Lundi je reprends les cours alors il fallait que je post la fin avant ! Je suis très contente d'avoir pu partager cette petite fiction avec vous, merci à tous d'être venus de lire.

Disclamer : Tout Harry Potter appartient à JK Rowling et non à moi.

Et les fameuses réponses aux reviews anonymes :

Katerina : Le plus bizarre ? Pour moi le plus étrange c'est que en 7 tomes de l'histoire originale, Hermione n'ait jamais essayé d'étrangler Ron en le voyant manger ^^

Lisa : Désolée de t'avoir un déçue dans le chapitre précédent, j'espère que cette fin te plaira plus ! ça m'a fait plaisir que tu dise que l'histoire aurait pu avoir plus de chapitre avec cette idée, j'essayerai de faire des fictions de plus en plus longue mais pour une première je ne voulais pas tenter trop long. Je ne veux surtout pas me retrouver à abandonner une fiction ou de la bâcler, en tant que lectrice je déteste ça donc je ne veux pas le faire.

Harry : Tu m'as suivi tous les chapitres et ça m'a toujours fait plaisir de lire tes reviews, tu ne l'avais pas vu venir ? Tant mieux ^^ ! Quand à savoir s'ils vont se mettre ensembles… je te laisse lire.

J'ai une question pour vous, pourquoi vous ne vous inscrivez pas sur fanfiction ? C'est plus simple pour savoir quand le nouveau chapitre d'une fiction est postée et vous pourriez retenir vos favoris (pas forcément la mienne bien sûre, il y en a des vraiment bonnes !).

Pour vous tous, bonne lecture !


3 mois plus tard…

Hermione se leva à l'aube comme tous les matins, ramassa la Gazette du Sorcier sur son palier et partit dans le monde moldus pour travailler. Comme tous les matins elle s'assis sur la terrasse de son café préféré pour prendre son petit déjeuné et lire son journal tranquillement, tous se passait bien jusqu'a ce que ses yeux tombèrent sur la dernière page. Cette nouvelle était tout simplement inacceptable ! Elle se leva, pris ses affaire et couru à l'angle de la rue pour transplanner.

A peine arrivée elle hurla :

- Draco !

Le blond mit quelques minutes à descendre, en boxer, mais les cheveux coiffés, tirer en arrière, avec du gel… parfaits, comme d'habitude !

- Hein ? qu'est ce que tu veux ?

- Je croyais que tu devais résoudre ce problème ? lui cria-t-elle en jetant le journal sur la table.

Draco baissa la tête et plissa ses yeux embrumés pour déchiffrer l'article :

Flash spécial de dernière minute : Draco Malfoy serait fiancé !

Désolé les filles, il semblerait que le célibataire le plus convoité de sa génération ne serait plus un cœur à prendre. En effet il y a quelques semaine nous vous annoncions que l'héritier Malfoy se rapprochait de Mlle Hermione Granger (oui vous avez bien lu, Hermione Granger ! la plus Gryffondor des Gryffondor !), ce rapprochement à été confirmé. Nous avons aperçus les tourtereaux devant chez Mme Pieddodu se souriant tendrement. N'est pas romantique ? Nous vous en dirons plus la semaine prochaine…

Article écrit et publié par Rita Skeeter.

La photo accompagnant l'article était elle aussi très explicite, on y voyait Hermione et Draco riant dans les bras l'un de l'autre.

Toutefois Draco ne semblait pas réagir ce qui énervait encore plus notre chère brunette.

- Draco, tu n'a vraiment rien à dire ?

- Heuu non, il n'y a absolument rien dans cette note. Fini par dire Draco qui ne voyait réellement pas où voulait en venir son amie.

- Mais enfin ce ne sont que des mensonges ! Nous ne sommes pas fiancés, nous ne sommes jamais allés chez Mme Pieddodu et encore moins en se « souriant tendrement » ! c'est complètement trafiqué ! s'exaspéra Hermione.

- Mia il n'y à rien de trafiqué là dedans, c'est juste une interprétation de Skeeter… non, non, laisse moi finir ! la photo à été prise quand on suivait ton amie Lavande Brown et qu'elle s'est faite remballée par la copine du mec qu'elle draguait. Rappelle toi, on était effectivement devant Mme Pieddodu et on à effectivement éclaté de rire… pour tout le reste, c'est Skeeter. Expliqua calmement Draco, qui avait plutôt l'habitude.

- Mais tu avais dit que tu allais la faire arrêter d'écrire des bêtises sur nous deux ! Pourquoi ça l'amuse de t'imaginer avec moi ? elle ne peut pas te mettre avec quelqu'un d'autre ? demanda Hermione à la fois pour elle-même et pour Draco.

- Avant elle me mettait en couple avec Pansy ou Millicent (l'horreur !), mais comme elles sont toutes les deux en couple ou mariées maintenant c'est toi ! en plus on sort en ville ensembles souvent donc c'est facile pour elle je pense. N'y fait pas attention, ce n'est même pas crédible.

- Crédible ou pas, ça fait la troisième fois que je me retrouve dans le journal en deux mois! j'en ai marre de tomber sur ces articles tous les matins ! comment tu veux que je travaille après ça ?

Draco trouva qu'elle exagérait beaucoup, trois fois en deux mois ce n'est pas tous les matins mais n'en dit rien, si elle n'avait vu que trois articles tant mieux !

Effectivement ces deux derniers mois Rita était particulièrement intéressée par Hermione et Draco et avait donc réinventé leur vie : Draco forcé d'épouser Hermione parce qu'elle est enceinte, divorce, remise ensemble, séparation, coucherie d'un soir qui remet la jeune femme enceinte, … il y avait même eu un article intitulé « Hermione Granger passé du côté obscure de la force » dans un nouveau journal, mais Draco n'avait pas compris le titre alors il ne l'avait pas acheté1. Hermione n'avait de toute évidence pas tout vu, coincée entre son boulot et ses livres, et c'était mieux comme ça.

Par contre elle avait du mal à garder son calme à cause de ces rumeurs. Cela faisait 5 semaines qu'elle était en stage à St Mangouste et TOUS ses patients lisent la Gazette (il faut dire qu'ils n'ont rien d'autre à faire). La dame de la 212 la félicitait tout le temps, celle de la 206 voulait rencontrer Draco et le vieux de la 235 la regardait lubriquement dès qu'on l'annonçait célibataire. Sans parler que depuis qu'elle était arrivée il y avait plus de visite que d'habitude dans son service. Et ses nouveaux amis trouvaient ça normal ?

- T'a mangé ? lui demanda Draco en croquant dans un bout de brioche pendant que son café chauffait.

Seul un grognement lui répondit. Il prit cette réponse pour un « non je n'en ai pas eu le temps, il te serait aimable de m'inviter » et lui rajouta une tasse.

- Sert-toi. Ça te perturbe vraiment ces rumeurs ? il y en avait déjà beaucoup sur toi à Poudlard.

- Oui mais il n'y avait rien de vrai là dedans, tous le monde le savait très bien ! dit-elle.

Draco mit un temps à réagir et osa tout de même demander :

- Là non plus il n'y à rien de vrai, tu l'as dit toi-même ! pourquoi tu dis ça ?

- Pour rien, je suis en retard bye, dit précipitamment la brune en se levant et elle parti laissant Draco tout seul dans sa cuisine.

POV Draco

Heuu il s'est passé quoi là ?

Rita est chiante c'est vrai mais ce n'est pas nouveau et elle s'en est déjà pris à Hermione alors pourquoi elle réagit aussi mal ?

Et ça veux dire quoi « il n'y avait rien de vrai dedans » ? Évidemment qu'il n'y avait rien de vrai !

Pourquoi elle est partie aussi vite, je n'ai même pas eu le temps de parler !

J'irais bien demander de l'aide à ses vieux amis mais aller supplier Potter et Weasley jamais !

Au grands maux les grands remèdes : à la pause déjeuner j'attaque !

POV Hermione

Merde, merde, merde mais quelle conne !

Bravo Hermione c'était très discret et très mature comme réaction !

Ok on respire et on se calme, tout va bien se passer il faut juste trouver un joli mensonge.

La matinée passa très vite pour Hermione, une sorcière venait de déménager en ville et avait blessé 25 personnes en voulant faire ses courses façon moldue. C'est-à-dire avec une voiture, sans le permis de conduire et en plein milieu du chemin de traverse. Vivement que la mode du « façon moldu » passe sinon il y aurait bientôt toute la communauté sorcière à St Mangouste !

Hermione s'attendait à tout moment à trouver des chutes de vélo, des bleus ou fractures dû au football, elle s'attendait aussi à des électrocutions mais JAMAIS elle n'aurait imaginé que sa collègue viendrait la chercher parce que…

- Hermione, ton mari est à l'accueil, il t'amène manger dehors pour midi.

- Quoi ? Maria, je ne suis pas mariée, ça doit être le mari d'une autre fille ou juste quelqu'un qui se moque de nous. Supposa Hermione.

- Oh arrête, je lis les journaux tu sais ce n'est pas la peine de mentir ! s'agaça Maria.

- Ecoute Maria je ne sais pas ce que tu as lu, ni quand tu l'as lu mais il ne faut pas croire tout ce que l'on raconte sur moi.

- Ok mais il est canon, il n'y a pas de honte à avoir.

- Canon ou pas, ce n'est pas le problème : je ne suis pas mariée ! Par contre je vais quand même aller voir si tu me dis qu'il est canon ! Conclut Hermione en riant.

En se dirigeant vers l'accueil elle se demanda quel genre de personne pouvait bien se faire passer pour son mari : un fan voulant profiter de son nom ?

Mais en arrivant :

- Draco ? c'est toi qui te fais passer pour mon mari ?

- Heuu non, pourquoi tu me demande ça? Draco était ébahi et se demanda de quoi elle parlait encore.

- Ma collègue m'a dit que mon mari… c'est bon j'ai compris, personne n'a dit être mon mari, c'est elle qui à dit qu'on était mariés. Tu vois comme ça complique tout ces histoires de magasine! qu'est ce que tu veux ? demanda Hermione.

- On va manger ! le ton de Draco ne permettait aucune autre possibilité.

- Ok laisse-moi deux minutes, je vais chercher mes affaires.

Ils sortirent rapidement de l'hôpital et se dirigèrent directement vers un petit restaurant à l'abri des regards mais quand même assez chic pour qu'un Malfoy le juge acceptable. Il y avait peu de clients et Draco ne voulu pas attendre de manger pour entamer la discussion.

- Tu as compris pourquoi je t'ai invité à l'extérieur ?

- Pas vraiment non, explique toi ! répondit Hermione qui se doutait un peu de la suite mais espérait se tromper.

- Bien sûre que tu le sais ! alors tu me dis ce qu'il s'est passé ce matin ! à moins qu tu préfère que je fasse des suppositions ?

- Non merci, je les connais tes suppositions. Vas-y pose moi des questions et j'y répondrais, ce sera plus simple ! abdiqua-elle.

- D'accords, première question : ce n'est pas la première fois que Skeeter lance de fausses rumeurs à ton compte, c'est exact ?

- C'est exact, la plupart du temps les rumeurs me disaient en couple avec Harry ou Ron, Harry en 5ème année puis Ronald en 6ème et 7ème années.

Hermione compris que répondre la vérité était finalement plus simple que recommencer les mensonges. A force de ne rien dire elle avait perdu Harry, Ron et Ginny, Parfait ! Mais elle ne perdrait pas Blaise, Pansy et Draco !

- C'est gentil de détailler je ne savais pas tout ça, ironisa Draco. Donc deuxième question : Puisque tu as l'habitude, en quoi cela te gène autant que cette peste écrive la même chose sur nous deux ?

*Aïe, question plus difficile* pensa Hermione.

- Avec Harry et Ron c'était clair, on savait très bien tous les trois qu'il n'y avait rien de vrai dans ce qui était écrit.

- « Il n'y a rien de vrai » C'est déjà ce que tu as dis ce matin, je ne comprends pas ce que ça veut dire. Dit Draco qui essayait de garder son calme.

- C'est simple, on se connait par cœur donc il n'y a aucune ambiguïté entre nous !

- Parce qu'il y a des ambiguïtés là ? demanda le blond soudain rieur.

- Oui il y en a, on se connait depuis plus de 10 ans c'est vrai mais on ne se parle vraiment que depuis 3 mois… et la plupart du temps c'est juste pour espionner ou embêter les autres. Je ne sais pas ce que tu pense de moi, je ne sais même pas si tu me considère comme une amie !

Hermione avait maintenant le regard d'un chien battu et son corps semblait sur le point de s'effondrer.

- Mia bon dieu tu n'as toujours pas compris ? s'étonna Draco.

Au regard interrogatif qu'elle lui lança, il comprit que visiblement non, elle n'avait pas compris.

- Réfléchis un peu, Depuis quand je ne tue pas Pansy et Blaise pour leur idée ridicule de me faire me réveiller à côté d'une Gryffondor ? Depuis quand je souris aux gens que je n'aime pas au lieu de les envoyer chier ? Depuis quand j'attends quelqu'un 45 minutes dans un hôpital plein d'enfants malades qui vont de refiler des microbes ? Et surtout depuis quand je porte un jean moldu parce que « les robes ça fait fille » ? lui demanda Draco en faisant une pause entre chaque question pour qu'elle ait le temps de comprendre.

Si un cerveau pouvait réellement surchauffer, celui d'Hermione serait bouillant. Et après ça se dit Miss-je-sais-tout ?

- Tu as vraiment attendu 45 minutes à l'accueil ? fut la seule chose qu'Hermione prononça en réponse.

- Oui, grommela l'héritier Malfoy. Tu ne regarde jamais ta montre quand tu bosse ?

- Non, les patients passent avant mon temps de pause ! s'indigna-t-elle.

« Ça, ça à intérêt à changer » se dit Draco avant d'ajouter plus haut :

- Ok et c'est tout ce que tu as retenu de ce que j'ai dit ?

- Non je crois que j'ai compris, dit Hermione timidement. Ça veut dire que tu m'aime bien ?

A ces mots Draco avait le choix : soit il s'énervait mais ce n'était pas très bon pour son image, soit il prenait les devants et advienne que pourra. Il attrapa donc Hermione par la nuque et écrasa sa bouche contre la sienne en s'attendant à se faire gifler d'une seconde à l'autre. Il pourrait toujours dire que c'était un défi ou quelque chose comme ça non ?

La gifle n'arriva pas, Draco se recula et regarda Hermione qui semblait lui demander si c'était sérieux.

Note pour plus tard : apprendre à déchiffrer un regard, apparemment la Gryffondor adore le laisser deviner tous seul la réponse à ses questions.

- Je suis désolé Mia, si tu ne veux pas on oublie tout et…

- Si tu ose dire « on reste ami » je te tue Draco ! répliqua Hermione qui semblait avoir retrouvé toutes ses facultés.

Elle éclata de rire devant son air penaud, peu fréquent chez lui il faut l'avouer, et l'attira à elle pour l'embrasser. Ils ne se lâchèrent plus jusqu'à entendre un toussotement insistant à côté d'eux.

- Excusez-moi de vous déranger monsieur-dame, deux plats du jour c'est bien ici ?

Hermione et Draco s'écartèrent précipitamment en bredouillant des excuses. Les plats posés et le serveur partis, ils purent reprendre leur discussion. (NDA : Non ! leur vraie discussion !)

- Pourquoi tu ne m'a jamais parler de tes interrogations ? lui demanda Draco.

- Je n'aime pas parler de toutes les questions que j'ai en tête, il y en a beaucoup trop. Si ça peut te rassurer tu n'es pas le seul, personne ne le sait… enfin presque personne ! rectifia Hermione.

- Qui est au courant ?

- Pansy ! Elle arrive toujours à me faire parler, elle sait déjà tout de moi ! je suis sûre qu'elle pourrait faire parler n'importe quel prisonnier ! se défendit Hermione.

Mais Draco ne lui en voulait pas du tout, il était bien placé pour savoir que l'on ne refusait rien à Pansy.

A la fin du repas, Hermione était en retard, selon Draco si elle était partie plus tard elle pouvait rentrer plus tard pour son service mais elle n'était pas d'accords. Les patients n'attendent pas ! Elle l'aurait bien laissé en plan pour arriver plus vite mais le fourbe possédait des moyens de persuasions beaucoup plus avantageux que le vieux Mr Lacoum qui l'attendait…

Draco la laissa devant l'hôpital pour ne pas retourner voir les microbes l'attaquer mais il lui promit de passer chez elle le soir même. Après trois au-revoir et sept baisers Hermione pu enfin rejoindre son étage.

Elle était clairement en retard mais Maria qui l'attendait dans les vestiaires :

- Alors c'était qui le mec de l'accueil ? tu le connais ? j'avais raison hein, il est canon ?

- Oui tu avais raison, et oui je le connais, c'est… Draco Malfoy. Répondit Hermione qui ne savait pas si elle devait le désigner comme son ami ou son petit-ami.

- Oui je sais qui c'est je l'ai vu dans un magasine. Et ce n'est pas ton mari ? continua Maria.

- Non, je te l'ai dit, je ne suis pas mariée, il faut que tu arrête de lire n'importe quel magasine !

- Alors il est libre ! s'exclama Maria en souriant jusqu'aux oreilles.

Le cœur d'Hermione fit un bon dans sa poitrine et elle se figeât, le temps qu'elle réagisse Maria avait disparu. Elle finit de S'habiller en vitesse, boutonnant sa blouse n'importe comment et couru après sa collègue. Merlin, cette fille est bien capable d'essayer de lui piquer Draco ! Elle finit par la retrouver et lui cria :

- Maria, je t'interdis de l'approcher !


1 : Désolée j'ai regardé Star Wars avant d'écrire ^^ j'adore ces films !

Maintenant je dois vous dire au revoir à tous, je vais aller pleurer dans ma chambre…

Non peut être pas mais j'espère retrouver vite l'inspiration pour écrire une autre fiction, peut être sur Pansy et Hermione qui se disent des secrets ou font des bêtises entre les murs de Poudlard ? … on verra !

Audelie