Voilà, on y est. La faculté de droit de New york. Elle était arrivée cet après midi, mais du peu qu'elle avait pu voir ... Le monde ne se trompait pas sur New York. New york était une ville magnifique. Tellement immense, que chaque etre humain n'était qu'une fourmi aux yeux du reste du monde. Il n'y a pas de place pour les , elle le savait, sa place était ici. Elle en était sûre.
Olivia n'avait pas eu un début de vie facile, issue d'un viol, une mère alcoolique qui la détestait, qui la frappait, et qui la mettait plus bas que terre. Le seul garçon qu'elle avait aimé, et surtout qu'il l'avait aimé ? Sa mère l'avait fait partir.
Des amis ? Comment aurait-elle pu ? À chaque fois elle aurait du se justifier pour ses contusions, l'absence de son père, ou ses interdictions de sortir répétées. Non, il valait mieux rester seule. De toute façon, elle n'avait besoin de personne. Elle était la pour une chose. Réussir, réussir et montrer à sa mère qu'elle n'était pas qu'une bonne a rien ! Que désormais elle pourrait aider ceux qui n'ont pas la force ou pas la possibilité de se sortir du genre de vie qu'elle lui avait infligée. D'aider ceux qui ont du vivre ce que sa mère avait vécu... Après tout, elle avait été une victime, mais selon Olivia, ça n'excuse en rien son comportement ! Elle n'avait pas demandé à venir au monde elle ! Pourquoi avait-elle du porter le fardeau d'être la cause de toute les souffrances de sa mère ?
Peu importe, aujourd'hui c'était du passé. Il était temps d'avancer.
N'ayant pas beaucoup d'affaires, elle avait pu tout regrouper dans un seul sac.
La Fac était magnifique ! Il y avait de grands jardins et beaucoup de fleurs. Les bâtiments etaients anciens, tout en pierre. C'était un peu un havre de paix face aux buildings qui tronaient dans la ville de New-York.
Elle se dirigea dans l'aile ouest, la ou se trouvait sa chambre. Elle avait obtenu une bourse, et grâce à ça, pouvait se loger dans la fac. Le seul inconvénient était qu'elle devait partager sa chambre avec une autre personne, mais bon. Elle s'était dit qu'elle en serait pas souvent dans la chambre, sauf pour dormir. Et puis c'était toujours mieux que d'être Avec ce qui lui servait de mère.
Elle monta au deuxième étage. Chambre 208. Voilà, c'était ici.
Elle entra dans la chambre. Les murs étaient bleues. Il y avait une grande armoire, une commode, et deux lits. Olivia posa son sac sur l'un des lits, le plus proche d'elle, peu importe ou elle dormait, elle s'en fichait, elle n'allait pas débattre et perdre du temps en choisissant ou elle dormirait. Elle alla dans la salle de bain et se regarda dans le miroir. En passant une main dans ses cheveux, elle se dit que ce serait peut être plus simple si elle les coupaient courts ... Elle verrait plus tard ...
Elle s'approcha de la fenêtre... Vue directe sur une partie du jardin, elle ne pouvait pas le nier ... Elle avait une vue magnifique. Elle observa quelques instants deux écureuils qui se couraient après, et Pour la première fois depuis longtemps, se mit à sourire.
"Salut ! Moi c'est Casey ! Je pense que tu dois être ma coloc !" se fit soudainement entendre. La jeune fille était une jolie rousse, avec un grand sourire. "Mouais. Je m'appel Olivia." grogna Olivia en se dirigeant vers son sac, n'ayant aucune envie de se faire une amie. La vie lui avait appris à ne faire confiance à personne, elle ne pouvait compter que sur elle même.

"Alors tu es ici pour ...? "

"Pour obtenir mon diplôme et ça s'arrête là, Ok ... Euh Casey ?" coupa Liv en relevant la tête de son sac.

"Ok ..." répondit Casey un peu déçue. Elle qui ne connaissait personne ici, pensait au moins bien s'entendre avec la fille qui partagerait sa chambre, mais apparemment c'était mal parti ...

"Dit Olivia ..."

"Quoi ?"

"Tu n'as que ce sac ?"
Olivia regarda longuement Casey. ElleN'avait pas l'air méchante, mais on ne se fit pas aux apparences. "Oui." répondit simplement Olivia en s'allongeant sur le lit et en mettant ses écouteurs. Elle regarda Casey rapidement et vit qu'elle était mal à l'aise.

"D'autres questions ?" demanda Olivia en enlevant un écouteur, et en se posant sur un coude pour regarder Casey.

"Euh ... Est ce que ... Ça te dérangerait si je prenait le lit ou tu es ... J'ai pour habitude de dormir du côté de la porte ... Je ne sais pas pourquoi ... J'ai toujours fait ça ... Probablement pour arriver plus rapidement dans la chambre de ma mère... Mais c'est resté une habitude tu comprends ?"

"Pas vraiment. Mais si tu y tiens." dit Olivia en se levant et en allant dans l'autre lit.
Elle remit ses écouteurs et regarda le plafond. Au moins ici, elle pouvait dormir en securité, alors peu importe dans lequel des deux lits elle se retrouvait. Elle pouvait dormir tranquillement, c'est tout ce qui comptait.