Merci pour les reviews

.

Chapitre encore mouvementé ! Avant dernier partie de ce premier volet ! et oui...

Note : je préviens, il risque d'avoir des fautes...

.


Partie 7

.

Steve venait de donner un énorme coup sur son bureau. Le regard extrêmement noir, il fusillait Lori. Il essayait… de toutes ses forces de retenir ses mains ! d'éviter de les poser autour du cou de cette dernière. Le corps tremblotant de nervosité et surtout d'une très lourde colère, il les posa docilement sur le dossier de sa chaise et, pour se calmer, il ferma ses paupières,… juste le temps de VRAIMENT se calmer mais, la rage était trop tenace à canaliser et, le corps chancelant, il se rua subitement sur elle.

La haine au ventre, il empoigna le cou de cette soi-disant amie et, en braillant de toute sa fureur, il avait les yeux si rouges qu'il avait l'impression qu'ils allaient exploser…

.

Quelques minutes avant…

L'ex-navy venait de pénétrer dans la pièce principale lorsqu'il croisa le regard indéchiffrable de l'officier Weston.

— Que se passe-t-il ? demanda-t-il inquiet.

Lorsqu'il fit un pas dans sa direction, elle recula et, en le fixant, elle bredouilla :

— Je suis désolée… je… je ne pensais pas que…

Steve, le souffle court, posa une main lasse sur sa bouche avant de les poser ensuite sur ses hanches.

— Je t'écoute ! tonna-t-il en se retenant de déraper.

Il n'aimait pas la tournure de la situation tout comme il n'appréciait –mais alors, absolument– pas le tournent de tout ce merdier.

— Je… bafouilla-t-elle comme si elle allait avoir une douce consolation si elle avouait ce qu'elle avait fait,… je sais où est actuellement Wo Fat et,…

Un grognement non contenu de la part de l'ex-navy la fit taire mais en croisant le regard rempli d'éclair, elle reprit rapidement :

— Je ne voulais pas de mal à Danny, je te promets, je devais juste lui communiquer tous les éléments que je détenais te concernant pour lui et… et…

Le son d'un horrible son de tonnerre venait de lui arracher les oreilles : Qu'avait-elle osé faire ? Qu'avait-elle pu faire ? Les mains tremblantes avec violence, il resta à la fixer. Il se contenait… il tentait de toutes ses forces de dire à ses mains de prendre le téléphone et d'appeler un officier pour l'arrêter. Le pire ce fut qu'elle osa s'approcher devant lui en tendant ses poignets ! La goutte d'eau ! Ce n'était qu'une pure plaisanterie de mauvais gout.

— POURQUOI ! hurla-t-il en giflant les mains de cette traitresse,… tu as joué la comédie jusque-là ! pourquoi !

Le silence… il ne le supportait plus.

— REPONDS ! reprit-il avec plus de force en la voyant reculer tout en sursautant.

Il ne la reconnaissait plus ! Comment avait-elle pu livrer Danno ! ? Comment avait-elle pu lui faire cela ! ? Puis, en apercevant une lueur de haine dans ses yeux, il comprit… ce n'était pas contre Danno… ce n'était que contre lui…

— Savoir que tu tenais encore plus à lui ! répondit-elle sans le lâcher des yeux, ça m'a écœuré ! Si tu savais comme je m'en étais voulu pour lui ! je m'en voulais qu'il t'était arrivé malheur ! Mais,… mais, quand j'ai enfin compris ! Compris que je ne t'aurais jamais ! Je n'avais qu'une seule envie ! Celui que jamais ! Jamais, il ne t'ait ! Alors…

— Alors, tu l'as vendu à Wo Fat !

— Non ! osa-t-elle tonner, il ne devait que s'en prendre à toi ! Je… je ne pensais…

— A quoi pensais-tu ? Espèce de… grogna-t-il en serrant durement ses dents contre son poing droit avant de lui décocher un regard assassin,… Danny travaillait sous couverture avec Jomax ! Tu crois qu'il ne s'est pas lui-même dit qu'il ferait d'une pierre deux coups !

— Pardon… souffla-t-elle…

— As-tu la moindre idée de ce que tu viens toi-même de provoquer ! brailla-t-il en tentant de rester derrière son bureau,… tu viens de signer son arrêt de mort ! Alors, maintenant, tu vas me donner l'adresse !

Lori déposa un bout de papier sur la table et, en baissant piteusement son visage au sol, elle regrettait amèrement d'avoir été dépassée par ses sentiments. Elle n'acceptait pas que Steve puisse aimer un homme… seulement un homme au lieu d'elle.

— Comment as-tu fait pour passer tout ce temps à mes côtés sans que je…

Il y avait tellement de rage en lui qu'il ne savait plus comment l'évacuer… une de ses mains s'abattit durement contre son bureau ! Il réalisait qu'il s'était encore fait avoir ! Comment avait-il pu en arriver là ? Ses sentiments avaient-ils à ce point aveuglé ses jugements ? Les paumes sur le bureau, il baissa la tête tout en la secouant nerveusement… Il y avait une telle colère en lui qu'il glissa sa main gauche sur le meuble et envoya brutalement tout ce qui s'y trouvait en l'air… La respiration saccadée, il ne voyait plus rien… il avait négligé ses propres règles au détriment de son équipe et à cette seconde, les membres tremblotant de violence, il s'en voulait terriblement… tout cela ne venait finalement que de sa personne.

Il revoyait encore le visage pâle de Kono et… le corps blessé de Chin… puis, en pensant à Danny, le cœur affolé, il aurait dû lui dire… il aurait dû… il releva subitement son regard affreusement noir sur son interlocuteur et se jeta sur elle.

— Comment as-tu pu me faire ça ? hurla-t-il en resserrant ses doigts autour de son cou…

Même si elle devait mourir de ses mains, il n'aurait aucun regret mais, à cet instant, Jack arriva pour le séparer d'elle.

— Steve ! tonna-t-il…

McGarrett se redressa et, la douleur d'avoir été à nouveau trahi, il posa ses paumes sur ses yeux rougis avant de laisser ses larmes couler. Pendant ce temps, Jack appela un officier qui vint saisir Lori mais avant de s'éloigner les mains menotter, elle s'arrêta en chuchotant :

— Rachel… elle n'est pas la mère de Grace…

En quoi cette information allait-il l'aider ? Danny avait-il eu une maitresse ? C'en était trop… Tout devenait tellement compliqué, qu'il préféra ne plus réfléchir. Il interrogerait cette garce plus tard ! Cela ne lui donnait que de la nausée. Jack, en se tournant sur l'ex-navy, lui tapota doucement son épaule. Steve s'essuya rapidement le visage et, en se reprenant, il tendit le bout de papier avec l'adresse.

— Lori m'a…

— Je sais, coupa Bauer, j'ai tout entendu…

Sans dire un mot, ils se préparèrent comme le jour où ils avaient libéré Danny… sauf que cette fois-ci, ils étaient seuls : plus de Kono et de Chin pour surveiller leur arrière. Le gouverneur avait prévenu qu'il fermerait les yeux pour cette nouvelle extraction… si et seulement si, Steve acceptait de quitter l'unité des five-0. Pour Danny, le choix n'était plus d'actualité : il le ferait… par amour. Il s'en voulait de ne pas l'avoir écouté… maintenant, il devait vivre avec le regret de n'avoir rien avoué.

.

A la guerre comme à la guerre ! Le visage peint en noire, Jack et Steve se trouvaient non loin de la planque de Wo Fat. Perdu au milieu de la forêt à l'est d'Honolulu, ils aperçurent plusieurs hommes qui patrouillèrent autour de la demeure. L'ex-navy, le cœur battant, avança en même temps que son coéquipier de fortune pour assener un coup brutal sur la nuque de deux hommes.

Jack saisit une radio pour capter les transmissions et, à cet instant, la voix de Wo Fat se fit entendre :

— J'en ai bientôt fini, nous allons bientôt repartir !

Steve, les mains moites, prit une profonde respiration et, en fixant Jack, ils continuèrent leurs avancés avant que Wo Fat ne se rend compte de leur présence. Très vite, ils atteignirent l'entrée mais, il y avait trop de monde. Ils devaient faire vite… lorsque, soudainement, Steve sentit une main sur son épaule opposé de la présence de Bauer. En se retournant avec son arme prête à tirer, il distingua difficilement : le capitaine de corvette Joe White.

— Tu croyais t'en sortir seul petit ? lui souffla-t-il.

— Comment… s'étonna l'ex-navy qui se sentait nerveusement à fleur de peau puis, sans le lâcher de son regard, Joe se tourna sur son coéquipier.

— J'ai bien cru que vous m'aviez oublié, murmura Jack au capitaine.

Steve, totalement perdu, ne préféra rien savoir. Il avait déjà du mal à se concentrer que tout cela pourrait attendre.

— Bien, reprit Joe, écoutez-moi bien les enfants, j'ai des hommes postés tout autour de la maison et, ah, d'ailleurs, bien nettoyé, dit-il en balayant de ses yeux les alentours,… ce que je vous propose, c'est de laisser mes hommes commençaient l'attaque puis, Steve, tu te concentres à trouver Danny tandis que Jack et moi, on s'occupe de Wo Fat… ah, et prenez ces masques à gaz, finit-il par dire en les leur tendant.

Steve patienta avec eux quelques minutes puis, lorsque Joe ordonna à ses hommes d'attaquer, ils se séparèrent comme prévu. Très vite, la maison se retrouva dans un brouillard brumeux. Le masque en place, il dégaina son arme sur certains hommes et, en tentant d'éviter certains tirs adverses, il hurla le nom de Danno.

Tout se passa si rapidement, qu'il avait du mal à se situer dans le temps et dans la maison. La seule chose dont il se souvint fut de tomber sur un Williams le visage en sang et ligoté. En lui détachant les cordes, ce dernier essaya de l'avertir que Wo fat était derrière lui mais, le bruit de deux intonations siffla et, d'une lenteur à faire frémir Danny, Steve tomba sur son ami pendant que Joe venait de tuer Wo fat.

Tout était brumeux… tout était bruyant… mais, la seule chose qu'il entendit avant de fermer les yeux fut : « Grace est ta sœur »…

.

Alors ? à suivre

Dernier chapitre à suivre puis un second volet '' Doubles casses-têtes ''

Hum… ne me tuez pas…

Je vois déjà les grandes questions mais tout explication viendra à point nommer !

Je fais au mieux pour la suite :)

.