Il y a quinze ans:

Il faisait beau ce jour-là et le soleil était à son zénith. Dans les parcs de Lucis, les enfants s'amusaient sous l'œil protecteur de leur maman. Parfois, on leur achetait une glace qu'ils faisaient tomber dans le sable ce qui entremêlait rires et pleurs. Un dimanche ensoleillé assez banal en somme. Cependant, dans le palais qui surplombait la ville, l'ambiance était assez différente. Deux enfants jouaient plus calmement sous la surveillance de multiples domestiques. L'un, un petit garçon brun aux yeux azurs s'émerveillait devant son train électrique. L'autre, une petite fille blonde aux yeux bleus, jouait avec ses poupées qui étaient apparemment conviées à prendre le thé. Leurs parents, eux, discutaient dans le salon de choses plus sérieuses.

_Votre absence a été particulièrement remarquée lors du dernier Conseil, dit un homme bourru, un cigare fumant dans la bouche.
_Étant donné notre faible nombre, je m'en serais douté, répondit un autre homme au visage avenant et au regard gris clair. Mais il va également de soi que les affaires de Lucis me paraissaient plus urgentes.
_Hahaha, rit le premier homme. J'aime la vision que vous avez de votre rang mon cher Nova.
_C'est tout naturel pour un homme de son envergure, intervint la femme rousse assise près du dénommé Nova avec un joli sourire.
_Cela va de soi très chère Aurore, ajouta la femme à la gauche de l'homme au cigare sur le même ton. Bien que Tenebrae ne connaisse pas les mêmes tourments que votre royaume ce qui permet à Bellum de se montrer un peu plus détendu.

Il était vrai que Lucis traversait une crise assez importante: le manque de matières premières se faisait ressentir et la population montrait régulièrement son mécontentement. Le roi Nova et sa femme la reine Aurore en était très affectés et débordés par les événements. En revanche, le roi Bellum et sa femme la reine Astrid de Tenebrae jouissaient d'un climat assez confortable mais les moyens employés étaient peu reluisants. En effet, le roi Bellum était assez connu pour son manque de diplomatie et pour son recours à la guerre assez facile. Guerres qu'il perdait rarement et s'ensuivaient des pillages légaux sur ses ennemis. Toutefois, il était assez proche de la famille Lucis Caelum et sa visite, ce jour-là n'était pas anodine.

_Je vois où vous voulez en venir cher ami, dit Nova. Et ma réponse n'a pas changé depuis la dernière fois.
_Vous devriez y réfléchir plus posément, le coupa Bellum. Il ne s'agit pas de vous mais de tout le peuple de Lucis. Vous allier à Tenebrae de manière plus solide est vitale pour le bien de Lucis.
_La guerre est une solution qu'il m'est insupportable d'envisager. Je ne mange pas facilement de ce pain-là.
_Quelle que soit votre décision, nous savons déjà comment les choses finiront par tourner dans les années à venir, n'est-ce pas?
_Vous parlez de ce contrat qui unira nos enfants, demanda Nova les sourcils froncés. Cette union ne signifiera pas que vos décisions seront les miennes.
_Non mais l'influence du jeune prince sera déjà à un haut niveau, répondit le roi Fleuret avec un clin d'œil.
_Êtes-vous en train de nous avouer que vous comptez retourner notre fils contre nous, intervint Aurore l'air offensé.
_Hahahaha, rit Bellum en éteignant son cigare. Voyons mes amis, vous savez comment marche le jeu du trône depuis que nos ancêtres ont posé les premières briques des Cinq Royaumes.

Les rires du roi redoublèrent sous le regard intrigué de ses deux interlocuteurs tandis que sa femme lui tapotait l'épaule, flanquée d'un petit sourire satisfait.

Dans la véranda, Stella et Noctis continuaient de s'amuser chacun de leur côté. Pourtant, un spectateur avertit remarquerait que la petite princesse lançait de temps en temps, des petits coups d'œil vers son homologue masculin.

_Il est l'heure de passer à table jeune monsieur et jeune demoiselle, prévint Louis le majordome en s'inclinant devant eux.
_Déjeunerons-nous dans la Grande Salle, demanda le petit Noctis, le regard plein d'espoir.
_Vous prendrez votre repas ici-même, jeune prince. Leurs Altesses sont occupés à discuter affaire.

Noctis baissa les yeux vers le sol, triste d'entendre qu'il ne mangerait pas avec ses parents. Les domestiques leur apportèrent le déjeuner et les installèrent l'un en face de l'autre. Seul Louis resta avec eux, en retrait.
Noctis mangeait tranquillement mais Stella semblait perturbée. Elle essayait de trouver un moyen de le lui dire mais elle ne savait pas comment s'y prendre. Le jeune prince le remarqua tout de même au bout de quelques minutes comme elle n'avait pas touché son assiette.

_Vous ne mangez pas, princesse, demanda-t-il de manière très naturelle.

Elle ne s'attendait tellement pas à ce qu'il lui adresse la parole qu'elle sursauta à en faire trembler la table. Son verre d'eau se renversa sur sa jolie robe jaune poussin qu'elle voulait porter pour le voir. Louis se précipita sur elle pour essuyer la tache tandis que la petite princesse rougissait de sa maladresse.

_Ne vous en faîtes pas, la rassura le majordome. Ce n'est que de l'eau, princesse. Mais il faut vous changer si vous ne voulez pas attraper froid.

Noctis ne comprenait pas vraiment ce qu'il venait de se passer mais on lui ordonna de terminer son repas alors il obéit le temps qu'on changerait Stella. Elle revint un quart d'heure plus tard dans une robe blanche flambant neuf et sans pli. Elle ne posa pas un œil sur le prince et termina aussi son repas dans le silence. Puis, chacun reprit son activité comme si de rien n'était. Alors que Noctis recommençait à faire voyager son train et que Stella habillait une de ses poupées de porcelaine, leurs parents firent irruption dans la véranda.

_Tu t'amuses bien ma chérie, demanda Astrid à la petite fille.
_Oui, répondit simplement Stella avec un air un tantinet hautain.
_Tu as l'air de beaucoup apprécier ce petit train, commenta inutilement Nova en voyant son fils émerveillé par son cadeau.
_Je l'aime beaucoup, répondit Noctis avec un sourire radieux.

L'heure du départ approchait pour les Fleuret et Stella sentit la panique la gagner. Son petit cœur s'accéléra dans sa poitrine et elle resserra l'étreinte sur sa poupée en se demandant bien comment elle allait faire.
Ils étaient à présent, dans le hall où on lui enfilait son manteau, prête à dire au revoir au Lucis Caelum et à son opportunité par la même occasion. Noctis tenait la main de sa mère et regardait Stella comme s'il avait enfin deviné que quelque chose la tracassait. C'était un enfant assez précoce malgré ses cinq ans et son empathie était largement développée.

_Viendrez-vous à mon anniversaire, demanda-t-il très posément.

Comment avait-il deviné que c'était cela? Elle n'en savait rien et lui non plus d'ailleurs. Il savait simplement qu'elle tentait de lui poser une question pendant tout l'après-midi mais que les mots se coinçaient systématiquement dans sa gorge. Il avait aussi remarqué les coups d'œil qu'elle lui adressait parfois. Peut-être un des pouvoirs qu'il a hérité des ses ancêtres qui sait?
Stella ouvrit des yeux ronds à l'entente de cette invitation qu'elle attendait depuis des semaines. Elle leva les yeux vers sa mère qui acquiesça avec un sourire bienveillant.

_Avec plaisir, répondit-elle toute heureuse.

Elle était tombée amoureuse du prince du royaume de Lucis et comme dans les histoires qu'on lui racontait le soir, avant de dormir, elle savait que leur destin ensemble était déjà scellé.

Il ne faisait pas très chaud à Lucis. Le taxi était bloqué dans un embouteillage à n'en plus finir. Casey faisait glisser une mèche de ses cheveux entre ses doigts en tapant du pied : signe qu'elle était on ne peut plus anxieuse. Elle continuait de lire les infos qui parvenaient au fur et à mesure sur son téléphone : apparemment, il n'y avait toujours aucune nouvelle de Noctis mais tout le monde s'accordait à penser qu'il n'était plus de ce monde, sauf elle bien entendu. Même Léandra lui avait dit d'abandonner. Casey avait présenté ses plus plates excuses aux Solano mais elle ne pouvait pas les accompagner à Madrid alors que Noctis était livré à lui-même. Elle avait changé son billet d'avion et était parti, sans aucune hésitation, pour Lucis. Après qu'elle eut déposé ses valises dans le premier hôtel sur lequel elle était tombée, elle avait foncé vers le palais. Mais c'était sans compter sur cet amas de voitures qui faisait barrage.

_Navré ma petite demoiselle mais on ne va pas avancer avant un long moment, l'informa le chauffeur de taxi.

_Combien de temps, demanda Casey.

_On pourra atteindre le palais dans une heure à ce rythme-là. Avec la nouvelle de la mort du roi, les journalistes et autre peureux des soulèvements se précipitent.

Casey n'avait pas l'intention de rester assise pendant tout ce temps, elle remercia le chauffeur, paya pour la course et se dirigea vers le palais à pied. L'air frais lui fit un peu de bien mais elle était toujours aussi stressée. Après une bonne demi-heure de marche, elle déboucha devant la demeure du roi de Lucis. Un impressionnant barrage de policiers et militaires circulaient tout autour. Il n'allait pas être simple d'entrer. Elle fit le tour des grilles, se fit éjecter une dizaine de fois avant de se rendre à l'évidence qu'elle ne pourrait pas y aller. De toute manière, elle devait rejoindre la forêt de Caminnus donc elle préféra prendre le chemin vers ce lieu.

_Casey, l'appela une voix familière.

L'intéressée tourna la tête dans toutes les directions avant de voir, que son interlocuteur était en fait dans une voiture qui circulait sur la voie que la police avait fait réservé aux dignitaires du royaume en cette période de crise. Dans une Berline noire, Arroh lui fit signe de la main, le visage grave.

Le conseiller du roi venait prendre les dernières nouvelles des recherches concernant son roi avant de se rendre à la base militaire. Il l'invita donc à monter dans sa voiture ce qui soulagea grandement Casey.

_Noctis est vivant, hurla-t-elle en montant à bord.
_Je sais que tu dois être très triste, commença-t-il.
_Tu ne m'écoutes pas, le coupa-t-elle d'une voix forte. Je te dis que Noctis est toujours vivant. Il n'est pas mort! Je le sais.

Arroh la regardait comme si elle avait définitivement perdu la raison. Il tenta de lui expliquer la situation mais elle agita les mains avec dédain comme pour lui dire de se taire. Elle venait de passer des heures compliquées et n'avait pas besoin d'entendre un autre défaitiste.

Casey tapait du pied pendant le trajet qu'elle trouvait trop long à son goût pendant qu'Arroh conduisait. Elle ne supportait plus de savoir son Noctis seul dans cette affreuse jungle, peut-être blessé, peut-être au bord de la mort. Elle secoua la tête pour s'enlever cette idée insupportable de la tête et attendit d'arriver.

Le Général Calvi qu'elle avait un jour rencontrer par hasard dans les couloirs du palais, ne prit pas le temps de les saluer, trop agité à donner des directives et à consulter des plans du périmètre autour duquel s'étendait les recherches. Finalement, il leur accorda une toute petite minute pour leur expliquer qu'ils devaient attendre à l'intérieur du hangar pour ne pas les gêner et qu'ils les tiendraient au courant de l'évolution des opérations. L'attente fut très longue et très difficile. A chaque fois qu'un soldat venait glisser un mot à leur chef, Casey s'imaginait le pire tandis qu'Arroh faisait les cent pas en face d'elle, ce qui l'énervait au plus haut point. Le stratège militaire se dirigea soudain vers une voiture noire qui arrivait près du hangar. La plupart des photographes et journalistes présents foncèrent droit sur le véhicule. Apparemment, quelqu'un d'important arrivait. Casey émit un petit rire dédaigneux quand elle aperçut la crinière blonde de Stella, tout de noir vêtue aux côtés de son père. Elle se tamponnait les yeux avec un mouchoir, essuyant des larmes imaginaires. Apparemment, elle était bien préparée au deuil. Casey se souvint de ce que Noctis lui avait expliqué : la presse n'avait jamais été mise au courant de l'annulation de son mariage avec la princesse ce qui faisait d'elle la parfaite fiancée éplorée. Le roi Fleuret discuta avec le Général Calvi à l'écart et ce dernier parut outré par ce qu'on lui disait. Ils se disputèrent ainsi de longues minutes avant que le Général ne se décide à faire son annonce.

_Les recherches débutées il y a maintenant deux jours ont conduit à retrouver le corps de huit soldats au total, déclara-t-il. Étant donnée la hauteur de laquelle l'appareil s'est écrasé, il ne me semble pas prématuré de conclure qu'il n'y a aucun survivant.
_Non, s'égosilla Casey. Il est vivant!
_Soldats, la mission est terminée, conclut le Général. Une patrouille sera envoyée dans quelques jours afin de rechercher les corps.
_Non! Il n'est pas mort!

Le cri de Casey attira l'attention de Stella qui la découvrit non sans un regard haineux. Calvi salua ses soldats et commença à replier ses cartes. Casey ne pouvait pas le laisser faire sans rien dire. Elle courut le rejoindre et tenta de le raisonner.

_Général, je sais que cela peut vous paraître difficile à croire mais je peux vous affirmer avec certitude que Noctis est bel et bien vivant.
_Mademoiselle, s'emporta-t-il. Pensez-vous que cette décision fut facile à prendre. Il est mon roi et si je n'étais pas sûr que cette mission ne mènerait à rien, j'aurais poursuivi les recherches.
_Mais...
_Il n'y a pas de «mais», la coupa-t-il. C'est terminé.

Il tourna les talons, laissant Casey pantoise et bouche béante. Elle ne pouvait pas croire que ses propres soldats laissaient tomber Noctis. Elle pensait qu'ils y mettraient plus d'entrain. Mais au fond, elle savait très bien que le roi Fleuret y était pour quelque chose dans cette décision.

Ils étaient tranquillement en train d'annoncer à la presse que Noctis était mort quand Stella finit par l'aborder.

_Que fais-tu ici Cassie, demanda-t-elle.

_Sauver Noctis, répondit Casey sans faire attention à la faute volontaire sur son prénom.

_Noctis est mort idiote, rétorqua la princesse sans une once d'émotion.

_Ça te ferait beaucoup trop plaisir j'imagine.

_Je vais être gentille et te laisser quitter Lucis sans problème mais je ne serai pas aussi indulgente la prochaine fois que je croiserai ton visage disgracieux.

_Je n'irais nulle part, s'opposa Casey sans flancher. J'irai chercher Noctis avec ou sans votre aide.

Elle n'allait pas laisser les choses se passer comme cela et ce n'était pas les menaces de Stella qui allaient l'arrêter. Elle retourna dans le hangar à grandes enjambées en passant devant Arroh abattu.

_Casey, dit-il d'une petite voix.
_Il n'est pas mort et je vais vous le prouver, dit-elle en ramassant un gros sac à dos qui traînait sur le sol.
_Que fais-tu, demanda le conseiller, les yeux remplis de larmes.
_Je vais chercher Noctis puisque personne ne semble vouloir se remuer pour lui.

Elle remplissait le sac de quelques denrées qui traînaient encore, trouva une tente dépliante, des allumettes, une lampe de poche et un kit de soin. Elle se préparait à entrer dans la jungle par ses propres moyens.

_Tu ne peux pas faire cela, l'arrêta Arroh en lui bloquant les poignets.
_Lâche-moi, se dégagea-t-elle avec force. Noctis est peut-être blessé et vulnérable, je dois le retrouver.

Elle finit de remplir son sac et le jeta sur ses épaules, il était un peu lourd mais elle devait se montrer forte pour lui.

_Rien ni personne ne m'empêchera d'aller chercher celui qui compte le plus pour moi.
_Casey, l'appela-t-il inutilement alors que la jeune fille partait vers la forêt d'un pas déterminé.
_Laissez-la partir, lui dit Calvi deux pas en arrière. Je lui donne une heure pour rebrousser chemin.

_Oh oui, se délecta Stella. Laissez-la se faire dévorer par un animal sauvage.

Arroh contempla la silhouette de Casey s'engouffrer dans l'immense terre de verdure, une boule au ventre.

Bien qu'il fît toujours jour sur Lucis, l'intensité de la lumière baissa instantanément après une minute de marche dans la forêt. Casey avait peur mais elle prenait sur elle. Si elle n'était pas persuadée que Noctis était toujours en vie, elle ne serait pas aussi courageuse mais en l'occurrence, les circonstances l'exigeaient. Combien de temps mettrait-elle avant de le retrouver? Elle n'en avait aucune idée mais elle espérait très fort qu'il tiendrait le coup d'ici-là.
Elle marcha une bonne heure sans rien apercevoir ni entendre. Ce long silence était à la fois rassurant mais aussi intriguant. Casey empruntait un petit chemin de terre déjà tout tracé autour duquel il n'y avait que de hauts chênes et bouleaux. Ses jambes commençaient à lui faire mal et le sac à lui peser alors elle décida de faire une petite pause. La jeune fille trouva en un petit tronc sur le sol, l'endroit idéal pour se poser quelques minutes. Elle déposa le sac sur le sol et massa ses épaules endolories, puis ouvrit le bagage pour y récupérer une bouteille d'eau. Elle but une petite gorgée pour ne pas gaspiller et la remit dans le sac. Soudain, une branche craqua et elle sursauta plus fort qu'elle ne l'aurait voulu. Casey scruta les alentours non sans sentir son cœur tambouriner contre sa poitrine.

_Qui est là, demanda-t-elle prise de panique.

Elle savait que sa question était aussi stupide que d'essayer de rendre l'Hydre de Lerne végétarien mais elle s'était sentie obligée. Cependant, elle aperçut derrière un arbre, une petite biche qui la regardait avec des yeux de merlan frit. Elle souffla un grand coup. La route allait être longue!

Il faisait nuit à présent et Casey n'était toujours pas de retour. Arroh était resté à la base pour l'attendre mais toujours aucune trace d'elle. Il n'aurait jamais dû la laisser y aller et pour cela il se sentait coupable.

_Elle est vraiment têtue, cracha le Général debout près de lui. Bon sang!
_Il faut aller la chercher, suggéra le conseiller du roi. Elle est en danger dans cette forêt.
_Elle a pris la décision d'y aller elle-même, lui rappela Calvi. Ce n'est pas notre boulot de récupérer chaque civil qui se met en danger.
_Casey avait une importance primordiale pour le roi.
_Le roi est mort, hurla le Général. Ce qui peut arriver à cette femme n'est plus notre problème.
_Mais...
_Ça suffit de Beneth, je n'autoriserais plus une seule personne à pénétrer Camminus, j'espère avoir été clair.

Arroh ne trouva rien à redire. Noctis devait sûrement être mort mais il espérait très fort que Casey finirait pas réapparaître. Après tout c'était Casey...celle qu'il...Non, il préféra couper court à ses pensées. Il inspira un grand coup et décida de reprendre la route vers le palais. Les affaires de Lucis ne pouvaient pas être laissées en suspends.

Mort du roi
La nouvelle a finalement été confirmée hier soir par le Général Calvi. Le roi Noctis Lucis Caelum a été déclaré mort suite à l'explosion de son avion. Les recherches débutées il y a trois jours n'ont rien donné de plus et l'armée a estimé que poursuivre la battue était inutile. Le plus jeune roi de Lucis meurt à 20 ans sans héritier et laisse donc le trône vacant. Après réunion entre les trois rois de Tellus, Clarus et Umbra, il sera décidé qui prendra la succession de Lucis. Tout porte à croire que la famille Fleuret, lié par les fiançailles de la princesse Stella avec le défunt roi de Lucis, les placerait en tête de la liste.