La bataille contre le mal

de Daek Angel et Les milles et une nuits

#Prologue: Les obligations d'une princesse#

Tôt le matin dans le grandiose palais de Windbloom, la reine et le roi du royaume convoquèrent leur jeune fille à la salle du trône afin d'avoir un entretint privé avec celle-ci.

"Ma fille, nous devons te parler de quelque chose de très important, qui en va de nos relations entre notre pays et celui d'Altai." Déclara solennellement le roi.

"Que se passe t-il père, mère ? Est-ce grave ? Y a t-il quelques problèmes avec nos voisins ou dans notre royaume ?" Questionna alarmée l'héritière du royaume.

"Non, ne t'inquiètes pas ma chérie, ce n'est pas du tout ce que tu crois. Nous devons seulement renforcer nos relations avec le pays frontalier et nous unir avec lui afin d'avoir un seul royaume riche et prospère." Répondit la reine en souriant de manière apaisante.

"Ce que nous voulons dire, c'est que nous allons te fiancer à l'héritier d'Altai, le prince Reito Kanzaki. Et cela pour le bien de nos deux royaumes." Ajouta le souverain.

"Quoi ! Non père et mère, je le connais à peine. Et les seules fois que je l'ai voulu en chair et en os, ce fut lors de réceptions et réunions politiques qui concernaient nos deux pays. Et nous échangions seulement les formules de politesses habituelles. Mais une chose est sûre, c'est que je ne ressens rien de significatif pour lui. Je pourrais seulement le considérer comme un proche ami ou un partenaire politique, qu'un potentiel fiancé et puis que faites-vous de mes sentiments ?" Implora désemparée la princesse aux rubis.

"La décision a été déjà prise Shizuru ! Nous en avons déjà décidé avec la famille royale d'Altai, qui voit aussi d'un bon œil cette prometteuse union. Ce soir il y aura un banquet dans lequel nous annoncerons officiellement tes fiançailles à nos deux peuples ainsi qu'aux politiciens du royaume. Le mariage aura lieu une semaine." Gronda d'une manière intransigeante le père.

''Mais...'' Ne pouvant terminer sa plaidoirie, la future fiancée fut coupée par sa mère.

"Shizuru, tu dois te contenter d'obéir. Tout a été décidé. Tu connais depuis toujours tes devoirs en tant que la principale et unique héritière du royaume. Pour le bien de tout notre peuple, tu dois accepter ce type d'arrangement. Ce mariage est peut être politique et nous en sommes sincèrement désolés mais peut être qu'avec le temps, tu tomberas sous le charme du prince Reito. Comme je l'ai fait avec ton père. Ton futur époux à l'air quelqu'un de respectable et très admiré par ses sujets."

"Ara, ce n'est pas le problème. Je sais que cela est impossible de l'aimer d'un véritable amour. Même avec des millions d'années, mes sentiments envers lui ne changeront jamais. Il est un gentil garçon, très charmant à ce que j'ai pu voir je l'avoue, mais il ne fait pas battre mon cœur d'amour."

"Tout est de ta faute ma fille ! Tu as déjà seize ans et tu n'as trouvé aucun mari par toi même. Tu avais la possibilité de te trouver un homme pendant tout ce temps mais tu ne nous as jamais amené de prétendant, pas une seule fois. Alors maintenant nous prendrons la décision à ta place, ce que tu aurais dû faire depuis longtemps. Mais tu devais t'en douter que cela arriverait un jour ou l'autre." Rugit le roi du royaume en se levant bruyamment de son trône, sa voix autoritaire et menaçante raisonna en écho dans toute la pièce. Sa femme voyant l'emportement de son conjoint, lui tient par le bras afin de calmer les ardeurs du suzerain qui s'assit aussitôt.

"Et si j'étais amoureuse de quelqu'un, est-ce que vous pourriez l'accepter ?" Questionna d'un ton hésitante la fille aux iris cramoisis.

"Bien sûr, mais il faudra qu'il nous plaisent d'abord et que tu nous le présentes en bonne et due forme car il devra diriger avec toi le pays. Et puis ce n'est plus un problème maintenant, nous avons déjà trouvé quelqu'un qui est apte à cette tâche des plus importante, donc ce n'est plus la peine de te plaindre. Ma décision est irrévocable." Énonça le souverain de manière ferme.

"...Vous avez raison; père, mère. J'ai une position à tenir dû à mon nom et je dois l'accepter, c'est mon destin; j'aurais dû m'en préoccuper un peu plus auparavant. J'en ai finalement conscience. Vous avez pris la bonne décision pour notre royaume et je l'accepte. Je vais donc allez me préparer pour la réception de ce soir." La princesse se courba pour saluer ses parents, qui lui firent signe qu'elle pouvait se retirer et l'héritière se dirigea dans ses quartiers.

Le couple royal s'étonnait soudainement de l'obéissance de leur fille mais les parents étaient malgré tout ravis de la sage décision de leur enfant, qui était bénéfique pour eux et leur royaume. Car en acceptant cette difficile décision, Shizuru prenait enfin ses responsabilités en tant que future reine de Windbloom.

Pendant ce temps, dans la chambre de la princesse. La buveuse de thé se mit à empaqueter ses affaires dans une besace en toile et elle y mit à l'intérieur des pièces d'or, des vêtements de rechange, et des objets qui seraient utile pour un long voyage. C'est alors qu'à cet instant d'affairement arriva sa fidèle femme de chambre Haruka Suzushiro.

"Princesse Fujino ? Que faites-vous avec ce sac ?" S'enquit perplexe la blonde alors que la concernée fit tomber son bien sur le sol, éparpillant toutes ses affaires à la vue de son domestique qui fut tout bonnement choquée.


Disclamer: l'idée est la mienne. Les personnages appartiennent à Sunrise. Le drame et l'humour appartiennent aux milles et une nuits. Ca ressemble probablement à ces nombreuses fictions qui abordent ce même thème mais l'imagination débordante des milles et une nuits et ma vision de l'histoire feront que ça sera différent.