Chapitre 2

11 Août 2005, Appartement du Détective Jane Rizzoli

5 heures du matin, L'appartement de Jane Rizzoli était faiblement éclairé seule les premier lumière de l'aube éclairé le petite appartement. Jane était assise sur son canapé tenant une tasses à café fumante. 2Mois avait passée, 2 long mois où Jane n'avait pas eux de nouvelle de sa petite amie, enfin ex-petite amie. Le Dr Maura isle avait quitté depuis 2mois sans un au revoir. Le Détective était un zombie depuis se jour là. Elle ne savait pas quoi pensée. Comment pouvait-elle rester un détectives de PD Boston si elle n'avait même pas vu les signes. Sa petite amie la trompé, lui mentais, mais rien elle n'avait rien remarquer. Jane lui faisait confiance quand Maura lui disait qu'elle l'aimait. Après 2mois a se torturer le Détective avait réaliser certaine petite choses qui lui avait échappé à l'époque. Tous les signes était là, juste devant elle, mais Jane avait été trop aveugler par l'amour et la confiance qu'elle avait donnée en Maura pour le remarquer.

« Jane , je t'aime tellement , je ne quitterai jamais. Tu m'as donnée une famille, un avenir, ton amour. Chaque jour, je me demande comment j'ai autant de chance de t'avoir dans ma vie ! » Maura lui avait dit. Quel blague Jane pensait. Elle m'aimait tellement qu'elle me trichait.

Le Dr Maura Isle était la seule personne que le Détective Jane Rizzoli avait fait confiance avec son coeur. Maintenant , 2mois après elle était là seule dans son appartement. Au début , elle ne pouvait pas y croire, comment Maura avait pu lui faire cela. Il devait avoir une explication logique. Jane avait chercher Maura partout. Elle avait même contacter Paddy Doyle pour savoir si il était arriver quelque chose à Maura. Doyle lui avait dit que Maura n'était pas en danger. Le père biologique de Maura, le donneur de sperme, le patron de la Mob de Boston, lui avait dit qu'il fallait oublier sa fille. Que Maura avait une nouvelle vie et qu'elle était heureuse. Rizzoli s'était effondrée après cette appel.

Quelque jours plus tard le lieutenant Cavanaught l'avait convoqué, dans son bureau.

« Rizzoli, vient ici ! On doit parler ! » Cavanaught avait crier à Jane.

Le Lieutenant Cavanaught avait fait un accord avec le Dr Isle, mais maintenant après 2 semaines. Il ne pouvait pas ignorer la chute de son meilleure Détective. Jane était tellement en colère contre tous le monde, que personne n'osait lui parler. Elle était plus efficace que jamais dans son travail, mais les cernes sous ses yeux ne pouvait plus être ignorer. Rizzoli avait besoin de réponses. Il espérait pouvoir lui en donner.

Jane s'était lever en lançant un regard interrogateur a son partenaire. « Oh putain... J'ai autre chose a foutre » Jane crache dans un soupire.

Frost regardait son partenaire, son mentor avec un regard désolé et un peu peur. « je ne sais pas Jane, peut être qu'il veut voir ou on en est ? » Barry dit.

Le Détective Rizzoli s'élance vers le bureau du lieutenant Cavanaught. En prenant une grande respiration elle frappe à la porte. « Come in » vient la voix de Cavanaught. Jane entrée dans le bureau du Lieutenant. « Take a sit Rizzoli » dit le Lieutenant. Sans dire un mot le détective s'assoit.

Cavanaught regarde son meilleure Détective qui regarde comme si elle n'avait pas dormi a jamais. Après quelque seconde il se lance. Maintenant ou jamais ! Jamais aurait été mieux. Pensait-il.

« Jane, je doit te dire quelque chose. Tu vas piquer une crise, vouloir surement me frapper, mais avant s'il-te-plait. Laisse moi finir » demande Cavanaught. Après un hochement de tête de Jane il continue. « Jane, écoute début juin, le Dr Isle est venu me voir. Elle m'a donnée sa lettre de démission » Comme il voit Jane levé la tête prête a l'interrompre. Le Lieutenant lève la main, signe a Jane de rester tranquille. « Dr Isle m'a fait promettre de ne rien dire a personne. Elle m'a menacer de me faire virer si j'en parlait avec qui que se soit. Jane, je suis vraiment désolé, mais je ne pouvait rien faire. »dit-il. Jane Rizzoli n'en croiyer pas ses oreille. Comment la femme qu'elle aimait a pu changer sans qu'elle sans aperçoive.

Jane a pris une profonde respiration avant de parler. « Monsieur, je... je ne sais pas quoi vous dire. » le Détective avait les larmes au yeux. « Rizzoli, je sais que se ne doit pas être facile pour toi, mais j'ai besoin que tu fasses ton travail et que tu sois a 100% en lui. Si tu veux du temps hors ou autre. Juste me le faire savoir » dit-il.

« Merci Monsieur, mais je peux faire mon travail. Si il n'y a rien d'autre... » Rizolli répond en se levant de sa chaise. Avec un hochement de tête , le Lieutenant Cavanaught s'appuie contre le dossier de sa chaise. Il ne sait pas vraiment penser de cette entretien. Il espère juste que le Détective Rizzoli ne va pas faire de bêtise.

Jane Rizzoli regardait dans le vide de son appartement. Le Buzz familier de sont réveille la sortit brusquement de ses penser. Un autre jour, un de plus a survivre . Jane pensait.

11 Août 2005, PD Boston

« Hey Jane » Frost accueille le Détective Rizzoli à son Bureau. Barry regarde le Détective sénior avec un froncement de sourcille. Elle semble de plus en plus fatigué, combine de temps va-t-elle tenir ? Pensait-il.

Jane lève la tête et offre un sourie crisper à son partenaire. Elle dépose sa tasse de café sur son Bureau et se dirige directement vers le Bureau du Lieutenant Cavanaught. Jane entre sans frappé « Lieutenant, je voulais juste vous remettre mes affaires » dit jane. Cavanaught lève la tête si vite qu'il a faillie tomber de sa change. « Qu'est-ce ? »crie-t-il. Jane dépose sur le Bureau Son arme et son badge de service, ainsi que sa lettre de démission. « Monsieur, je suis désolé du cours préavis, mais je dois quitter dans quelque heures. » Futur Ex-Détective répond.

« Rizzoli, vous ne pouvez pas être sérieux ? ... Que va tu faire ? Flic est ta vie , Jane. As-tu bien réfléchie ? » Cavanaught interroge. La femme le regarde droit dans les yeux avant de répondre : « Oui Monsieur, j'en suis sur. J'espère que vous pourrez garder le silence jusqu'à demain. » demande Jane. Cavanaught restait la bouche ouverte. A plusieurs reprise, il a essayait de dire quelques chose. Mais que pouvait-il dire ? « où vas-tu ? » demande-t-il. En se tournant pour sortir du Bureau Jane réponds « Je vais ou on a besoin de moi. Le travaille que j'aurai pas du quitté, Monsieur. » Et avec sa le Détective Jane Rizzoli quitte le Bureau et se dirige directement vers les portes de PD Boston sans un regard en arrière.

TBC

Please Review

Vanpike