Bonjour à toutes !

Disclaimer:Twilight appartient à S. Meyer et cette super histoire à Lost In Fanfiction. Je ne suis que la traductrice :)

Voici le final de l'émission ! Je précise que ce n'est pas encore la fin de la fiction, juste du Most Eligible Bachelor ;)

Merci pour vos commentaires, vos messages et toutes les mises en alertes/favoris !

J'espère que vous aimerez !


Chapitre 32

Il ne restait à Edward que deux rendez-vous et la cérémonie de la rose finale, avant la fin de l'émission. Il allait pouvoir rentrer chez lui.

Il allait devoir passer une soirée romantique avec Liz et Mary et il était heureux que Liz soit la première.

Edward et Liz discutèrent tranquillement, comme toujours. Pendant le dîner, ils reçurent une enveloppe et on leur proposa une suite pour la nuit. Edward eut envie de répondre ''non'' mais c'était le premier moment seul avec Liz qu'il obtenait depuis qu'il avait éliminé Bella.

Ils entrèrent dans la suite et lorsqu'Edward se tourna pour fermer la porte, Liz approcha et lui frappa l'arrière de la tête.

« Aiie, c'est pour quoi ça ? » demanda-t-il en se tournant. Il se frotta le crâne.

« C'est pour avoir brisé le cœur de Bella. » Elle lui frappa à nouveau la tête. « Et ça, c'est pour avoir gardé Mary. »

« Putain Liz. Arrête d'être violente. » pleurnicha-t-il.

« Crache le morceau. J'ai vaguement parlé à Jaz mais je veux ta version des faits. Tu étais à fond sur Bella et pouf, elle a disparu avec Rose et Alice. »

Il lui raconta alors toute l'histoire sordide, y compris la dernière visite de Mike et sa ''demande'' de garder Mary.

« Intéressant parce qu'après ton dernier rendez-vous avec Mary, j'aurais juré que je l'ai entendue se disputer avec Mike. Il me semble avoir entendu ''C'est allé trop loin'' ou un truc dans le genre. Qu'est-ce qui s'est passé pendant ton rendez-vous avec elle ? »

« Voyons voir, elle m'est montée dessus et a fait entrer sa langue de force dans ma bouche. » rétorqua Edward.

« Beurk, rien que de penser à l'embrasser, c'est dégueulasse. » grimaça-t-elle.

« Tu m'en diras tant. »

« Angela a été cool pendant notre séjour chez elle. Elle m'a même donné le nom de l'école où travaille Bella et son nom de famille. » informa-t-il Liz.

« C'est quoi le plan ? » demanda-t-elle.

« Jazz et Emmett essayent de trouver des trucs sur Mike. Ta mère a mis ton père sur le coup. J'ai pu passer quelques minutes avec eux. J'ai toujours le contrat de Mike et ça nous sera utile. Il faut que tu apprennes tout ce que tu peux au manoir des filles. Oh, je ne vais choisir personne à la dernière cérémonie, ni Mary, ni toi. Au cas, où tu ne le savais pas déjà. »

« Évidemment. » rit-elle. « Je déteste te demander ça mais j'ai besoin que tu acceptes de prendre la suite avec Mary demain soir. » Edward secoua la tête mais Liz l'interrompit. « Écoute moi. J'ai besoin de temps. Il faut que je sois seule au manoir sans elle. Il faut que je papote avec l'équipe, que je fouille dans sa chambre, etc. Il faut qu'elle reste loin de manoir aussi longtemps que possible. »

« Tu sais ce que Bella fera quand elle verra ça à la télé ? » Il secoua la tête. « Ça va lui arracher le cœur. Bon sang, j'espère qu'elle va réaliser que tout est faux, que ça ne veut rien dire et que j'ai détestais passer du temps avec vous. Le prends pas mal, Liz. »

Elle hocha la tête. « Pas de soucis. Tu es un mec. Je suis sûr que tu pourras toujours trouver un truc pour la dégoûter demain. » rétorqua-t-elle. « Le prends pas mal, Edward. »

Il éclata de rire. « Pas de soucis. »

Ils se mirent à rire et vidèrent le mini bar avant de s'endormir dans des endroits séparés.

Le lendemain matin, les cameramans les filmèrent en train de quitter la suite. Liz fit semblant d'être gênée et rougit lorsqu'ils s'embrassèrent à la porte. Putain, elle est douée, pensa Edward. Il espérait qu'elle arriverait à faire fonctionner sa magie avec l'équipe de tournage pendant qu'il souffrirait avec Mary.

-M-E-B-

Le dernier rendez-vous avec Mary n'aurait pas pu être plus différent que celui avec Liz. Il n'y eut pas de rire, de plaisanterie ou même de conversation intelligente. Tout ce qui sortait de la bouche de Mary était une allusion sexuelle. Edward en était arrivé à un point où il ne disait plus rien parce qu'à chaque fois, elle prenait ça pour une avance.

Lorsque l'invitation arriva, la première réaction d'Edward fut d'avoir envie de partir en courant en criant, ''Non, bon sang, non !''. Mais ça aurait vraiment énervé Mike.

Il invita Mary qui accepta avec enthousiasme.

Une fois que la porte de la suite fut close et qu'ils furent seuls, Mary bondit. Elle retira tous ses vêtements en quelques nanosecondes. Elle était mignonne et avait un joli corps mais dès qu'elle ouvrait la bouche, plus rien n'avait d'importance.

Elle commença à déshabiller Edward, lentement, essayant d'être séduisante. Edward garda les yeux fermer. Il allait devoir l'arrêter. Elle tira sur sa chemise pour la sortir de son pantalon et posa la main sur la boucle de sa ceinture. Sans prévenir, elle le caressa et le pressa, le faisant sursauter de surprise et de dégoût.

Il lui prit la main et la repoussa. Il secoua la tête sans rien dire. Est-ce qu'il pouvait lui dire ''tu me dégoûtes'', ''je ne te désire pas'', ''éloigne toi de moi'' ?

« Ce n'est pas grave si tu es nerveux, Edward. Tout le monde a un peu peur de temps en temps. » dit-elle en tendant à nouveau la main vers son entrejambe.

Il lui tourna le dos et alla dans son sens. Il lui fit croire qu'il avait dû mal à ''la faire monter'', c'était la vérité mais pas pour la raison à laquelle elle pensait. Il n'aurait pas joué avec elle même si c'était la dernière femme sur terre.

Il fit sembla d'être gêné et dit qu'il allait prendre une douche. Il ferma non seulement la porte de la salle de bain mais aussi la porte de la chambre où se trouvait la salle de bain. À la vérité, il poussa même un meuble contre la porte de la pièce.

Il passa toute la nuit dans la salle de bain. Mary le supplia à plusieurs reprises de lui ouvrir. Elle lui promit même d'être patiente et de bien s'occuper de lui. Il se retint de vomir. La nuit lui parut durer une éternité.

Leur au revoir le lendemain matin fut très différent de celui de la veille. Edward fit semblant d'être gêné et lui présenta ses excuses mais elle était trop blessée et se sentait rejetée. Il l'embrassa sur la joue et elle partit sans lui adresser la parole.

-M-E-B-

L'organisation de la dernière cérémonie était ridicule, tellement de fanfares, d'argent gâché, ils se focalisaient trop sur les apparences et pas assez sur les personnes. Cela rappela à Edward à quel point tout ça était sans importance.

Il ne demanda pas Liz en mariage. Elle lui répondit gracieusement que ça n'aurait pas marché entre eux. C'était la plus facile des deux à gérer.

Lorsque Mary arriva à la cérémonie, elle était visiblement en colère. Edward essaya de la laisser tomber en douceur, en disant les bonnes choses, ''tu mérites quelqu'un qui t'apprécie'', etc... Elle ne le prit pas bien. Elle partit en marmonnant qu'il n'était même pas capable d'être performant au lit. Heureusement, personne ne l'entendit vraiment. Il n'avait pas besoin que le monde pense qu'il était importent. Même si ça pouvait l'aider avec Bella.

Il se sentit soulagé et plein d'énergie en fin de soirée. Il ramassa ses affaires et prépara tout de manière à être prêt à partir avant d'aller se coucher. Il allait rentrer chez lui, manger un bon repas préparé par sa mère, arranger les nouvelles chansons qu'il avait écrit et entrer en studio pour deux semaines.

Les règles de l'émission stipulaient qu'il ne pouvait pas être vu en public avant que l'épisode ''Spécial, les Filles Disent Tout''. Néanmoins, ils avaient le droit de se contacter entre eux s'ils avaient échangé des coordonnés. L'émission n'avait pas le droit de donner des informations personnelles de participants à d'autres... que ce soit pour Edward ou les autres filles.

Quelques minutes avant que la limousine n'arrive pour prendre les garçons, Mike se pointa au manoir.

Il rendit leur portable et leur ordinateur aux garçons. Mais Edward savait qu'il n'était pas là que pour ça.

« Edward, est-ce qu'on pourrait se parler en privée ? » demanda Mike.

Edward fit signe à Jasper et Emmett qu'ils pouvaient partir.

« Qu'est-ce que tu veux, Mike ? » lança-t-il impatiemment.

« Je suis surpris que tu es réussi à jouer le jeu. Il va falloir éditer. » dit-il avec arrogance. « Mais on va pouvoir se débrouiller. »

« C'est tout ? Notre voiture sera bientôt là. »

« Non, encore un truc. Je veux juste te rappeler notre accord. Toi ou personne ne doit contacter Bella, Rosalie ou Alice avant que le dernier épisode ne passe à la télé. Tu m'as bien compris ? »

Edward hocha la tête. « Pourquoi est-ce que j'ai le droit de contacter, disons Mary, mais pas elles ? »

« Parce qu'on a un accord toi et moi. Tu as gâché mon émission en te soumettant comme une chochotte à Bella. Si je n'étais pas intervenu, ça aurait été un désastre. En plus, si tu refuses, on peut toujours humilier ces filles et porter plainte contre elles. » Mike tourna les talons pour partir. « Encore une chose, Edward, tu as couché avec Mary ? »

Edward éclata sèchement de rire. « Non Mike. Je ne l'aurais pas touchée, même avec un bâton. Pas qu'elle n'ait pas essayé parce qu'elle n'a pas arrêté. Elle a dit que ça faisait longtemps qu'elle n'avait pas connu un vrai mec ou avait vraiment pris son pied. »

Edward remarqua la réaction de Mike. Il était tout rouge, les poings serrés. Cela encouragea Edward à continuer.

« Elle ne voulait pas qu'on utilise de préservatif. Elle voulait porter mon bébé pour être lié à moi pour toujours. »

Mike avança vers lui en criant. « Elle n'a jamais fait ça ! Non seulement tu es une diva mais en plus de ça, t'es un menteur. Je devrais te frapper pour faire disparaître ton sourire. » Il allait joindre le geste à la parole mais Emmett l'arrêta. Ce dernier le tint jusqu'à ce que la limousine arrive et qu'Edward soit en sécurité. Il lâcha Mike en le poussant de bon cœur.

Une fois à l'intérieur du véhicule avec Edward et Jasper, il éclata de rire, rejoint par Jasper. Edward ne comprenait pas leur comportement parce qu'il était toujours énervé. L'adrénaline traversait encore son corps.

« Quoi, bande d'enfoirés ? Qu'est-ce qui peut être aussi drôle ? »

Jasper passa la main dans sa poche et en sortit son portable. Il le fit balancer devant les yeux d'Edward. « J'ai tout. Je pensais que la batterie allait mourir mais elle a tenu. Que dieu bénisse les caméras sur les portables. »

Edward éclata de rire, en partie de joie mais aussi parce qu'il était soulagé que tout soit fini.


Enfin un moment de répit pour notre pauvre Edward... il a bien souffert sur la fin ^^

Pour le prochain chapitre, on retrouvera Bella... ;)

Comme toujours, n'hésitez pas à laisser un commentaire ! Prenez soin de vous !

XOXO

Eresy