Chapitre 2 : Excuse moi ? Quel est son nom ?

Jane et Maura sont arrivées un peu plus tard que les autres détectives sur la scène du crime. C'était dans une de ces rues lugubres où vous ne voulez pas être quand il est tard. Des drogues s'achètent dans ce coin et des meurtres se produisent trop souvent. Elles marchaient vers le corps où Frost et Korsak étaient debout à les attendre. Maura s'agenouilla pour un examen du corps tandis que Jane alla parlé avec eux. « Qu'avons-nous ? »

Jane regarda sa partenaire, ses yeux montrant quelque chose qu'elle n'avait pas vu auparavant. « On a trouvé son portefeuille vers le coin. On a un peu d'argent dedans et sa carte d'identité. Rien de plus. Elle a 32 ans, pas mariée, pas d'enfants. » Jane regarda Maura, en observant chacun de ses mouvements. « Et son nom ? » Frost s'arrêta un instant pendant lequel Jane leva les yeux vers lui. « Hum... Ouais. Son nom est Maura. Maura McKenzie. »

Le sourire de Jane avait disparu de son visage. Elle se sentait anxieuse à ce sujet. Ce n'était pas bon. Maura, d'autre part, se sentait complètement indifférente à propos de la situation dans son ensemble.

« Eh bien, c'est certainement une coïncidence. » dit la femme alors qu'elle regardait la victime. Maura semblait plus excitée qu'anxieuse comme Jane à propos de la situation. Quand elle leva les yeux vers elle, elle capta son regard dans ses yeux.

« Jane, combien de cas de femme morte appelée Jane as-tu eu au cours des dernières années ? »

Jane n'a même pas essayé de calculer le nombre de celle-ci, elle savait que ce devait être beaucoup.

« Je ne sais pas. Beaucoup. »

Maura se leva pour se tenir devant Jane. « 56 pour être précise, » elle voyait le regard sur le visage du détective et savait que ce n'était pas le moment pour son intervention intelligente « de toute façon, tu as eu tellement de cas avec des femmes nommées Jane, alors pourquoi es-tu inquiète à ce sujet. »

« Parce que beaucoup de femmes appellent Jane, d'accord,» Maura ouvrit la bouche comme si elle voulait dire quelque chose, mais Jane la coupa en élevant la main. « Ne t'avises pas. Ce que je veux dire, c'est que Maura n'est pas un nom commun et cela me frustre que quelqu'un ai tué une... une Maura... »

Maura semblait un petit peu heureuse par le fait que la grande femme se fasse du souci. Jane croisa le regard de Maura et savait qu'elle avait laissé paraître bien des fois, trop de ses sentiments. Trop plus que ce qu'elle voulait montrer. « D'accord, ce n'est rien. C'est juste nouveau, ok. Permets-moi de m'habituer à ça. »

La médecin hocha la tête avant de se retourner vers l'autre Maura, ayant toujours un sourire satisfait sur ses lèvres.

« On dirait qu'elle a été poignardée, mais bien sûr, je vais devoir aller au laboratoire pour clarifier ce point, dit-elle en pointant le couteau qui était encore dans le dos de la femme.

- Pour l'amour du ciel Maura, bien sûr, elle a été poignardé, à moins que quelqu'un avait un fusil qui tire des couteaux sur les gens.»

La femme semblait réfléchir quelques instants. « En fait, ce ne serait pas possible parce que…

- S'il te plaît, continue, supplia Jane en s'asseyant à côté de Maura pour voir de plus près la femme couchée sur le sol.

- Et puis, à la fin, un manque d'oxygène est toujours la cause de la mort, ajouta Maura très rapidement.

- Tu te moque de moi ?

- Désolée. »

La blonde fit quelques examens et pu dire qu'éventuellement d'après la température du corps et la lividité, elle a dû mourir quelque part entre minuit et 2 heures du matin.

« Bon travail Maura, maintenant nous allons la faire revenir à la morgue. »