De claire1663: Je ne sais pas si je pourrais supporter un professeur comme Lokhart: Aha, comme ça on est deux ;) Et pour l'erreur, j'ai corrigé, merci de ta remarque :) Tu es restée éveillé(e) pour les élections américaines ou tu es une couche-tard en vacances comme moi? Pour l'instant ( à 2h50 ) il y a approximativement 51,5 °/° pour Romney et 47,6 °/° pour Obama. Ah bah IL A GAGNÉ!

Salut, en fait je suis une couche tard moi aussi ;) Je m'endors vers 5h du mat parce-que sous mes yeux ça ressemble à ça UU Bref... je te réponds parce-que c'est un truc que j'adore faire, répondre aux reviews, je peux jamais attendre ^^... j'adore ton chapitre, j'étais morte de rire lorsqu'Harry se faisait attaquer par des tartes à la crème Je pensais pourtant ne pas avoir bien réussi ce passage mais j'avoue que le moment où j'ai imaginé leurs têtes je me suis bien marrée ^^ Le pire c'est que je me souviens même pas de comment est Chubaka dans Star Wars, ça remonte à trop loin... En tout cas je suis vraiment contente que ça te plaise autant, j'ai juste une question, ça te gêne qu'à chaque fois je mette " Satis LE KNEAZLE"? Non parce-que moi je trouve ça marrant mais comme mon humour est un peu étrange parfois O.o Je me demande... Et aussi, j'ai trafiqué un dessin de Harry Potter pour que l'image de ma fanfic soit un Harry-Serdaigle personnellement je trouve le rendu un peu bizarre mais comme le dessin est très bien fait ( quelle classe la posture qu'a Harry dessus ), j'aime bien l'image :D Bonne continuation et bonne nuit Merciiiiii ^^ et toi aussi :D

De Gb88: c'était maybe fun que je voulais dire mdr Je me disais aussi ;) j'étais pas trop sûre, gun dans ta phrase ça pouvait aussi dire "marcher plein gaz" en gros le crossover peut être lancé, c'est ce que j'avais cru comprendre :D Comment tu l'as introduit comme un barbare En fait à la fin de mon chapitre je me suis rendue compte que je l'avais oublié le pitit Jackson, donc je l'ai rajouté à la va vite, la flemmardise est un vilain défaut ;)

Et merci à Leeloodallas ( multipass ;) du cinquième élément? ) Joli pseudo :D Merci beaucoup pour tes encouragements qui me font très plaisir, j'espère que tu aimeras ce chapitre :)

Ce chapitre s'intitule " Farces en folie et drôle de voix "


Et c'est sur cette lancée que le dur entrainement commença...

Les élèves avaient bien (ré)intégré le collège Poudlard, un peu avant Octobre ceux qui avaient plus de treize ans s'étaient même rendus à Pré-au-lard, le seul village de Grande-Bretagne peuplé uniquement par des sorciers. C'est un village pittoresque composé de petites chaumières et de magasins. Certains avaient rapporté des farces et attrapes en tout genre et des sucreries, comme par exemple des plumes en sucre (on peut les sucer en classe en faisant semblant de réfléchir). Comme ceux qui avaient moins de treize ans n'avaient pas le droit de s'y rendre, James et Sirius leur envoyèrent pleins de bonbons magiques et de farces ( NDA: attention, longue liste de bonbons, gourmands s'abstenir! ):

-Des Suçacides ( qui ont la particularité de faire des trous au milieu de la langue.) , des Dragées surprises de Bertie Crochue, des sucettes parfumées au sang, des Crèmes Canari, une sorte de flan à la crème, ensorcelé pour transformer quiconque y goûte en canari géant. Des Chocogrenouilles, des Nids de Cafards, des Bulles Baveuses (chewing-gum produisant des bulles mauves impossibles à faire éclater avant plusieurs jours), des Fizwizbiz ( des sorbets qui permettent de s'élever au-dessus du sol) qui étaient les friandises préférées d'Albus Dumbledore, après les bonbons au citron bien sûr... Des Souris en sucre ("Vous entendrez vos dents couiner !"), Gnomes au poivre (petit bonbon noir qui vous fait "Cracher le feu devant vos amis !"), des pâtes de menthe en forme de crapauds ("Vous les sentirez sauter dans votre estomac !"), pour les farces il y avait des Bombabouses, ces bombes puantes magiques sont très utiles lorsqu'il s'agit de créer une diversion. Des Kits pour faire pousser des verrues, des Bonbons à hoquet et enfin la carte du maraudeur ( que les Maraudeurs avaient recréé suite à sa confiscation ) ainsi que la cape d'invisibilité qu'Arthur avait décidé de garder. Il y en avait toute une malle, heureusement que les Potter étaient fortunés!

Hermione avait demandé à Harry si elle pouvait travailler avec lui, pour s'améliorer, la jeune file s'était bien rendue compte qu'Harry en savait plus qu'elle et travailler à ses côtés serait certainement très enrichissants ( et agréable aussi ). Donc le soir après les cours Hermione et Harry faisaient leurs devoirs ensembles et s'entrainaient. Harry savait tellement de choses qu'elle ne voyait nulle part dans les livres qu'elle osa lui demander dans quels livres il tirait ses informations. Il avait essayé de changer de sujet et avait même failli lui dire la vérité, à savoir " Hey, eh bien en fait à mes sept ans Merlin est venu me chercher pour m'apprendre quelques petits trucs pratiques tu vois, les fondateurs m'ont également enseigné, c'était très cool, vraiment". Après tout, Merlin ne lui avait pas dit de garder sa secret, ça n'était pas très clair...

A côté des révisions que Hermione et Harry faisaient en commun, ce dernier apprenait des genre de magie que Merlin ne lui avait pas appris, de la magie encore plus ancienne que Merlin lui même. Malheureusement il ne pouvait l'apprendre seulement dans le livre que l'Enchanteur lui avait offert en prévision, mais il savait qu'il y avait de nombreux livres sur le sujet dans les bibliothèque des fondateurs et celle de Merlin, dispersées un peu partout dans le grand château, il lui faudrait donc les trouver; chose compliquée.


Alors qu'il marchait dans les grands couloirs de Poudlard en compagnie de Hermione et Satis le kneazle qui se promenait, après leurs révisions, Harry vit des tartelettes à la crème à l'autre bout du couloir qui fusaient vers lui.

-SPLAAAAAAAAAASH.

Harry était maintenant couvert de crème de la tête aux pieds, Hermione avait été épargnée mais pas Satis le pauvre kneazle. Harry ouvrit les yeux et se lécha les lèvres en même temps que Satis. Aussitôt ils eurent des démangeaisons sur tout le corps et virent des poils sortir de leur peau ( ceux de Satis se contentèrent de pousser jusqu'à ce qu'il ressemble à Chubaka ) et celle ci changer progressivement de couleur, tantôt rouge, tantôt bleu Avatar et jaunâtre aussi...

Hermione était choquée, puis elle eut un rire discret sous le regard noir que lui lançaient les deux crémeux. Une fois que ceux ci eurent 'compris' ce qu'il s'était passé Harry explosa ( non non, pas littéralement ).

-QUI EST LA SALETÉ QUI A FAIT ÇA? 'SPÈCE DE LÂCHE, MONTRE TOI!

-SHHHHHHHRERRRRRRRPFUU SHHHRRRRR!

C'était Satis qui exprimait sa colère à sa manière tout en secouant son long pelage de serpillère avec difficulté. Voyant que personne ne répondait, Harry prit Satis dans ses bras car il n'arrivait pas à marcher, son pelage de choubaka le faisait trébucher sans cesse, et s'en alla en grognant des insultes pas très correctes dont la plus longue ressemblait à:

-'Spèce de merde ambulante, de vermine innommable débilo-crétiniste, cervelle en fromage blanc, raclure de verrat trainé dans la bouse de dragon...

Et après une bonne douche et un rasage magique il s'installa dans son lit en compagnie de Satis à qui il avait raccourci les poils.


Le lendemain matin, à la table des Serpentards, les élèves mangeaient leur petit-déjeuner tranquillement sans avoir remarqué qu'ils avaient eu droit à des "friandises" en plus que sur les autres tables de la Grande Salle de Poudlard. Mais, peu après avoir mangé ces délicieux muffins, certains commençaient à sentir leur gorge les brûler et abusèrent un peu du jus de citrouille. Malheureusement pour eux, ils auraient dû s'abstenir. En effet peu après des pustules fleurirent sur leurs visages tordus par la douleur. Les malheurs s'enchainèrent; ils commençaient à comprendre pourquoi leur gorge les brûlait: quand ils ouvrirent la boûche pour crier qu'ils avaient mal, des flammes en sortirent et brûlèrent les restes de nourriture qui n'avait pas été mangé.

Les élèves des autres tables s'esclaffaient et un petit blond de Gryffondor prenait une photo. Les nombreuses victimes furent emmenées dans une large salle de classe car l'infirmerie ne pouvait accueillir autant d'élèves à la fois. Il s'avéra alors que des gnomes au poivre avaient étaient réduits en poudre puis glissés dans la nourriture des pauvres Serpentard et que le jus de citrouille avait subit un sortilège d'infection cutanée.


Alors que Harry revenait de son entrainement hebdomadaire de Quidditch il croisa Lockhart qui lui fit un de ses clins d'œil, il lui en faisait tellement souvent que Harry commençait à se demander si il ne s'agissait pas d'œillades. Bref, il se rendait tranquillement dans la Grande Salle pour terminer son déjeuner, c'était le week-end, il allait pouvoir chercher en toute discrétion les appartements de ses anciens maîtres. Seulement le blagueur anonyme en avait décidé autrement. En effet, à peine marchait-il qu'il entendit des sifflements:

-Tuuuuuuuuuer, tuuuuuuuuuuuuer... Je sssens le sssang, il est temps de tuuuuuuer...

C'était une voix terrible à vous glacer le sang, à vous écorcher les oreilles. Harry l'entendit de nouveau:

-Viens, que je t'écorches, que je te...

À ce moment, une poudre rose fut lancée par une main invisible qui sortait de nulle part. Elle aveugla Harry et il fit l'erreur de la respirer; aussitôt il se mit à éternuer, sans cesse. Et pourtant, il continuait à entendre cette étrange voix siffler sans comprendre ce qu'elle lui disait.

-Çatchoum suffitchoum, j'en ai ratchoum la batchoumgette!

Qui était ce lâche de blagueur et surtout, à qui appartenait cette voix? Cela, Harry ferait de son mieux pour le découvrir, même si il aimait le mystère qui planait autour du farceur. Il avait d'abord pensé qu'il s'agissait de son frère jumeau, Arthur. Seulement, cette main volante appartenait à un Gryffondor; les boutons de manchettes de la cape étaient détachés et laissaient apparaitre un pull aux couleurs des Gryffons...


Le lendemain en passant à côté de la cabane du garde chasse Hagrid, Harry le vit, émut il tenait un coq par les pattes et gromelait.

-Tordre le cou d'un coq non mais vraiment...

Dans son potager il y avait de nombreux potirons dont certains étaient déjà bien gros. Tellement gros que Harry soupçonnait le garde chasse de leur avoir jeté un sort de croissance. Pour se rendre au château Harry était obligé de traverser le potager mais Satis s'arrêtait sans cesse pour renifler, peut-être l'urine de Crokdur le chien du géant...
Mais Harry se rendit bien vite compte qu'il ne s'agissait pas d'urine mais bel et bien d'une proie: des souris blanches couraient à travers les plans de potirons et aussitôt qu'il les vit, Satis se lança à leur poursuite et réussit même à planter ses crocs acérés dans l'une d'elles. Il la grignota avec délice et s'en lécha les babines. Quelqu'un courait dans les feuilles mortes mais ce quelqu'un était invisible: comme le farceur. Harry coura après les bruits et le quelqu'un se mit à redoubler de vitesse mais d'un mouvement de la main, Harry fit pousser une des branches qui poussaient là et celui qui cherchait à le fuir trébucha en plein dessus comme l'avait prévu Harry. C'était bien une cape d'invisibilité qui le recouvrait pendant ses farces mais malheureusement pour lui, elle tomba en même temps que lui, le découvrant partiellement.

-C'était toi! Fulmina Harry, bouillonnant.

-Tu devrais jeter un coup d'œil à ton chat. Dit le roux avant de s'en aller.

Satis s'étouffait , couché au sol. Il crachait, essayer d'inspirer une bouffée d'air. Harry lui lança un sort pour libérer ses voix respiratoires ce qui lui permit de respirer. Mais peu après, il s'écroula au sol, inconscient.


Satis avait été emmené à l'infirmerie et Dumbledore avait convoqué les jumeaux Wealsey, c'était l'un d'eux que Harry avait vu.

-Professeur, on vous jure que pour le chat c'était pas nous...

-On était seulement venus pour lancer des bombes de peinture à Harry...

-On avait pas l'intention de toucher le chat...

-Et d'ailleurs on ne sais pas d'où viennent ces souris!

-Je vous crois Mr Weasley, mais dans ce cas, pourriez-vous nous expliquer pourquoi vous vous êtes acharnés sur le pauvre Mr Potter en lui faisant des blagues de cette sorte?

- Eh bien monsieur, c'est... On a rien contre Harry seulement il... son frère nous a fait du chantage.

-J'en étais sûr! Comment il vous tient? Intervint Harry.

Les jumeaux se regardèrent et jetèrent un regard au professeur Dumbledore puis soupirèrent.

-Il sait que nous avons volé quelque chose à Rusard. Une carte animée du château. Il nous a menacé de révéler à Rusard qu'on l'avait si on ne faisait pas ses mauvais coups à sa place.

-Quel idiot!

-Mr Potter, calmez-vous s'il vous plait. Votre frère sera puni ne vous en faites pas Et vos parents seront prévenus de ces incidents. Votre animal a d'après Pompom été empoisonné, heureusement, il est un fléreur et son organisme a détruit le poison. S'il avait été un chat il aurait été tué sur le coup. Il va tout de même devoir se reposer et ne vas pas se réveiller tout de suite, la destruction du poison a était épuisante même pour un kneazle.


Harry ne savait toujours pas qui était le fou qui avait empoisonné Satis mais il le trouverait. En attendant, il s'entrainait de plus en plus au Quidditch en prévision du match qui allait avoir lieu la semaine d'après.


Ouf, j'ai eu du mal à boucler ce chapitre mais j'espère tout de même qu'il vous plaira. Je vous laisse deviner à qui appartient la voix sifflante des couloirs et vous souhaite une bonne nuit à tous. Comme les vacances se terminent et que j'aurai énormément de mal à poster des chapitres les jours de cours, je vais certainement en poster deux le week-end ( un le samedi et un le dimanche ) parce-que je vais avoir du travail, et vous aussi peut-être.

Laissez moi votre avis et si vous avez des questions n'hésitez pas!

À bientôt :D