Épilogue

.

2 ans plus tard

.

L'homme attendait avec impatience dans la file d'attente.

Les lumières lui brûlaient les yeux et les sons environnants lui cassaient les oreilles.

Tout ce dont il aspirait était de payer sa bière, retourner chez lui et picoler jusqu'à en tomber endormi…Puis recommencer le lendemain.

Sa vie était devenue d'un pitoyable à faire larmoyer….

.

.

Son tour arriva enfin et il paya rapidement sans retourner le sourire que la caissière lui envoya.

Il sorti rapidement du magasin et s'arrêta pour chercher les clés de sa voiture lorsqu'il le vit…

Il marchait vers lui sans le voir, occuper à parler à une enfant dans ses bras. La petite devait avoir dans les 1 ans et demi ou 2 ans.

Il n'avait pas changé…Si peu changé que ça en était incroyable.

En 5 ans les années n'avaient eu aucune emprise sur sa beauté et il avait toujours cette grâce angélique, cette pureté émanant de lui.

Il était un plaisir à regarder et l'homme en resta abasourdi un moment.

Si beau…Presque comme dans un rêve.

Il passa devant lui sans le voir et vint pour entrer dans le magasin.

Il l'appela, sans pouvoir s'en empêcher

-Castiel…

Castiel se retourna lentement vers lui et le dévisagea un moment de ses yeux si bleus et si profonds.

Mike se senti soudainement analysé par ce regard, fouillé jusqu' au plus profond de son âme

Il se senti tout petit devant l'être céleste que Castiel lui avait toujours semblé

-Mike…

Son regard avait changé…Il n'avait plus cette peur, cette crainte te et cette insécurité qu'il avait eu avec lui jadis.

Il semblait en paix

Et ses yeux riaient…Comme lorsqu'il l'avait rencontrer pour la première fois...il y a si longtemps de cela.

Mike comprit que c'est lui qui avait tué l'éclat dans les yeux de Castiel.

La petite fille brune aux grands yeux bleus le regardait fixement, aussi intensément que son père

- C'est ta fille?

Ce n'était pas une question, la bambine ressemblait tant à Castiel …

-Ma fille et celle de Dean… Répondit calmement.

Sa voix était claire, pure, dénué de haine ou de peur et Mike comprit

Castiel n'avait non seulement plus peur de lui mais il ne semblait pas même nourrir de rancune à son égard…La vie semblait lui avoir remit en double ce que Mike lui avait arracher.

Castiel était heureux…Simplement heureux…

-Elle a tes yeux… Dit-il faiblement

- Insémination artificielle…Nous en attendons un deuxième…Même mère porteuse mais provenant de Dean

Mike le regarda sans rien dire…

Que dire?

-Tu sembles heureux Castiel…

Castiel pencha légèrement la tête sur le côté et sourit…Un beau sourire…Franc…Clair.

- je le suis…

Il eu la délicatesse de ne pas lui retourner le compliment…Ce que Mike apprécia.

-Je dois y allez…Annonça Castiel lorsque que la bambine commença à rechigner

- Au revoir Mike

Il tourna les talons et pénétra dans le magasin et hors de la vie de Mike

.

.

Il savait qu'il ne le reverrait jamais

La vie lui avait permit de le voir que pour lui montrer ce qu'il aurait pu avoir…Lui montrer que tout ce mal n'avait pas détruit Castiel

C'est Mike qui s'était détruit lui-même.

.

.

Il savait que rien d'autre que des murs vides l'attendaient chez lui…Rien d'autre que le désespoir et le vide qu'il avait lui-même cultivés.

Il aurait pu être père de cette magnifique enfant avec Castiel…

Se réveiller chaque matin à coter de cet homme magnifique

Accueillir la petite à son retour de l'école

La voir grandir…Avec Castiel.

Être un père

Être un amoureux

.

.

Mais il avait cultivé la haine et la haine poussait maintenant dans son jardin.

Et Castiel s'était épanoui

Il sourit faiblement à travers ses larmes

Il n'avait pas brisé cet homme magnifique parce que les anges ne peuvent être tués.

Les anges survivent et se battent contre tout ce mal qu'il leur est fait…

.

.

.

.

Voilà la revanche que j'avais préparé pour Mike

Rien de violent, rien de sanglant juste la réalité.

Un être mauvais ne récolte que le mauvais et j'aime que Mike réalise avec désespoir le bonheur qu'il aurait pu avoir avec Castiel…

La pire des tortures.

Son enfer personnel que lui a donné sa propre méchanceté.

Je vous remerci encore du fond du cœur pour vos encouragements et vos petits mots si gentils.

L'écriture de cette fic fut très agréable!

Bisoux et à la prochaine!

Stonewhiteclownement vôtre