Les valises de Casey étaient de nouveau bouclées. Léandra avait été obligée de l'aider tant elle avait réussi à éparpiller ses affaires dans toute la chambre. Il fallait dire que la jeune fille avait pris ses marques au palais et l'idée de le quitter dans quelques heures lui provoqua un pincement au cœur. Mais cette fois-ci il n'y avait plus d'autres solutions : rentrer à Aurora s'imposait définitivement dans ce contexte. Noctis allait vivre ici avec sa femme et la présence de Casey et Léandra était tout simplement hors de questions, selon elles.
Elles n'avaient pas déjeuné et préféraient plutôt se préparer comme si de rien n'était pour oublier et tenir le choc.

_Tu n'aurais pas vu mes chaussures rouges, demanda Léandra à Casey. Je pensais te les avoir prêtées.
_Non ce sont les blanches que je t'avais empruntées, répondit la jeune fille en se brossant les cheveux. Les rouges sont dans la penderie, je viens de les voir.
_Ah oui, je suis bête. Elles sont juste là, dit la sorcière en ouvrant la porte du placard. Et bien je crois qu'on a fini de tout ranger. Je suis prête !
_Moi aussi, répondit Casey sur un ton paradoxalement calme. On y va quand tu veux.

Les deux jeunes femmes attrapèrent toutes leurs affaires et libérèrent les deux chambres qu'elles avaient occupées pendant plus de deux mois. La descente dans les escaliers avec leurs bagages relevait du parcours du combattant. Heureusement, Louis avait exigé qu'on leur porte secours. Ce dernier n'était pas au courant de leur départ précipité, comme le reste des habitants du palais. Il fut très surpris et surtout très peiné de l'apprendre. Franck le jardinier et Eden la cuisinière ont même versé quelques larmes en venant dire adieu à Casey et à Léandra qui avaient passé beaucoup de temps avec eux ces dernières semaines.

_Ne pleurez pas Éden, la supplia Casey avec un petit sourire émue. J'ai été ravie de faire votre connaissance et vous m'avez appris énormément de choses. Et puis nous pourrons toujours nous écrire ou nous téléphoner.
_Oui vous avez raison, mademoiselle, pleura la cuisinière en tordant son chiffon. Vous êtes vraiment une très gentille demoiselle, très serviable et toujours très aimable.
_Et vous m'avez aidé à faire pousser des bégonias, sanglota Franck le jardinier en se mouchant bruyamment.
_Cela a été un honneur, répondit la jeune fille en posant une main amicale sur son épaule. Je ne vous oublierai jamais tous.
_Je peux savoir ce que signifie ce vacarme, demanda Stella en apparaissant dans le hall, un chapeau noir sur la tête et des lunettes de soleil sur le nez, et vêtue d'une robe grise. Je vois que vous nous quittez, j'espère que vous ferez bon voyage.
_Et moi j'espère que tu t'étoufferas avec ton prochain verre de champagne, répondit Léandra avec un sourire encore plus hypocrite.

Stella eut l'air outré et s'empressa de prendre le long couloir qui menait au bureau de Noctis.

_Elle est à peine fiancée à sa Majesté et elle fait déjà sa loi, marmonna Éden. Elle veut tous nous faire renvoyer.
_Éden s'il vous plaît, la réprimanda Louis. Ne parlez pas ainsi de la princesse Stella.

Mais malgré tout ses efforts pour rester neutre, on sentait dans la voix du majordome une pointe d'agacement.

_Tu ne peux pas faire ça, Noct, hurla Bran.
_Je te répète que je n'ai pas le choix, répondit Noctis d'un air las. Si je ne le fais pas, je mettrai la vie de tous mes sujets en danger.
_Et tu penses à toi, demanda Lucas qui était aussi irrité que Bran. Tu as quand même le droit d'avoir une vie.
_J'ai des responsabilités que je me dois d'honorer. Quel roi je serais si je ne m'y tenais pas ?

Il n'était vraiment pas emballé par le fait de s'allier à une famille de traîtres comme les Fleuret mais il était pieds et poings liés pour le coup. C'est à ce moment qu'on entra dans son bureau sans prendre la peine de frapper.

_Chéri, hurla Stella en retirant ses lunettes. La petite idiote et la furie qui lui sert d'amie se sont montrées odieuses avec moi. Je sais qu'elles sont en train de prendre congé, dieu merci, mais j'aimerais que tu leur dises ta façon de penser avant qu'elle s'en aille.
_Comment ça, demanda Noctis qui n'avait entendu qu'une chose. Où vont-elles ?
_Et bien elles retournent sans doute d'où elles viennent, répondit la blonde en agitant ses mains en un geste désinvolte. Je n'en sais rien. Tout ce que je veux c'est que tu mettes les choses au clair : on n'insulte pas la futur dame de la maison.

Elle tourna les talons et sortit en claquant la porte d'un air hautain.

_Je suis désolé de te le dire comme ça mais je hais ta fiancée, déclara simplement Bran.

Noctis ferma les yeux comme pour évacuer le stress qui s'accumulait autour de lui. Il savait bien que Casey serait très affectée par sa décision. Il n'avait pas le droit de la retenir indéfiniment à Lucis de toute manière. La perspective de son départ ne le réjouissait pas tellement cependant.

_Dis-lui au moins au revoir, suggéra Lucas avec un air triste. C'est nul mais c'est la moindre des choses.

Bran et lui laissèrent le roi seul, perdu, la tête dans les mains.

_Et laissez-moi vous dire que cela ne se passera pas comme ça, vociférait la future reine de Lucis en agitant un doigt menaçant dans la direction de Casey et Léandra qui n'avaient toujours pas bougé.
_Oui alors ça c'est vraiment très intéressant mais on doit y aller là, finit par dire Léandra qui en avait assez de l'écouter.
_Pas si vite, s'écria Stella en faisant barrage entre les deux jeunes femmes et la sortie. Attendons un peu de voir ce que mon mari a à dire sur la question.
_Et puis vous n'alliez pas partir sans nous dire au revoir, ajouta Bran derrière elles.
_En fait c'était justement l'idée, répondit Léandra avec son légendaire ton cassant.

_On vous accompagne à l'aéroport, leur apprit Lucas en les escortant jusqu'à leur voiture

_C'est gentil mais ne vous donnez pas tout ce mal.

Un véhicule les attendait devant la porte. Il avait déjà été chargés par les domestiques. Ils y montèrent tous les quatre sans se retourner vers Stella qui hurlait sur les domestiques. Casey fit de derniers signes d'adieu à tous ceux qui s'étaient réunis pour leur dire au revoir : Éden, Louis, Franck, Bran, Lucas et une dizaine de membre du personnel du château. Les larmes coulèrent d'elles-mêmes quand la voiture passa de l'autre côté du portail. Elles quittaient le palais pour de bon cette fois-ci. Enfin c'était ce qu'elle croyait avant que la voiture ne s'arrête d'un coup sec.

_Que se passe-t-il, demanda calmement Lucas.

La portière s'ouvrit et Noctis s'engouffra à leur côtés sans rien dire.

_On vous dépose quelque part, plaisanta Bran.

Le roi sourit et fit signe au chauffeur de reprendre la route. L'heure que prit la route jusqu'à l'aéroport se passa dans une ambiance plutôt détendue. Les deux jeunes femmes se remémoraient les bons moments passés au palais et plaisantaient sur tous les événements qu'elles avaient vécus. Une manière pour elles d'oublier la douleur du départ. Tandis que Noctis, Bran et Lucas discutaient aussi comme si de rien n'était. A l'arrivée, la voiture les conduisit directement sur le tarmac où le jet privé de Noctis leur avait été affrété spécialement. Ils descendirent de la voiture et attendirent que l'on charge tous leurs bagages dans l'avion, préférant respirer l'air frais avant d'entamer leurs douze heures de vol.

Lucas prit Casey dans ses bras dans un geste presque désespéré. Il était très affecté par sa relation avec Noctis qu'il suivait de très près en espérant qu'elle évolue dans le bon sens. Malheureusement les désillusions s'étaient succédées et la veille il avait reçu le coup de grâce.

_C'est vraiment pas juste, dit-il. Pourquoi est-ce que ce n'est pas toi à la place de cette dingue ?
_C'est un mal pour un bien, le consola Casey. De toute façon, on avait prévu de partir depuis hier alors ça ne fait aucune différence.
_Tes discours interminables vont beaucoup me manquer.
_Mes quoi ?
_Non rien.

Bran et Léandra se défiaient du regard une nouvelle fois. Il semblait que leur passe-temps favori allait leur manquer. Ils ne se dirent pas au revoir et se contentèrent de soulever les épaules.

_Essayez de donner des nouvelles parfois, fit promettre Bran en serrant Casey contre lui.
_C'est promis, sourit la jeune fille.

Noctis s'avança vers les deux jeunes femmes à son tour.

_Sa Majesté nous fait l'horreur...je veux dire l'honneur de venir nous dire au revoir, ironisa Léandra qui lui en voulait profondément.
_Léandra, la réprimanda doucement Casey. Ce n'est plus la peine de se disputer maintenant.
_Tu as raison, mon amour, répondit la sorcière. Je t'attends à bord. Noctis.
_Au revoir Léandra, la salua-t-il en s'inclinant. Merci beaucoup, sans vous...
_Garde tes salades pour d'autres, s'écria-t-elle en montant dans l'avion.

Lucas et Bran remontèrent dans la voiture pour laisser le temps à Noctis et Casey de se dire au revoir tranquillement.

_J'espère que vous ferez bon voyage, dit-il simplement
_Merci, lui répondit-elle aussi aisément.
_Écoute, reprit-il après un profond soupir. J'ai conscience d'avoir une nouvelle fois mal agi en manipulant tes sentiments.
_Si tu le dis.
_Je suis désolé.

_Ne le sois pas : j'ai fait ce que j'ai pu pour que tu ressentes la même chose pour moi et ça n'a pas marché. Je m'y ferais.
_Je t'aime beaucoup Casey, tu comptes pour moi.

_Tu sais bien que la nature de nos sentiments diverge quelque peu

_Cela ne m'empêche pas de regretter ton départ mais au fond peut-être que...

_...c'est mieux ainsi, approuva Casey. N'aie pas peur de le dire j'en suis consciente.

Étrangement, Noctis n'était pas satisfait. Il ne sut dire pourquoi mais il aurait préféré que leur séparation l'affecte un peu plus que cela. Au contraire, Casey semblait ravie.

_Hier, on discutait avec Léandra et elle m'a expliqué la connexion qui existait entre toi et moi. Et j'ai réussi à comprendre quelques chose : si je n'ai pas eu de réaction physique à l'annonce de ton mariage, c'est parce que j'ai pris conscience de ce pouvoir qui, malgré tout, nous unit. Je ne peux plus être affectée par tes émotions parce que mon esprit à réussi à les canaliser et c'est la meilleure chose qui ai pu nous arriver. Ce sera comme si ce lien n'existait pas quand on sera séparés. On ne ressentira plus rien, je serai enfin libre de tout maux.

_C'est une bonne chose, répondit sincèrement Noctis.

_Alors souris mon cœur : tu vas enfin être libéré de moi, le taquina-t-elle en déposant une main sur sa joue. C'est pas génial ?

Noctis réussit à lui retourner le sourire mais la réalité du départ se profilait de plus en plus dans son esprit. Casey absente, Stella présente : ce n'était pas ainsi qu'il concevait les choses.

_Sois heureux avec Stella, lui souhait-t-elle. J'ai vu que tu l'appréciais.

_Tu dois te tromper de Stella.

_Ça ne t'a pourtant pas empêché de l'embrasser ce fameux soir. Oui j'étais juste un peu présente.

Mince mais pourquoi est-ce que ce détail le gênait ? Il ne devrait pas se sentir aussi coupable pourtant.

_La prochaine fois qu'on se verra, je serais peut-être en mesure de te présenter l'homme de ma vie.

_Je te le souhaite, répondit Noctis dans un murmure. Avec ta gentillesse et tout l'amour que tu as à donner ça ne risque pas d'être très difficile.

Le soleil commençait à se coucher et il était temps de se dire définitivement adieu.

_J'ai le droit à un câlin tout de même, se risqua Casey.

Noctis ne se le fit pas dire deux fois et étreignit la jeune file avec une tendresse et une intensité qu'il essayait tant bien que mal de lui faire comprendre. Dans l'avion, Léandra regardait la scène par le hublot et ne put s'empêcher de verser quelques larmes, dans la voiture, Bran et Lucas étaient aussi émus en les contemplant. Casey rompit ce dernier moment en se dégageant lentement du jeune homme.

_Tu seras toujours dans mon cœur Noctis, dit-elle avec un petit sourire ému. A bientôt.

_Prends bien soin de toi, Casey.

Puis elle s'éloigna en lui lâchant la main qu'il lui avait saisie. Elle monta à bord de l'avion sans se retourner et la porte se referma sur elle. Quelques minutes plus tard, l'appareil volait au-dessus de la tête de Noctis.

Trois semaines plus tard, Noctis était enfermé dans son bureau comme à son habitude depuis le départ de Casey. Il ne supportait pas de voir Stella, qu'elle le regarde, qu'elle le touche. Le manque qu'avait laissé Casey dans le palais était presque tactile. Louis lui apportait son repas et faisait la correspondance avec le monde extérieur. Il savait que les Fleuret étaient au palais mais il n'avait aucune envie de jouer les gentils rois aimables. Pas avec ces personnes mauvaises. Le mariage devait avoir lieu dans quelques semaines et il se demandait comment il allait pouvoir supporter la situation. C'est-ce jour-là qu'une personne familière entra dans son bureau sans prendre la peine de s'annoncer.

_J'ai sans doute la solution à votre problème.

Il faisait très chaud à Aurora en cette fin de mois d'août. La mairie était pleine de gens qui faisaient des va-et-viens dans les couloirs mais Casey préférait se limer les ongles comme à son habitude. Aurora lui répétait sans cesse de se mettre au travail mais à quoi bon? La jeune fille n'espérait qu'une chose: rentrer chez elle et se morfondre sur son amour perdu. Quand cette heure bénie arriva elle regagna son appartement et se jeta sur son canapé sans prendre le temps de se déshabiller. Elle alluma la télévision et la regarda sans la voir, pensant à autre chose. C'est ce jour-là qu'une personne familière pénétra chez elle sans prendre la peine de sonner.

_J'ai sans doute la solution à ton problème.

FIN DU TOME 1 LA QUETE DU CRISTAL