Chapitre 3

Quelques semaines plus tard, à l'hôpital

Infirmière : Eh bien nous y voilà, c'est le grand jour monsieur Tategami vous allez pouvoir sortir de l'hôpital, on vous a trouvé un joli fauteuil !

Kyoya : Mouais... génial...

Infirmière : Voyons un peu d'enthousiasme, ce n'est pas parce-que vos amis ne sont revenus qu'une fois depuis pour vous dire qu'ils allaient vivre des aventures passionnantes pendant que vous êtes obligé de rester coincé ici qu'il faut déprimer ! Après tout vous allez louper quoi ? De fantastiques combats de beyblade, de nouvelles rencontres, la chance de faire un voyage génial... vous voyez ce n'est pas grand chose !

Kyoya : Grmmblrfml... m'en fiche de toute façons, je vais m'amuser un peu avec Léone.

Le lion impétueux sorti donc de sa chambre sur ses roulettes toutes neuves, en rageant sur ses ''amis '' partis s'amuser sans lui, sur Benkei sans qui rien ne lui serait arrivé, sur la qualité des repas de l'hôpital et sur son fauteuil qui n'avançait pas assez.

Fauteuil qui prit soudainement beaucoup de vitesse en dérapant sur une flaque de soupe perdue par la cantinière. Le valeureux homme-félin emplâtré roula droit sur la fenêtre du bout du couloir qui, ouverte, lui offrit des sensations fortes gratuites en le projetant directement dans la benne du camion du jardinier qui venait de tailler les haies de pruniers, particulièrement piquantes.

(épisode volontairement décrit, à entendre par Kyoya, ça risquait de faire apparaître une nouvelle catégorie dans le rating, pour vulgarité extrême et pages entières de cris inhumains.)

Infirmière : Oh mais faites un peu attention monsieur, vous pourriez vous faire mal avec les pruniers.. à propos, vous n'avez rien vu de bizarre ? Des patients m'ont signalé qu'un suicidaire aurait essayé de sauter du 4ème étage tout à l'heure...

Là encore il faut censurer. Une heure et un rouleau de scotch complet plus tard (on ne va quand-même pas mettre une camisole à quelqu'un qui est déjà plâtré à 80%), Kyoya réintégrait sa chambre, avec Léone scotché dans la main pour l'empêcher de tout détruire avec sa précieuse toupie.

Au beau milieu d'une lande balayée par le blizzard

Ryuga : Nous y voilà presque ! La Russie ! Quand j'aurais défié les bladeurs du plus grand pays du monde, je deviendrai incontestablement le meilleur bladeur du monde ! Mwahahahahahahahahaha ! MwahahahaKof kof AAAATCHAAAA ! maudit rhume !

Kenta : En attendant y'a pas une arène à l'horizon et on marche depuis des jours ! Comment ça se fait que tu n'utilises jamais ton truc habituel de débarquer de nulle-part dans une grande lumière rouge, hein ?

Ryuga : Si tu parles des effets spéciaux, c'est un stupide fumigène, c'est tout. Et mon gps fonctionnait encore.

Kenta : Mais t'es sur que tu veux vraiment pas t'allier à Gingka et aux autres ? Au moins on serait au chaud...

Ryuga : Et tu crois que j'essaye de faire quoi là ?! Si je savais où ils se cachent ça fait longtemps que je les auraient rejoints ! En attendant, L-Drago et moi on ferait mieux d'aller chercher une arène pour terroriser tout le monde et devenir encore plus puissants !

Kenta : Et moi ? Je cherche aussi des bladeurs à combattre pour devenir plus fort ? Il faut que j'arrive à te ramener à Gingka !

Ryuga : Toi cherches-moi le journal, j'ai plus de mouchoirs.

En plein milieu d'une arène, dans les éliminatoires du prochain championnat du monde, deux semaines encore après ça.

Gingka:- Kyoya ! C'est génial que tu aies pu venir ! Alors ils t'ont laissé sortir !

Kyoya dans un fauteuil roulant automatique tout neuf: Ouais, paraît que je suis plus un danger pour les autres maintenant, j'ai juste réussi à faire déprimer une infirmière, envoyer mon fauteuil sur un patient et tomber de mon lit, ils ont dû me replâtrer.

Yu : Cool tu vas pouvoir nous encourager !

Kyoya : Rêves pas le mioche, je participe !

Madoka : Ca n'a rien à voir mais maintenant que je te vois avec les trois quarts du corps dans le plâtre, je me demande comment tu t'es fait ces cicatrices sur les joues...

Kyoya pensif : Sale histoire... (se remémorant la manière dont il s'est ramassé son Léone deux fois de suite en pleine figure après avoir voulu perforer un vieux matelas avec.)

Tsubasa, équipé d'une paire de Rayban Miroir et encore plus pâle que d'habitude:- Il paraît qu'un bladeur légendaire participe, j'ai hâte de voir de qui il s'agit.

Kenta : Coucou les amis ! Je vous trouve enfin !

Gingka : Kenta ! Je croyais que tu étais parti avec l'autre espèce de taré à la voix de corbeau enroué qui a un rire complètement nul et qui se la pète avec sa toupie interdite mais qui est même pas foutu de... Il est juste derrière moi, c'est ça ?

Ryuga : Tu sais ce qu'il te dit le taré ?

Yu : Si c'est lui le bladeur légendaire, on est pas aidés...

Madoka : Dis voir Ryuga, je peux voir ta toupie deux minutes ? Et ton lanceur aussi ? Un peu d'entretien, ça ne peut qu'être bien !

Après une grosse hésitation, Madoka part avec l'objet et trafique dans son coin... environ une heure après :

Madoka, toute contente : Et voilà, comme neuve ! J'ai réglé un petit problème sur L-Drago, tout devrait être impeccable maintenant !

Ryuga intrigué : Quoi comme problème ? L'empereur Dragon n'a aucun problème !

Madoka : C'est le moment de faire un petit cours de mécanique !

Ryuga : Hein ? Et c'est pour ça que je vous ai rejoint ? Je croyais que j'allais pouvoir me la couler douce et voler plein d'énergie ni vu ni connu moi !

Madoka avec un ton de professeur : Soit un propulseur normal avec tige de lancement à droite. Soit une toupie équipée de crans pour optimiser le lancement.

En toute logique, avec la tige à droite, la toupie ne peut être lancée qu'avec une rotation vers la droite (principe de l'engrenage mais on s'en fiche)

Donc L-Drago, qui n'est pas équipé d'un changement de rotation comme Gravity Destroyer, part forcément en rotation à droite au lancement, et change donc en touchant le sol.

J'ai enlevé le caillou qui coinçait tout ça et maintenant, tadam ! Elle tourne tout à fait normalement !

Ryuga manquant de tomber dans les pommes : C-Comment ça ?! MAIS NON ! L-DRAGO EST LA SEULE TOUPIE A TOURNER VERS LA GAUCHE ! LA GAUUUUUCCCHHHEEEEE ! C EST POUR CA QUE C EST LA TOUPIE INTERDITE ! Remets ce caillou immédiatement !

Madoka : Ah non désolée, j'ai jeté le caillou, et puis tu devrais être content, j'ai réparé ça gratuitement !

Kyoya passant à toutes vitesse: Ahhhhh ! Qui est le biiiip qui a laissé un caillou traîner dans ma roue ?

Madoka : Mais qu'est-ce qu'il a lui encore ? Il va pas s'y mettre aussi !

(Grand bruit de fracas et roue d'un fauteuil roulant qui passe dans le décor)

Kyoya : Mmmmmpfff !

Yu : Tu ne comptes pas participer comme ça Yoyo, euh et je crois qu'il n'y a rien dans le mur, tu devrais enlever ta tête de là...

Kyoya, les cheveux plein de plâtre : Oh que si je vais participer ! Mon Léone et moi on va vous écraser !

Masamune : NUMERO UN !

Gingka : Oh Tu es là ! Ca va mieux ? T'es guéri ? Ca y est t'es plus confus ?

Masamune : NUMERO UN ! le premier numéro du loto du jour est le UN ! Passons au tirage du numéro suivant...

Madoka entrain de réparer le fauteuil de Kyoya : Eh ben ça promet...

Masamune fouillant dans sa poche : Et... c'est le QUARANTE QUATRE ! Restez avec nous pour la suite du tirage !

Tsubasa accroché à l'envers, le visage dissimulé derrière ses cheveux comme une cape : Le même psy que Tetsuya vous avez dit ? Il est sur de connaître son métier celui-là ?

Masamune : Et voilà maintenant le nombre pi !

Kyoya , recrachant un petit bout de mur : Du moment que Benkei n'arrive pas par ici...

Ryuga pleurant : Ma toupie... snif...

Kenta tentant de le consoler : Oh ben ça va, y'a pire ! T'aurais pu perdre tes clés ou je ne sais quoi ! Elle est entière et elle tourne ta toupie !

Ryuga : MAIS POURQUOI TU CROIS QUE JE ME BALADE PARTOUT DEPUIS L' ULTIME BATAILLE ?

Kenta : Hein ?

Ryuga : J'ai perdu mes clés dans les décombres, j'ai commencé à marcher un peu partout autour pour les retrouver, et puis je suis parti trop loin et je me suis perdu, voilà !

Gingka : Eh ben quelle histoire ! Mais tu arrivais toujours à nous retrouver, pour Zigurat et tout ça ?!

Ryuga : Je voulais t'espionner pour savoir si c'était pas ton stupide canasson ailé qui me les avait volées ! Mais il est rapide le fourbe !

Gingka : En même temps j'ai changé de toupie deux fois depuis l'Ultime Bataille... il me semblait avoir vu un truc brillant se désintégrer avec mon Storm Pegazus !

Tsubasa : C'est pas que ça m'embête personnellement, mais tu es au courant quand-même que c'est Pegasus, et pas...

Gingka : Je dis ce que je veux ! C'est pour la prononciation !

Ryuga : Deux minutes morveux, tu veux dire que mes clés se sont désintégrées avec ta toupie ?

Madoka l'empêcha de justesse de se suicider avec la paille que Tsubasa venait d'ôter de son jus de tomate.

Masamune : Et le numéro complémentaire, le dix-sept ! Rappel du tirage du jour, le un, le quarante-quatre, le chiffre pi le huit le trente-deux et le dix-sept !

Madoka : Zut, j'avais joué le onze !

Yu : Hey Kéké, tu nous as pas dit, c'était bien ton voyage ?

Kenta : Ouais pas mal, un peu éprouvant et c'est fou ce que Ryuga peut être de mauvaise foi, mais c'était chouette ! Sauf qu'à un moment on a failli tomber dans une faille, je savais bien qu'il fallait pas tourner à droite après la vingtième vache sacrée ! Mon gps indiquait un autre chemin, bien plus court !

Ryuga, tremblant et à a limite de la dépression nerveuse : TON QUOI ?

Kenta : Bah mon gps ! Tu m'as jamais demandé si j'en avais un !

Ryuga, retenu par Gingka et Tsubasa : Mais alors on s'est tapé deux mille six cent quatre vingt quatorze kilomètres et deux cent mètres dans les dunes de sable par 50°, dans le blizzard avec de la neige plus haut que les genoux et dans l'humidité de la forêt vierge pleine de bêtes sauvages et d'Amazoniens armés de sarbacanes, alors que depuis le début un aurait pu rejoindre une route, et rentrer tranquillement ?! Tu te fiches de moi ?!

Kenta : Mais je croyais que tu voulais aller défier tout plein de bladeurs !

Ryuga : Mais comment te dire que mais on aurait pu, enfin il aurait fallu, mais par la route ! par la route !

BladeurDJ : EHHHH C'est parti ! Nom d'un caniche dans un ventilateur, Cette fois le tournois est lancé ! Le premier combat opposera Masamune à Reiji !

A SUIVRE

Merci à tous ceux qui ont réussi à lire jusque là sans avoir envie de me jeter des cageots de tomates !