Note : Ben un troisième et probablement dernier (pour clore correctement le truc). Je vous conseille au passage mesdames de vous munir d'un seau et d'une poche de sang (de votre groupe sanguin) au cas où.


Cette nuit-là, Yuri Lowell avait vraiment envie de commettre un meurtre...

"Yuri..."

"Non !"

Il savait depuis toujours qu'il avait une malchance incroyable, cette dernière l'ayant souvent conduit dans des situations où il avait dû se battre pour s'en sortir. Seulement cette fois-là, ce n'était pas grâce à des coups de poings qu'il parviendrait à conjurer le sort.

"Allez Yuri..."

"Hors de question !"

Comment s'était-il fait avoir ce coup-ci déjà ? Ah oui. Judith l'avait appâté avec des gâteaux et des confiseries et, comme un gosse dans une maison en pain d'épices, il avait été piégé. Cette fille était parvenue à le convaincre, utilisant des coups bas comme la sucette géante agitée devant son nez ou bien le "n'oublies pas que tu ne m'as rien offert pour mon anniversaire" à grands renforts de sourires séducteurs.

"Ce n'est pas en frappant la porte comme cela qu'elle va s'ouvrir tu sais."

"Je m'en fous !"

Ça le défoulait au moins. Cette sale peste de Krytienne avait exécuté son plan de yaoiste complètement déjantée en le planquant dans un énorme paquet cadeau après l'avoir, au préalable, assommé avec il ne savait quoi.

"Ce n'est pas si grave..."

"Si, ça l'est !"

C'était même un crime à ses yeux. Quand il s'était réveillé, il avait perçu le bruit d'une serrure qui était verrouillée avec un "Amusez-vous bien" qui étaient des plus suspects. Et pour cause... Il fut libéré une minute après de sa prison par... Flynn qui se trouva des plus surpris de le trouver à l'intérieur de cette énorme boîte et, qui plus est, dans cette tenue...

"Elle nous libérera surement demain matin."

"Elle a intérêt à le faire..."

Il en voulait à Judith... A cause d'elle, il avait manqué la fête organisée par Estelle pour l'anniversaire de Flynn et, par la faute de ses idées tordues, il était enfermé avec son meilleur ami dans la chambre de ce dernier.

"Détend-toi un peu..."

Ah oui ? Et comment voulait-il qu'il y parvienne dans cette situation et dans une tenue pareille ? Il aimerait bien le savoir.

"Yuri, regarde-moi."

Il soupira et finit par s'exécuter, sachant très bien que s'il ne le faisait pas, Flynn l'y obligerait.

Il ne se sentait pas des plus à l'aise dans cette longue robe noire dont la partie haute était bien moulante et dont la partie basse était fendue jusqu'en haut de sa cuisse gauche, une ceinture de tissu pourpre entourant sa taille. Le pire, c'était les sous-vêtements féminins qu'il portait en dessous, donnant une illusion de formes au niveau de sa poitrine, ainsi que la jarretière noire que le blond n'avait visiblement pas ratée s'il se fiait à l'endroit où se trouvait son regard.

Si la fois précédente il trouvait cela amusant, cette fois-ci, il se sentait particulièrement embarrassé.

"Tend ta jambe"

Un peu surpris par la demande, il s'exécuta, levant sa jambe gauche avant de se tenir à la poignée de la porte pour éviter d'être déséquilibré. Il observa le jeune commandant s'agenouiller devant lui puis, délicatement, prendre sa cheville dans sa main droite. Il le vit ensuite déposer de tendres baisers sur son pied nu, remontant lentement le long de sa jambe en y appliquant ses lèvres avec délice. Yuri frémit en sentant la main gauche de Flynn se placer sous le haut de sa cuisse tandis que sa bouche était arrivée au niveau de la jarretière.

"Des sous-vetêments en dentelle ? Intéressant."

S'il n'était pas dans cette position, il lui aurait collé son poing dans la figure pour l'avoir regardé avec ce sourire malicieux au lieu de détourner la tête en rougissant comme une fille.

Il tourna de nouveau ses yeux vers le blond pour tomber pile au moment où ce dernier prit la jarretière entre ses dents et la tirer ainsi vers son pied, la sensation du tissu glissant sur sa peau accompagnée de cette vue des plus... alléchantes éveillant quelques envies chez lui.

"Mon cher commandant, je ne vous aurais jamais imaginé faire cela."

Sa voix était à la fois joueuse et séductrice, la vision de Flynn qui avait pris grand plaisir à cet acte ayant balayé toute gêne chez lui. Lorsque ce dernier libéra sa jambe et se releva, jetant au sol le morceau de tissu qui ceignait sa cheville, Yuri aggripa le col de son uniforme, attirant son visage au sien afin d'unir leurs lèvres dans un langoureux baiser auquel le chevalier y répondit avec ferveur, ses bras entourant la taille de celui qui était son meilleur ami.

Cette fois-ci, au lieu d'une nuit sauvage dominée par leurs sens brouillés par l'alcool, celle-ci promettait d'être longue et passionnée, chacun étant libre de redécouvrir l'autre à travers d'ardentes caresses et d'étreintes emflammées.

Oui. Il n'y que lui et son cher commandant dans cette pièce... ainsi que, très certainement, la bande de voyeurs qui les observaient depuis tout à l'heure à travers la fenêtre.


NB : Fini ! Grace à cette idée tordue de jarretière, cette dernière partie s'est écrite toute seule alors que je galérais avec les deux précédentes. Je vous reverrai peut-être sur une autre fic, que ce soit les miennes ou les votres.

Auteur vs Persos :

Orieul : Publier le jour de ton anniversaire...

Kaleiya : Ben quoi ? Ce serait nul de ma part de pas en faire profiter les autres.

Orieul : C'est pas faux. Mais tu vas faire quoi pour les boissons ?

Kaleiya : Je te rappelle que contrairement à toi, je ne suis pas une adepte de l'alcool.

Orieul : Je trinquerai pour tout le monde donc ! (va piller la cave à vins)

Kaleiya : Eh ben...