Consort

Chapitre 15 : Epilogue

Farbauti baissa un regard glacial sur le petit Aesir qui tentait lamentablement de le toiser.

"- Dois-je voir en vos paroles une déclaration de guerre, petit homme ?"

Le fonctionnaire couina avec terreur avant de fuir en courant.

Odin ne put s'empêcher de rire.

"- Vous terrorisez les ronds de cuir, Ami Farbauti."

Le vieux jotun passa une main épaisse sur les marques claniques qui couraient sur son front.

"- Vos gens sont particulièrement….pointilleux."

"- Le terme que vous cherchez est "casse-couille"." Proposa Odin avec l'air de sucer un bonbon.

Le vieil Aesir et le vieux Jotun eurent le même demi sourire presque puéril. Ce n'était pas digne d'un roi de parler ainsi mais…les fonctionnaires "étaient" casse-couille. Point.

"- PAPA !"

Une toute petite fille aux courts cheveux blonds se rua dans les jambes d'Odin avant de faire l'escalade de la face nord du dieu pour venir s'installer dans ses bras.

Odin n'en revenait toujours pas de la croissance météoritique de sa petite princesse.

Sans doute cela venait-il du temps qu'elle passait sur Midgar.

La naissance de la petite fille autant que ses premières années avaient été si difficiles qu'elle avait passé quatre ans dans un service pédiatrique de Midgar. Les humains étaient bien plus doués qu'eux pour traiter les maladies de l'enfance.
La petite avait donc grandit en rythme avec son royaume d'adoption.
A présent, à dix ans, la princesse faisait dix ans.

Si Frigga regrettait que sa petite ne reste pas enfant plus longtemps, elle était quand même heureuse d'échapper à un siècle de couches !

Eir avait néanmoins rassuré les deux parents. La petite cesserait de pousser comme un champignon dès qu'elle serait physiquement adulte. Sa longévité serait la même que celle de tous les autres Aesir d'Asgard.

Sa vitesse de croissance couplée au manque d'héritier du trône était également une bénédiction.

L'enfant déposa un gros bisou sur la joue de son père puis tendit les mains au Jotun.

Farbauti lui offrit immédiatement une main.
La petite sauta dessus pour s'y asseoir sans montrer la moindre crainte. Dès qu'elle put, elle passa ses bras autour du cou de l'immense créature bleue, lui fit un bisou sur la joue puis sauta au sol sans se soucier d'être à presque quatre mètres.

"- A ce soir !"

Puis elle courut après un galopin de huit ans aux courts cheveux châtains.

"- GABRIEL STARK ! DEVADORIS ODINDOTTIR ! REVENEZ ICI TOUT DE SUITE !"

Les deux gamins filèrent encore plus vite en riant.

Tony s'arrêta près du roi et du jotun pour reprendre son souffle.

"- Majesté…. Ambassadeur…."

L'Aesir et le géant des glaces saluèrent l'humain.

"- Qu'est-ce que ces petits monstres ont encore fait ?" La voix de Farbauti était ouvertement amusée.

La princesse et ses petits camarades étaient de pures terreurs.

Tony grogna.

"- 'Doris est déterminée à nous rendre tous chèvres avant la fin de l'année, j'en suis sûr."

"- Stark."

"- Hé ! Le prenez pas mal, Odin." Tony ne se soumettait de quelque façon que ce soit à personne et se complaisait à le montrer. "Mais cette gamine est plus dangereuse que Loki ne l'a jamais été je suis sure. Elle est presque aussi intelligente que lui…"

"- Et a passé sa petite enfance avec vous et le SHIELD, Stark."

"- Tient, qui voilà donc, notre schtroumph préféré."

Loki eut un sourire dangereux pendant que Thor riait doucement.

Les deux hommes étaient habillés de la même façon avec un pagne jotun. Thor avait juste une cape en peau d'ours blanc sur les épaules. Il ne restait plus grand-chose d'Asgardien dans les manières de Thor. Trois inserts avaient même été implantés dans le torse du grand blond. Depuis, il contrôlait infiniment mieux le pouvoir de Mjolnir.

Loki comme Thor portaient les mêmes bracelets d'or aux poignets et sur les avant-bras. Des chaines d'or et de pierres passaient de bracelets en bracelets, la même ceinture épaisse en métal… Loki portait en plus autour du coup les crocs du lézard sur Thor avait tué pour lui près d'une décennie plus tôt. Le crâne reposait au-dessus de leur trône, au palais.

Odin sentit sa gorge se serrer.

Il avait définitivement perdu ses deux fils pour Asgard.

Jamais Thor ne reviendrait. Il était peut-être ambassadeur d'Asgard à Jotunheim dans les textes, mais dans les faits, Thor n'avait plus que faire de sa patrie natale.

"- Faites attention, Stark. Sinon, je vais finir par me résoudre à apprendre la magie à votre fils."

Une voile d'angoisse passa momentanément sur le visage de Tony qui se rabattit immédiatement sur Thor.

"- Quand est-ce que tu l'engrosses toi ? Qu'il s'occupe de ses bébés au lieu de me torturer ?" Plaida l'humain, boudeur.

Le sourire de Thor ne faiblit pas.

"- Heldlindi est encore jeune."

A chaque fois qu'on faisait une réflexion sur la potentielle progéniture du couple, la réponse était toujours la même : "Heldlindi est encore jeune."

Qu'est-ce que l'âge du jeune prince avait avoir à faire là-dedans ?

Tony s'agaçait de ne pas savoir.

Rogers savait, Coulson savait, TOUT LE MONDE savait il en était sûr, sauf lui.
Et ça rendait vous l'ingénieur.

"- Vous êtes cruels avec moi."

Les sourire de Thor et Loki s'élargirent davantage encore.

Imperturbable même s'il aurait bien voulu comprendre lui aussi, Odin ne dit rien. Ça lui faisait plaisir de voir l'humain rager tout seul.

Il demanderait à Farbauti. Le vieux jotun lui répondrait ou pas.

Certaines choses qui paraissaient extrêmement intimes pour les asgardiens étaient traitées par-dessus la jambe par les jotuns mais l'inverse était également vrai.

Juste des différences de culture….

La bouderie de Stark ne dura pas longtemps néanmoins.

Rogers était derrière le couple royal après tout.

"- Tony !"

"- Steve…"

Les deux hommes s'étreignirent un instant.

Tony aurait espéré que Rogers rentrerait sur terre après quelques années mais le super soldat s'était établit dans son rôle. Il n'était jamais qu'à un Bifrost de distance de Phil après tout…Et aucun des deux n'avait un Fury sur le dos puisqu'ils étaient à l'autre bout de la galaxie.

Lorsque la présence Captain America était nécessaire sur terre, il rentrait mais sa vie était au milieu des glaces à présent. Le soldat prenait un plaisir fou à aider à la reconstruction.

Il était peut-être tout petit pour les jotuns, mais avec un roi comme le leur, il avait vite constaté que la taille ne faisait rien aux capacités, au point que lorsque deux avortons étaient nés dans les colonies du sud, les parents inquiets avaient apportés les bébés au palais au lieu de simplement les livrer à l'Hiver.

Loki les avait examinés longuement avant de confirmer ce qu'il soupçonnait depuis déjà un moment.

Les deux bébés étaient chargés en magie. C'était la magie qui influait sur leur taille.

Les parents des deux bébés avaient été invités à rester au palais. Dès que les deux petits seraient en âge, Loki commencerait à leur enseigner son art du Seidr.

Mais pour l'instant, ils n'étaient pas là pour ça.
Pour l'instant, ils étaient là pour la première rencontre officielle entre les trois royaumes en dix ans.

Cette fois, elle n'aurait pas lieu sur un coin de table dans une salle du trône congelée mais en grande pompe dans la salle du trône d'Asgard.

Tout ce que les trois royaumes avaient d'important étaient conviés.

Odin avait un peu grogné jusqu'à ce que Frigga lui rappelle l'évidence : Midgar n'avait pas encore officialisé pour de vrai ses relations avec d'autres planètes auprès de sa population. Quand à Jotunheim, si tout allait mieux, il n'y avait pas encore de quoi nourrir un troupeau de ronds de cuir affamés pendant des jours. Sans compter qu'il y faisait trop froid.

Asgard était donc le seul endroit possible.

"- Quand les autres arrivent-ils ?"

Tony consulta sa montre.

"- Dans une douzaine d'heures".

Eux étaient arrivés en avance. Ils voulaient avoir le temps de se dire bonjour sans avoir la masse piaillante dans les pattes.

"- THOR ! LOKI! Mes bébés !"

Le roi et son consort étreignirent avec tendresse leur mère. La naissance de leur petite sœur l'avait vieillit mais elle se remettait doucement. Il faudrait encore du temps, mais s'en remettrait totalement. Elle n'était simplement plus de première jeunesse et n'avait jamais été taillée pour porter des enfants.

"- Comment allez-vous mère ?" Sourit Thor

"- Ta sœur est pire que vous deux réunit au même âge." Elle foudroya Odin du coin de l'œil. "Et votre père est incapable de sévir."

Odin rosit un peu.

Oui, il était complètement fou de sa petite princesse. Ce n'était pas sa faute !

Heureusement, il avait une super nanny à domicile pour rétablir les choses.

"- Heureusement que Phil est là !" Finit par conclure la reine.

"- Devadoris, Gabriel…"

Les deux enfants se figèrent sur place alors qu'ils couraient à fond de train dans l'autre sens, un serviteur sur les jarrets.

Un sourire douloureux apparut sur les visages des deux gosses.

"- Bonjour Oncle Phil ?" Tenta le mini Stark.

"- Ça ne marche pas avec moi, jeune homme. Tu le sais."

L'agent salua le reste du groupe sans quitter du regard les deux enfants qui ne tardèrent pas à piétiner d'un pied sur l'autre, de plus en plus mal à l'aise.

Phil le fixa plusieurs minutes sans rien dire. Petit à petit, un petit sourire lui monta aux lèvres.

Steve se retint d'aller le prendre dans ses bras.

Comme Thor le lui avait proposé, le Consort de Jotunheim avait été son témoin lorsqu'il s'était finalement décidé à aller chasser l'ours des neiges pour son agent.

Les deux hommes n'avaient pas officialisés sur terre mais….

"- Pardon." Finirent par murmurer les deux enfants, quasi au bord des larmes.

"- Ce n'est pas à moi qu'il faut demander pardon."

Les deux petits monstres s'excusèrent auprès du serviteur puis de Tony pour avoir filés alors qu'il devait les surveiller.

Finalement, ils prirent chacun une main de leur père et restèrent presque cachés contre leur jambe.

Coulson pouvait faire super peur quand il voulait !

Odin secoua la tête, renversé comme à chaque fois qu'il assistait à une scène identique.

"- Je crois que j'aurais pu tuer pour vous avoir à Asgard quand Loki et Thor étaient enfants."

"- Je crois que je les aurait tué avant qu'ils n'atteignent l'adolescence. Ou au moins, que je les aurais pendus par les pieds avec leur slip à un moment ou un autre.

Gabriel pâlit.

Il y avait eu droit une fois.

Thor passa un bras autour de la taille de son roi.

Odin offrit son bras à sa reine pendant que Farbauti prenait place près de son rejeton.

Byleist et Heldlindi ne tarderaient pas à arriver eux non plus. Et tous les Avengers manquant, Madame Pepper Stark, les membres du Conseil de sécurité terrestre… Tous ne tarderaient pas à se retrouver.

Thor déposa un baiser sur la tempe de son frère et compagnon.

Plus les années passaient et plus il l'aimait.

"- Nous y allons mon roi ?"

Loki eut un sourire si tendre que Thor avait toujours l'impression que son cœur allait exploser de joie lorsque son frère le regardait ainsi.

"- Nous y allons mon consort…"

Loki posa sa main bleue sur la peau bronzée, nue et tatouée du bras de son frère. Un consort ne pouvait rester sans clan après tout… Alors Thor s'était fait tatouer avec les marques du clan de son frère. Même son visage était tatoué de bleu à présent. Le Prince d'Asgard s'était lentement effacé sous le Consort de Jotunheim.

Pieds nus tous les deux, avec juste des anneaux d'or aux chevilles avec des petits clochettes, le couple emboita le pas d'Odin.

Ils n'étaient pas revenus à Asgard depuis près de seize ans.

Ca ne leur avait pas manqué.
Jotunheim était leur patrie à tous les deux à présent.

~fin~