Me revoilà avec un nouveau SBRL, ça faisait très longtemps que je n'avais pas écrit sur ce couple mais j'avais commencé le prologue de cette fic il y a au moins deux ans et je me suis enfin décidé à écrire cette histoire qui est dans ma tête depuis tout ce temps.

Titre : En Exil !

Résumé : Comment pourrais-je supporter de te voir avec elle ? Je préfère fuir, fuir et t'oublier.

Remus a fui mais une invitation va le ramener à la réalité et faire ressurgir ce qu'il tentait de laisser derrière lui. Slash

Note : Il s'agit d'un UA. Pour le plus grand bonheur du monde sorcier et aussi humain, Voldemort n'existe pas.

Disclamer : Les personnages d'Harry Potter ne m'appartiennent évidemment pas sinon Sirius ne serait jamais mort.


Je tenais entre mes doigts le petit carton d'invitation. Je ne pouvais détacher mes yeux des deux prénoms enlacés écrits en lettre d'or. Ils se répétaient encore et encore dans mon esprit "Sirius & Hélène."

Soupirant, je rangeais le faire part dans son enveloppe. Je l'avais reçu il y a de cela trois jours et je ne parvenais toujours pas y croire. Sirius allait se marier. Dans un mois, mon ami allait unir sa vie avec celle qu'il aimait.

Dans ma main, l'enveloppe ne devint plus qu'une boule que je lançais au loin. Je n'irais pas à ce mariage. Je ne pouvais pas le revoir.

J'empêchais les larmes de se former au coin de mes yeux. Seulement six mois s'étaient écoulés, trop peu de temps pour oublier, pour refermer la plaie. Mon amour était toujours aussi fort et en cet instant j'avais si mal. Je ne pensais pas qu'un jour je pourrais autant souffrir, moi qui détenait pourtant un beau record de supplices avec mes transformations mensuelles en bête féroce.

Ma souffrance n'était pas physique, elle était psychique, mentale et se répercutait dans tout mon corps. Mon cœur se brisait en des milliers d'éclats.

Je savais depuis bien longtemps que ce jour arriverait mais on n'y est jamais assez préparé. C'était pour m'épargner que je m'étais éloigné d'eux, de mes amis. Etre en sa présence, le voir si heureux avec elle m'était devenu insupportable. Comment en étais je arrivé là?

Tant de choses s'étaient déroulés depuis ce fameux jour, insignifiantes pour mes amis mais tellement importantes pour moi.

Appuyant ma tête sur le dossier du canapé, je laissais les souvenirs affluer.