Cette « ville », j'y étais de nouveau. J'y étais revenue pour revoir Shiki...car au plus profond de moi même , même si je lui en voulait d'avoir tué Keisuke...

Depuis notre première rencontre, je ressentais le besoin d'en apprendre plus sur lui et me rapprocher de lui. C'est idiot je sais mais , quelque part l'Igra, ce jeu que je hais, m'a permis de le rencontrer. Shiki...

J'étais devant son château. Je voulais le voir... Mais je devais me méfier. Je suis certain qu'il savait que je voulais le voir pour me venger, enfin j'espérais qu'il pense que cela soit le cas, comme cela il ne viendrait pas tout de suite vers moi et je pourrais me préparer.

Je décida donc d'aller me trouver un abri car la nuit approchait à grand pas et je savais très bien que la nuit était symbole de pluie de sang.

Malheureusement, il me trouva bien vite et il me colla au mur, plutôt violemment. Pour ne pas lui donner le plaisir de lui montrer qu'il m'avait fais mal, j'avais mordu mes lèvres, les entaillant.

Me faisant frissonner , de peur peut être, il me parla :

-Alors... Akira , tu es revenu pour venger ton copain ?

Je planta alors mon regard bleuté , dont il disait qu'il était arrogant, dans le sien, de couleur rouge, rouge comme le sang qu'il avait tant fait couler. Rassemblant toutes mes pensées , je lui répondis , de façon assez froide.

-Peut être.

Cette réponse ne semblas pas lui plaire, et je cru que cette fois il me tuerait vraiment. Pourtant il ne sortit pas son sabre ,et , à ma plus grande surprise, il posa sa langue sur mes lèvres , tel un petit chat laperait son lait lui lapait les quelques gouttes de sang qui coulaient sur mes lèvres meurtries.

Je resta figé quelques secondes qui me parurent des minutes puis, enfin , après avoir retourné mes pensées dans tout les sens, je le repoussa le plus loin possible.

-Ça va pas ou quoi ? Qu'es qui te p...Mmmmmh...

Cette fois il posa directement ses lèvres sur les miennes, pour me faire taire sûrement. Mais contrairement à l'image de quelqu'un de violent... Son baiser, car s'en était bien un , était doux. Tellement doux.

Après ce « doux » baiser, il se décolla de moi, un sourire moqueur , peint sur le visage.

-Alors ça t'a plut Akira ?

Je ne répondis pas , et décida qu'il était temps de l'attaquer. Je me jeta sur lui pour le faire tomber au sol et repris possession de ses lèvres douces. Comme je m'y attendais il répondit un peu à mon baiser, preuve que lui aussi le précédent lui avait plut, du moins c'est ce que moi j'en conclût.

Sans que je puisse m'y opposer, il inversa nos positions. Et ce fût le début de la fin...

Dans qu'elle galère je m'étais mit en revenant ici ?