Coucou tout le monde ! ^^

Rin : Oula ! Elle est contente aujourd'hui !

Yukio : Normale, elle a eut son premier commentaire sur cette fic réécrite !

Rin : Rien que ça ?! Elle est dingue !

Moi : Je suis heureuse de vous présenter le chapitre 4 de ma fic Dieu & Satan !

Izumo : On tient à vous prévenir qu'on spoil surtout l'anime mais que Yukio est comme dans le manga (humain).

Shiemi : Bonne lecture !

-Quoi ? Cria Yukio. C'est... C'est impossible !
-Ouais ! renchérit Rin qui avait finalement rengainé son sabre. On se ressemble pas du tout !

Akémi fronça des sourcils. Ils pourraient au moins montrer plus d'enthousiasme ! Mephisto se caressait la barbichette et Amaimon les regardaient avec un air qui semblait dire :''Ils ont l'air ravi !''. Quand aux jeunes exorcistes, ils étaient trop stupéfiés pour dire ou penser quoi que ce soit.
Puis, Rin commença à hurler qu'il préférerait mourir plutôt que d'avoir Akémi comme ''sœur''. Yukio, lui, avait prit son pistolet et se l'était pointé sur la poitrine. Ses amis en le voyant faire essayèrent de l'empêcher de se suicider. La jeune démone aux cheveux roses étaient furieuse et humiliée. Elle n'était quand même pas pire que Mephisto ?! Amaimon la défendit :

-Bah, elle est super comme petite sœur !
-Oh toi. Répliqua Rin. Tu as les cheveux verts, tu es bizarre, tu aimes les sucreries...
-Bah, qu'est ce qu'elles ont les sucreries ? Demanda le roi de la Terre en baissant la tête

Akémi poignarda du regard l'aîné Okumura. Celui-ci qui n'avait rien remarqué, continua :

-Et en plus tu es sensé être mort puisque je t'ai tué.

BAM ! Rin fit un vol plané et se prit une étagère. Akémi avait serré les poings.

-Ne dis plus jamais ça devant moi. Siffla-t-elle menaçante.
-Mais qu'est ce qui te prends ?! Lui gueula Ryuji.
-Ah oui ! Fit Mephisto. J'ai oublié de vous dire qu'Akémi est très soupe au lait.

Regard fusilleur sur le directeur qui se retrouva lui aussi en vol plané sur l'étagère et qui retomba sur le pauvre Rin. Mephisto se releva et pleurnicha :

-Pourquoi m'as tu fait ça ? Utiliser ton pouvoir sur moi ! Ne suis-je pas ton grand frère adoré ?
-Non. Répondit Akémi.

Le démon rose pleura encore plus. Amaimon prit sa défense :

-Akémi-chan ! Ne sois pas méchante !

"Sa sœur" bouda. Il l'énervait de toujours utiliser cette technique pour la rendre plus docile ! Mephisto lui pardonna pourtant.

-Ce n'est pas de sa faute ! Je n'aurai jamais dû dire ça devant ma petite sœur chérie !

Akémi lui lança un regard glacial ce qui incita le directeur à baisser la tête et à se taire. Rin, qui est aussi con que nous le pensons, demanda :

-Pourquoi tu protèges Amaimon ? Ce n'est qu'un sale démon qui s'amuse à frapper les autres !

Akémi était prête à ne pas le jeter sur l'étagère mais à le tuer de ses propres mains. Mais pour une fois, Mephisto eut un comportement d'adulte. Il arrêta sa sœur, qui avançait vers l'aîné Okumura, en lui mettant un bras devant elle. Elle le lui lança un regard meurtrier mais celui-ci secoua la tête en signe de négation. La jeune démone, furieuse mais obéissant malgré tout, retourna s'asseoir sur le bureau, à côté d'Amaimon. Le directeur de la Croix-Vrai répondit alors à la question, stupide soit disant passant, de Rin :

-Elle le protège parce qu'il est son grand frère. Ils sont très proches tous les deux. Vous pouvez comprendre ça, vous les jumeaux !

Yukio, qui essayait toujours de se suicider, s'arrêta et regarda Akémi comme si c'était la première fois qu'il la voyait. Mephisto continua :

-Et pour ce qui est d'Amaimon... Il est en vie car nous avions tout prévu. Il devait attaquer Rin pendant son jugement devant le Vatican. Le but était que Rin le tue pour qu'il puisse être accepté chez les exorcistes et les humains. Mais vous voyez bien qu'Amaimon n'a pas été tué. Il s'était transformé en hamster pour faire croire à sa mort. Bien sûr, quand j'ai proposé mon idée, Akémi avait été furieuse et disait que mon plan allait causé la mort de notre cher frère. Donc elle m'a menacé en m'affirmant que si il lui arrivait quoi que ce soit, elle allait me tuer. Et je peux vous dire que quand elle dit ça, elle ne plaisante pas !

Il eut un gros silence suivant l'explication de Mephisto. Puis Yukio posa la question que tous les exorcistes pensaient :

-Akémi est vraiment notre sœur ?
-Eh bien... fit le directeur. En vérité c'est que...

L'impatiente était à son comble. Les élèves manquaient de tomber tellement qu'ils s'étaient penchés pour ne louper aucuns mots.

-C'était une blague ! Éclata de rire le démon rose.
-Quoi ?! Crièrent les élèves.

Amaimon et Akémi se regardèrent puis observèrent ensuite Mephisto, étonnés. Mais qu'est ce qu'il lui prenait ?
Rin fut le premier à parler :

-Ouf ! J'ai vraiment cru que tu étais ma petite sœur. J'ai eu une de ces peurs !
-Merci, ça fait plaisir. Rétorqua amèrement la jeune fille aux cheveux roses.

Yukio, lui, ne comprenait plus rien. D'abord, Mephisto leur disait qu'Akémi était sa sœur et aussi celle d'Amaimon. Ensuite, il leur disait que c'était aussi leur sœur. Et maintenant, il leur annonçait que c'était qu'une blague. C'était tout de même bizarre ! Et pourquoi Akémi et Amaimon étaient aussi étonnés en l'entendant dire que ce n'était qu'une plaisanterie ? Cela voudrait donc dire... Qu'Akémi était réellement leur sœur ! Oui mais alors... Son père serait donc... Satan ?! (Ha ! Ha ! Vous ne vous y attendez pas avouez ! Enfin si. Je pense que si. Sinon allez tout relire depuis le début !) Mais, et sa mère ? Qui était elle ? Ça ne pouvait pas être la leur, elle était morte ! Alors, c'en serait une autre ? Et Mephisto ? Et Amaimon ? Ils leur avaient dit qu'ils étaient aussi ses frères. Alors cela voudrait dire qu'ils étaient aussi leurs frères ? Enfin demi-frères puisqu'ils n'avaient pas la même mère.

-Yukio ?

Le cadet Okumura cligna des yeux. Il était tellement plongé dans ses réflexions qu'il n'avait pas remarqué que tout le monde le regardait.

-Ça va Yukio ? Demanda Rin légèrement inquiet de l'absence de son jumeau.
-Oui, pourquoi ?
-Tu as l'air fatigué.
-C'est sûrement ça ! Riait encore Mephisto heureux de sa ''bonne'' blague. Vous avez eu tellement d'émotions aujourd'hui ! Allez vous coucher !

Les élèves sortirent du bureau, Yukio en dernier. Mais, alors qu'il allait sortir, il regarda Akémi et celle-ci sut qu'il avait comprit.

~o0o~

Les jours passèrent.

Rin plaisantait beaucoup sur le fait qu'Akémi pourrait être sa sœur. Pour lui c'était impossible qu'elle le soit vraiment. La jeune démone et Yukio le trouvaient stupide de ne pas avoir deviné que c'était le cas. Mais bon. C'était Rin aussi. Il ne fallait tout de même pas lui demander de devenir intelligent.
Les relations entre Akémi et les élèves exorcistes ne s'étaient en aucun améliorées. La jeune fille était toujours aussi distante et ''cool'' comme le répétait souvent Shiemi. La jeune démone ne parlait presque jamais aux jeunes exorcistes sauf à Rin qui était dans sa classe. La jeune fille prenait un malin plaisir à le contrarier. Ce qui était, d'après Mephisto, le signe de son affection. Mais bon nous n'allons pas croire ce démon rose qui est aussi cassos qu'aucuns démons ne pourraient l'être.

D'ailleurs, Rin se demandait comment une excellente élève, en cours normaux et également en cours d'exorcismes, comme Akémi pouvait lui adresser la parole. Elle avait de brillantes notes, une cote incroyable auprès des élèves de l'académie qui tentaient de l'approcher et de devenir ses amis malgré qu'ils soient tout autant intimidé par cette adolescente si différente, si jeune et si ''cooool !''.
Durant les cours, d'exorcismes principalement, la jeune fille critiquait souvent et surtout lorsque les professeurs leur apprenait à exorciser les démons qu'ils leur représentaient. Elle trouvait cela stupide et inutile. ''Les démons ont autant le droit de vivre que les faibles humains !'' annonçait-elle. Bien sûr, les élèves et les professeurs lui disaient que si elle ne voulait pas être exorciste elle n'avait rien à faire dans l'académie de la Croix-Vrai. Mais, Akémi restait.

Et puis un jour, Yukio, qui voulait être sûr pour son lien de sang avec la jeune démone, lui demanda d'avoir une conversation à la fin des cours. Ils devaient se retrouver dans la salle de classe. Donc, à la fin des cours, Akémi, habillée d'une robe noire avec de longues chaussettes à rayures noires et rouges plus des bottes punk le tout accompagné de deux couettes tenues par deux croix rouges et le reste de ses cheveux tombant élégamment sur ses épaules, se rendit à la salle de classe d'exorcisme. Arrivé là-bas, elle trouva le cadet Okumura qui sourit lorsqu'il l'aperçut. La jeune fille ne lui rendit pas son sourire et, au contraire, lui lança sèchement :

-Tu as demandé à me voir, je suis là. Alors, qu'as tu à me dire ?
-J'aimerai savoir si tu es... Hésita Yukio.
-Si je suis ta sœur ?
-Oui. Si tu es la fille de Satan !
-Tu as la réponse, non ?

Un silence survint. Akémi attendit. Et puis...

-Tu es sa fille ?
-Devines !
-Mais... Comment est-il en père ?

La jeune démone le regarda surprise. Elle ne s'attendait pas à cette question. Yukio l'observait, ses yeux turquoises semblant lire dans son âme. Alors la jeune fille répondit :

-Bah, il doit être comme tous les pères, non ?
-Comment ça ?
-Et bien... fit Akémi gênée. Il me protège et prend soin de moi. Ce n'est pas ce que fait normalement un père ?
-Si. Mais...
-Mais ?
-C'est Satan.

La jeune fille fronça des sourcils.

-Et puis ?
-Baaah...
-Peu importe son apparence, un père est un père.

Yukio la regarda ému. Il ne pensait pas qu'elle aimait autant son père. La jeune fille, qui rougissait légèrement à fur et à mesure des ses paroles, poursuivit :

-Même si le mien est le roi des démons, il reste mon père. Il est vrai qu'il est brutal et même démoniaque mais il est pour moi un père. Même si il n'est pas un bon père. Ce n'est pas par une éducation ou alors simplement par les affections que les enfants devraient avoir tous les jours et que je n'ai pas eu... Non ! C'est parce qu'il a souffert pour moi, qu'il m'a protégé, même si cela me terrifiais, et simplement le fait qu'il veuille me donner une meilleure vie que celle-là me prouve à quel point il m'aime... C'est pour ça que je le considère comme mon père.

Le cadet Okumura était tellement bouleversé par le discours d'Akémi qu'il ne sut quoi dire. Pourtant, il réussit à reprendre ses esprits et demanda :

-Et ta mère. Qui est-ce ?

Seul le silence lui répondit. La jeune démone avait la tête baissé et serrait les poings si fort que l'on voyait les phalanges de ses mains. Yukio allait insister, mais heureusement, Rin débarqua dans la salle.

-Yukio ! Qu'est ce que tu fais ? Je t'attends pour faire des courses avec Ukobach ! On a plus rien à manger ! Heu...

Il remarqua enfin Akémi. Celle-ci lui lança un regard supérieur et le critiqua :

-Tu as besoin de ton frère pour faire des courses ? Tu es plus stupide que je le pensais !

Rin le prit au quart du tour.

-Non mais pour qui tu te prends fausse sœur ?! Cria-t-il en pointant la jeune fille du doigt.
-Fausse sœur ? Fit Yukio.
-Bien sûr ! Répondit son jumeau. C'était qu'une plaisanterie !
-Heureusement pour toi ! Se moqua la jeune fille. Tu as d'abord un petit frère plus intelligent que toi alors une petite sœur en plus...
-Qu'insinues tu ?! S'énerva l'aîné Okumura.
-Rien, rien. Fit Akémi en souriant moqueuse.

Rin commença à l'insulter de tous les noms. Yukio, bien qu'il n'avait rien dit, était d'accord avec la jeune démone. Son frère avait vraiment besoin de devenir plus mature (intelligent) ! Celui-ci, alors qu'il continuait de s'énerver contre Akémi, ne remarqua que très tard que la jeune fille n'était plu là. Quand il s'en rendit compte, il cria :

-Où... Où est elle ?
-Elle est partie avec Amaimon il y a dix minutes.
-Q...Quoi ?!

~o0o~

Le lendemain, alors qu'ils étaient à leur premier cours de la journée, celui de Yukio, celui-ci leur annonça qu'ils allaient se rendre dans son dortoir et de celui de Rin pour le cours. Ils partirent au dortoir. Une fois là-bas, ils entrèrent et s'assirent dans la salle principale. Et Yukio commença son cours.

-Nous devions être ici pour que je vous montre et vous explique comment des animaux sont devenus des démons. Nous avons besoin de l'aide de l'un d'eux.
-Attends. Fit Rin. Tu veux parler de Kuro ?
-Exactement. Kuro tu peux venir, s'il te plais ?

Un miaulement lui répondit et un petit chat noir arriva. Les élèves exorcistes poussèrent des exclamations ravies en le voyant. Shiemi alla le prendre dans ses bras et courut voir Akémi.

-Regardes ! Cria-t-elle. C'est Kuro ! Il est mignon, non ?

La jeune fille examina le chat, le visage impassible. Celui-ci la regarda dans les yeux et poussa un miaulement plaintif. Il essaya de s'enfuir des bras de Shiemi. Rin le remarqua et alla le prendre des bras de la blonde.

-Qu'arrive-t-il Kuro ?
-Rin ! Fit celui-ci. C'est... C'est un démon !
-Quoi ?
-Cette fille ! C'est une démone !
-Quoi ? Mais qu'est ce que tu racontes ?
-Rin ! Cette fille sent le démon à plein museau !
-Mais que...
-Bon, tu as fini de dire que je suis un démon ? Dit Akémi lassée.

Tout le monde la regarda stupéfait.

-Tu... Tu peux l'entendre ? Fit Rin.
-Bien sûr. Eh, c'est vous qui avez décidé de ne pas croire Mephisto !

Un gros silence survint. Puis...

-Akémiiiiiii !

La jeune fille se retourna et se retrouva ensevelie dans les bras de différentes personnes dont la classe ne pouvait voir les visages. Mephisto et Amaimon entrèrent dans la pièce à leur tour et le directeur commença à s'énerver car il ne pouvait pas avoir sa sœur. Les jeunes exorcistes virent une jeune femme à côté d'eux. Elle avait les cheveux châtains court et portait des lunettes qui mettaient en valeur ses grands yeux noisettes. Elle portait une sorte d'uniforme anglais bleu. Et elle avait le nez plongé dans un roman qui devait au moins faire 800 pages, mais elle semblait rendu presque à la fin. Un jeune homme se tenait à côté d'eux. Il avait de longs cheveux noirs qui lui arrivaient aux épaules et des yeux jaunes. Il était habillé en rockeur et avaient des piercing. Le genre de mec trop cool, quoi ! Il sourit en voyant Akémi aussi ensevelie. Les personnes se battaient pour l'avoir à eux seul et Mephisto participait à la bagarre pour récupérer sa sœur. Celle-ci hurlait d'effroi et essayait d'échapper à ces tarés. Le jeune rockeur eut pité d'elle et dit calmement :

-Allons, allons. Laissez la respirer.

Les autres obéirent et s'écartèrent de la jeune fille. Les jeunes exorcistes purent voir enfin leurs visages. Il y avait d'abord une jeune femme habillé à la dernière mode que ce soit son jean, ses chaussures, son débardeur ou sa veste. Même sa coiffure extravagante était à la dernière mode et ses cheveux blonds semblaient trop beau pour être vrai. Elle était très maquillée mais c'était pour ça que les jeunes exorcistes la trouvèrent très belle même si elle leur semblait superficielle. A côté d'elle, il y avait un jeune homme qui lui ressemblait énormément et qui portait... Un costume de guerrier romain ?! Il avait les cheveux court et blonds et ses yeux étaient gris. Tout ce qu'il y avait de plus normal à part peut-être ses habits. A ses côtés se tenait une magnifique femme aux long cheveux qui lui arrivaient à la taille et qui étaient bruns avec des mèches violettes et blanches. Elle était habillé en... sorte de... en habit pas du tout... Mais alors, il n'y avait presque rien ! Tout juste des chaussures à talons, des collants quadrillé transparents, une jupe tellement courte qu'elle ne servait pratiquement à rien et un haut qui ne cachait presque rien. Surtout qu'elle avait une énorme poitrine. Si énorme que Shura en crèverait de jalousie. Si énorme que des pastèques ressembleraient à des pommes à côté.
Les garçon se mirent à violemment saigner du nez et Renzo s'écria :

-Houa ! J'aime !

Bon, vous imaginez bien la tête des autres élèves quand ils entendirent le pervers dire ça.
A côté de cette magnifique femme, il y avait un homme. Si on pouvait appeler ça un homme. Son corps était normal mis à part qu'il avait six bras et deux gros yeux comme ceux des mouches.
Renzo recula apeuré.
Et entrain de faire ''un gros câlin'' à Akémi qui essayait de s'enfuir, se tenait une jeune femme aux longs cheveux rouges ondulés, portant une robe noire, rouge et fuchsia. Ses yeux étaient noirs.
Donc, en voyant ses drôles de personnages les jeunes exorcistes se rendirent compte qu'il y avait plus bizarre que Mephisto... Enfin, peut-être pas ! Car celui-ci les engueulait, leur disant de ne pas toucher à sa sœur. La femme qui tenait toujours Akémi dans ses bras, renvoya ses menaces d'un geste agacé de la main. Le directeur s'énerva et tira sur le bras de la jeune fille aux cheveux roses pour l'avoir. La jeune femme tira, elle aussi, sur l'autre bras. Et un combat entre les deux commença, tirant sur les bras de la jeune fille pour l'avoir. Celle-ci commençait à avoir mal et leur hurlait d'arrêter. Puis les autres commencèrent eux aussi à vouloir avoir Akémi et à tirer sur ses bras. Ils s'insultaient et tiraient le plus fort possible. Les jeunes exorcistes ne savaient quoi faire. Si ça continuait, elle se retrouvera sans bras. Puis, le rockeur intervint :

-Laissez là ! Vous ne voyez pas que vous lui mal ?!

Ils la lâchèrent et Mephisto râla en montrant la jeune femme rousse du doigt :

-C'est elle qui a commencé !
-Quoi ? S'énerva celle-ci. Tu n'avais pas à tirer sur son bras !
-Je tire sur son bras si je veux !
-Non tu ne tires pas ! Oh et puis tu m'énerves !
-Quoi ?! Je t'énerves ?! C'est vous qui êtes venu dans MON académie voir MA petite sœur !
-Ce n'est pas TA sœur, c'est aussi la NOTRE !
-C'est moi son préféré !
-Ha ! Ha ! Tu veux rire ?
-Grrr.
-Allons, allons. Essaya de les calmer le rockeur. Ne vous disputez pas pour ça.

Ils pivotèrent vers lui et le fusillèrent du regard.

-Comment ça ? Se fâcha la rousse. On a le droit de mettre les points sur les I !
-Ouais ! Renchérit Mephisto. C'est MA petite sœur ! C'est moi qui décide !
-C'est aussi MA petite sœur !
-Oui, mais c'est moi l'aîné !
-QUOI ?! Crièrent les jeunes exorcistes.

Le directeur et la jeune femme se turent et tous se tournèrent vers eux, étonnés. Mais pas plus que les exorcistes qui avaient les yeux aussi gros que des assiettes tellement qu'ils étaient stupéfaits. Rin s'exclama en pointant du doigt Mephisto :

-C'est... C'est vous l'aîné ?
-Oui. Répondit le directeur.
-J'aurais pensé que c'était lui ! Hurla toujours l'aîné Okumura en montrant cette fois-ci le rockeur.

Il eut un gros silence. Puis, les démons(les frères et sœurs de Mephisto) rirent. Ils rirent en s'étouffant presque et certains même se tenait les côtes. Akémi et Amaimon, eux, ne rigolaient pas. Ils savaient que l'un des jeunes exorcistes allait dire une chose pareille. Mephisto était furieux et s'énervait tout seul. Pour qui il se prenait celui-là à lui dire qu'il ne faisait pas du tout frère aîné ? (tu oses poser la question?) Le temps passa et les démons finirent enfin par se calmer. Ils sourirent en voyant Mephisto s'énerver. Il se calma lui aussi et, ses yeux lançant des éclairs, posa hargneusement la question que tout le monde pensait :

-Mais que faites vous ici ?
-Nous sommes allé voir Akémi-chan ! Répondit la lectrice.
-J'ai rien demandé ! Répliqua la jeune fille aux cheveux roses.
-Allons, allons. Dit calmement le rockeur. Ne dis pas ça. Surtout que nous sommes tous venus.
-Mais je ne voulais pas moi ! Fit la jeune démone. J'ai déjà Mephisto, ça me suffit !

Le directeur en pleura de déception.

-Pourquoi es-tu aussi cruelle, Akémiiiiiii ?! Se lamenta-t-il.

La jeune fille l'ignora. Elle pivota vers ses frères et sœurs et déclara sèchement :

-C'est bon. Vous m'avez vu alors maintenant partez !

Ceux-ci la regardèrent peiné.

-Allons ma chérie ! Fit la rousse. Comment peux tu nous dire ça alors que je suis sûr que tu as pleins de choses à nous raconter !
-Non, rien.
-Ne sois pas aussi méchante. Dit le ''guerrier''.
-Oui. Renchérit la blonde. Tu as besoin d'aide, ça se voit.
-D'aide ?
-Mais, oui ! Tu as vu comment tu es habillée ?
-Heu...
-Nous allons immédiatement faire du shopping !
-Quoi ?! Mais, Cabiria ! Protesta Akémi.
-Elle a raison. Fit la rousse.
-Tais-toi, Ishtar !

-Ishtar ?! S'écria de stupéfaction Izumo. La reine du ciel ?!

-Moi même ! Sourit la jeune femme. Allez Akémi on ira faire du shopping tu verras on s'amusera bien !

-Je. N'en. Ai. Pas. Envie ! Articula menaçante sa jeune sœur.
-Ne fais pas ta mauvaise tête ! Dit le rockeur. Nous voulons seulement passer un peu de temps avec toi.
-Oui. Rajouta la rousse. Disons... Une semaine.
-Non. Rien. Vous partez maintenant !
-Bon, 5 jours.
-Non.
-3 jours.
-Non.
-La journée. Juste la journée. La supplia Ishtar.

Akémi réfléchit, puis...

-Bon, d'accord. Juste cette journée. Après vous partez !

Ils acquiescèrent. Konekomaru, très timide, demanda :

-Heu... Désolé de paraître impoli mais... Vous êtes bien les rois et reines des enfers ? Les enfants de Satan ?
-Exact ! Répondit la jeune femme. Nous sommes les frères et sœurs d'Akémi. Comme la jeune fille aux gros sourcils l'a dit, je suis Ishtar appelé aussi Astarté.

-J'ai entendu parlé de vous. Fit Ryuji. Vous êtes une divinité dans un pays.

-Dans plusieurs pays même ! Gloussa la rousse. Après tout je suis la reine du ciel, je commande la pluie et les tempêtes !

Akémi soupira. Dire à sa sœur aînée que c'est une déesse lui donnait la grosse tête.

-Moi. Se présenta le rockeur alors que sa sœur aux cheveux rouges gloussait toujours de contentement. C'est Iblis. Je suis le cadet et je suis le roi du feu et des volcans.*

-La classe ! S'exclama Rin. Tu as le même pouvoir que moi ?

-Non. Expliqua gentiment Iblis. Toi tu as le pouvoir de père...

En entendant le mot ''père'' le jeune démon grimaça de dégoût. Tout comme la plupart des autres jeunes exorcistes.

-...moi, je n'ai pas de flammes bleues. C'est du simple feu.

Il tendit la main et boule de feu apparut.

-Cool ! S'écria l'aîné Okumura. J'aimerai savoir faire ça !

-Ça demande des années d'entraînements. Précisa le rockeur. Il faut avant tout savoir maîtriser tes flammes et d'après ce que Mephisto m'a dit, ce n'est pas ton cas.

Rin se renfrogna.

-Nous... Firent le ''guerrier'' et la jeune femme blonde. On est les jumeaux Tempus.

-Je suis Cronos. Rajouta l'homme. Et voici ma sœur, Cabiria.

-J'ai déjà entendu parler de vous. Marmonna Ryuji. Mais des jumeaux Tempus et du démon Cronos qui peut, d'après les livres, aller dans le passé ou le futur, mais jamais de Cabiria.

-Oui, c'est vrai je peux faire ça mais ça demande beaucoup d'énergie et de concentration. Je préfère avoir mes prémonitions et m'habiller comme à l'époque. Ma sœur est, certes, moins connue.

-Moi je préfère le présent. L'interrompit sa jumelle. J'aime la mode et je me change par rapport à elle.
-Et tu contrôles quoi ? Demanda Izumo.
-Ça vous n'avez pas à le savoir !
-Elle peut arrêter le temps. Rapporta Cronos.
-Eh ! C'est pas de tes affaires !
-Je suis Belzébuth. Dit le mutant.

-Le roi des mouches ! S'exclama Bon.

Renzo frissonna d'effroi et de dégoût.

-En vérité je suis le roi des insectes mais on me mets souvent que les mouches.

-Et tu as un pouvoir ? Demanda Rin.

-Vous pouvez vous transformer en mouche non ? Annonça Konekomaru.

-Oui mais pas que ça. Mes yeux me permettent de voir jusqu'à 20 km et mes bras peuvent faire jusqu'à 20 mètres de longueurs.

-Et la fille avec le livre ? Questionna l'aîné Okumura.

-C'est Kabale. Expliqua Belzébuth. Elle est toujours entrain de lire. On ne connaît pas ses pouvoirs et on ne sait même pas si elle en a puisqu'elle ne fait que de lire.

Kabale leva la tête et regarda les élèves exorcistes. Puis, elle replongea dans son livre. Il ne restait plus que la jeune femme aux vêtements osés.

-Je suis Lilith. Se présenta-t-elle.

-Vous êtes la reine de la luxure. Souffla Suguro.

-Super ! S'enthousiasma Shima.

Lilith gloussa et sourit charmeuse avant de développer :

-J'utilise mon charme pour ensorceler les hommes et les mettre dans le mauvais chemin. A leur mort, ils se retrouvent en enfer.
-C'est quoi cette tenue ?! Se fâcha Akémi. Nous ne sommes pas dans une maison close !
-J'étais dans un harem quand Ishtar est allée me chercher. Je n'ai pas eut le temps de me changer. Mais, si tu le prends comme ça...

Elle mit un bracelet.

-Et voilà. Je me suis couverte.
-Mais qu'est ce que tu racontes ?! S'emporta la jeune fille. Si tu continues à porter ça, la pièce va être inondée de sang !

Elle montra les garçon exorcistes qui continuaient de saigner du nez. Lilith soupira :

-Bon, bon. Je vais l'enlever.

Elle commença à retirer son haut. Cette fois-ci, Akémi s'énerva pour de bon. Elle lui frappa la tête.

-Arrêtes ! cria-t-elle. Je t'ai dit que nous ne sommes pas dans une maison close !

Tous la regardèrent surpris (excepté ses frères et sœurs) tandis que Lilith lâcha assez durement :

-Dis simplement que tu es jalouse de ne pas avoir de poitrine.
-Q... Quoi ?! Rougit furieusement la jeune démone. Mais qu'est ce que tu racontes ? Ça n'a rien avoir !
-Allons, allons. Sourit la magnifique femme. Il suffit simplement que tu ajoutes des mouchoirs pour rembourrer.

Akémi rougit encore plus.

-Mais ça va pas de dire ça ?! S'énerva-t-elle.

Lilith rit doucement devant la gêne de sa sœur. Ishtar prit de pitié, fit ''un gros câlin'' à la jeune fille. Celle-ci se débattit.

-J'suis plus une gamine ! Protesta-t-elle.
-Nous le savons. Fit la rousse. C'est pour ça que nous allons faire du shopping.
-Shopping ! Cria Cabiria en sautillant sur place. Shopping !
-Quoi ?! Dit la jeune démone apeurée (elle savait ce qui l'attendait). Mais, j'ai cours.
-Oh. Mais tu sais déjà tout ! Assura Ishtar. Et Mephisto en temps que frère aîné te donnera une excuse.
-Exactement ! Fit le directeur.
-Donc, la question est réglée ! s'impatienta Cabiria. Allons faire du shopping ! Venez ! Kabale, Lilith !

Elles coururent vers la portes suivit de Kabale et de Lilith. Mephisto les suivit à son tour. Mais, Ishtar l'arrêta.

-C'est une sortie entre filles ! Dit-elle.

Et elle ferma la porte au nez d'un démon malheureux.

~o0o~

Une heure. Cela faisait une heure qu'Akémi était traînée dans des magasins et que ses sœurs s'entêtaient à :

Lui faire essayer des vêtements grâce à l'idée de Cabiria.

Lui poser des question de la part d'Ishtar comme :''Comment sont tes cours ?'', ''Tu as des amies ?'', ''Les garçons sont mignons ?'', ''Tu t'es trouvée un petit ami ?'' et ainsi de suite.

Ou alors de vouloir lui apprendre à avoir de la poitrine car, d'après Lilith, elle n'en avait pas assez.

Et Kabale, elle, l'avait traîné dans toutes les bibliothèques qu'elle connaissait pour lui trouver des livres.
Maintenant, elles étaient encore allées dans une boutique de vêtements. Malgré les protestions d'Akémi, elles lui firent essayer plusieurs tenues. 20 minutes plus tard, elles sortirent enfin, les bras chargés de sacs. Elles rentrèrent à l'académie de la Croix-Vrai et se rendirent au bureau de Mephisto. Elles entrèrent sans frapper dans la pièce. Derrière le bureau se trouvait le directeur avec ses autres frères qui parlaient de leurs dernières aventures. Lorsqu'ils les virent, ils foncèrent sur Akémi. Mephisto essaya de la prendre dans ses bras mais elle l'évita. Elle accepta cependant de laisser Amaimon lui caresser fraternellement les cheveux. Les autres lui sourirent. Puis, le directeur s'exclama :

-Vous êtes là ! On va enfin pouvoir aller déjeuner !
-Quoi ? Fit Akémi étonnée. Il est quelle heure ?
-Midi pile !
-Quoi ?!

La jeune démone lança un regard furieux à ses sœurs. Elles l'avaient embêté toutes la matinée. A lui faire essayer des vêtements, lui poser des questions sur sa vie privée et à vouloir lui apprendre à avoir de la poitrine ! Sans oublier les livres qu'elle avait dû ouvrir !
Mais bon, comme si ils n'en avaient pas fait assez, ses frères et sœurs l'entraînèrent vers le réfectoire avec Mephisto et Amaimon, pour déjeuner. Belzébuth préféra partir manger dehors avec d'autres démons, étant très distant avec les humains qui le voyaient comme un monstre. Ils prirent chacun leur commande. Akémi crut qu'elle allait mourir. Honte ! Ils lui faisaient honte ! Avec leurs tenues, leur façon de parler... Ce qu'elle avait honte ! Et tout le monde les observait. Le pire, c'était ce qu'ils disaient :

-C'est Akémi, non ?
-Elle est avec le directeur ?
-Vous avez vu les personnes à leur table ?
-Le gars en guerrier est bizarre.
-Tu as vu la femme rousse ?
-Et le gars aux cheveux verts ?
-Oh et le rockeur ? Il a l'air trop cool !
-Et la blonde ? Elle est trop bien habillée !
-Et celle avec les lunettes. Tu as vu son livre ?
-Oh ! Et la meuf avec sa tenue... légère ? J'adore !

Voici comment était les commentaires. Et pour cela Akémi aurait préférer mourir. C'était déjà dur de les avoir comme frères et sœurs mais si en plus il y avait des remarques !

A la fin du déjeuner, ils partirent. La jeune démone décida, et rien ne la fera changer d'avis, d'aller à son cours de démonologie. Malgré les protestions de ses frère et sœurs elle se rendit en cours. Ceux-ci la suivirent. Là-bas, le professeur parla des démons de l'Antiquité. Alors que tous écoutaient le cours, sauf Rin qui dormait, Cronos intervint :

-Ça ne s'est pas passé comme ça !

Le professeur le regarda intensivement.

-Qui êtes vous ?
-Je suis Cronos !

-Celui qui voyage dans le temps ?

-Lui même ! Et je peux vous dire que j'en sais long sur l'Antiquité !
-Eh bien allez-y ! Faites donc le cours ! On verra si un démon en est capable.

Le démon ne se le fit pas dire deux fois. Il raconta tout aux élèves, sur les démons de l'Antiquité. Akémi se serait cognée la tête contre la table tellement qu'elle avait honte. Mais, les apprentis exorcistes trouvèrent que ce que narrait Cronos était intéressant.
A la fin du cours, le prof demanda un jour de repos au directeur et courut voir le roi du temps pour savoir si celui-ci voulait bien lui en apprendre plus le passé des démons. Malheureusement (ou heureusement) pour lui, le démon refusa.

-Je ne veux pas trahir mes semblables. Disait-il.

Belzébuth arriva à ce moment là et proposa à Akémi d'aller s'amuser.

-Allons faire du foot ! s'exclama-t-il.
-Je n'aime pas ça ! Se plaignit la jeune fille.
-Oh ! Intervint Rin. Vous allez jouer au foot ? J'peux venir ?
-Quoi ?! Cria la jeune démone. On t'a pas invité !
-Rin, baka ! Gronda Ryuji. On a cours, tu te rappelles ?
-Oh aller ! Supplia le démon Okumura. Pour montrer aux démons que les exorcistes peuvent les battre !
-Ce n'est pas la bonne décision... marmonna le punk.
-C'est bien parlé Bon ! L'encouragea Konekomaru.
-Mais, je vais pas laisser tomber ma seule chance de montrer à ces démons qu'ils sont minables ! Cria Ryuji.

Ses amis le regardèrent désespéré.

-Tu as parlé trop vite Koneko. Fit Renzo.
-Baka ! Gronda Akémi. Tu crois vraiment que tu peux battre des démons comme ça, toi ?!

~o0o~

-Mais qu'est ce qu'il ne faut pas faire. Soupira Akémi.

Les élèves exorcistes et les démons jouaient un match de football depuis bien longtemps déjà et les démons menaient 20 à 10. Shiemi, Kabale, Cabiria, Lilith et Mephisto étaient assis sur les tribunes et encourageaient leur équipe. Tous les autres jouaient. Rin qui au début avait beaucoup rit, devait bien s'avouer que même si elle en avait pas l'air, Akémi était très douée. Elle était très collective. Tous ses mouvements étaient synchronisés à ceux de ses frères et sœur. Surtout à ceux d'Amaimon. A eux deux ils étaient déjà une équipe redoutable. Rin et ses amis faisaient de même mais ils étaient moins synchrones et visiblement moins proches.
Cronos marqua un but et ses frères et sœurs crièrent à l'unissons (Cabiria, en tenue de pompon girl, et Mephisto se levèrent et se mirent à danser.), excepté Akémi et Amaimon qui avaient l'air indifférent sauf qu'Amaimon avait donné un tapette sur son épaule pour le féliciter.
Le temps passa et l'équipe des démons gagna la partie. Ils hurlèrent de joie (sauf Akémi), même Amaimon, mais Belzébuth n'oublia pas d'aller voir les exorcistes et de leur dirent :

-Vous avez bien joués, pour des humains.

Rin bouda mais Ryuji et Renzo sourirent. Les autres les avaient rejoins. Kabale avança vers eux et ferma d'un coup sec le livre qu'elle venait de terminer :

-En fin de compte.. dit-elle. Il n'était pas génial ce roman.

Tous les exorcistes la regardèrent avec des gros yeux, mais Iblis leur expliqua :

-Kabale dit toujours ça lorsqu'elle finit un bouquin.

Ishtar qui regardait le soleil qui se couchait, soupira :

-Bon ! Nous devons partir.

Akémi pivota vers elle. Son visage était neutre mais ses yeux montrait de la peine.

-D'accord. Fit-elle d'une voix où l'on pouvait percevoir un certain chagrin.

Ishtar la prit dans ses bras, vite suivit par les autres. Une fois que les étreintes, les embrassades et les adieux furent fait, les démons partirent chacun de leur côté. Les personnes présentes les regardèrent s'éloigner puis...

-Ah la la ! S'exclama Mephisto. Ils sont enfin partis. Je vais pouvoir avoir ma petite Akémi pour moi tout seul !
-Tu sais bien que je ne te considère pas comme mon frère. Répondit la jeune fille en s'en allant.
-Akémiii ! Méchante ! pleurnicha le directeur.

La jeune démone l'ignora.

~o0o~

Mephisto Pheles était dans son bureau entrain de lire des documents quand de faibles 'toc, toc' provenant de sa porte le firent relever la tête.

-Entrez. Dit il.

La porte s'ouvrit sur jeune fille aux cheveux roses, aux yeux violets et aux vêtement gothiques punk.

-Akémi ! sourit le directeur. Que me vaut cette visite ?
-Eh bien... fit la jeune fille gêné. J'ai repensé à ce que tu m'avais dit et j'en ai conclu que tu avais raison. J'ai été méchante avec toi. Désolée.

Mephisto se leva d'un bond, courut vers sa sœur et la prit dans ses bras. La jeune démone ne fit rien pour s'enfuir.

-Ah la la ! Pleura de joie le directeur. Si tu savais comme cela me fais plaisir ma petite Akémi !

Il se sépara d'elle tout heureux et la jeune fille dit d'une voix innocente :

-Pour me faire pardonner je t'ai fait un cadeau.

Elle sortit de son sac, un gâteau. Le démon rose était aux anges. Sa petite sœur lui avait fait un gâteau ! Rien que pour lui ! Mephisto prit le gâteau, coupa une part et le mangea. Il recracha tout et hurla :

-Ça pique ! Ça pique !

Il courut boire un verre d'eau. Lorsqu'il l'eut finit, il s'écria :

-Mais, qu'as tu mis dedans ?
-Du piment . Répondit sa sœur en ouvrant la porte. C'est Ishtar qui m'a donné l'idée.
-Mais, pourquoi ?
-Parce que tu m'énerves !

Et elle sortit de la pièce en claquant la porte sous le regard désespéré du démon rose.

*Roi du feu ! (Sid l'âge de glace 2) Je mourrais d'envie de mettre ça !

Rin : C'est con ton truc avec roi du feu !

Moi : C'est tout ce que t'as vu ?!

Akémi : Mes frères et sœurs ont changé de prénom.

Moi : Oui ! Maintenant ils ont des prénoms de démons ! J'ai fait tout ce que j'ai pu pour trouver des démons comme je voulais ! Ils ne sont peut-être pas parfaitement vrai !

Yukio : Il y a plus de description aussi !

Moi : Encore oui !

Rin : Moi j'ai rien à dire à part roi du feu !

Moi : A bientôt !

Shiemi : Et surtout laissez nous des commentaires !

Izumo : On tient aussi à remercier neko-chan L d'en avoir écrit un !