Mon dieu que ce site est compliqué … ! Bref voici une fic à plusieurs chapitres, changeant de mes OS …

Bonne lecture !

CHAPITRE 1

Un appel, répondeur. Un deuxième, répondeur. Un troisième, même scénario. Changement d'interlocuteur.

« Wilson, dans mon bureau immédiatement. »

Énervée et contrariée. C'est dans cet état que Cuddy arriva dans son bureau et retrouva son oncologue qui l'attendait.

« Cuddy que se passe t-il ? »

« Où est House ? »

« Vous savez bien qu'il est parti en vacances. »

« Oui, merci Wilson c'est moi qui les signe ! »

« 3 jours et vous lui courrez déjà après ... » Constata t-il.

« Wilson ! Je ne m'amuse pas à lui courir après croyez moi, je m'en passerai ! House en vacances égale Cuddy à mi-temps ! Maintenant dite moi où et comment le joindre ! Depuis quand éteint-il son téléphone ? »

« Il est en vacances Cuddy, il veut juste se déconnecter un peu. »

Elle le regarda suspicieuse.

« Je sais ça parait ... Improbable de sa part ... Mais ce n'est pas à vous que je vais apprendre que l'année n'a pas été de tout repos ... »

Elle baissa la tête, croyant toujours quelque part au fond d'elle, être fautive de la décente aux enfers de House et de leur relation compliquée.

« Lisa, arrêtez de culpabiliser. Dites moi ce qu'il se passe vous m'inquiétez ... »

Cuddy se laissa tomber dans son fauteuil posant ses coudes sur le bureau puis sa tête dans ses mains. Elle se redressa une seconde plus tard, le menton dans sa main gauche.

« Vous n'avez rien remarqué d'inhabituel chez House ses dernières semaines ? »

« Euh ... Non. Enfin je l'ai rarement vu aussi pressé de partir mais ça, ça peut se comprendre. »

« Okay Wilson j'ai saisi le message. » Dit-elle excédée. « Est ce que House pourrait avoir repris la viodine ? »

« Pardon ? Non ! Enfin je l'aurai vu ! Pourquoi dites-vous ça ? »

La colère montait chez Wilson qui défendait son ami.

« Stan de la pharmacie m'a signalé la disparition d'un stock important de vicodine. »

« Et tout de suite vous pensez à House, l'idée de lui faire confiance un instant ça ne vous traverse pas l'esprit ?! » Au regard que lui lançait sa patronne, il reprit doucement. « Oué ... C'est House ... Désolé ... Mais je l'aurais quand même vu si c'était lui ! Je vis avec ! » Il se laissa retomber dans le fauteuil, face au bureau de la Doyenne.

« Dite moi où je peux le joindre. » Reprit-elle doucement.

« Il m'a dit qu'il partait et qu'il couperait son téléphone ... C'est lui qui me donnera des nouvelles ... »

« Il ne vous a pas laissé son itinéraire ? Il n'est pas simplement retourné dans son ancien appart ? Wilson dites moi ... Je sais que rien n'a été facile depuis son retour mais j'ai besoin de savoir... C'est … C'est House … » Finit-elle dans un souffle à peine audible. Il la regarda dans les yeux et pu voir un regard, triste, brillant de larmes.

« Il est chez sa mère quelques jours. Après je vous assure que je ne sais pas. Il m'a parlé de traverser le pays ... Mais c'est vague ... Et c'est House. »

Elle le regarda étonnée puis le remercia. Depuis quand se réfugiait-il chez sa mère ?

« Vous pouvez garder l'hôpital ? »

« Euh oui bien sur ... Mais vous avez au moins deux heures de route et il est 15 heures ... »

« Il faut que j'en ai le coeur net ... Je serais là demain. Merci Wilson. »

TBC …