La danse mortelle

Le soleil rougeoyait déjà depuis plusieurs minutes sur la peau mâte de Santana quand une mystérieuse jeune femme vient troubler son repos.

S : Qui es-tu et pourquoi me déranges-tu ?

V : Je m'appelle Victoria et je viens pour te tuer. dit-elle, une lueur dans ses yeux châtaigne.

S : Et pourquoi ? répondit-elle calmement.

V : Je vais devenir celle qui a tué LA Santana, guerrière Amazone.

Santana se leva et regarda de toute sa hauteur la femme qui avait osé troubler son repos. C'est alors qu'un éclair passa dans ses yeux azur. La plus petite femme déglutit mais dégaina son épée, prête à tout pour enter dans la légende.

Santana sortit elle aussi son épée de son fourreau et la fit tourner habilement entre ses doigts. Victoria fit de même et commença à tourner autour de l'Amazone. Les regards se culbutaient. Celle-ci s'élança vers elle, poussant son cri d'attaque, puis sauta par-dessus, dans un salto magnifiquement bien fait. Elle posa alors son pied sur le dos de la femme prise au dépourvu et la fit valser derrière elle. Victoria fit une roulade avant pour amortir le choc et se leva promptement. Les deux femmes se firent face.

V : Je vais te tuer.

La tension était à son paroxysme ...

S : Essaye seulement !

L'attaquante, enragée, courut vers l'Amazone et lui assena un coup d'épée fort et puissant. Santana bloqua son épée mais plia ses jambes sous la force de son adversaire qui jubilait de sa semi-réussite.

V : Un coup de faiblesse Santana ?

La guerrière lui jeta un regard glacial qui la fit frissonner. Santana fit voleter adroitement son épée vers les points faibles de son adversaire mais celle-ci para habilement ses coups. A la grande surprise de l'Amazone, elle lui vrilla l'épaule d'un coup violent qui lui arracha un cri de douleur. Un mince filet pourpre coula le long de sa blessure. Non sans avoir jeté un coup d'œil à sa plaie auparavant, Santana fit pleuvoir des coups sur cette femme qui voulait la tuer. Celle-ci sentit de la sueur perler aux coins des ses yeux et entre ses deux seins. Son corps racé se tendait sous les assauts de la grande brune mais souffrait de plus en plus. Elle résistait encore et toujours jusqu'à ne plus sentir ses muscles. La grande femme elle aussi sentait la fatigue. Sa frange lui collait au front tellement elle transpirait et de la sueur lui coulait dans le bas de son dos musclé qui souffrait tout autant. Dans un dernier effort, Victoria avança son arme couverte de poussière vers le cœur de la brune qui para l'attaque et enfonça son épée dans le ventre de l'attaquante. Celle-ci lui jeta un dernier regard sur la guerrière. Victoria lui sourit machiavéliquement puis, ne résistant plus, ses jambes se dérobèrent sous son corps et elle chuta sur le sol poussiéreux.

Ses yeux toujours ouverts, le sourire resta figé sur son visage. Dommage, elle était vraiment très belle ... quand elle n'essayait pas de tuer …

Santana retira l'arme du corps sans vie de Victoria. Puis elle s'agenouilla et lui ferma les yeux doucement.


Merci d'avoir lu mon histoire ;)

Vous a-t-elle plu ?

REVIEWS s'il vous plait ...