Tire: Déjà Vu

langue originelle: anglais

auteur: ?

Traductrice: angedegatelly

Déjà vu

chapitre trois

«Kennith Hoseki»

Ken leva les yeux pour voir un messager royal debout à la porte de la salle de classe. Il cligna des yeux plusieurs fois pour s'assurer qu'il était bien réveillé. « Euh- oui, je suis Kennith. »

« Vous êtes convoqués par sa Majesté. »

La mâchoire de Ken tomba. Tous ses camarades de classe ont haleté et commencèrent à bavarder. Zack le regarda avec crainte et douleur. « Ne t'inquiète pas, Zack, »dit Ken d'une voix rauque et touchant la queue de cheval fauve tendrement. « Je serai bientôt de retour. Ce n'est probablement rien. » Il suivit le messager.

« Vous pouvez vous téléporter, n'est-ce-pas? »demanda le messager avec un soupir impatient. « Il n'apprécie pas, mais je suis si fatigué de marcher sur cette maudite planète. Si vous êtes prudents, nous pouvons entrer directement sans qu'il nous remarque. »

« Bien sûr. » Ken déglutit et se téléporta juste à l'intérieur du palais. « Désolé, je ne peux pas aller plus loin sans que quelqu'un ne le remarque. »

« C'est bon merci. » Le messager sourit. « J'apprécie beaucoup. Je vous montre le chemin, d'accord? »

« Oui; » Maintenant l'attention de Ken était rivé sur le palais lui-même. Splendide! Il semblait être fait du cristal pur comme le Ginzuishou légendaire de la Dame. Il frissonna s'en sans rendre compte.

« Vous allez vous y habituer? Venez, Ken. »

«Kennith, s'il-vous-plaît. »

« Pas de problème. Je ne vais probablement plus vous revoir. Avancez donc. » Le messager s'éloigna en trottant et Ken le suivit plus profondément dans le palais de cristal. Enfin, ils atteignirent un hall, où le messager s'arrêta, et lui fit un signe vers la porte. Consciencieusement, et avec un peu la peur au ventre, Ken s'arrêta pour lisser son uniforme et ses cheveux blancs, puis ouvrit la porte et entra.

Il ne se trouvait pas dans une salle du trône comme il s'y était attendu, mais plutôt à l'intérieur d'un cabinet confortable. Un homme aux cheveux violets était assis d'un air détaché sur une chaise derrière un grand bureau. Ses yeux étaient fermés, et il semblait avoir mal à la tête.

Est-ce le Roi Endymion? se demanda Ken.

« Oui, Kennith Hoseki, je le suis. » Il remua et ouvrit les yeux. Ils étaient d'un bleu profond comme la Terre vu de la Lune. « Je suis le Roi de la Terre, protégé par le Soleil, comme ils disent. » Cette notion semblait l'amuser.

Ken mis un genou à terre. « Majesté. »

« Je ne suis pas de cérémonie en ce moment ou alors je t'aurais convoqué dans la salle du trône. En plus, je ne suis pas un fan du protocole. Une fois ça m'a éloigné de ma princesse. Mais tu le sais, n'est-ce-pas Kennith? »

« Je ne sais pas de quoi vous parler, Majesté. »

« Crois-tu à la réincarnation? » Endymion se redressa et regarda Ken, le regarda au-delà de sa chair jusque dans son âme. « N'aie pas peur. Dis-moi seulement. »

« Oui, je suppose. »

« Qu'est-ce que tu dirais si je voyais en toi l'âme d'un homme que j'ai aimé et respecté? Si je te disais que je connaissais un toi qui a existé il y a deux mille ans? »

« Je dois dire que je trouve cela difficile à croire, Majesté. »

« Endymion, Kennith. Je ne suis seulement roi qu'à cause d'une petite princesse blanche avec les yeux de la mare serenitatis. Sais-tu ce que cela signifie? »

« La mer de la sérénité, Ma- Endymion. Où les ruines du premier palais de la Lune sont situées. »

Endymion sourit chaleureusement à l'entente de son nom. « Tu ne peux pas savoir combien je suis heureux d'entendre à nouveau mon nom avec cette voix familière. Tu as raison, cependant. La mer de la sérénité. Kun- Kennith, parle moi de tes amis. »

Ken cligna des yeux. « Comment alliez vous m'appeler, Ma- Endymion? »

« Le nom d'une personne que je n'ai pas vu depuis un siècle. Ne t'en préoccupe pas. Continue. »

Ken remarqua que ses mains tremblaient. Il les stabilisa et parla au Roi de Zack, Daemon, Jack et Benjamin. Endymion acquiesça distraitement à chaque commentaire sur son jardinier. Après une pause, Ken lui dit ce qu'il savait de Nate. « Je ne peux pas dire qu'il est un ami, cependant. Je ne le connais pas très bien. Jacob nous l'a présenté avant-hier. »

« Parle-moi de Zack. »

« Que voulez-vous savoir? »

« Tout ce que vous faites. »

« Je... euh, Endymion. »

Endymion sourit et s'assit à nouveau. « Ah, je vois. »

Le visage de Ken brula.

« Je suis télépathe, Ken, et je n'ai jamais été défavorable à l'amour sous toutes ses formes. Je suis sûr que tu as remarqué combien il était beau. »

« Je... Je » Ken déglutit et prit une profonde inspiration. « Je crois que Zack est une personne de pouvoir, avec de grande capacité, mais je crois que je le retiens. »

« Tu veux savoir quelque chose. » Ken leva les yeux. « J'avais l'habitude de me dire la même chose à propos de ma Sérénité. »

Le visage du Roi était coloré dû aux souvenirs. Il sourit doucement, et l'éclat doré que Ben avait montré à Ken éclaboussa son esprit. L'amour, se dit-il. C'est l'amour.

« Qu'est-ce que cela? »

«Benjamin m'a dit que l'amour est un sentiment spécial que les gens envoient. »

Endymion secoua la tête. « Tu ne voudrais pas être empathique, Ken. »

« J'aimerai l'être, Endymion. C'est une sensation magnifique. »

« A quoi crois-tu que la douleur ressemble? Ou la peur? Comme pour tout, l'empathie peut-être belle et terrifiante, Kun- Ken. »

« Vous l'avez fait à nouveau. S'il-vous-plaît, Majesté, dites-moi ce nom étrange avec lequel vous voulez m'appeler. »

Endymion se détourna dans son fauteuil. Ken fronça les sourcils à ce geste. « Ce nom est Kunzite. C'est le nom d'un de mes amis les plus proches avant dans cette vie merveilleuse où j'ai vu ma princesse. Il était également mon gardien, ce que tous tes camarades de classe et toi-même espèrent désespérément être. Malheureusement, il a été hypnotisé par une méchante sorcière et son âme est devenue sa propriété, ainsi que mes autres gardiens. Ainsi tomba la première Reine Sérénité, par la puissance de cette sorcière et l'aide d'un démon. À la mort de la Reine, sa fille la Princesse Sérénité, le Prince Endymion de la Terre, l'amant de la Princesse, les Princesses-Guerrières planétaires et mes gardiens ont tous été réincarnés mille ans plus tard. Mes gardiens, cependant, étaient encore sous le contrôle du démon et de sa sorcière favorite. Plus tard, j'étais sous ce sort moi aussi, mais ma princesse m'a sauvé et j'ai rassemblé les pierres qui contenaient les âmes de mes amis. Ils sont devenus une partie de moi et m'ont protégés avec leurs cœurs et leurs amours, même s'ils n'étaient pas en mesure de le faire avec leurs corps. Et maintenant, je les ai perdus, Ken. J'ai donc su qu'ils s'étaient réincarnés. Mais je m'inquiète. Pourraient-ils renaître pour retomber dans le mal? Ou alors les ai-je sauvés? »

Ken regarda le fauteuil faire un demi-tour à nouveau lentement et a vu la douleur gravée dans le visage d'Endymion. Provisoirement, Ken tendit la main comme Ben l'avait fait la nuit précédente.

Noir. Dur. Froid. Effrayant. DOULEUR.

« Oh, par la Dame. » Ken tomba à genoux sur le sol, les yeux clos, les mains dans ses cheveux.

« Ceci, dit le roi sévèrement, était très stupide de votre part, Kennith Hoseki. »

« Excusez-moi. »

Endymion le regarda un instant, puis se leva et se dirigea vers lui. Ken hésita devant la main tendue d'Endymion. « Je ne veux pas te faire de mal, Ken. Je peux enlever le sentiment. Me le permets-tu? »

« Non. » Ken serra les dents et s'arracha du sol. Avec toute la force qu'il possédait, il repoussa la sensation de DOULEUR loin dans son esprit. Il avait l'impression qu'il le plaçait au même endroit où il gardait AMOUR. « Je veux savoir. Je le veux. »

« Non, tu ne le veux pas. Fies-toi à moi Ken, tu ne le veux pas en toi. Ça déchire ton âme. »

« Je le veux. Il doit y avoir plus de choses comme l'amour que de choses comme la douleur. Je crois qu'il y en a. »

Endymion leva les deux mains innocemment. « Tu ne diras pas que je ne t'ai pas averti. J'ai essayé d'avertir Ben une fois, mais il ne m'a pas écouté non plus. »

« Ben? » Ken lâcha sa tête et se redressa. « Je vous ai parlé de mes amis, Endymion. Parlez-moi des vôtres »

« Je n'ai encore rencontré aucun d'entre eux, sauf Ben. »

« Puis-je vous demander ce que vous penser de lui? »

Endymion sourit subitement. « Tu n'as pas beaucoup changé. Ken. Je me demande, si l'âme suis toujours cette constante. »

« Donc, philosophe, Majesté? »

« Oh, oublies ça. Sais-tu combien de fois tu me l'as dit? »

« Si vous souhaitez m'appeler Kunzite, faites le, Endymion. »

« Il ne vaudrait mieux pas. Je ne veux pas que tu crois que je t'ai choisi seulement parce que tu as l'âme d'un des plus grands guerriers que je n'ai jamais connu. En plus de ma dame senshi, bien sûr. »

Ken resta béat, mais Endymion continua sans s'en rendre compte. « A propos de Ben, hum... »

« Etait-il un de vos gardiens du passé, lui aussi? »

le Roi mâcha sa lèvre inférieure. « Dans une certaine mesure. »

« Dites-moi. »

« Il était envoyé par la Reine Sérénité avec la guerrière du deuil pour nous protéger la Princesse et moi. Et pour nous espionner. Je ne peux pas vraiment lui en vouloir, elle protégeait sa fille. Qu'y-a-t-il Ken? »

« La guerrière du deuil, comme la tristesse? »

« Oui. »

Mon petit enfant de deuil. C'est ainsi que Ben avait appelé sa senshi. Son enfant du deuil. Il a dit que c'était dans une vie antérieure.

« Oh, Dieux. » Ken ferma les yeux. « Oh, grands Dieux. »

«Ken? »

« Je ne peux rien vous dire, Majesté. Je ne peux être responsable de la vie de deux autres personnes autre que la mienne. »

Endymion fronça les sourcils. « Je ne comprends pas. »

« Je ne peux pas! Je ne le veux pas. Pas même à vous. J'ai donné ma parole, et je ne peux la défaire. S'il-vous-plaît, continuez votre histoire. »

Une longue pause sans fin. Ken a ravalé ses larmes pour son ami. Enfin, il comprenait la douleur de Benjamin. Il paria que même à l'époque, Benjamin n'avait pas pu avoir son senshi du deuil. Maintenant encore, il était maintenu loin d'elle, jusqu'à ce qu'il prenne sa place au côté d'Endymion. Et même alors, quel genre d'amour pourront-ils avoir? Avec elle sous les ordres de sa Maîtresse et lui de son Roi.

Pardonne-moi pour chaque chose horrible que je ne t'ai jamais dite, chuchota Ken. Même si c'est insuffisant pour atténuer la douleur que tu peux ressentir.

« Au lieu d'être sous le contrôle du démon, Ben a pu se rendre au palais de la Lune et avertir la Reine. J'ai toujours cru que la seule raison pour laquelle il n'a pas été captif fut grâce à ses Ombres. Je soupçonne qu'elles aiment être les seules à contrôler son esprit. » Les yeux bleus foncés se levèrent au ciel avec du dégout. « Je les détestais. Elles lui ont causé tant de douleur, et pourtant il les garde dans son corps, son cœur et son âme, comme si elles étaient une bouée de sauvetage contre quelque chose qu'il ne maitriserait pas. Mais je m'éloigne du sujet. Soit et de toute manière, nous sommes tombés face au démon, le palais de la Lune fut détruit, et la Reine Sérénité fut tuée. Mais je ne sais pas s'il s'était déjà réincarné, Ken. Il ne veut rien me dire, et je n'ai aucun souvenir de lui. Je n'ai senti sa présence que maintenant. »

« Zack a dit que la faiblesse de Benjamin était son pouvoir. Et ensuite, Benjamin lui-même lui a dit que les Ténèbres étaient affamées, assoiffées de sang. »

Endymion regarda Ken avec surprise. « Il t'a dit cela? »

« Il l'a dit à Zack. J'étais présent. »

« Est-ce que les gens apprécient de parler avec Zack, »

« Il est prévenant. »

« Ce n'est définitivement pas la personne que j'ai connu avant. Un point pour l'originalité. »

« Endymion ce n'est pas un jeu. Les points ne veulent rien dire. »

« Ha! Tu es à nouveau Kunzite. Ça me manque, mais n'essaie pas de le faire exprès. »

« Donc, si je suis Kunzite, qui est Zack? »

« Je crois que son nom était Zoisite, surtout à cause de la façon dont tu réagis avec lui. »

Ken haussa un sourcil. « Vous dites que nous étions amants auparavant? »

« Oui. »

« C'est affreux. »

« Je suis d'accord, mais alors, je suis coincé dans la même situation, et je suis parfaitement heureux avec elle. »

« Vrai. »

« Essaie d'oublier ce sujet, Ken. Tu ne voudrais pas tout d'un coup crier le nom de Zoisite au lieu de Zack. » Endymion fit un clin d'œil. Ken lui lança un regard qui lui disait clairement de déguerpir et le Roi se mit à rire. « Oh, allez. À quand remonte la dernière fois où tu as vraiment ri? Deux mille ans? »

« Zack me fait souvent rire, Majesté. Il en est de même pour votre ombrageux animal de compagnie. »

« Il 'est pas mon animal de compagnie. Tout simplement parce qu'il aime les roses - »

« Croyez-vous qu'un garçon sain d'esprit resterait là tout le temps? Il les utilise pour attirer votre attention. »

« Il aime vraiment les fleurs. »

« Mais pour se faire remarquer, il va là où personne d'autre ne peut le surpasser. »

« Ben est étrangement visible partout où il va, Ken. Les autres étudiants ont montré des signes d'inquiétude, voire de la crainte, envers lui. »

« Les gens ont peur de ce qu'ils ne peuvent pas comprendre. Nous disputons-nous, Majesté? »

« Peut être que oui. » Endymion l'étudia un moment. « Va voir ton Sakura, Ken. Si j'ai encore besoin de toi, je t'appellerai. »

Ken s'inclina et se détourna.

« Oh, et il est terriblement impoli de se téléporter dans le palais, mais je laisse passer pour cette fois. »

Ken jeta un regard par-dessus son épaule, sourit et disparut.

Je te ferai flamber plus tard pour ça.

Comptez dessus. Après cela, Ken alla vers la pièce de Zack et ferma la porte.