Maintenant Rang 2, les quêtes allait devenir plus ardu, combattre des monstres bien plus fort que le Qurupeco ne serais plus rare désormais. Le groupe le savais, il fallait maintenant s'équiper, et vite, avant qu'une quêtes de chasse importante n'arrive...

- Aïe! Cria Shoryu, venant tout juste de recevoir une pierre dans la gueule

- LES MONSTRES ONT DES DROITS. Hurlèrent des gens, essayant d'enfoncer l'entrée visiblement verrouillé du bâtiments de la guilde en l'enfonçant et en lançant des cailloux à tous les chasseurs qu'ils voyaient

- Aïe, aïe mais arrêter. S'écria à son tour Rina, se faisant lapider sur place

À Quelque mètres de la, une Dame de guilde leur fit signe de la rejoindre. Le groupe, se faisant toujours balancé des pierre à la gueule, acceptèrent sans hésiter de la suivre dans la ruelle juste à côté du bâtiments.

- Mais c'est qui ces cons la. Demanda Niko, à la fois surpris et furieux

- Se sont des manifestant, des extrémiste de la régions de Siki qui lutent pour la protections des monstres et qui disent qu'ils ne méritent pas ce que la guilde leur fait. Expliqua la jeune Dame

- Tu devrais les rejoindre Rina, t'as la même idéologie qu'eux... Répliqua le jeune espiègle, accompagnée de son sourire moqueur.

- Je te lance pas des cailloux à la figure parce que t'aimes ton travail. Rétorqua la brune, d'un air vexé

- Vous pouvez entré. Leur dit la Dame, ouvrant la porte de derrière de l'auberge. Y'a plus de quêtes à cause d'eux depuis deux jours, ils attaquent à vue les messagers et les gardes de la guilde...

- Et vous pouvez pas les arrêter? Questionna Yuri, surpris que la guilde ne les ai pas déjà dissipé

- La chef du village essaye bien mais c'est difficile, ils sont nombreux et assez récalcitrants... Commenta la la jeune femme.

Pendant plus de quatre jour, ils passèrent toute leurs journées au source chaude et au bar de la guilde, attendant de recevoir des Quêtes, et que les manifestant arrêtes leur bordel. Soudain, il entendirent un énorme cris, prononcé dans la langue du village de Siki : « Death to the Guild! » suivis d'un énorme cris de monstre. Les chasseurs, surpris, sortirent dehors pour s'apercevoir qu'il était en train de défaire les liens d'un énorme monstre. Le seul chasseurs expérimenté du village, le Héro de Moga, en voyant la bête, sut immédiatement de quoi il s'agissait... Tous les chasseurs ainsi que le maître de Guilde sortirent de l'auberge, voulant voir quel monstre

- Vous n'oseriez pas?! Je ne l'ai pas capturé pour vous aidé à faire un massacre! Cria Hokuto, Le Héro de Moga.

- Vous vous êtes bien fait avoir, mais vous êtes un chasseur alors allé au DIABLE !. Cria le chef des manifestant, cassant la dernière chaînes retenant le monstre terrifiant.

- Qu'est que c'est que ce truc. Cria Shoryu à la légende vivantes

Il le regarda, « Ce truc est peut-être le monstres non Dragon Anciens le plus destructeur, le plus violant, le plus meurtriers... le puissant Deviljho » Lui répondit le grand chasseur. Les autres regardèrent l'un après l'autre l'homme puis la bête, se demandant combien de dommage pouvait faire un monstre pareil avant qu'il ne réussisse à la vaincre. Le Héro de Moga sortit de sa poche deux pilules, les avala et attaqua le Wyvern Brute à l'aide de ses Doubles Lames, lançant par la même occasions la Démonization, lui permettant d'accéder à l'attaque suprême des Doubles Lames : La Danse du Démon.

Le combat était acharnée entre l'homme et la bête, du moins, une fois que le Deviljho n'ai finit de se régaler de tout les civils et manifestants étant à moins de cinquante mètres de la, détruisant même quelque maisons pour atteindre sa nourriture mais ne détruisant heureusement pas le bâtiments de la guilde, celui-ci étant trop « blindé » pour être une source de nourriture rapide...

Le monstre, maintenant rassasié, s'attaqua au Héro de Moga, essayant à de multiple reprise de lui fauché le corps entier à l'aide de morsure, mais ne réussit pas, se faisant charcuté les jambes par les dizaines de coups du chasseurs. Le combat continua ainsi jusqu'à ce que la bête, par l'exploit énorme du Héro qu'était de faire reculer un Deviljho seul, ne trébuche dans l'eau et se noie, celui-ci ne sachant pas nager...

Le groupe, remplie d'admiration pour le chasseurs qui avais une nouvelle fois sauvée le village, se dirigèrent vers lui, mais se firent devancé par le Maître de guilde :

- Je vous ai entendu tout à l'heure, toi et le chef des extrémistes, tu lui disait que tu ne l'avais pas capturé pour faire un massacre. Dit le chef de guilde, un air furax dans les yeux

- Mais monsieur, je savais pas qu'il allait faire cela avec le monstre... Essaya vainement de répondre , visiblement terrifié par son chef malgré son status

- Je ne veux rien entendre! Regarde tous ce sang, regarde ces ruines! Hurla le vieil homme, désignant de la main les restes des bâtiments et hutte que le Monstre avais détruit pour y dévorer les occupants. Tous sa c'est ta faute!

- Le Héro de Moga, le regard bas, se laissa engueuler pendant plusieurs minutes, pour finalement se faire frapper du revers de la mains par le Chef de Guilde, qui retourna dans son bureau à l'intérieur de l'auberge...

1 semaines plus tard, alors que tous reconstruisait la partie du village qui avais été détruite par le Deviljho, Hokuto, le sauveur du village, était convoqué par le quartier Général de la Guilde pour Capture de monstre illégal...

- Hokuto, chasseur de rang 7 du village Moga, vous êtes accusé de capture non-déclarée à la guilde qui amenée la mort de plusieurs civils... Est que tu le nie ? Demanda un homme, assis à son bureau, la légende devants lui.

- Non... Rechigna l'autre, visiblement agacé par toutes ces formalité administrative.

- Bien, nous allons donc t'enlever ta... Puis l'interrogateur fût coupé par une Dame de la guilde, qui lui chuchota quelque chose à l'oreille.

- Ah, très bien... Sort ta liscense, nous te rétrogradons au Rang 2. Dit l'homme.

- Me rétrograder ? Questionna Hokuto.

- Oui, tu passe de Rang 7 au Rang 2, en échange tu vas payer le coûts total des réparations du village, ce qui s'élève à 562 145z...

La légende, entendant le chiffre, s'étouffa, clamant que le contenue entier de sa maisons ne valait pas une telle somme, mais l'agent de la guilde le fit taire d'un mouvement de la mains et lui dit en partant : T'as une semaine pour payer, sinon tu seras banni de la guilde !...