Disclaimer: Tous les personnages (sans aucune exception) appartiennent à Nitro+ Chiral et à Suguro Chayamachi.

Titre: Drabble TNC (quoi de plus simple comme titre ?)

Résumé :Série de drabbles sur nos petits personnages de TNC.

Rating : T (pour langage très fleuri...)

Notedel'auteur : Pour l'instant, j'ai déjà écris cinq drabbles. Je ne sais pas s'il y en aura plus, tout dépend de l'inspiration (ainsi que de vous) surtout que la plupart sont de grosses conneries de ma part x)

J'espère ne pas avoir oublié de fautes lors de ma correction.

Bon, je mets fin à tout ce blabla chiant à souhait et vous laisse lire cette petite histoire ~

Danscedrabble : Kiriwar x Kau

La cigarette.

Il avait encore eu une journée épuisante.

En même temps, se coltiner le poussin n'était pas un jeu d'enfant non plus. Imaginez un grand mec de plus d'un mètre quatre-vingts dix qui court partout en criant à tue tête des « toutou ! » en voyant un chat ! Ce n'était vraiment pas reposant. Plutôt...agaçant.

Mais bon. Gunji avait aussi un bon fond. Si on omettait qu'il aimait tuer, étriper, découper et faire subir toutes sortes d'autres tortures à des drogués du line, évidement.

Kiriwar poussa un profond et long soupir, sentant un mal de crâne pointer le bout de son nez. La voix nasillarde du blond qui lui parvenait à l'autre bout de la salle semblait résonner dans sa tête, à son plus grand déplaisir. En silence, il se mit à maudire Arbitro d'avoir interdit de fumer dans son château. Tous ce qu'il souhaitait à cet instant, c'était de se fumer une bonne cigarette dans le calme. Mais c'était sans compter son patron qui, justement, n'était pas loin. Juste devant Gunji à vrai dire. Apparemment, d'après ce qu'il entendait, le blond essayait de marchander pour qu'il y ait du curry ce soir. Mais le maître des lieux en avait décidé autrement, préférant manger des fruits aphrodisiaques dans son harem en compagnie de tous ses « chiens ».

En parlant de chiens, celui que leur refilait Arbitro de temps à autres avait tourné la tête vers le brun. Kiriwar fronça les sourcils et tenta de comprendre ce que regardait le jeune homme. Puis, au bout d'une longue minute, il se rendit compte qu'inconsciemment il avait sorti une cigarette de son paquet et l'avait machinalement placé entre ses lèvres.

Il poussa un soupir. Apparemment, jamais il ne serait tranquille !

Il haussa les épaules et alluma la cigarette à l'aide de son briquet.

Un grognement étrange se fit entendre et Kiriwar remarqua Kau, avançant à quatre pattes vers lui, des plis apparaissant sur son nez pendant qu'il sentait la désagréable odeur de tabac brûlé.

Kiriwar se demandait souvent comment faisait le chien pour se déplacer. Apparemment, il avait les yeux constamment bandés. Quoi que...peut-être qu'Arbitro lui ôtait ce qui lui cachait la vue quand il l'enculait. Après tous, Kiriwar n'en savait rien et il voulait rester dans l'ignorance. Il n'avait vraiment pas envie de connaître la vie sexuelle de son patron avec ses chiens.

Kau continuait toujours d'avancer, ses genoux frottant à terre. Lorsqu'il fut arrivé en face de Kiriwar, le chien posa les paumes de ses mains sur les genoux de l'homme et leva son visage vers ce dernier, comme s'il pouvait le voir. Son odorat était vraiment beaucoup plus développé que la normale...

Le brun observa le torse du chien. Voir tous ces anneaux dans sa peau l'intriguait. Pourquoi Arbitro avait-il autant mit de piercings à son favori ? Le brun fronça d'autant plus les sourcils, repoussant toutes les pensées peu catholiques qui traversaient son esprit.

Le chien fronça les sourcils et sa respiration se fit plus forte, comme s'il était énervé. Il fit un geste brusque de la main et Kiriwar sursauta, lâchant sa cigarette qui alla s'écraser lamentablement au sol. Aussitôt fait, Kau attrapa du bout des doigts l'objet nocif et le jeta au loin, ignorant s'il se ferait réprimander par son maître. Très certainement...

-Pfff, on a vraiment l'droit de rien faire ici ! J'me fais chier... ! dit le brun, agacé.

Kau pencha la tête sur le côté et s'avança doucement vers le visage de l'homme.

-Si je suis sage, j'aurai le droit à une récompense ? questionna l'exécuteur, sur le ton de l'ironie.

D'une main tremblotante, Kau attrapa le bâillon qu'il avait dans la bouche et le sorti, le gardant prudemment autour du cou. S'il se faisait prendre, il risquait gros. Il se ferait encore violer, pour changer...

Il tendit l'oreille afin d'être sûr que son maître parlait toujours avec Gunji et Kiriwar eut la surprise de voir un petit sourire apparaître sur les lèvres du chien alors que Gunji demandait à son patron s'il portait des strings.

D'un mouvement vif, Kau attrapa la nuque de Kiriwar et plaqua ses lèvres sur celles de ce dernier, complètement désorienté par ce geste.

Le chien pressa de plus en plus ses lèvres sur les lèvres de son vis-à-vis, puis sortir sa langue pour lécher celle du brun d'un air gourmand.

-Qu'est-ce... ?

Le jeune chien aux cheveux argentés mis un doigt sur ses lèvres dans le signe de se taire, un sourire toujours à l'appuie.

Kiriwar mit un certain temps à comprendre ce qui s'était passé.

-Ce serait ma récompense ? demanda-t-il soudain, ses lèvres étirées en un sourire de tyran.

-Qui sais...répondit le chien en remettant le bâillon dans sa bouche puis en s'éloignant doucement, allant rejoindre son maître à quatre pattes.

D'aussi loin qu'il s'en souvenait, jamais Kiriwar n'avait entendu la voix de Kau. Si fluette, si douce...si excitante.

Aucun doute qu'à partir de cet instant il se montrerait plus sage.

Voilà ! J'espère que vous avez aimé ! à bientôt pour le second :D

Prochain : Le placard de Gunji.