Marta repensa a se que sa sœur lui avait dit, elle ne voulait plus la voir, elle pensa à se que sa vie serai si elle avait suivi Mélinda se jour là

-Marta vient avec moi c'est ta seul chance, cria Mélinda quand elles étaient petites

-Non, je ne veut pas, il nous retrouveront, hurla Marta

-Mais non on se cachera fait moi confiance

-Non on ne peut pas laisser là avec lui, dit Marta en regardant Marie tordue de douleur

-Je t'ai dit qu'on la prend avec nous, répondit Mélinda

-Mais c'est carrément impossible elle ne peut pas bouger

-Si sa l'est.

-Non, écoute va s'y seule et quand tu arrive là-bas appelle la police.

-OK, mais vous deux restez là.

Marta sortit du flashback avec les larme aux yeux.

Mélinda ferma immédiatement l'enveloppe avec la photo dedans quand Jim et Délia apparut devant elle :

-Cherie, ça va ? demanda son mari inquiet

-Oui ça va mais … , sa phrase fut interromput quand la cloche retentit

-Tiens on fait la fête sans moi, dit une voix qui était très désagréable pour Mélinda

-Tu me veux quoi Gabriel encore ?

-Rien, je m'ennuyais et je voulait voir ma petite sœur adorée, rigola Gabriel

-Oh c'est trop mi..., AIE ! la voix de Délia s'interrompit par un coup de Mélinda avec son pied.

-Tu veux quoi Gabriel, demanda une nouvelle fois Mélinda

-Ben apparemment vous rigolez bien,donc je suis venu vous voir pour rigolez encore plus, je suis le roi des blagues, proposa Gabriel

-Plutôt le roi de ta connerie

Jim et Délia n'ont pas pu s'empêcher de rire

-Tu vois je les fait rire

-DEGAGE ! hurla Mélinda

-Ok, je te verrai quand tu sera de meilleur humeur » Gabriel sortis en claquant la porte

-Et ben...

-Sans commentaire, interrompit Mélinda

-Si tu veux, bon moi je vais chercher des cafés, Jim tu veux quelque chose ?demanda Délia

-Ouai je te laisse choisir

-Ok et toi Mélinda je te prend un thé vert avec une dose d'ironie, de gentillesse et de... AIE !

gémit Délia. Mélinda venait de lui lancer un objet sur la tête de Délia

-Bon je vais chercher les cafés.

-Mais ? demanda Jim

-Mais quoi ?

-Tout à l'heure, tu n'a pas fini ta phrase, répondit son mari

-A ouai, c'est rien je t'expliquerait

-OK ! au fait je suis partis voir ta mère, annonça Jim

-Oui je c'est Gabriel me la dit, je préfère en parler à la maison.

-OK chérie, je comprend.

Délia était au villa java, elle demanda deux thé vert, un café au lait. Mais quand elle sortit du village Java, elle sentit que quelqu'un la suivait, elle se retourna et là elle vit une personne, se tenant juste devant elle. Elle voulut courir, mais cette personne était trop rapide. Elle prit Délia et s'enfuit. Mais au sens de s'envoler.