: w w w . fa ce bo ok camille . ka . 52 - Enlever les espaces, garder les points.-

Chapitre 1 Sucker Punch

Comme chaque jour, je me lève tôt. Quatre heure du matin. Peu importe si je n'ai dormis que deux heures cette nuit. Depuis la mort de maman, tout est différent. Ma petite sœur Sara et moi vivons désormais avec notre beau père George. Il est dangereux, je le sais. Je suis persuadée qu'il a tuer notre mère pour recevoir l'héritage. J'ai vu son sourire vainqueur s'affichait sur son visage hideux lorsque le médecin Brown à annoncer que maman était morte. Cette nuit, alors que je sortais de la chambre de Sara, je le vis, attendant dans le couloir, les bras écartés, les mains contre chacun des murs, bloquant de cette façon le passage. Je ne pouvais fuir. Je courus alors vers ma chambre, mais il arriva rapidement, et m'empêcha de fermer la porte. Il attrapa le col de mon pyjama saumon, et l'un des boutons se détacha laissant entrevoir ma poitrine. Je lui griffais alors le visage, ce qui l'énerva encore plus. Il donna un grand coup dans la porte qui s'ouvrit, me poussant à l'autre bout de la chambre. Il entra dans la chambre, s'arrêta à quelques pas de moi, et jeta un regard derrière lui. J'entendis alors l'orage éclater de plus belle. Je compris ses intentions quand il fit marche arrière, et quitta ma chambre. Je me relevais, et priais intérieurement pour réussir à l'empêcher de faire du mal à Sara, mais il ferma la porte à clé avant que je ne puisse me relevais totalement. Il ouvrit la porte de la chambre de Sara, jeta un coup d'oeil vers ma porte, peut-être voyait t-il mon oeil dans la serrure. Sara se leva, et couru pour le fuir. Elle attrapa les clés qu'il tenait dans ses mains, et couru. George perdit le sourire et regarda en direction de Sara.

Je me relevais, inquiète, cherchant un moyen de quitter la chambre. Une idée me vint alors. J'ouvrais la fenêtre, et sortis malgré la forte pluie. J'entendais les coups de pieds de mon beau père dans la porte de la penderie, là où Sara s'était sans doute cachée.