Bien le bonjour/bonsoir, gentes demoiselles, damoiseaux en tout genres...

Je tiens à vous remercier pour vos reviews, ça me fait supra chaud au coeur . Merci beaucoup !

Bon, j'espère que vous n'allez pas m'assassiner à la fin de ce chapitre parce que...Ben, il ne fait vraiment vraiment avancer l'histoire ^^'

Mais je me rattraperai promis ! Pas taper !

J'espere qu'il vous plaira quand même ...

Bonne lecture !

Disclaimer : Rien ne m'appartient, sauf ce que j'ai inventé ! Logique, non ?


Help !

► Chapitre 8 : Ou ça devient vraiment n'importe quoi…◄

- On a quelque chose à vous annoncer ! Acceptez, s'il vous plaît ! Merci !

- Ah… ?

- Euh …

Les trois Leroy sourirent. Et Break et Gil aussi. Mais à l'intérieur, c'était …

*°Je ne veux pas savoir …Au secours, Oz/Emily ! °*

- Une pièce de théâtre … ?

- Voui, acquiesça Lucy. Le club de théâtre où j'ai été pendant toutes mes années lycée organise une pièce de théâtre, en demandant à tous les anciens élèves de l'organiser pour accueillir les nouveaux. Déjà environ une dizaine ont répondus à la demande, mais ils n'ont pas l'étoffe pour jouer certains rôles… Donc, vous allez jouer dans la pièce ! Héhéhé !

- Haa ?

- Pas le choix ! Demain, nous irons à la salle de spectacle rencontrer les gens et faire la distribution des rôles ! Même si j'ai déjà une petit idée de qui sera qui …

- Je suis sûr que vous allez vous amuser, renchérit Nicolas, nous aussi y allons !

- ….

Décidemment, c'était du grand n'importe quoi depuis qu'ils étaient arrivés ici.

Le lendemain, à un certain endroit, avec certaines personnes…

- Ah, super, Lucy et les derniers arrivants !

- Salut, Luc !

- Enchanté, cher demoiseau !

- Toujours le même, Nicolas ! Et qui est cette petite bouille que je vois derrière toi ?

- Bonzour !

Nicolas sourit.

- C'est ma fifille à moooiiii !

- Hum ? Huum ? Huuuum ?

Luc s'était mis a tournicoter autour de Gil et Break, les détaillant sous tous les angles.

- Huuum…. Hum hum hum !

Flippant.

- Allez, asseyez-vous ! invita-t-il en montrant du doigt une porte située plus loin, je vous rejoins dans une petite minute, le temps d'aller chercher la pièce !

- D'accord.

La petite troupe se dirigea vers la porte et tomba sur une pièce vivement éclairée, dans laquelle un groupe de personnes assis en rond sur des chaises discutait joyeusement. Lucy parut reconnaitre des personnes, et se précipita gaiement vers elles pour les saluer, laissant plantés la Gil, Break, Nicolas et Sharon n°2. Ceux-ci se dirigèrent vers des chaises et s'assirent, mais ils n'eurent guère le temps de faire la conversation à leurs voisins, car au même moment Luc surgit de nulle part, une liasse de feuilles à la main.

- Bien, notre rôle est de mettre à l'aise les nouveaux et de leur présenter le club de théâtre sous son meilleur jour ! Donc, une pièce parfaite ! Je compte sur vous !

- Sir, yes Sir !

- Bien ! Alors, la pièce que nous allons jouer est …

- Suspense, murmura Nicolas

- Blanche Neige et les sept nains !

- WAS ?

- Blanche Neige et les sept nains, répéta Luc. Ordre du directeur lui-même !

- Deviendrait-il gâteux ? hasarda une fille aux courts cheveux noirs, qui semblait un peu plus jeune que Lucy

- Bah, ça peut être amusant ! s'exclama Nicolas avec un grand sourire, je relève le défi !

- Excusez moi mais …

Tout le monde se tourna vers l'homme aux cheveux bruns bouclés et aux yeux dorés.

- C'est quoi, Blanche Neige … ?

Break confirma d'un hochement de tête.

- Lucy, dis moi que tes amis sont simplement illettrés.

- Euh…

- Bon, puisqu'il n'y point de choix, je m'en vais céant leur raconter cette histoire qui berce nos enfances ! déclara Nicolas en se levant théâtralement et en se mettant debout au milieu du cercle. Alors, il était une fois …Un jour de plein hiver, une reine…

- Pourquoi de plein hiver ? interrompit Break, pourquoi pas en été ? ~

- Mon cher Break, si tu continue, j'ai de magnifiques poêles premier choix à la maison …

- Je disais donc … Un jour de plein hiver, une reine était assise à sa fenêtre encadrée de bois d'ébène et cousait. Tout en tirant l'aiguille, elle regardait voler les blancs flocons. Elle se piqua au doigt et trois gouttes de sang tombèrent sur la neige. Ce rouge sur ce blanc faisait si bel effet qu'elle se dit : « Si seulement j'avais un enfant aussi blanc que la neige, aussi rose que le sang, aussi noir que le bois de ma fenêtre ! » Peu de temps après, une fille lui naquit elle était blanche comme neige, rose comme sang et ses cheveux étaient noirs comme de l'ébène. On l'appela Blanche-Neige.
Mais la reine mourut en lui donnant le jour.

- Tiens, j'ignorai qu'il suffisait de souhaiter un enfant comme si où comme ça pour l'avoir ! s'étonna Break

- Break…

- Est-ce que je vais pouvoir continuer, oui ou flûte ? Je reprends ! Au bout d'une année, le roi épousa une autre femme. Elle était très belle mais elle était fière et vaniteuse et ne pouvait souffrir que quelqu'un la surpassât en beauté. Elle possédait un miroir magique. Quand elle s'y regardait en disant : « Miroir, miroir joli, qui est la plus belle au pays ? » Le miroir répondait : « Madame la reine, vous êtes la plus belle au pays. » Et elle était contente. Elle savait que le miroir disait la vérité.

°Les miroirs peuvent parler, maintenant ?° Cette fois, Break se garda bien d'exprimer sa pensée à haute voix.

- Blanche-Neige, cependant, grandissait et devenait de plus en plus belle. Quand elle eut atteint ses dix-sept ans, elle était déjà plus jolie que le jour et plus belle que la reine elle-même. Un jour que celle-ci demandait au miroir : « Miroir, miroir joli, qui est la plus belle au pays ? » Celui-ci répondit : « Madame la reine, vous êtes la plus belle ici, mais Blanche-Neige est encore mille fois plus belle. » La reine en fut épouvantée. À partir de là, chaque fois qu'elle apercevait Blanche-Neige, son cœur se retournait dans sa poitrine tant elle éprouvait de haine à son égard. Elle en avait perdu le repos, le jour et la nuit.

°Elle a tellement besoin de se dire qu'elle est la plus belle ? Quelle morale…°

- Elle fit venir un chasseur et lui dit : « Emmène l'enfant dans la forêt ! Je ne veux plus la voir. Tue-la et rapporte-moi pour preuve de sa mort ses poumons et son foie. »
Le chasseur obéit et conduisit Blanche-Neige dans le bois. Mais quand il eut dégainé son poignard pour en percer le cœur innocent de la jeune fille, celle-ci se mit à pleurer et dit : « Ô, cher chasseur, laisse-moi la vie ! Je m'enfoncerai au plus profond de la forêt et ne rentrerai jamais à la maison. »
Le chasseur eut pitié d'elle et dit : « Sauve-toi, pauvre enfant ! » Mais il songeait : « Les bêtes de la forêt auront tôt fait de te dévorer ! » Un marcassin passait justement. Le chasseur le tua de son poignard, prit ses poumons et son foie et les apporta à la reine comme preuves de la mort de Blanche-Neige. Le cuisinier reçut ordre de les apprêter et la méchante femme les mangea, s'imaginant qu'ils avaient appartenu à Blanche-Neige.

°Oh, du cannibalisme maintenant ! Enfin, presque…De mieux en mieux ! °

- Bon, je commence à être fatigué de raconter ainsi, soupira Nicolas.

- Oh mais non ! Pôpa ! Continue ! l'argua Lucy

- Ce soir, ma chérie je continue tout. Mais là, je vais faire rapide pour la suite. Donc, ensuite elle est dans la forêt, elle a peur. Mais des bêbêtes sauvages l'accompagne dans sa quête de quelque chose, et elle tombe sur une petit maisonnée, avec chaque chose minuscule, que ce soit les meubles, les couverts ou les lits. Et comme elle est très fatiguée la pauvre choute, elle s'endort sur les sept lits qu'elle trouve. Plus tard, sept nains rentrent dans la maison et la découvre, et elle leur dit pourquoi elle est la. La reine, pendant ce temps, repose la question a son fameux miroir parlant, qui lui réponds toujours que c'est Blanche Neige la plus mirifique de l'univers. Donc la Reine concocte un poison mortel qu'elle met dans une pomme, tellement bien fait que juste le côté le plus rouge de la pomme –pomme bien appétissante- est empoisonné. Le lendemain, les nains vont à la mine

- Hey ho, hey ho…fredonna quelqu'un

- …ils disent à Blanche Neige de n'ouvrir à personne, et de n'accepter aucune nourriture ; la Reine pendant ce temps s'est déguisé en paysanne, et vient sonner après que les nains soient partis chez Blanche Neige. Elle lui offre la pomme, et pour pas que Blanche Neige se méfie, elle mange la moitié de la pomme pas empoisonnée. Blanche Neige encouragée mange la seconde moitié, empoisonnée, et s'évanouit. Et quand elle rentra, le miroir confirma à la Reine qu'elle était la plus belle. Les nains rentrés de la mine firent tout pour réveiller la jeune fille sans succès alors ils lui fabriquèrent un cercueil de verre, la couchèrent dedans et la pleurèrent durant trois jours. Un beau jour, un Prince passant par là aperçut Blanche Neige dans son cercueil tellement belle, comme si la mort ne lui avait rien fait. Il demanda à la voir, les nains pris de compassion soulevèrent le couvercle du cercueil Le Prince se pencha, embrassa la demoiselle qui, ô miracle, se réveillé, ressuscitée ! Les nains étaient fous de joie, Blanche Neige aima le Prince, celui-ci l'emmena jusqu'à son royaume, ils se marièrent, vécurent heureux-et-eurent-beaucoup-d'enfants-fin ! Ouuuuf….Quelqu'un a de l'eau ? Merci…

Nicolas reprit son souffle.

- Parfait ! Superbe, Nicolas ! Donc maintenant que nos petits amis ont compris, passons à la distribution des rôles !

- Aaaaaah !

- Il me semble que certaines personnes s'étaient déjà montrées volontaires pour être les nains…

Six personnes levèrent la main.

- Bon, je ferai le septième ! D'ailleurs, Prof me convient à merveille !

- Oh, oh ! Oui !

- Je pense que tout le monde est d'accord pour faire de notre belle Lucy Blanche Neige ? Il lui faudra juste une perruque noire !

Tout le monde confirma, sauf Lily qui semblait déçue qu'on ne l'ait pas prise pour jouer le rôle de la princesse.

- Il nous reste donc Nicolas, Gilbert et Break -c'est ça ? – et Marie et Max, récapitula-t-il en désignant deux personnes sur des chaises.

- Personnellement, je vois très bien Nicolas dans le rôle du narrateur, sourit Marie.

- KEUWA ? Mais mais mais …Vous osez réprimer mon talent théâtral !

- Que nenni ! Au contraire, mon cher frère, ce rôle te conviendra parfaitement !

- Soit ! Puisqu'il en est ainsi, je l'accepte, si tel est mon destin !

- Aaah…Bon alors Gilbert…

- Le Prince ! s'écria Lily

- Le Prince ?

- Le Prince !

- Va pour le Prince !

Gilbert croisa le regard de Lucy et tout deux détournèrent les yeux en rougissant.

- Il nous faudrait deux personnes pour changer les décors entre deux scènes…

- Ça nous va, intervint Max, pas vrai Marie ?

- Oui.

Tout le monde se tourna vers Break.

- Ce qui signifie…commença Nicolas

- Qu'il ne reste…continua Luc

- Qu'un seul !

- Rôle ! Celui …

- De la Reine sournoise et sadique !

- Hééé ?

Lucy éclata de rire.

- Parfait ! C'est parfait ! Dites dites dites je pourrai me charger de le transformer en Reine ?

- Je n'ai pas mon mot à dire ?

- Non ! Je te ferai un gâteau à la crème ce soir !

- Je marche !

- Fort bien ! Je vous donne à tous un exemplaire du script, on se retrouve demain et on commence sans plus tarder les répétitions ! Essayez de commencer à apprendre vos lignes…Hé hé hé …

- Tout le monde quitta la salle cahin-caha. Le soir à la maison, les discussions furent vives.

- Je vais devoir m'habiller en femme ?

- On a dis Reine, Xerxes ! Donc, oui ! Hihihi …

- Au secours…

- Ne t'inquiète pas, je suis sûr que tu seras très belle !

- …

- Si j'ai bien compris, Lucy et moi sommes amoureux et devons échanger un b-b-b-b-baiser ?

- Oh~~ ! Tu es plus intelligent que tu n'en as l'air, mon petit Gilbert !

Lucy avait des papillons dans le ventre en tentant de s'imaginer la scène.

- Oh la la …Hyyaaaaaaah !

Elle se prit la tête dans les mains en rougissant. Puis une petite voix se fit entendre.

- Et moi ? J'ai pas de rôle…

- Silence.

- Oh ma choupinette d'amour ! Je vais tuer Luc demain, il a osé oublier mon petit ange !

- Ouiiin…

- Ma puce ! Tu veux un gâteau pour te faire pardonner ?

- Gâteaaauuuu !

Lily se précipita vers la cuisine, Lucy sur ses talons, et Gil derrière, qui suivait Lucy pour on ne sait quelle raison.

- Xerxes…

- Hun ?

- Tu penses à ce que je pense ?

- Comme c'est beau de savoir que l'on se comprend !

- En effet…Alors…

- Mise en place du plan d'action pour rapprocher Lucy et Gilbert ~~ ! Héhéhé…

- Tu deviens effrayant la !

- Effrayant est mon second prénom, sourit sournoisement Break, tu ne le savais pas ?

- Je viens de le découvrir ! Bah, je me coucherai moins bête ce soir !

- Quand mettons nous en place cela ?

- Demain, à la même heure, aux répétitions !

- Ça marche … Comme c'est beau de s'utiliser pour un but commun !

- Euh, oui, si tu veux …

- Un bonbon pour sceller notre bel accord ? suggéra le chapelier en faisant surgir un bonbon de sa manche.

Nicolas sourit.

- Avec plaisir !

Dans la cuisine, Lucy et Gil éternuèrent simultanément.

Et toujours devant son écran avec son pop-corn, Titi se disait que vraiment, ça devenait n'importe quoi.


Posez ces tomates par terre immédiatement !

J'avoue, je me suis un peu servi de ce chapitre en tant que défouloir héhé.

Mais c'est essentiel ! Surtout qu'imaginer Break en fille/sorcière, tiens avec une cape noire, ses cheveux longs, un chapeau, un beau sourire, de l'eye liner... *s'étrangle de rire*

Break : Pourquoi moi ? ...

Parce que je t'aime, mon chou ^^

Enfin, le prochain chapitre sera avec ... De l'action, de la romance, de l'humour, du gros n'importe quoi, des bonbons... Et les prochains chapitre plus actionneux u.u sinon ça va trop traîner en longueur... Et si je peux, plus longs aussi.

Bref...

Je vous souhaite une semaine aussi bonne que possible xD

A la prochaine !

P.S : Reviews ?

P.S 2 : J'espère qu'il n'y a pas trop de fautes...