Alors finalement je me lance dans cette exercice qui est d'inventer une histoire avec une personne de notre monde.

Disclaimer: Tout appartient à Eiichiro Oda sauf Minami et quelques autres personnes qui apparaîtrons.


Prologue

Salut, je m'appelle Minami et j'ai 19 ans. Je suis étudiante en 2ième année d'histoire. J'aime beaucoup les mangas et en ce moment je lit avec passion One Piece. Vous savez ce manga avec des pirates. Celui d'Eiichiro Oda. C'est bon vous situez? J'ai vue toutes les saisons malgré que ma tante est tentée de m'interdire e lire ce manga précis alors que les autres je peux. Bon là, je suis partie en vacance en Bretagne pendant deux semaines. Le rêve : deux semaines au bord de l'eau à pouvoir faire du bateau.

Ce jour là bien qu'il annoncent une tempête à la radio je prépare mon bateau à voile pour une sortie près des îles. J'étais près d'une île dans le Golfe du Morbihan, me dirigeant vers le large, quand soudain la tempête a éclaté. Comme quoi j'aurais du écouter la radio. De gigantesques lames de fonds faisaient voler mon bateau dans tout les sens sans que j'ai le moindre contrôle dessus. Je me déplaça tant bien que mal vers la caisse où était rangé les fusées de détresses. Seulement je devais réellement jouer de malchance car une vague plus forte que les autres est passé par dessus le bateau et a emmener là-dite caisse. La tempête n'avait pas l'air de vouloir se calmer.

- Je suis pas dans la m****. J'aurais de la chance si la SNSM me retrouve avant que je coule sans indication, me dis-je en continuant d'écoper et en tentant de rester debout sur le bateau.

Concentrée sur ma tâche je ne vis pas mon mat craquer et tomber. Je ne vis pas non plus la voile me tomber dessus et sous le choc je perdis connaissance.

Je repris connaissance quelques heures plus tard où plutôt ce qui me semblais être quelques heures plus tard.

Je relevai la tête et regardais autour de moi. Première conclusion à vue d'œil : océan, océan et encore océan tout autour de moi. J'avais du dériver bien plus que je ne le pensais pour arriver à un endroit où je ne voyais pas du tout la terre. Je jetais un cou d'œil au soleil et je restais stupéfaite : le soleil était au zénith mais la tempête avait eu lieu dans les 14h alors j'avais dérivé pendant une journée. La SNSM avait du abandonner les recherches depuis le temps. Bizarrement je ne ressentais pas la faim. Peut-être le temps que mon corps réalise la situation. En tout cas je devais essayer de me repérer. Mais sans voile j'étais condamné à ramer.

Deux jours se passèrent comme dans du brouillard à cause de la faim et de la soif. Au matin du troisième jour je n'avais même plus la force d'ouvrir les yeux. Je restai allongé au fond du bateau. Je me demandais ce que les journaux avaient du dire : «Une nouvelle disparition maritime...» juste un gros titres de plus pour eux. C'est vrai qu'à part pour avertir mon université personne ne parlerais de ma disparition. Je ne vous l'ai pas dit? Je suis orpheline depuis l'âge de 13ans à cause d'un accident de voiture sur les routes de Vosges. On allait rendre visite à un ami de mon père quand la voiture est sortie de la route dans un virage. Mes parents sont morts dans l'accident et je suis la seule à m'en être sortie. J'ai habité quelques temps avec une tante acariâtre mais dès que j'ai eu 16ans je suis partie de chez elle. D'autre membres de ma famille? Aucune idée. Mes parents ne m'ont jamais parlés d'une quelconque famille. Ils devaient être en froid avec eux mais dans l'absolue je n'avais jamais entendue parler de cette tante avant ce jour.

Je crois que je suis en train de divaguer allongé au fond de mon bateau. Et j'ai vraiment envie de dormir. Je laisse mon esprit s'évader et je m'endors à nouveau.