Épilogue (chapitre 3) :

Plusieurs mois plus tard :

Jamie pénétra dans le commissariat. C'était son grand retour après la fusillade. Alors qu'il pénétrait dans les vestiaires, il fut accueilli pas les « Superman ! » hurlés par ses collègues. Il capta même un « C'est un oiseau, c'est un avion, non c'est Jamie Reagan ! » qui le fit sourire.

"Reagan, content que tu sois de retour." Lui lança Renzulli alors qu'il ouvrait son casier.

"Content d'être de retour Sarge." Répondit Jamie, et en effet il l'était. Après une semaine de repos, il avait voulu reprendre du service mais son corps n'était pas encore tout à fait remis. Sa convalescence avait été longue et ennuyeuse, en particulier après avoir été autorisé à quitter l'hôpital. Erin s'était changée en mère poule avec lui, et Danny avait laissé Linda faire de même.

Renzulli rit et demanda, "Ils ont été si horribles ?»

Jamie grogna et répondit, "Pire que tout ce que tu peux imaginer. Erin a insistée pour me donner la béquée la première semaine. Et Linda…elle s'est imaginé, je ne sais pas pourquoi, qu'un mois après ma sortie de l'hôpital j'avais toujours besoin pour me rendre aux toilettes. Peux-tu imaginer à quel point ça a été embarrassant pour moi quand en plein milieux d'un dîner familial elle se propose de m'y emmener ?»

Renzulli grimaça, "Ouch gamin, j'avoue que ça a dû être dur. Mais ils t'aiment, et qui pourrait les en blâmer ? De mon côté, ils m'ont assigné un partenaire temporaire pendant qu't'étais hors-service et laisse-moi te dire que ce gars ne valait pas clou, surtout niveau course poursuite. Mais bon, au moins, je n'avais pas à m'inquiéter qu'il se la joue Superman. Sérieux, est-ce que je t'ai dit à quel point t'avais été impressionnant gamin ? "

Jamie soupira, "Tu l'as déjà dit, tout comme le reste des gars ici, sérieusement je peux aller nulle part sans croisé un flic qui me dise que j'ai fais le truc le plus cool qu'ils aient vu depuis longtemps. Ce n'est pas ce que je cherchais quand j'ai sauté sur ce mec."

"Je sais, je sais, tu voulais juste l'envoyer en garde à vue."

Jamie sourit, "Nah, je voulais juste que tu n'aies à lui courir après parce qu'à l'heure qu'il est, il serait toujours en liberté ! "

"Le gars n'était pas si rapide que ça." Se moqua gentiment Renzulli

"Je n'ai jamais qu'il l'était." Répliqua Jamie dans un sourire tout en se baissant pour éviter la chaussure que lui balança son coéquipier.