Un bonheur en demi-teinte

PARTIE 1 – Le retour de l'observateur

Un an. Cela faisait un an, jour pour jour, que Buffy Summers se rendait sur les lieux de la disparition de Spike. La ville de Sunnydale, la bouche de l'enfer, sa maison, le nouveau lycée, le cimetière où sa mère avait été enterré, tout avait disparut le jour où ils avaient vaincu la force initiale…le jour où Anya et Spike avaient trouvé la mort…le jour où ils s'étaient sacrifiés pour sauver le monde.

Une fois de plus, l'ancienne Tueuse se tenait au bord de ce cratère immense qui avait remplacé Sunnydale. Tout, elle avait tout abandonné depuis ce fameux jour. Des Tueuses avaient été révélées aux quatre coins du monde grâce à la puissante magie de Willow, et Buffy avait décidé qu'il était temps pour elle de prendre sa retraite.

La jeune femme ferma les yeux et se remémora le visage de Spike, ce vampire qu'elle avait tant haït, puis tant aimé : ses yeux bleus, ses cheveux décolorés, la blancheur de sa peau, la fraicheur de ses lèvres…

« Tu me manques… » soupira-t-elle.

« Non mon cœur, mais c'est gentil de le dire… ». Les dernières paroles de Spike la hantaient. Il était mort en pensant qu'elle ne l'aimait pas, et Buffy n'arrivait pas à se le pardonner. Elle s'était tellement appliqué ces dernières années à lui faire comprendre qu'elle le haïssait, que le jour où elle lui avait enfin avoué ses sentiments, il ne l'avait pas cru. « Espèce de crétin borné et stupide ! ».

La jeune femme contempla encore quelques instants le cratère, et se dirigea vers sa voiture. La nuit commençait à tomber et il fallait qu'elle rentre à Los Angeles s'occuper de Dawn. Buffy mit le contact et ralluma son téléphone portable. Sa sœur avait essayé de la joindre plusieurs fois sans laisser de message. Elle roula quelques minutes, s'équipa de son oreillette et la rappela.

- Allô !

- Dawn ? C'est moi, tu as essayé de m'appeler ?

- Oui, t'es où là ? Willow te cherche partout ! Elle avait l'air toute excitée, précisa l'adolescente comme si ce simple détail était d'une importance capitale.

- Je…je suis sur la route, je serai à la maison d'ici 2 heures.

- Buffy, soupira Dawn, ne me dis pas que tu y es retournée ? Tu te fais du mal pour rien !

- Je sais…Ecoute je…Willow t'as dit si c'était urgent ? demanda-t-elle en changeant brusquement de sujet.

- D'après elle oui. Elle nous attend à l'hôtel avec les autres. Giles sera là, ajouta la jeune fille après un moment d'hésitation. Andrew passe me prendre d'ici un quart d'heure. Tu nous rejoins là bas ?

-Giles ?

- Oui, ça doit être vraiment important pour qu'il fasse le chemin…Alors, tu nous rejoins ou pas ? s'impatienta-t-elle.

- S'il le faut…Apparemment il y en a qui ont du mal à comprendre le sens du mot 'retraite', bougonna Buffy mal à l'aise.

- Bon, je dois te laisser, répliqua Dawn en ne tenant pas compte de sa remarque. A tout à l'heure.

Buffy raccrocha et soupira : la bande à Scooby au grand complet…enfin presque. Depuis qu'elle vivait à Los Angeles avec Dawn, la jeune femme n'avait pas beaucoup revu ses amis. Elle savait qu'excepté Alex, ils s'étaient tous installés à l'hôtel Hypérion avec Angel et sa bande, enfin, ce qu'il en restait. Ils poursuivaient la mission à laquelle elle avait tourné le dos un an plus tôt. Dawn les voyait régulièrement et tenait sa sœur au courant des dernières nouvelles. Willow devenait de plus en plus puissante, si c'était encore possible, et elle avait quitté Kennedy quand elle avait réalisé à quel point Tara était encore présente dans son cœur. Alex se remettait petit à petit de la disparition d'Anya et avait trouvé un nouveau poste dans une entreprise de construction. Giles avait rejoint l'Angleterre quelques mois auparavant et s'occupait d'une dizaine de Tueuses potentielles. Buffy réfléchit un instant. Cela faisait près de six mois qu'elle n'avait pas vu son ancien observateur allait-il la trouver changé ? La jeune femme réprima une grimace, les choses avaient tellement évolué en un an ! Entre Dawn qui sortait avec Andrew, et elle qui avait reprit ses études de psychologue, Giles ne serait sûrement pas déçu du voyage…

Buffy arriva à Los Angeles environ deux heures plus tard. Elle se gara devant l'hôtel Hypérion et observa le bâtiment quelques instants. Elle n'avait pas envie d'y aller, pas envie de voir ces visages compatissants qui n'avaient, de toute façon, jamais accepté son amour pour Spike. Sa mort l'avait complètement anéantie, mais ses amis, même s'ils avaient été émus par cette perte, avaient surtout été soulagés de savoir que ce vampire là ne traînerait plus autour d'elle.

La jeune femme sortit de la voiture et se dirigea d'un pas résigné vers l'entrée principale. Elle contempla ses amis à travers la porte vitrée : Giles était bel et bien là ainsi que ses éternelles lunettes qu'il était justement en train d'essuyer, Alex dévorait une énorme pizza avec Andrew et Dawn, Willow était en pleine discussion avec un démon de couleur verte prénommé Lorne. Ce dernier avait la capacité de prédire l'avenir des gens rien qu'en les entendant chanter. Angel, quant à lui, était au téléphone. Ils avaient tous subi des pertes douloureuses mais aujourd'hui, chacun d'eux était heureux à sa façon. Buffy, elle, était seule. Elle avait enfin la vie normale dont elle avait tant rêvé, mais la solitude qui faisait déjà parti de son quotidien, s'était amplifiée depuis la mort de Spike, et personne ne semblait s'en rendre compte. La jeune femme s'était refermée sur elle-même et aucun d'eux ne s'était aperçu de quoique ce soit. Ils étaient tellement absorbés par leurs propres vies et leurs propres problèmes, que ses amis n'avaient pas réalisé à quel point Buffy était à la dérive.

Elle inspira profondément, et poussa la porte de l'hôtel. Tous les regards se tournèrent vers elle. A l'instant même où elle entra, Willow se leva et se précipita serrer sa meilleure amie dans ses bras.

- Buffy ! lança-t-elle joyeusement. Tu es venue !

La jeune femme souri timidement et acquiesça d'un signe de tête. Alex, Angel et Giles s'approchèrent et l'enlacèrent affectueusement.

- Comment tu te sens ? demanda Alex.

- Je…Ça va. Mieux, ajouta Buffy après une hésitation.

Elle embrassa tout le monde et s'enferma dans le bureau avec Giles qui semblait bouillir d'impatience. L'ancien observateur et l'ancienne Tueuse s'observèrent, gênés, et finalement Giles prit la parole.

- Eh bien, hésita-t-il, tu as l'air d'être en pleine forme. Alors comme çà Dawn et Andrew…

- Sont en couple, oui. Qui l'aurait cru hein ? Il faut croire que dans la famille Summers, les filles ont des goûts hors du commun en ce qui concerne les hommes.

Giles sourit, embarrassé.

- Buffy, écoute je…je sais que tu viens de passer par des moments difficiles mais…

- Des moments difficiles ?! Je vous rappelle que ces trois dernières années, j'ai perdu ma mère, je suis morte, j'ai été ramené à la vie et pour finir…

Elle ne put finir sa phrase. L'ancien observateur la regarda d'un air protecteur et s'approcha lentement.

- Buffy, reprit-il, je sais ce que tu traverses. Lorsque j'ai perdu Jenny, j'ai eu l'impression que la Terre s'était arrêtée de tourner et que le monde qui nous entoure ne méritait pas d'être préservé, mais crois-moi, la douleur finira par s'estomper.

- Vous savez, ce qui me fait le plus mal c'est qu'il pensait que je ne l'aimais pas je me suis tellement acharnée à l'envoyer balader, que cet imbécile est mort en étant persuadé que je ne l'aimais pas.

Giles parut gêné par cet aveu étant donné que lui-même ne portait pas le vampire spécialement dans son cœur.

- Buffy, dit-il doucement, je sais ce que tu endures. Tu connais Spike, tu sais à quel point il pouvait être…borné. Je suis sûr qu'au fond de lui, il devait avoir une petite idée de tes sentiments à son égard.

La jeune femme leva les yeux vers son ancien observateur et souri faiblement.

- Vous croyez ?

- Je ne suis pas un expert en matière de sentiments mais je pense que oui.

Buffy ravala les larmes qui menaçaient de s'écouler sur ses joues et regarda Giles d'un air soupçonneux.

- Maintenant, dites-moi pourquoi êtes-vous revenu d'Angleterre ?

Il hésita un moment, retira ses lunettes et les essuya consciencieusement avant de les remettre sur son nez. Puis, voyant que Buffy commençait à s'impatienter, il entama son récit.

- Il y a une semaine, j'ai reçu un message pour le moins étrange. Il parlait d'une dimension démoniaque qui serait apparue…

- Écoutez Giles, vous avez eu Willow au téléphone, vous savez que j'ai raccroché il y a plusieurs mois, l'interrompit Buffy agacée.

- Je le sais, mais j'ai vraiment besoin de toi pour m'aider à découvrir ce qui se passe. J'ai commencé à faire des recherches avec Willow, mais si nous devons aller là bas et…

- Je n'ai plus envie de me battre, j'ai sauvé le monde je ne sais combien de fois et maintenant je veux vivre normalement. Vous n'avez qu'à demander à Faith, je suis sûre qu'elle sera ravie de vous prêter main forte !

- C'est impossible, elle est en prison, elle finit de purger sa peine et de toute façon je ne te parle pas de sauver le monde. Il s'agit d'une mission de reconnaissance, nous prendrons une décision après avoir vu ce qui se passe là bas.

- Mais dans vos bouquins il doit bien y avoir quelque chose sur cette dimension non ? Ou sur l'apparition d'une dimension démoniaque dans notre monde ?

- Je n'ai rien trouvé. Je t'avoue que je suis dans l'ignorance la plus totale concernant ce phénomène, je n'en ai jamais entendu parler.

- Et Angel ? Il doit bien avoir des infos ? Il a plus de 240 ans, il a sûrement dû entendre parler de quelque chose dans ce goût là non ? Et puis de toute façon la réponse est NON Giles ! Je suis désolée, je ne peux pas vous aider.

- Tu ne peux pas, ou tu ne veux pas ?

Ils s'observèrent un moment, et Buffy finit par s'asseoir dans le fauteuil le plus proche. Le regard accusateur de son ancien observateur la blessait. Mais pourquoi ne voulait-il pas comprendre ? Pourquoi la replonger dans des choses douloureuses ? Elle avait laissé tomber le jour où elle avait compris qu'elle ne pourrait jamais protéger les gens qu'elle aimait : ça avait commencé par Angel qu'elle avait été obligée de tuer plusieurs années plus tôt. Il avait depuis réussi à revenir des enfers, mais la culpabilité la rongeait encore. Ensuite il y avait eut sa mère, qui était morte sans qu'elle ne puisse faire quoique ce soit et pour finir… Spike. Non il n'était pas question qu'elle replonge là dedans. Elle ne voulait plus avoir mal, elle ne voulait plus perdre les personnes qu'elle aimait sous prétexte qu'elle était la Tueuse et que sa destinée était de souffrir.

- Giles, je suis désolée, mais sur ce coup là, vous devrez vous passer de moi. Je ne reprendrai pas du service.

- Ecoute, tu devrais peut être y réfléchir tranquillement cette nuit et nous en reparlerons plus tard.

- C'est tout réfléchi, trancha-t-elle d'un ton catégorique.

La jeune femme se leva sous l'œil contrarié de son protecteur et sortit du bureau. Giles soupira de lassitude.

Buffy retourna dans le hall et se dirigea vers Dawn. Willow et Alex, qui étaient en pleine discussion, s'interrompirent en voyant la mine sombre de leur amie.

- Dawn, on rentre à la maison.

- Mais Buffy, je voudrais rester encore un peu…

- S'il te plaît, je suis fatiguée, je voudrais rentrer maintenant.

- Buffy, lança Alex avec bonne humeur, il est tôt, reste encore un peu !

- J'ai dit que je voulais rentrer maintenant, est-ce-que c'est clair pour tout le monde ? s'emporta-t-elle. Non, parce que j'ai l'impression que vous vous êtes tous consulté pour me pomper l'air et me dicter ce que je dois faire ! C'est quand même dingue ! Dawn, j'ai dit on y va ! Pas de discussion ! reprit-elle en voyant que sa sœur allait protester.

La tueuse sortit de l'hôtel comme une furie et se dirigea vers sa voiture en fulminant. Elle sortit ses clés et s'installa. Elle ferma les yeux un instant, posant ses deux mains sur le volant. Buffy inspira profondément, refoulant les larmes qui menaçaient à nouveau de couler sur ses joues et rouvrit les yeux. Elle s'observa dans le rétroviseur et poussa un cri.

A suivre...