De retour pour une nouvelle fic' qui, je l'espère, vous accrochera.

Je tente une seconde fic « all humans ». Plusieurs chapitres sont d'ores et déjà écrits. Je compte être régulière dans les publications mais, en cas de retard, celui-ci sera dû à un charmant « mangeur de temps » : ma petite puce de presque 3 mois qui, parfois, ne me laisse pas toucher un clavier de la journée...

Je vous souhaite donc la bienvenue. J'espère retrouver mes fidèles lecteurs/lectrices mais également m'en faire d'autres ! N'hésitez pas à laisser une trace de votre passage !


Disclaimer : les personnages de Twilight appartiennent à S. Meyer, je ne fais que jouer avec eux...


Reste à l'orée de moi

PROLOGUE

Le bruit de la déflagration résonne encore dans mes tympans, rebondissant dans mon crâne, ne faisant qu'amplifier de seconde en seconde la douleur intense qui battait sous mes tempes depuis quelques secondes. Dans un effort surhumain, je dépose la culasse de mon fusil au sol, une main s'égarant encore contre le canon et laisse retomber ma tête en arrière, reposant ainsi sur le gazon anglais de la villa Je ferme les paupières, prenant quelques secondes pour enregistrer l'information que me communiquent encore mes oreilles. Des sons étouffés me parviennent au loin, mais mon esprit est trop fatigué pour tenter de les décrypter. Ma chemise me colle à la peau, se mouillant de plus en plus d'une substance plutôt tiède et visqueuse. Inutile d'ouvrir les yeux. L'odeur du sel et de la rouille...je la connais trop bien...elle ne m'a plus quitté depuis l'Irak...le sang de mon frère...mon sang...

Une brise caresse mon visage et je rouvre les paupières. Devant mes yeux, l'immensité azur brille. Quelques nuages légers flottent ci et là et je me surprend à sourire. Mes pauvres souvenirs de Forks étaient pluvieux et froids, humides et verts. Forks était comme moi, maudit. Mais aujourd'hui, alors que je sens la vie s'échapper peu à peu de mes veines, le soleil est apparu et laisse se dérouler à l'infini devant mes yeux ce magnifique ciel bleu azur pour lequel j'avais signé mon engagement six années auparavant. Inconsciemment, un rire franchit mes lèvres, secouant légèrement ma gorge et ma poitrine, m'arrachant une douleur lancinante.
-Jake, la pluie me manque... lançai-je, même si celui qui avait toujours été à mes côtés n'était pas là à cet instant.
Le bruit du vent dans les arbres et les chants d'oiseaux répondent à ma remarque. Je vais affronter cette épreuve seule. Mais à mes yeux, elle n'est pas vraiment une épreuve. Non. J'ai rempli ma dernière mission : les protéger.

Instinctivement, des mots se bousculent contre mes lèvres. Et pour la dernière fois de ma vie, je les laisse enfin s'échapper avec une sérénité totale.
-L'Éternel est mon berger : je ne manquerai de rien. ...Il me fait reposer dans de verts pâturages, il me dirige près des eaux paisibles... Quand je marche dans la vallée de l'ombre de la mort, je ne crains aucun mal, car tu es avec moi...
Une quinte de toux plus violente me prend, étouffant mes derniers mots dans ma gorge qui me semble emplie d'eau. Au loin, une voix légère m'appelant se fait entendre, énonçant mon prénom "Isabella". Quelque chose de tiède et doux touche mes joues, m'apaisant. Je fixe une dernière fois le ciel alors que des images dansent anarchiquement dans ma tête. La dernière m'arrache un sourire. Le visage d'un ange. Le visage de mon ange. Celui qui a permis ma rédemption.
-Edward...murmurai-je en plongeant dans le néant, mes dernières étincelles de vie disparaissant de mon corps alors qu'un froid glacial emprisonne petit à petit chacun de mes os.