Préambule :
Les personnages de la série ne m'appartiennent pas. Ils sont la propriété exclusive de Dick Wolf. Je ne tire aucun bénéfice de leur mise en situation dans cette fiction.

Personnages: Olivia/ Eliott

Genre : nc 17 Drame

Prologue

Prologue

La fillette courait du mieux qu'elle le pouvait à travers les rues froides de New York, il fallait qu'elle trouve le bureau de papa…maman lui avait dit tout bas …elle se souvenait du chemin…elle l'avait souvent parcouru à pied avec maman.

- Cours, va chercher papa. Tu te souviens du chemin ?
- Oui maman

Sa mère mit son doigt ensanglanté sur sa bouche, la fillette comprit qu'elle devait impérativement se taire, celui qui avait fait mal à maman était encore là. Il venait de refermer la porte du frigo. Ses pas se rapprochèrent de la chambre.

Sa maman, simplement vêtue du chemisier bleu de papa qu'elle mettait souvent pour dormir quand papa travaillait la nuit, la serra dans ses bras.

La fillette courait toujours plus vite ; le sang de sa mère imprégnée dans son pyjama Hello Kitty pas assez chaud pour sortir de ce mois de décembre ; les flocons tombèrent de plus en plus fort. Les gens s'étaient réfugiés au chaud, pas une âme ne trainait dehors.

Beaucoup plus tôt, elle s'était réveillée….le sommeil interrompu par le grognement d'un homme….heureusement, papa avait laissé la veilleuse….elle s'était levée et avait vu un autre homme que papa sur maman. Il poussait des cris étranges. Sa mère, les mains menottées, ne semblait pas pouvoir bouger sous le poids de cet homme. Elle vit le coteau placé sur la gorge de lui disait des gros mots qu'elle ne pouvait pas répéter. Aussi petite qu'elle fut, elle comprit que l'homme, un aigle tatoué sur le dos, faisait vraiment mal à maman.

Elle prit peur, elle partit se cacher derrière l'armoire du couloir….elle ne voulait pas faire du bruit….
Elle attendit de voir l'homme sortir…..il alluma la télé et se coucha dans le fauteuil…

Elle partit voir maman…..

Maman les larmes, lui couvrant les joues, tourna la tête…..vit sa petite fille ….la peur qu'il la vit la submergea…..

La fillette vit les clés sur la commode et libéra sa maman

Le monsieur arrive …sa mère le poussa….la fillette s'encourut dans les escaliers….

Trop petite cachée par une voiture…. Celui qui surveillait l'appartement ne la vit pas….