Tire: Déjà Vu

langue originelle: anglais

auteur: ?

Traductrice: angedegatelly

Bonjour.

Voici sans aucun doute mon histoire préférée dans l'espace-temps « Cristal Tokyo » sur le couple Kunzite/Zoisite.

Vous avez sans doute remarqué que je ne cite pas le nom de l'auteur. C'est une histoire assez bête: à l'époque où je copiais-collais toutes les histoires qui me plaisaient, je n'avais pas pensé à prendre le nom de l'auteur en même temps. Il faut dire aussi qu'à l'époque je ne pensais pas non plus publier mes traductions. Maintenant que je voulais remédier cette erreur, le site où l'histoire était hébergée a disparu. Et donc il m'est impossible de vous donner le nom de l'auteur.

Sachez que je ne revendique n'être en rien l'auteur de cette fic, je suis seulement la traductrice. Donc si jamais par hasard vous connaitrez le nom de l'auteur, je remplirais l'espace vide avec plaisir.

Enfin, je travaille sans bétâ-traducteur ni bétâ-lecteur. Ainsi je m'excuse pour d'éventuelles fautes de grammaire ou d'orthographe qui se seraient glissées dans le texte.

Comme de bien entendu, Sailor Moon ne m'appartient en rien. Je ne remercierai jamais assez Naoko Takeuchi d'avoir créée cette série.

Déjà vu

chapitre un

« Obéis-moi! »

Zack se réveilla de son cauchemar avec un cri de terreur et se redressa dans son lit, la respiration difficile. « Non! » murmura-t-il avec une trace de gémissement dans la voix et passant sa main dans ses longs cheveux cuivrés. Les rêves sont venus de plus en plus fréquemment maintenant, un démon, criant encore et encore...

« Zack? »

Zack sursauta. « Oh par la Lune, Kenny! Tu m'as fait peur! »

Kennith s'asseye sur le petit lit à côté de son ami. Il préférait de beaucoup être appelé Kennith, mais permettait à Zack de l'appeler Kenny sous condition que Zack soit le seul à me faire. « Le rêve encore? »

«bien sûr encore le rêve! » Zack sursauta, puis se cacha le visage dans ses mains. « Je suis désolé Kenny! C'est... je ne voulais pas être méchant, c'est tellement obsédant... »

« Tu n'as pas besoin de t'excuser. Tu me l'as décrit, et je pense la même chose. As-tu envisager de demander de l'aide à Benjamin? »

« Oh, Kenny... tu ne crois pas réellement ces histoires stupides, n'est-ce pas? »

« Et bien, pour être honnête, oui Zack. J'y crois. J'ai vu son pouvoir. Nous étions à cette excursion de chasse et avons été attaqué par des animaux sauvages- Zack, qu'est-ce qui te fait rire? »

Zack rigola. « Parfois tu t'exprimes d'une drôle de façon, Kenny. Je suis désolé. Je ne rirais plus. Continue s'il-te-plaît. »

Les yeux gris-acier de Kennith se sont plissés, comme s'il était en colère et ceux vert émeraude de l'autre jeune homme devinrent ceux de petits chiots. Kennith soupira et secoua la tête. « Ah, petit enfant. Pas étonnant que la petite fille du judo n'a d'yeux que pour toi. »

Zack haussa les épaules. « Pas intéressé. »

« Ta décision. Quoi qu'il en soit, retour à mon histoire. Les bêtes nous attaquaient, et alors que nous étions momentanément étourdi dans l'inaction- » Ici les lèvres de Zack se crispèrent, mais il ne ria pas, « quelque chose qu'aucun d'entre nous ne pouvait voir commença à les repousser. J'ai vu les lunettes de Benjamin rougeoyaient d'un bleu vif, mais je n'en ai pas parlé jusqu'à ce que nous ne soyons seuls. Il me parla de son don pour contrôler les ombres. Il possède également d'une petite puissance sur le sommeil, Zack et des rêves. »

« Il est un peu effrayant. Il a l'air toujours aussi... »

« Hanté. Comme tes rêves? »

Zack frissonna. « Mon rêve est terrifiant. Ben est juste bizarre. »

Kennith tendit la main et lissa les cheveux de Zack dans sa queue de cheval habituelle. Avec concentration, il les attacha dans un ruban gris. « Essaie Zack. J'ose dire que tu pourrais être comme lui: il a de l'humour. Pour l'instant rendormons-nous. Nous avons entrainement aujourd'hui. » Il se leva et partit.

Zack regarda derrière lui, le cœur battant. Le regard sur le visage de son ami ... il était si étrange ... Il se coucha et ferma les yeux, mais le sentiment des mains de Kennith ne s'est pas estompé.

« Hey Jack, » Appela Zack. «Jack! »

Jack se retourna. Ses cheveux blonds pâles lui tomba dans les yeux et Zack se mit à rire comme Jack tentait en vain de les déplacer. "Putain de merde, Zack, tu ressembles à l'enfer!"

« Et tu maudis trop », répondit Zack. « Je n'ai pas bien dormi la nuit dernière. As-tu vu Ben? »

« Tu cherches le Ténébreux? Probablement dans les jardins du roi. Ben a un quelque chose avec les roses. Pas étonnant que sa Majesté l'aime, le salaud chanceux. J'ai de l'argent qui dit qu'il va être choisi comme l'un des gardes intérieurs du roi. "

Zack haussa les épaules. « Nous voulons tous être choisis, Jack. C'est un immense honneur. »

« Et vous obtenez la chance de voir toutes les charmantes dames que les Reines et la Dame d'Argent ont comme servantes. Putain mais ils- »

« Au revoir , Jack» Zack avais entendu le vœu pieux de Jacob plus de mille fois. Rapidement, il se dirigea vers les jardins royaux. Après quelques minutes, il trouva Ben au milieu des roses- mais pas seul. Il conversait avec une jeune fille. Un sentiment troublant envahissait Zack et il regarda.

La jeune fille était jolie, avec de longs cheveux argentés et de grands yeux bleus. Elle était aussi grande que Ben- qui dominait presque tous les élèves de la classe de formation, sauf Kennith, qui avait la même taille, et Daemon, qui ne comptait pas- et portait une tunique du blanc le plus pur.

C'est une des élèves-guerrières! réalisa Zack en état de choc. Ben pourrait être battu pour ça! Fréquenter une des élues-

Le Ténébreux s'agenouilla devant elle et porta sa main à ses lèvres. Il leva les yeux sur elle avec une telle adoration que Zack se sentit mal à l'aise d'espionner à un tel moment. Il se tourna pour s'en aller et s'accrocha à un rosier. Le bruissement était pratiquement un coup de tonnerre dans le jardin silencieux.

"Oh!" La jeune fille sursauta. Zack se retourna et vit l'horreur pure sur le visage de Ben.

« Oh! Je ne le ferais jamais! » laissa échapper Zack en réponse à la question muette. « Je ne dirais jamais rien, Ben. »

Ben regarda la jeune fille. «Vous devriez y aller", a-t-il dit lamentablement.

Elle toucha sa joue, « Demain. » Promis-t-elle dans un plaisant alto et commença à s'éloigner. Puis elle se retourna et embrassa son amour sombre sur la bouche.

Le choc de Ben était évident , même si ces yeux n'étaient pas visibles et Zack réprima un sourire avec difficulté. « Demain. » accepta-t-il quand elle eu fini. Elle rougit, sourit puis s'enfuie.

« Je suis désolé. » dit Zack maladroitement. « Je ne voulais pas vous interrompre. »

« Tu ne le diras vraiment pas? » L'expression qui effrayait tant de gens était revenu.

Les yeux de Zack s'élargissèrent. « C'est pourquoi tu as toujours l'air si- c'est elle! »

Ben baissa la tête. « Je l'aime. »

« Je ne le dirais jamais. Je le jure. Je le prendrais dans ma tombe. »

« Même si la Dame te le demande? »

Zack se pétrifia. La Dame d'Argent- pourrait-il lui mentir? « Vous êtes discrets, vous devez l'être si vous êtes encore là! Ou Elle le sait déjà et... »

Ben hocha la tête. « Ouais. Alors, que fais-tu ici? Personne ne vient dans les jardins à l'exception du roi et moi. C'est pourquoi nous avons choisi ce lieu. »

« En fait, je te cherchais. Ken- Kennith m'a dit de te demander ton aide, et Jacob a dit que tu étais ici. »

« Mon aide? »

« J'ai ce terrible cauchemar chaque nuit. Kennith dit que tu peux faire quelque chose. »

Soudain, le visage de Ben s'éclaira d'un rire espiègle. «Ken se souvient encore de ce jour-là dans les bois. Je lui ai dit que ce n'était rien. C'est un commerce équitable, Zack. Ton silence contre mon aide. »

« Tu peux m'aider? »

« Les rêves viennent la nuit, et je suis le maître de la nuit. Bien sûr que je le peux. Il suffit de penser à ton rêve, et de ne pas croire ce que tu vois. »

« Zack ferma les yeux et repensa au rêve. Quelque chose le frôla et il frissonna.

« Les Ombres sont froides... » explique Ben d'une voix plus faible, et les yeux de Zack s'ouvrir juste à temps pour rattraper Ben qui s'effondrait. « Tu... ne rêveras plus à nouveau. »

« Est-ce que ça va? Qu'y a-t-il? »

« Je suis juste un peu étourdi... Je vais bien. » Ben souria faiblement. « Vas-y Zack, je vais bien. »

« Mais tu es malade! »

« Sa majesté sera bientôt là et il n'appréciera pas de te voir ici. S'il-te-plaît, va t-en. »

Zack s'en alla.

« J'ai de l'argent qui dit qu'il va être choisi comme l'un des gardes intérieurs du roi. »

« Si une telle chose arrivait, la Dame d'Argent y veille, Ben ne serait pas autorisé a rencontrer sa dame aux yeux bleus, même seul. Il doit y penser tout le temps. Pas étonnant qu'il a toujours l'air si triste, si perdu. Son cœur dépend du plaisir, de la reconnaissance, du roi.

« Zack , si sérieux! » Une main serra fortement l'épaule de Zack . « Pourquoi ce visage? »

Zack leva les yeux verts les cheveux blancs et les yeux bleus de l'un des plus vieux amis de Kenny, Daemon. « Oh, salut Daemon. Rien, je vais bien. Je pensais. »

« Trop penser ruine la vie sexuelle! » Daemon lâcha prise et fit un saut périlleux arrière. Il était souvent dit que s'il était né 1000 ans plus tôt, il aurait été sous antidépresseur. Il était un garçon intelligent et sympathique, mais hyper-actif. « Par la Dame, je m'ennuie! Où est Kennith? Peut-être voudra-t-il d'un duel? »

«Kenny doit être au réfectoire à l'heure qu'il est. Tu peux essayer là-bas. »

« Viens avec moi! Tu n'as rien à faire, n'est-ce pas? »

« je suis affamé... »

« Parfait, allons-y! » Daemon saisissa son bras et sprinta, trainant Zack. Il était rapide! Zack était plus petit que la plupart des garçons, mais Daemon était grand, fort, et rapide.

Tu seras choisi, je parie, pensa Zack tristement. Et Kenny aussi parce qu'il est tellement... tout...

«KENNITH! » rugissa Daemon alors qu'il s'encadrait ente les doubles portes du réfectoire, remorquant toujours Zack. « divertis-moi! »

« Daemon, s'il-te-plaît lâche Zack » dit calmement Kennith. « Il est un peu plus petit que toi, si tu ne l'as pas remarqué. »

Daemon souria et ouvrit la main. Zack tomba au sol et le regarda.

« Ce n'était pas ce que je voulais dire. » Kennith se leva et tendit sa main. Zack la prit, et regarda le renflement du biceps de son ami lorsque celui-ci l'aida à se relever. Par la Dame! Kenny pourrait le briser en deux!

« Déesse d'Argent, je parais si... insignifiant, Kenny. »

« Ce n'est pas parce que tu ne possèdes pas de force que tu n'as pas d'autres talents, Zack. Tu as autant de chance que nous autre. Viens, assieds-toi. Mange. »

Daemon ria. « Eh bien oui, il est le plus intelligent. Pas de doute. Et tu as les meilleures notes en stratégie, Zack. »

Zack fit la grimace. « La stratégie est pour la guerre. Leurs Majestés ne veulent plus la guerre, et pourquoi la feraient-elles? Elles sont contentes avec leurs dix planètes dans ce coin de la galaxie. »

« Il y a eu des envahisseurs avant » déclara Kenny amusé. « Tu as lu tes livres d'histoire, Zack. Si quelqu'un vient troubler la paix de leurs Majestés, tu seras utile. »

« N'y-a-t-il pas les Reines Planétaires pour cela? Ceux sont toujours des guerrières. Je parie qu'elles sont comme la Dame, immortelles. »

« Ne sois pas si négatif, Zack. Les reines sont des guerrières, pas des analystes. »

« La Reine de Mercure l'est! »

« Assez, » dit tranquillement Kennith. « Ne sois pas absurde, Zack. Tu es tout aussi utile que nous. Reste joyeux, veux-tu? Je déteste te voir froncer les sourcils. Maintenant, Daemon, comment vais-je te divertir? »

Son ton sec le fit rire et Zack se sentit mieux. Kenny avait raison. Chacun avait autant de chance.

« Duel avec moi », exigea Daemon. « Je m'ennuie! »

« Au moins, il n'a pas demandé de strip-tease! » dit une voix profonde.

Kennith souria et regarda dans la direction de Ben, qui se faufilait à travers la foule du déjeuner qui se sauvait. «Benjamin, seulement toi peut penser à une telle chose. »

Ben se mit à rire. « Vrai » dit-il d'une voix trainante. « Zack ! Cela fait un moment qu'on ne se soit pas vu, hein? Présente- moi à ton ami Hulk ici-présent. »

Zack était encore impressionné par la capacité soudaine de Kenny pour sourire et dit distraitement à Ben: « Oh, c'est Daemon, Ben. »

Daemon éclata de rire. « Hulk! Hulk! Eh bien, contrairement à la petite chose ici, je ne peux pas t'appeler minuscule. Ravi de te rencontrer, Ben. J'ai entendu des contes de fée sur toi. »

« Comme tout le monde? »

« Il ne veut que te taquiner, Zack. »

« Je sais, Kenny. »

« Hey, reste cool, Zack. Alors, que souhaitent les petits enfants? »

« Tu peux te joindre à nous. Daemon demande un duel et je ne serai que trop heureux d'accepter pour défendre l'honneur de Zack. » Kennith fit un clin d'œil à Zack et frappa l'épaule de Daemon du poing. « Allons-y, Daemon! Ou tu déclares déjà forfait? »

« Jamais! »

Les quatre garçons se dirigèrent vers le gymnaste et choisirent un lieu de combat. Les utilisateurs précédents s'étaient rapidement sauvés après avoir vu la carrure de Daemon, le soi-disant sorcier Ben, et l'approche tranquillement intimidante de Kennith. Zack savait que s'il serait venu seul, les gars ne l'auraient même pas remarqué.

« Ce peut être une bonne chose, tu sais, » dit Ben, lisant le détresse sur le visage de Zack. « Tu peux apprendre tout en étant invisible, Zack. Secrets. Faiblesses. »

Zack soupira. « Mais quand tu veux être visible... »

« Tu cherches un endroit où tu brillera, et tu verras.

« Comme le jardin royal? »

« Précisément, » souria Ben.

« Allons Kennith, j'attends! » gémissait Daemon d'un coin du tatamis. Il s'était dépouillé de son uniforme scolaire et ne portait plus que son short et son maillot de corps. Il avait l'air encore plus grand sans sa veste. Zack se sentit à nouveau tout petit.

Kennith prit son temps pour plier son uniforme avec soin et le mettre sur le banc où Zack et Ben étaient assis. Kennith leur lança un sourire espiègle et alla vers le coin opposé. « Patience, Daemon. »

Plutôt que de se sentir insignifiant, Zack était jaloux. Kenny n'avait pas la stature de son opposant, mais il avait les muscles lisses, longs et la force confiante. Il ressemblait à un joueur de basket-ball, décida Zack,- mais pas dominateur, comme certaines personnes. Zack souhaitait ressembler a cela. Il de demandait ce que les filles pensait de Kenny avec ses cheveux argentés et sa mâchoire forte.

« Vois, nous pouvons regarder et tu pourras me dire ce que tu vois. Ben souria. « Regarde Daemon. Qu'en penses -tu? »

Zack regarda. Daemon et Kennith s'affrontaient, se séparaient, s'insultaient, et s'affrontaient à nouveau. « Il... Il aurait un désavantage conte quelqu'un comme moi à cause de sa corpulence. Il est rapide mais trop maladroit. Il ne planifie pas ses attaques, il va au hasard. »

« Et Ken? »

«Benjamin, abstiens-toi de m'appeler Ken ! »

« c'est un droit que je prends Ken. Ken, Zack. »

Zack regardait son ami, mais tout ce qu'il voyait, c'était un corps solide et gracieux brillant de sueur et plein de détermination. Kenny ne permettait jamais à la colère d'entacher son jugement, et bien qu'il ne planifiait rien, il tenait Daemon en haleine.

« Tu es distrait par l'admiration. Ken est un combattant chanceux, Zack. Il est au bon endroit au bon moment. Ce n'est pas vraiment une compétence, mais parfois la chance est suffisante. »

« Il est doué! Il est vraiment fort! »

Ben ne répondit pas.

Finalement, Kennith gagna, et les deux combattants se levèrent et se serrèrent la main. « Donc, j'ai sauvegardé l'honneur de Zack, et tu ne peux plus l'appeler petite chose. »

« J'en trouverai un nouveau », ria Daemon en haussant les épaules.

Kennith arqua un sourcil en regardant Ben, qui se contentait de sourire. « Viens, Benjamin. Dansons. »

« Je ne suis pas Daemon, Ken. »

« Non, tu ne l'es pas. Mais j'aimerai récupérer la permission que je ne t'ai jamais donné de m'appeler Ken. »

« Je n'ai jamais demandé la permission. » Mais Ben se leva et enleva son pantalon et sa veste, son visage étrangement vide. Son corps était d'un doré digne d'un Californien et dur comme un roc. En le regardant lui et Kennith, Zack repensa à la beauté du corps humain. Quel était ce poème?... Combien exquis dans la conception... quelque chose comme ça. Zack aimait la poésie.

Ben possédait une vitesse qui semblait inhumaine, et il était un combattant extraordinaire, mais Zack trouva immédiatement son défaut. Il luttait vraiment avec sa puissance, ses ombres, et il vainquit. Ensuite, Zack lui demanda pourquoi.

« Les Ombres sont des créatures sauvages, Zack. Elles aiment la lutte, la mise à mort, Parfois... il est difficile de les arrêter. Ben leva les yeux de ses boutons de chemises. « Mais je le fais toujours, ne t'inquiète pas. Tu as trouvé ma faiblesse, alors? »

Zack hocha la tête.

« Bien. »

« Outre les roses », dit quelqu'un en riant.

« Bonjour, Jacob», salua Kennith. « Pratiques-tu ton esprit royal? »

« Envisages-tu d'impressionner sa Majesté avec ton discours élégant? » Jack s'approcha avec un garçon au cheveux bruns. « Les gars, c'est Nate. Ou Nathanaël pour toi, Kennith. Il est dans la 6eme classe. Nate, voici Kennith, Daemon, Ben et Zack. Ben est aussi connu comme étant le mec qui a des pouvoirs bizarres. Kennith a une drôle de façon de parler. Daemon est hyperactif et Zack n'est pas intéressé par les filles.

« Juste celles avec qui tu passes du temps. » rétorqua Zack.

Nate se mit à rire. Ses yeux étaient d'un bleu glacial, mais chaleureux et sympathiques. « Ouais, je parie que Zack n'a même pas besoin de payer une fille pour avoir un rendez-vous. »

Kennith rit, et l'estime de Nate pour Zack monta d'un cran. Toute personne qui pourrait faire rire Kenny était spéciale. « Zack n'a pas besoin de payer pour avoir un bon moment. Mais s'il le faisait, il pourrait toujours donner à Jacob une pièce. »

Tout le monde ria, Jack aussi d'un rire jaune. « Cher Dame d'Argent, Ken a gagné le sens de l'humour », plaisanta Ben.

« Je t'ai demandé de ne pas m'appeler ainsi. » Les yeux de Kennith lançaient des éclairs.

« J'ai gagné le droit » dit Ben à voix basse. «Grâce au duel. »

« Hé les gars, ce n'est rien », Zack s'interposa entre eux, essayant de rire. « C'est juste un nom. Regardez Daemon et moi-même qui en plaisantent... »

« Ce n'est pas seulement un nom, Zack », dit Jack alors que Kennith faisait un pas en avant. Ben faisait la même chose.

Zack se sentit petit et sans défense entre ses deux fortes puissances. Je suis tellement stupide- moi les arrêter?! Ou même l'un des deux! «Kenny, s'il-te-plaît- »

Kennith regarda son jeune ami et vis la peur dans ses yeux. La peur de Kennith lui-même.

« Les mecs, vous allez écraser le pauvre gosse. » Daemon riait, un peu nerveusement et se planta à côté de Zack enter les deux agresseurs. Il fit une prise au niveau de la tête de Zack. « Je sais comment je vais t'appeler, Zack! Sakura! Une minuscule délicate petite fleur! »

« Tu es terrible, Daemon, » souriait Ben. Une petite lueur bleu vif brillait sur le bord de ses lunettes noires.

« ... les lunettes de Benjamin rougeoyaient d'un bleu vif... les bêtes se sauvaient... »

«Kenny» murmura Zack à nouveau, ignorant Daemon.

Kennith resta figé, les yeux dans les yeux de Zack, incrédule. « Zack ? » Il respirait lentement, et Daemon sentit la tension partir avec cet unique mot. Kennith leva une main tremblante avant de s'arrêter et de partir rapidement.

«Kenny, attend! » cria Zack, Mais Daemon lui saisit le bras.

« Laisse-le aller, Zack. »

« il- il est en colère... »

« Il n'est pas en colère » Le sourire de Daemon réapparut. « Viens, petit Sakura. Tu me dois un duel! »

« Sakura? » Zack leva la main et invoqua quelques fleurs de cerisiers avec sa magie. « Ne? »Ce-ci, et le surnom, sonnaient étrangement familier.

« Viens! »

«Kenny ? » Zack s'aventura timidement ds la chambre-dortoir de Kennith, qui comme la plupart des étudiants, n'était pas plus grande qu'un cube. Il y avait assez de place pour un petit lit, une petite commode pour leurs uniformes, et une rangée d'étagères sur le mur pour les effets personnels. Par conséquent, Zack trouva son ami au seul endroit où une personne pouvait s'assoir , son lit, dos à la porte. Ses longs cheveux argentés cachés son visage. «Kenny, es-tu en colère contre moi? »

Un rire doux. « Non, Zack. Être en colère est la dernière chose que je pourrais faire envers toi. »

« Alors quoi? » Heureux, Zack rebondit sur le lit et étreignit son ami. Tant que Kenny n'était pas en colère contre lui, le monde était parfait.

Kennith était parfaitement immobile, respirant à peine.

« Je suis désolé. Je ne voulais pas- » Zack recula. Il avait oublié- Kennith n'autorisait pas les contacts.

« Non, Zack, ce n'est pas toi. » Kennih se retourna. Ses yeux étaient grands ouverts et plaidant. « S'il-te-plaît. »

Le jeune homme se figea. Avec la même concentration qu'il avait utiliser pour ses cheveux, Kennith tendit la main et toucha la joue de Zack. Le cœur s'emballant, Zack ne pouvait que regarder. « Ke KeKe- »

La lumière dans les yeux bleu-acier diminua. « Je suis désolé, Zack. Je ne pensais pas- je ne voulais pas te faire peur. »

« Non. » Les souvenirs inondaient la mémoire de Zack. La façon dont Kennith l'avait regardé plus tôt sur le tatamis. Kennith le défendant. Kennith disant qu'il n'aimait pas voir Zack froncer les sourcils. Kennith attachant ses cheveux. Damned, le touchant même! Il était tellement réservé, tellement inaccessible... Zack se sentait stupide de ne pas avoir penser à cette possibilité. Il avait eu mille indices ces derniers jours, et il n'avait rien remarqué. Même Daemon l'avait vu!

Zack leva les yeux. « Quant as-tu commencer à m'appeler Zack? » Kennith le regarda surpris. « Tu m'as toujours appelé Zachary, comme Benjamin, ou Jacob. Et tu ne laisses personne, sauf moi, t'appeler Kenny- oh par la Dame, Kenny, depuis quand? »

Kennith regarda vers la bas comme un petit garçon. « Un long moment » admis-t-il. « Au début je pensais que c'était comme si tu étais mon petit frère. Une partie de moi avait l'impression que tu avais besoin de moi, alors j'étais là. Je ne sais pas quand ça a changé. Tout à coup, j'ai remarqué des choses sur toi. La façon dont tu bouges, la façon dont tu attaches tes cheveux, ce regard de chien abandonné que tu me fais à chaque fois... »

Zack se mit à rire « Je ne le fais seulement qu'à toi. »

« Je l'avais remarqué, aussi. C'est à ce moment que je me suis demandé, Zack que j'ai commencé à espérer que peut-être, juste peut-être... » Kennith fit un sourire désabusé. « Je ne veux pas t'effrayer. Je ne veux pas te forcer. »

« D'accord. Alors je le ferai. » Après quoi, Zack se pencha et embrassa son meilleur ami.

Des lèvres douces, chaudes... Cette familiarité à nouveau...

« Tu te retiens. »

« Je t'ai dis que je ne voulais pas t'effrayer... »

« Il faut essayer avant de dire qu'on n'aime pas. »

« Donc, tu as essayé. »

« Je l'ai fait, Kenny. » Se sentant un courage innée, Zack frotta ses lèvres à celles de Kenny en riant.

« Zack ... » Les poings de Kennith se sont serrés. Zack en prit un, déplia soigneusement chaque doigt et les embrassa, le regardant avec taquinerie de ses yeux verts. Kennith gémit et poussa Zack sur le lit. « Petit taquineur! »

Zack se mit à rire et attrapa la chemise de Kennith pour le tirer vers lui. « Tu n'aimerais pas qu'il en soit autrement. »

Les yeux argentés balayèrent lentement le visage de Zack et Kennith l'embrassa lentement. « Je ne veux que toi de toute manière. »