. Approuva Drago.

- Je veux ce qu'il y a de mieux pour toi. Que comptes-tu faire dans ce monde? Être le concubin de ce microbe?

- Il n'est pas un microbe, il est l'homme que j'aime.

- Et alors? Je t'ai ordonné de te marier avec Fergal.

- Je ne suis pas ton chien.

Drago aurait voulu s'énerver face aux paroles de son Ava, mais celui-ci semblait réellement perdu face à son attitude. Il était évident que personne ne l'avait jamais défié auparavant. Il ne pouvait pas imaginer une telle société…

- Tu veux rester ici… avec lui? Au lieu de retourner avec ton peuple. Avec moi.

- Je l'aime. Souffla Drago.

- Et tu ne ressens absolument rien à mon égard, si je comprends bien.

Son Ava détourna alors vivement ses yeux bleus, son regard semblant empli d'émotions.

- Il semblerait que tu sois beaucoup plus le fils de ton Éman que le mien. Déclara son Ava. Toujours entrain d'écouter vos émotions… agissant impulsivement… se faisant tuer pour les dites émotions.

Le cœur de Drago s'accéléra en réalisant ce que "Éman" voulait dire.

- Mon Éman… Murmura-t-il.

- Est mort en tombant amoureux d'un humain… en choisissant une vie mortelle pour ensuite se faire tuer dans un caniveau. S'énerva son Ava. Je ne l'aimais pas, mais j'avais de l'affection pour lui. S'il m'avait écouté…

- Je sais que tu es le Roi de ce peuple, mais je ne veux pas t'écouter. Je sais que je prends un risque en choisissant d'être avec Harry, mais je suis prêt à le prendre.

- C'est stupide.

- Comme il était très stupide de briser les fiançailles de Fergal et Chinue. Ils s'aiment.

- Et ils étaient un couple magnifique, mais Fergal est puissant. Je pensais qu'il serait parfait pour toi. Mais, la puissance ne t'intéresse pas… Seulement l'amour.

Son Ava lui lança un regard rempli de douleur et de rage et Drago secoua doucement la tête.

- N'as-tu jamais aimé qui que ce soit? Demanda doucement le blond.

- Toi… Avant que ces gens ne t'arrachent de mes bras et ne te cachent dans ce monde… Tu étais censé être à moi… La seule personne qui ne me quitterait pas. J'avais tord de toute évidence. Les émotions sont une faiblesse.

Drago fit un pas dans la direction de son parent, tenté malgré lui de lui donner un câlin. Il savait que cela ne règlerait rien, mais comment pouvait-il ignorer la solitude qui semblait sortir de son être en vague? Son Ava contrôlait tout un peuple, mais qui le connaissait vraiment? Qui l'aimait vraiment?

- Je veux te connaître. Déclara Drago.

- Alors, viens avec nous.

- Ou toi, reste ici… avec moi… Apprends à me connaître.

Son Ava ouvrit la bouche, visiblement ébranlé par sa suggestion. Il ne voulait pas connaître l'homme qui aurait été son Roi. Il voulait connaître son parent sans que celui-ci soit obligé de gouverner sans la moindre opposition. Son Ava était un tyran probablement parce qu'il n'avait jamais vu une autre manière de gouverner… Peut-être que s'il voyait à quoi ressemblait une démocratie, il deviendrait un peu plus ouvert d'esprit. Ou bien Drago n'était qu'un imbécile qui allait probablement se mettre à mettre des fleurs dans ses cheveux en parlant de la paix dans le monde…

- Ce que tu viens de dire est…

Son Ava ne dit plus un mot lorsque Drago l'enlaça délicatement, plaquant son front contre le sien. Les yeux bleus le fixaient comme s'il était complètement cinglé, et soudainement il devint écarlate. Son corps se raidit contre lui, mais il ne protesta pas.

- Je ne te dis pas de rester pour toujours, mais juste pour que nous apprenions à nous connaître… Nous avons déjà perdu tant d'années.

- Alors, viens avec moi.

- Je ne veux pas abandonner Harry. Je l'aime. Et je veux t'aimer aussi. Je suis convaincu que tu dois avoir un second pour commander à ta place… Juste… Reste avec moi.

- Tu ne veux rien abandonner, mais tu veux que je laisse tout derrière moi pendant une période de temps indéterminé? Je croyais que j'étais le Roi.

- Je ne te donne pas un ordre… mais bien une supplication.

Son Ava fronça les sourcils avant de poser les mains en corolles sur son visage. le cœur de Drago se mit à tambouriner dans sa poitrine alors que son parent se pinçait les lèvres.

- Gabrielis. Déclara soudainement son Ava.

- Pardon?

- Mon nom est Gabrielis. Cela fait des années que personne ne m'a appelé par mon prénom.

Son parent se dégagea alors de son étreinte et ouvrit la porte de sa chambre. Drago ignorait si cela voulait dire qu'il acceptait sa proposition ou s'il disait qu'il allait y réfléchir… ou s'il disait que cela n'arriverait jamais. Gabrielis se dirigea vers Fergal, le regardant de haut en bas.

- Je suppose que tu es mon second. Déclara-t-il pensif. Et je te donne la permission d'épouser la personne que tu désires.

Fergal écarquilla les yeux avant qu'un immense sourire n'apparaisse sur son visage. Il se tourna alors vers Chinue qui semblait ne pas être capable de rester en place sous l'excitation. C'était bien la première fois qu'il voyait Chinue de bonne humeur depuis qu'il l'avait rencontré… Son Ava se dirigea alors vers Harry et le brun se tint un peu plus droit, le regard légèrement dangereux.

- Le déchet qui a kidnappé mon enfant… Commença Gabrielis.

- Voldemort.

- Il est à moi. Compris?

Le visage d'Harry se crispa avant qu'il ne tourne son regard dans sa direction. Drago lui lança un regard équivoque et l'ancien Griffondor soupira longuement.

- D'accord.

Son Ava approuva vigoureusement avant de se tourner dans sa direction.

- Alors, quand se déroulera votre union?

Drago faillit s'étrangler avec sa propre salive, alors qu'Harry écarquillait les yeux sous le choc. Son Ava leur lança, respectivement, un regard irrité.

- Vous avez uni vos corps, sans utiliser de protection, afin d'avoir un enfant, n'est-ce pas? Ou bien avez-vous l'intention de faire de mon petit-fils un bâtard?

Drago ouvrit la bouche, mais aucun son n'en sortit. Harry s'approcha de lui et posa une main sur son bras, le regardant intensément. Lui aussi semblait complètement perdu et vaguement terrifié. Oh merde… il avait oublié ce détail, cet immense détail, lorsqu'il avait couché avec l'ancien Griffondor.

- Je suppose que je dois rester afin d'assister à la naissance de Hilarius. Poursuivit son Ava, comme s'il parlait de la pluie et du beau temps.

- Vous voulez appeler mon enfant "Hilare"? S'étrangla Harry. Pas question.

- Un microbe ne devrait pas m'adresser la parole sans que je lui en donne la permission.

Fergal semblait sur le point de se jeter entre eux afin d'éviter un combat sanglant alors que Chinue était parti sur son petit nuage, un sourire un peu niais au visage. Et Drago… Drago ne savait pas quoi penser du chaos autour de lui et de l'enfant qui était peut-être dans son ventre. Son regard se posa sur son parent et son amant qui semblaient sur le point de s'arracher la tête et il eut un léger sourire. Il pouvait affronter n'importe quoi tant qu'il était entouré des gens qu'il aimait… N'était-ce pas la seule chose qui comptait?

Fin!

Ok, je sais que plusieurs d'entre vous vont vouloir un épilogue et je peux TROP le voir! Imaginez Harry et Gabrielis cohabitant ensemble… le futur bébé moitié sorcier-moitié être de lumière! Jessica rencontrant son futur petit frère! Pour voir tout cela, il suffit d'avoir un nombre de reviews suffisant! (Chantage? Moi? JAMAIS! Je suis OUTRÉE par cette suggestion…) Lol! À la prochaine tout le monde! Je vous adore!