Vingt six thèmes

A comme anniversaire (à placer après l'album 23)

Disclaimer : La série Sammy appartient à Jean-Pol, Berck et Cauvin.

Pas le moindre client à l'horizon, Mais qu'avaient ils donc bien pu faire au seigneur pour mériter pareil sort ?

Encore une chance que les 5000 dollars versés par Miss Sandrina n'aient pas été claqués en un tournemain. Pour une fois, l'argent n'avait pas réellement brûlé les doigts de Jack. Après tout, mieux valait penser à l'avenir et que se passerait il si ils se retrouvaient encore dans une mauvaise passe hein ?

Ils se retrouveraient sûrement près des docks du lac à mendier leur bouffe quotidienne ou à grossir les rangs de la soupe populaire. Comme tant d'autres citoyens vivant dans une incroyable précarité, comment diable faisaient ils pour ne pas se suicider et continuer à vivre ? Cela malgré l'impossibilité de manger à leur faim, d'avoir un toit sous leur tête et de ne pas consulter un médecin en cas de pépin.

Non vraiment être gourmand à ce niveau était une grossière erreur inqualifiable. Si on avait des dollars en poche mieux valait y faire attention. Sur les cinq mille versés, il n'en restait que huit cent.

-Si seulement on pouvait trouver un autre boulot. Marre marre et marre de rester derrière ce bureau en espérant qu'un client se pointe !

-Que voulez vous, patron, fit observer Sammy en levant les yeux de sa réussite, le boulot c'est comme le beau temps : ca va ça vient.

Si vous voulez, on peut toujours installer une grenouille dans le bureau, comme ça vous serez fixé.

Il n'en fallût pas plus à Jack pour sentir la moutarde lui monter au nez. De même Sammy se hâta de sortir en riant : si on ne pouvait plus plaisanter… Le plus drôle dans l'histoire, c'est que ça marchait à tous les coups.

-Crétin, va ! marmonna Jack en constatant que des dossiers étaient tombés par terre. Parfait, qu'ils y restent ! Comme si il y avait en cet instant même la nécessité de faire le grand ménage. Distraitement, il reporta son regard vers le calendrier.

Il y avait quelque chose de particulier mais quoi ? Dans l'espoir de trouver un autre indice il ré orienta son regard sur la page du mois de juin.

Lentement, très doucement le déclic se fit dans son esprit. Comment avait il pu ne pas se souvenir de cette journée ? !

On était le trois juin et le sept, ce serait l'anniversaire de l'agence !

Ca allait déjà faire cinq ans qu'ils s'étaient installés ? Impossible… Pour lui, le temps n'avait pas réellement passé à la même vitesse. Mais c'était peut être logique vu leurs innombrables aventures, les catastrophes, les rebondissements.

Cet endroit, il y était bien plus attaché qu'à n'importe lequel. Même à la maison où il avait grandi étant gamin.

Pour tellement de raisons, la plus importante étant sans doute le fait qu'il ait créé cette entreprise de A à Z, pris son envol, ne dépendant plus de personne.

Jack Pov

J'avais promis à M'an de devenir quelqu'un dont elle pourrait être fier. Quelqu'un capable de se débrouiller seul dans la vie et de savoir gérer des affaires dures. Je ne m'en suis pas trop mal tiré même si la chance était de mon côté de nombreuses fois.

C'est vrai que je ne roule pas sur l'or, hélas ! Que j'en ai marre par moments des fins de mois plus que difficiles. De pâles types qui vous exploitent soit disant parce que vous avez signé un contrat comme ce vieux schnock. Ou alors de missions incroyables comme surveiller un poêle à mazout vivant. Mais la grande différence contrairement au passé, c'est que là… Je n'étais pas seul pour la première fois de ma vie. On était plus nombreux au départ mais on est resté une équipe unie et même si on est que deux, pour rien au monde je ne voudrais que ça change.

Sammy POV

« Le temps passe à une vitesse, ça fait déjà cinq ans… Cinq ans durant lesquelles ma vie a bien changé. Du jour où je suis arrivé à Chicago sans la moindre expérience espérant tirer mon épingle du jeu. Jusqu'à aujourd'hui où je bosse ici dans cette agence. Où j'ai rencontré quelqu'un qui m'a appris tellement de choses sur le maniement des armes et le boulot de garde du corps. Mais j'ai aussi vécu des moments fantastiques, trouvé un ami un vrai.

Un type sur qui on peut vraiment compter, avec qui via le travail on a vécu des choses les unes marrantes, les autres moins. Et ça a contribué à nous rapprocher.

Je me demande si je suis le seul à avoir remarqué cette date… »

Machinalement, Sammy saisit son lot de fléchettes et entreprit de faire une horloge*. Après tout, au point où ils en étaient…

Quatre jours plus tard, de bonne heure, Eliott passa un coup de téléphone.

Il y avait un gros morceau et il y aurait éventuellement besoin d'un coup de main. Vu le nombre d'hommes l'étendue de ce petit réseau indépendant travaillant à son propre compte et la production importante.

-Vous êtes tous prêts, demanda Eliott de la voiture tout en observant les silhouettes se découpant des fenêtres.

-Oui, répondit simplement Sammy. Il vaudrait mieux créer un effet de surprise non, ajouta il en sortant de sa poche une grenade.

-T'as raison p'tit, la fête sera plus amusante si c'est une surprise. Mais faudra garder l'ambiance sinon, à quoi bon trimer ?

-C'est vrai que c'est une idée intéressante, admit l'incorruptible. Vas y envoie là et que la fête commence !

Quelques minutes plus tard, les alambics commençaient à tomber, les balles sifflaient, les bouteilles se brisaient. La routine quoi mais ça faisait cinq ans que ça durait et pour rien au monde ni sammy ni Jack ne laisseraient tomber les grenades ou la Thomson.
-Au fait, joyeux anniversaire p'tit ! déclara Jack en envoyant une rafale sur des cartons

Tous mes vœux de bonheur patron, répondit sammy en renvoyant la grenade lancée à leurs adversaires.

Pour un anniversaire réussi, c'était un anniversaire réussi ! qu'est ce que ça pourrait bien donner dans les cinq prochaines années ?

*L'horloge est un des nombreux jeux de fléchettes qui prône la précision : il faut vser la section un puis la deux et ainsi de suite.