Dans sa chambre d'hôtel, Tsunade s'affairait à emballer deux cadeaux. Un dans du papier d'emballage rouge et l'autre dans du papier d'emballage vert. «Comme la couleur de leur draps quand elles sont arrivées à Konoha» pensa Tsunade nostalgiquement. Shizune faisait de la pâte à gâteau et Jiraya n'était pas encore arrivé. La jeune femme soupira. Ce soir, elle allait devoir tout leur dire, c'était le soir de leur douzième anniversaire. Elle savait que ses deux petits anges ne lui appartenaient pas, elle ne les avait élevées que pendant douze ans mais pour elle, elles étaient comme les filles qu'elle n'aurait jamais.

Elle déposa les deux cadeaux sur la table et retourna à la cuisine. Shizune mit la pâte à gâteau au four et enleva son tablier. Son apprentie avait de la farine plein le visage, ses cheveux, coiffés en un chignon étaient tout défait et ne ressemblaient plus à rien. Les deux amies se regardèrent et rirent de bon cœur. Quelqu'un sonna à la porte.

-Ce doit être Jiraya, rigola Tsunade, je vais répondre!

Elle reprit son air sérieux, elle était une personne très populaire après tout! Tsunade ouvrit la porte. Jiraya se tenait dans l'embrassure de la porte et attendait les bras croisés.

-J'ai vu Magnet à la bibliothèque aujourd'hui, tâche de lui rappeler qu'elle devra rapporter ses livres à temps! Aussi, Naruto est allé manger avec les jumelles au restaurant de grillades, il à l'air de bien s'entendre avec Cancel. Lui lança Jiraya en entrant dans la pièce.

-Magnet est assez grande pour les rapporter à la bonne date, Cancel est capable de gérer ses relations toute seule et en plus, je ne suis même pas sûre de les revoir, roulées en boule dans leurs lits demain matin... Murmura Tsunade d'une voix triste.

-Tu vas leur dire? Voyons Tsunade, tu sais bien qu'elles pourraient signifier une menace pour tout le pays si elles le découvraient! S'exclama Jiraya comme si on venait de lui dire quelque chose d'horrible.

-C'est justement! Elles seraient encore plus menaçante si ont ne leurs disaient pas et qu'elles le découvraient par elles mêmes. Elles causeraient un massacre!

Elle le fit s'assoir à la table et lui servit du saké, elle avait toujours une bouteille chez elle mais refusait de boire en compagnie des filles, la sortant que rarement quand elle et Jiraya buvaient un coup pour oublier leurs problèmes. Shizune s'affairait à finir le gâteau à la cuisine et les deux jeunes adolescentes n'allaient pas tarder. Les deux adultes finirent leurs verres, Tsunade allait en avoir de besoin quand elle devra annoncer la vérité aux adolescentes.

Cancel et Magnet ne se firent pas trop lentes et arrivèrent un peu de temps après que Jiraya et Tsunade finissent leurs verres. Jiraya leur souhaita bonne fête et Tsunade les enlaça doucement. Cancel se jeta sur les cadeaux, un sourire de joie éclairait son visage. Magnet essaya de s'infiltrer dans la cuisine, sans succès, Jiraya lui barra la route.

Ils s'assirent tous à la table, attendant le gâteau et discutant de bon cœur de leur journée. Shizune fit son entrée dans la pièce, chantant joyeux anniversaire, un énorme gâteau, au glaçage Rouge avec des trèfles à quatre feuilles verts sur les côtés, à la main. Douze bougies grises illuminaient la pièce, plongée dans l'obscurité.

-Est-ce qu'on peut ouvrir les cadeaux maintenant? Demanda impatiemment Cancel.

-Oui! Tout le monde à bien fini sa part de gâteau... je pense... Dit Tsunade en fixant Jiraya qui n'avait pas encore fini, il était un peu saoul même.

Elle prit un paquet vert et le donna à Cancel, elle le déballa rapidement, laissant tomber le papier sur le sol. Elle sortit de la belle boîte un parchemin de couleur doré sur lequel étaient écrit des coordonnées et une carte du village. Avec le parchemin elle trouva une petite figurine de lapin blanc, mignon à craquer. La jeune fille délaissa le parchemin en découvrent la figurine. Elle ne comprenait pas vraiment la signification de son cadeau mais elle remercia Tsunade.

Magnet prit le siens (le rouge), elle l'ouvrit d'une manière plus douce que celle de sa sœur et ouvrit de grand yeux. Elle prit le précieux objet et l'enfila à son poignet, ses yeux gris se reflétait dans le magnifique bracelet en argent, décoré de fleurs et de symboles. Il y en avait aussi un pour sa sœur, ils étaient identiques et ils tintaient quand on les secouait, il y avait deux clochettes accrochées.

Mais soudain, Tsunade réclama le silence et prit un air sérieux. Les deux filles, inquiètes, se regardèrent.

-Cancel, Magnet, vous n'êtes pas mes filles. Commença Tsunade. Par un soir orageux, on a donné l'ordre aux Ambus de vous enlevées. Les deux filles étaient sous le choque, leur mère venait de leur confier ne pas être leur mère! Matthew et Gilbert on prit soins de vous quand vous étiez petites, d'ailleurs ce parchemin viens de Matthew, il aurait du te le donner il y à bien longtemps mais les choses se sont… compliqués. Votre mère est la redoutable ange messagère et votre père est Tendô, le chef de….

-L'Akatsuki... Finirent les deux filles.

Une larme roula sur la joue de Magnet et Cancel prit un air triste. Furieuse, Magnet regarda son reflet dans son nouveau bracelet, c'était pour cette raison qu'elle possédait des yeux gris, c'était pour cela que tout les gens la dévisageait quand elle marchait dans la rue. Elle se leva, renversant sa chaise. Elle monta à sa chambre.

-Magnet attend! Cria Cancel, le visage mouillé par les nombreuses larmes qui inondaient son visage.

Dans la chambre, il faisait noir, et froid. Magnet s'assit sur son lit et attendit sa sœur. Elles devaient s'enfuirent de cet endroit, remplit de mensonges, le plus vite sera le mieux. Elle commença à faire son sac.

-Que fais-tu Magnet? Demanda Cancel.

-Je m'en vais et je ne reviendrais jamais dans cet endroit de merde! Murmura-t-elle en jetant tous ses vêtements et ceux de sa sœur dans un sac-à-dos. Prends la trousse de premier soins et de l'argent, après on dégage.

-Magnet, et qu'est ce qu'on fait de maman?

-Tu l'as entendue? Tsunade n'est pas notre mère! On va aller retrouver notre véritable maman.

Cancel reprit confiance et prit son sac à son tour et mit tout l'arsenal médical de sa mère adoptive dedans. Elle fouilla dans le porte monnaie de Shizune et lui prit tout son argent et sa monnaies, elle fit le même manège avec le porte-monnaie de Tsunade. Elle prit une feuille de papier et écrivit un mot. Dans un silence des plus totales, les deux filles sortirent par la fenêtre, se dirigeant vers la sortie du village. Cancel ce souvint alors du parchemin dans sa poche, t'en qu'a partir elle devrait aller voir ce que ce certain Matthew voulais lui donner pour sa fête.

-Magnet, je crois qu'on devrait visiter l'adresse qui est indiquée sur le parchemin…


Tsabaku : Mais ça devient excitent!

Light : que va-t-il se passer? La réponse après la pause! Au prochain chapitre!

Alors voilà, j'ai commencé à faire le Remake il n'y a pas si longtemps que ça et je postais les chapitres le plus vite possible. Je ne compte plus le nombre de fois que j'ai du actualiser les chapitres! D: J'ai repassé pour les fautes et Tsabaku me les à arrangés et les détails sont plus précis. À partir de maintenant j'attendrais d'avoir la version corrigée de Tsabaku pour poster.

Si vous avez lus les autres chapitres avant le 24 septembre 2012 je vous dirais de relire les autres chapitres, ça en vaux vraiment la peine.

Encore merci à Tsabaku et aux lecteurs (même si vous ne laissez pas de Reviews) Moi et Tsabaku aimons beaucoup voir le nombre de visiteurs sur nos statistiques alors au moins on sait qu'on n'écrit pas dans le vide! Notre histoire est à partir de maintenant déjà toute planifiée! (Wow Tsabaku à même fait une ligne du temps pour l'histoire et des dessins *.*)

Tsabaku : ASSER POUR CE COMMENTAIRE SI VOUS VOULEZ EN SAVOIR PLUS SUR NOTRE VIE ALLEZ VOIR NOTRE PROFIL!