Titre : Les autres.

Disclaimer : Les personnages de Bleach appartiennent à Tite Kubo et ceux de -Man appartiennent à Katsura Hoshino. Remercions ces deux auteurs supers de les avoir créés :D

Résumé : Alors que les temps étaient devenus calmes depuis peu, d'étranges créatures firent leurs apparitions à Karakura, pour le grand déplaisir d'Ichigo et de ses amis. Commence alors une aventure que personne n'oubliera de sitôt...

Rating : T (pour l'instant puisque j'ignore un peu de quoi l'avenir de cette fic sera fait...)

Personnages Principaux : Lavi et Ichigo Kurosaki.

Genre : Aventure/Family (pour le moment en tous cas).

Note de l'auteur : C'est la première fois que j'écris un Cross-Over et je dois avouer être un peu paumée et aussi stressée quant à savoir si je serai lu mais surtout si cette histoire plaira. J'ai cette histoire dans la tête depuis longtemps donc bon, il a fallu que je l'écrive absolument et j'ai attendu plusieurs mois pour poster ne serai-ce que ce synopsis. Alors, si vous me lisez (et surtout si vous me lisez jusqu'au bout), n'hésitez pas à me dire ce que vous en pensez. Personnellement, j'ai déjà une petite idée quant à la suite mais bon...Déjà, j'ai l'idée principale de cette histoire ! Ce n'est pas si mal parti en fait...

Je me suis relue un bon nombre de fois, j'espère n'avoir pas oublié de fautes. Si c'est le cas, je m'en excuse d'avance...


Chapitre Un : Apparition.

Zangetsu posé négligemment sur son épaule, Ichigo sauta au sol. Il poussa un profond soupir, laissant son regard vagabonder sur les environs, son esprit assaillit par les doutes.

Voilà plusieurs jours que le nombre de hollows avait considérablement diminué. D'après la Soul Society, jamais leur nombre ne s'était retrouvé aussi bas dans le monde des humains. Au début, Ichigo avait vu la nouvelle comme une bonne chose. Après tout, s'il y avait moins de hollows, il y aurait moins de morts. Mais voilà, cette bonne nouvelle n'était en réalité que l'annonce d'un gros problème.

Certains hollows venaient sur Terre pour ensuite disparaître on ne savait où. Et, apparemment, ils ne rentraient pas au Hueco Mundo. Leur population avait également diminuée là-bas, au grand dam des shinigamis qui ne savaient plus quoi penser.

Est-ce qu'il y avait d'autres personnes qui se chargeaient de les supprimer ? Mais, si c'était le cas, qui en serait capable ? Ils avaient beau réfléchir, il ne pouvait en aucun cas s'agir de l'œuvre des Quincy. Le dernier se trouvait être Ishida Uryû et le jeune homme, étant souvent aux côtés d'Ichigo et de ses amis, ne pouvait pas être coupable d'un tel changement. De plus, même s'il avait voulu en tuer autant, il n'aurait pu le faire seul.

De ce fait, tous ignoraient ce qui pouvait causer cette disparition soudaine.

Puis, un jour, tout changea.

Comme tous les jours, Ichigo allait au collège accompagné d'Ishida, Inoue, Chad et d'autres personnes. Comme à leurs habitudes, le badge du shinigami remplaçant ayant sonné, ils s'étaient tous rués à la porte de la salle dans laquelle ils faisaient cours et étaient partis en courant, prétextant un besoin urgent de se rendre aux toilettes, au grand désespoir de leur professeur qui ne savait plus comment les punir. Après tous, ces élèves avaient de bonnes notes et faisaient partie des meilleurs. Elle n'avait donc pas vraiment la motivation nécessaire pour les sanctionner. Elle avait déjà songé qu'ils devaient avoir des problèmes mais n'avait jamais osé s'en mêler.

Les adolescents, de leurs côtés, lorsqu'ils s'étaient retrouvé dehors, Ichigo avait abandonné son corps et, se retrouvant dans sa tenue de shinigami, avait abattu de nombreux hollows avec ses compagnons. Ce jour-là, il y en avait autant que les précédents. Puis, après un dernier coup de zanpakuto, le roux avait récupéré son enveloppe corporelle, y était rentré à nouveau et était parti rejoindre ses camarades qui repartaient en classe.

Mais, le lendemain, les choses s'étaient passées autrement. Comme d'habitude, le badge brilla, sonna et bougea dans tous les sens. La seule différence qui avait lieu en cet instant était qu'ils se trouvaient sur le toit du lycée pour la pause déjeuné et qu'ils avaient laisser en plan Tatsuki, Chizuru, Keigo et Mizuiro, prétextant devoir aller quelque part pour une raison inconnue et urgente. Comme d'habitude, tous avaient activé leurs pouvoirs et avaient commencé leur combat. Mais, le hollow était trop fort. Après avoir frappé violemment Inoue, la propulsant contre le mur d'un bâtiment d'à côté, les garçons s'étaient élancé vers lui. Ils pensaient l'avoir quand soudain, la créature fit un gigantesque saut et sembla être prise d'une insoutenable douleur, son corps se convulsant à un rythme régulier. Le monstre hurla, plaquant ses mains sur ce qui semblaient être ses oreilles, comme si un son inaudible aux autres lui parvenait. Puis, tout était allé très vite. Le monstre avait cessé de pousser des hurlements et s'était rapproché du ciel. Avant qu'Ichigo et ses amis ne puisse l'atteindre, le mauvais esprit avait arraché une petite partie de l'étendue bleue, comme si on déchirait une simple feuille de papier, dans un crissement sourd. Contrairement au trou que cela faisait quand ils venaient du Hueco Mundo ou lorsqu'ils s'y rendaient, celui-ci n'était pas noir, ni sombre d'ailleurs. Une lumière blanche, presque bienveillante, jaillissait de cette fente et le hollow ne se fit pas prier deux fois. Sans plus attendre, un sourire machiavélique sur son masque hideux, il entra dans ce creux d'une blancheur éclatante. Son entrée provoqua un bruit immonde semblable au cri d'une personne que l'on torturait. Puis, l'entrée s'était refermée aussi facilement qu'elle s'était ouverte.

D'abord en colère de l'avoir laissé partir, les collégiens avaient commencé à s'interroger. Était-il bien parti au Hueco Mundo ? C'était la question qui revenait le plus dans leurs esprits.

Sans plus attendre, ils avaient contacté la Soul Society et étaient tombé sur un Byakuya à l'apparence bien plus glaciale qu'à l'accoutumé. Après avoir brièvement rapporté les évènements dont ils avaient été à la fois spectateurs et acteurs, le capitaine avait froncé ses sourcils, une lueur de surprise et d'inquiétude dans ses prunelles sombres. Ils avaient coupé la communication et les adolescents étaient repartis en cours, tentant du mieux qu'ils pouvaient d'éviter de ressasser ce qui s'était passé.

Les jours suivants, alors qu'il y avait de moins en moins de hollows, ce fut Renji qui les contacta. C'est à cet instant qu'ils apprirent que les shinigamis avaient mené leur petite enquête et avaient découvert que le nombre de hollows avait également régressé au Hueco Mundo et tous ignoraient ce qui leurs étaient arrivé et où ils se trouvaient.

Ichigo se tourna, faisant face à ses amis. Inoue ne souriait pas, perdue dans ses pensées alors qu'Ishida fronçait les sourcils. Chad se rapprocha d'Ichigo et, après un bref regard, ils se rendirent compte qu'ils pensaient tous à la même chose. De toutes manières, ce n'était pas très dur à deviner.

Le rouquin poussa un nouveau profond et long soupir, secouant doucement sa tête rousse de droite à gauche.

-Autant rentrer, annonça-t-il. Apparemment, il n'y en aura pas non plus aujourd'hui.

Les autres hochèrent la tête d'un air sérieux et ils prirent le chemin du retour. Mais, alors qu'ils s'apprêtaient à partir, la sonnerie du Soul Phone d'Ichigo retentit, faisant sursauter tout le monde, personne ne s'y attendant. Un sourire à moitié amusé apparu sur les lèvres de l'ainé Kurosaki. Il se moquait intérieurement de sa propre réaction. Néanmoins, ce sourire disparu bien vite. Il était rare que la Soul Society l'appelle. Il attrapa le petit appareil qui se trouvait dans la poche de son hakama et le sortit, ouvrit le clapet et regarda l'écran sur lequel un énorme point lumineux clignotaient, son autre main tenant toujours fermement son sabre. Il fronça les sourcils, attirant d'autant plus l'attention de ses camarades. Ishida se pencha pour voir à son tour ce qui contrariait son compagnon d'arme lorsqu'il vit lui aussi le point qui semblait se déplacer. Cela se passait à quelques kilomètres de là où ils étaient, dans la forêt de Karakura.

-Bon sang, c'est quoi ça ? s'exclama le garçon aux cheveux brun.

Inoue, les yeux écarquillés, posait ses mains sur les épaules du quincy dans l'espoir de s'y appuyer pour voir à son tour ce qui se passait. Sado, beaucoup plus grand, avait perçut l'image qui clignotait sur l'écran de l'appareil.

-Aucune idée, répondit Ichigo après un instant de réflexion. Il avait beau réfléchir, remonter le temps dans ses souvenirs, jamais il n'avait vu une chose pareille !

-Il faut qu'on y aille, ajouta-t-il après un bref silence.

Ils acquiescèrent et coururent le plus vite possible vers l'endroit où devait se trouver cette chose. Ils avançaient vite et ne tardèrent pas à arriver dans la forêt. Certains arbres étaient en feu. Il fallait à tous prix arrêter cet incendie avant qu'il ne fasse plus de dégâts !

-Inoue, appelle les pompiers ! ordonna Ichigo d'une voix forte.

L'adolescente hocha vivement la tête, sortit son portable de sa poche et composa le numéro des pompiers. Une fois qu'ils furent en lignes, elle leur expliqua en gros ce qui se passait. Le feu n'avait pas encore prit beaucoup d'ampleur mais il se propageait à une vitesse hallucinante. S'ils n'arrivaient pas vite, la forêt entière se retrouverait dans les flammes.

-Ils arrivent ! annonça-t-elle enfin en rangeant son portable dans la poche de son uniforme scolaire.

Un petit sifflement dans l'air les firent tendre l'oreille et une porte s'ouvrit devant eux. Aucun doute qu'il s'agissait d'une porte de la Soul Society et ce fut avec surprise qu'ils virent Rukia et Renji sortir, l'air inquiet. Voyant les flammes autour d'eux, le rouge écarquilla les yeux.

-Il se passe quoi là ? s'écria-t-il.

-Que faite-vous ici ? questionna Ichigo, ignorant la question de son ami.

Rukia lui lança un regard las, comme si leur présence paraissait évidente.

-On a vu qu'il se passait quelque chose d'anormal ici. T'as vu sur ton Soul Phone ?

Le roux hocha la tête en guise de réponse et la brune fronça les sourcils, soucieuse.

Soudain, ils entendirent des cris effrayés accompagnés de bruits s'apparentant à des coups de feu. En tendant un peu plus l'oreille, on aurait plutôt dit qu'il s'agissait de coups de canon.

Sans se concerter, ils partirent tous dans la même direction, chacun s'armant, prêts à attaquer. Ils arrivèrent dans une clairière enfouit dans la forêt et ce qu'ils virent les stoppa net. Une personne courait vers eux, la main en avant dans l'espoir d'obtenir de l'aide. C'était une petite fille âgée d'à peine plus de sept ans. Ses joues étaient ravagées de larmes. Son instinct maternel touché, Inoue s'avança et voulu prendre l'enfant dans ses bras. Cependant, elle fut retenue de justesse par Rukia qui regardait, horrifiée, les étranges marques qui apparaissaient progressivement sur le corps de l'enfant. Tous les remarquèrent, ces marques en forme d'étoiles noires qui recouvrait doucement le corps de l'enfant. Se mordant la lèvre inférieure, Rukia s'avança doucement, préférant se mettre en danger plutôt que ce soit Inoue qui touche la fillette.

-Petite, ça va ? demanda-t-elle d'une voix douce où perçait l'inquiétude en attrapant la main de la petite fille.

Le corps de l'enfant semblait parcouru de spasmes alors qu'elle pleurait à chaudes larmes. Mais ce qui inquiéta le plus les adolescents et les deux shinigamis était les étoiles noires qui recouvraient toujours la peau de l'enfant. Bientôt, la peau fut entièrement noire et, sous leurs yeux effarés, le corps éclata en cendre, les habits vides tombant lentement au sol. Désorientée, Rukia ouvrit dans sa main et trouva encore des cendres de la fillette qui partaient et se répandaient au sol. La brune et Inoue mirent leurs mains devant leurs bouches, répriment un cri de terreur.

Les garçons déglutirent. Ils ignoraient à quoi il faisait face mais c'était très dangereux. D'autres hurlements les sortirent de leur torpeur et ils se ruèrent vers l'origine des cris.

Devant eux, flottant doucement dans les airs, leur faisait face une bien étrange créature. Une chose qu'ils n'avaient jamais vue. Des gens étaient au sol, certains dont la peau se recouvrait d'étoiles, d'autres qui partaient en cendre et encore d'autres personnes qui semblaient indemnes. La chose munie de plusieurs canons tira une fois de plus vers les humains et ce fut un homme qui se prit un petit missile dans le dos. C'est à cet instant que sa peau commença à se recouvrir d'étoiles.

-Il faut l'arrêter ! cria Inoue, folle de rage et de peur.

-Faite attention, intervint Ishida, il ne faut absolument pas qu'on touche ces missiles ! Sinon, on est mort !

Tous répondirent qu'ils avaient compris et ils s'apprêtèrent à avancer ainsi qu'à attaquer vers la créature. Cette dernière, ayant vraisemblablement sentit leur présence, se tourna lentement vers eux, leurs révélant un corps ovale, démuni de bras ou de jambes. Il n'y avait seulement que des canons qui recouvraient son corps mais le plus impressionnant était incontestablement son visage. Planté au milieu de son corps, les yeux de la créature étaient tournés vers eux. Ils étaient complètement vides. Sous chaque œil, il y avait d'étranges traces, comme si cette chose avait pleuré. De sa bouche entrouverte sortit un étrange son, comme si elle sanglotait et gémissait et, sur son front, il y avait un pentacle inversé.

De désagréables frissons parcoururent les colonnes vertébrales des jeunes soldats. Devant cette chose, ils se sentaient totalement démunis. Ils avaient l'impression que cette chose souffrait. Mais également que s'ils ne faisaient pas attention, ils se feraient tuer. En poussant un cri, histoire de se donner de la contenance, Renji, armé de Zabimaru, s'élança vers le monstre. Mais, au dernier moment, ce dernier tira. Les autres tentèrent du mieux qu'ils le purent de protéger les civils tout en essayant d'atteindre cette espèce de machine vivante. Mais, ils avaient beau donner des coups, rien n'y faisait. Les flèches d'Ishida rebondissaient sur son corps métallique tandis que les coups des trois shinigamis étaient inutiles, ne laissant même pas une seule trace sur cette incroyable armure.

Ils avaient beau donner le meilleur d'eux-mêmes, à aucun moment ils ne parvinrent à infliger une quelconque blessure à la chose. Voyant bien qu'ils leur étaient inférieurs en force, Inoue et Chad aida les civils restant à s'évader. Les trois shinigamis ainsi que le quincy, quant à eux, continuaient inlassablement à porter des coups, espérant toujours autant réussir à combattre cette chose qu'ils ne connaissaient pas.

À force d'évider les coups de feu, ils se blessaient et, bientôt, à bout de force, ils s'écroulèrent à terre. Ichigo, ses mains posées à plat sur le sol, essayait de relever son corps, tentant de se relever tout en regardant Rukia, Renji et Ishida qui étaient dans un état aussi lamentable que le sien.

« Comment on en est arrivé là ? » s'interrogea le rouquin, les yeux embués par la fatigue. Jamais ils n'avaient été battus aussi vite mais surtout aussi facilement. Même s'ils avaient évité jusqu'à cet instant les obus qui avaient tué la fillette et d'autres personnes, ils n'avaient pas réussis une seule fois à blesser la chose. Ils avaient seulement réussis à se blesser tout seul, à force de vouloir éviter les différents missiles que leur envoyait la bête.

Alors qu'il pensait qu'ils allaient y passer, que ce serait la fin pour eux, un bruit de cliquetis se fit entendre. Les quatre amis usèrent de leur énergie restante afin de voir ce qui se passait. La chose se trouvait à présent enfermée dans une sorte de cube en verre, ou du moins quelque chose qui s'en rapprochait. Elle avait beau taper sur les parois de sa prison, elle n'arriva pas à provoquer une seule fissure. Elle n'usa pas de ses canons, se trouvant beaucoup trop à l'étroit.

Aux yeux d'Ichigo, cette chose ressemblait à des Menos grandes. Aussi stupides semblait-il.

-Vous allez bien ? questionna une voix qu'ils ne connaissaient que trop bien.

Ils se tournèrent et virent Urahara, l'air inquiet et sérieux, tenant dans ses deux mains une étrange machine tournée en direction de la créature.

Ichigo ne tint pas plus longtemps. Il sombra dans l'inconscience.