Note de l'auteure: Hello ! Me revoilà dans ce fandom avec du Densi, cette fois. Et pas une histoire bien joyeuse en plus.. Bref, je ne possède absolument rien, heureusement d'ailleurs parce que sinon les trois quarts de la série seraient occupés par Deeks et Kensi s'embrassant sur la plage, sous la douche, n'importe où.

Bonne lecture ! ;)


Elle ne peut pas détacher ses yeux de la poitrine de Deeks.

Après tout le temps qu'elle avait passé contre celle-ci, elle n'y avait jamais payé une grande attention, à cette façon dont le torse de Deeks se gonfle quand il respire.

Mais Deeks n'est pas celui qui respire, désormais. C'est la machine à laquelle il est relié qui le fait pour lui.

Elle ne peut pas détacher ses yeux de la poitrine de Deeks.

Et soudainement, des souvenirs dont elle ne souvenait pas avoir en sa possession la paralyse. Le regard radieux de Deeks quand il la regardait s'éveiller le matin, son sourire quand il se penchait vers elle pour l'embrasser et la sincérité dans sa voix lorsqu'il lui disait qu'il l'aimait.

La main de Callen se posant sur son bras la fait sursauter. « Il n'est plus là, Kensi. »

Ce n'est pas le premier à lui avoir dit.

« Va-t'en. »

Elle n'a pas la force de dire quelque chose d'autre, elle n'a pas la force de parler à qui que ce soit en ce moment. Elle a juste besoin d'être seule.

« Kensi… »

Elle échappe à son toucher et attend. Elle entend les pas de G, sortant de la chambre puis se concentre sur Deeks.

Kensi sait qu'il a raison. Elle le savait avant eux, elle l'avait senti au moment où les médecins l'avaient laissé voir Deeks après la chirurgie.

Elle est coincé dans un cauchemar, un horrible cauchemar et ne peut pas se réveiller.

Elle se rapproche du lit, étrangement consciente de chaque pas et prends la main de Deeks, l'apportant à ses lèvres. Sa main est si chaude, si synonyme de confort. Tout semble irréel.

Elle respire au rythme de Deeks, un rythme régulier et lent. Elle serre la main de Deeks, s'accrochant à ce qui reste de vie dans le corps de son compagnon.

Je suis désolée. Je suis tellement désolée.

Les mots n'arrivent pas à sortir de sa bouche. Elle n'y arrive pas. Tellement de non-dits.

Elle ne sait pas depuis combien de temps elle est là lorsque le médecin frappe doucement à la porte. Ne laissant pas Deeks sortir de son champ de vision, elle hoche la tête doucement.

Tout semble disparaître autour d'elle. Tout, sauf Deeks. Il n'y a rien d'autre que lui.

Elle ne peut pas détacher ses yeux de la poitrine de Deeks. Elle arrête de respirer avec lui quand ils éteignent la machine.

Enfin, la douleur. La réalité des évènements de ces deux derniers jours. Elle tombe à genoux près du lit de Deeks.

« Je suis désolée. » Elle ne peut pas respirer. C'est comme si elle avait oublié. « Je suis tellement désolée. »

Elle grimpe sur le lit de Deeks et pose sa main sur la poitrine de ce dernier et se sent tomber en morceaux, sachant qu'il ne reste plus rien à attendre. Tout espoir est vain.

Elle ne peut pas détacher ses yeux de la poitrine de Deeks.

Toutes les choses dont elle était autrefois effrayée semblent si futiles, aujourd'hui. Ils s'étaient cachés alors que tout le monde savait. Ils s'étaient mentis, ils avaient prétendu que ce n'était pas ce qu'ils voulaient, qu'ils y avaient trop à perdre. Ça avait duré des années avant qu'ils ne trouvent un véritable équilibre.

Ils n'avaient jamais pensé que cela se terminerait ainsi.