Et oui c'est le dernier chapitre. Je sais que comme moi ça va vous faire bizarre. Mais si ça vous intéresse vraiment j'en ai une autre Bella/Carlisle en réserve, je réfléchirai à la poster bientôt. Ca a été un grand plaisir de partager cette histoire avec vous, j'espère que vous ne serez pas déçu de ce dernier chapitre assez court mais avec sa pointe d'humour comme toujours.

mimi: de rien

lolie41: merci, suite et fin juste en dessous.

Guest: j'espère bien

beatrice: Moi j'ose toujours tu devrais le savoir depuis le temps. Et bien dis toi que j'ai déménager et que j'ai du attendre plus d'un mois pour avoir internet, et encore là ça marche quand ça veut. Et je ne suis pas sure que mon chéri me laissera me faire kidnapper sans rien dire. Bisous


Carlisle ne comptait même plus les heures. Alec était assoupi à ses côtés et Rosalie était parti rejoindre Jane. Emmett et Charlie avaient fui en direction de la cafétéria pour trouver quelque chose à manger. Quant à James, il essayait de rassurer Angela au téléphone, ce qui était peine perdu. Jacob avait insisté lourdement pour voir les petites et Émilie avait enfin cédé. Carlisle n'avait jamais été très croyant, mais à l'heure actuelle il espérait sincèrement que ses prières seraient entendues.

Il était totalement absorbé dans ses pensées quand une main ferme vint se poser sur son épaule. Le cœur de Carlisle s'arrêta de battre quand il vit son collègue Garrett.

- Elle va bien, lui confia-t-il avec un sourire.

Le blond laissa la pression retomber en pleurant de joie. Bella allait bien, elle allait bien !

- Cette jeune femme m'a donné du fil à retordre mais j'ai réussi à endiguer l'hémorragie sans causer de dommage. Bravo Carlisle, tu es avec une battante et tu es papa en plus.

Le blond serra son collègue dans ses bras pour lui témoigner sa gratitude. Maintenant tout allait bien se passer, il en était certain.

- Je peux la voir ? Questionna-t-il aussitôt.

- Nous ne l'avons pas encore installée dans une chambre et elle a besoin de repos. Tu as beau être chirurgien de cet hôpital et un ami, tu ne la verras pas tant qu'elle n'aura pas au moins pris une bonne nuit de sommeil. Tu ferais bien d'en profiter pour dormir toi aussi tu ressembles à un zombie.

Garrett s'éloigna après lui avoir mit une bonne tape dans le dos. Carlisle réveilla aussitôt Alec pour lui annoncer la bonne nouvelle. Sa joie était identique à celle du papa. Il ne s'était jamais rendu compte à quel point Bella pouvait compter pour son fils adoptif.

- Va prévenir Emmett et Charlie, ils sont à la cafèt, mais je me charge de Jacob et James.

- Tout va bien se passer maintenant ? Demanda le jeune homme soucieux.

- Oui maintenant tout rentre enfin dans l'ordre.

Carlisle et Alec se serrèrent dans les bras l'un de l'autre, pour partager ce moment de bonheur ensemble. Bientôt Bella les rejoindrait et ils formeraient une belle et grande famille.

Quelques mois plus tard :

Les pleurs retentirent une fois de plus dans la chambre voisine et les parents se réveillèrent en sursaut.

- Seigneur elles ne vont jamais nous laisser dormir, se plaignit Bella en enfouissant sa tête dans l'oreiller.

- Pourquoi nous en avons fait deux en même temps ? Demanda Carlisle embrumé.

- Peut être parce qu'on y a été trop fort à la conception. Je sais pas moi...

- La conception, marmonna Carlisle rêveur, même ça elle ne nous en laisse plus le temps.

- C'est pour éviter que j'en refasse un trop vite, elles sont déjà très intelligentes nos filles. C'est à ton tour d'y aller mon chéri.

- Non c'est à toi...

- Carlisle, j'ai fait le biberon d'une heure du mat, celui de quatre heures t'appartient.

- Ce que ça m'énerve quand tu as raison.

Il se leva en titubant jusqu'à la chambre d'Alexia. Cette petite avait un sacré coffre, quand il s'agissait de hurler à plein poumon elle y allait franco. Carlisle se pencha au dessus du berceau et un sourire sans nom apparut sur son visage. Peu importait que sa fille hurle autant, au moins ça prouvait qu'elle était bien vivante. Elle était tellement jolie. Janyce avait une petite tache de naissance au niveau du bras et c'est tout ce qui permettait de différencier les deux bébés. Alors qu'il prenait Alexia dans ses bras pour lui donner son biberon, sa jumelle ne tarda pas à se faire entendre également. Le docteur entendit des pas descendre l'escalier et il ne tarda pas à voir Alec débarquer.

- Je m'occupe de Janyce, annonça le jeune homme en se frottant les yeux.

- Merci ! Souffla Carlisle soulagé.

Il ne savait plus où donner de la tête tellement ça lui semblait nouveau. Carlisle ne savait pas comment Bella se débrouillait quand elle était toute seule. Non seulement elle s'occupait des jumelles, mais elle continuait de prendre soin de Jane et d'Alec. Elle s'était vite remise de son opération et Garrett avait raison, Bella était une battante. James était reparti à Phoenix rejoindre Angela, mais ils s'étaient promis de se revoir bientôt. Jacob n'avait de cesse de venir aider Bella dès que son travail lui en laissait le temps. Quant à Rosalie elle était complètement gaga devant ses nièces. Carlisle et Bella étaient enfin heureux. Ils n'avaient plus Esmée et Phil à surveiller. Les années allaient bientôt passer avec leur lot de petit soucis, de petits et gros problèmes, tout comme l'immense bonheur d'avoir enfin trouvé une famille aimante et unis pour chacun d'entre eux.

7 ans plus tard

- C'est quoi ce bordel ! S'énerva Alec furieux. Jamais de la vie tu sors comme ça dans la rue.

- Grand frère je fêtes mes 17 ans aujourd'hui et j'ai bien l'intention de les célébrer comme il se doit ! Répliqua Jane en passant sa chevelure d'or dans son dos.

- Quoi ?! Je ne crois pas non. Bella !

- Elle est dans la cuisine, lui indiqua Janyce en dévalant les escaliers.

- Ice rend moi ça tout de suite où je te fais un levé retourner dont tu te souviendras.

- Bella ! Cria Alec en attrapant sa sœur par le bras.

- Déplace ton gros cul dans la cuisine au lieu de gueuler à la mort imbécile ! S'énerva Bella en grognant de plus belle.

Toute la petite famille se retrouva dans la cuisine à parler et à hurler tous en même temps. Bella se contenta de lever un regard incendiaire de son plat pour que le silence s'installe.

- Chaque chose en son temps. Janyse ce bracelet est à Alexia, la preuve c'est inscrit dessus, tu n'avais qu'à pas casser le tien. Je t'ai promis que nous le ferions réparer cette semaine, maintenant arrêtes de prendre celui de ta sœur ! Quant à toi Alec, si tu veux t'en prendre à quelqu'un tu vas voir ta tante Alice et Carlisle qui ont donné leur accord. Moi la seule chose que j'ai interdite c'est l'alcool, si je croise un seul de ces crétins remplis d'hormones avec une once d'alcool, il va vite aller danser la samba ailleurs.

Bella les regarda tous les uns après les autres avant de se concentrer de nouveau sur son plat. Carlisle débarqua peu de temps ensuite en portant Adam dans ces bras. Les quatre contestataires n'ayant pas eu gain de cause auprès de leur mère se tournèrent tous vers lui. Le docteur sera fort contre lui son fils de trois ans comme si il allait pouvoir le protéger.

- Demandez à Bella, se défila-t-il en faisant marche arrière.

- Espèce de lâche, lança Alec pas du tout satisfait par la situation. Tu sais quoi ? Je vais faire mieux que ça, je vais rester à côté de toi pendant toute la soirée.

- Ok on fait comme ça, abdiqua un peu trop facilement Jane se qui fit froncer les sourcils de son frère.

- Vraiment ?

- Oui, tu pourras rester avec moi et faire peur à tous les garçons que tu voudras.

- Ça sent le coup fourré tout ça, dit-il en quittant lui aussi la pièce.

- Que lui prépares-tu ? Demanda Bella avec son sourire en coin.

- Oh rien il y a juste Laure qui voulait m'accompagner toute la soirée et comme je sais qu'il bave pour elle, je me dis que je ne vais pas avoir trop de difficulté à me débarrasser de lui.

- Tape m'en cinq ma fille, ricana la brune en levant sa main.

Jane lui fit un grand sourire avant de prendre les deux jumelles par la main et de leur proposer à chacune un nouveau bijou. Lorsque le silence fut revenu dans la pièce, Carlisle s'aventura de nouveau dans le territoire de Bella.

- Alec a raison, tu as été lâche sur ce coup. Moi je passe pour la méchante après.

- Mais non, mais non, dit-il avant de l'embrasser langoureusement. Je pars juste du principe que ça va toujours plus vite avec toi. Moi rien que les yeux de cockers des jumelles me font céder en cinq secondes top chrono. Adam sera sage lui, il en prend la direction.

- Alors arrête de dire oui à Emmett et Jacob lorsqu'ils veulent le prendre chez eux, parce que sinon tu vas soit te retrouver avec un matcho blindé de testostérone, soit avec un homo lui aussi blindé de testostérone.

- Tu es tellement cruel des fois avec moi, se plaignit faussement Carlisle.

- Qui aime bien, châtie bien.

Comment définir les années qui venaient de passer ? Alec avait attaqué des études de droit qu'il suivait avec brio. Jane voulait s'orienter vers le journalisme et vu la facilité qu'elle avait à présent à parler de tout et de rien, cette profession devrait lui convenir. Quant à Carlisle et Bella, ils prévoyaient en secret de se marier, mais ils préféraient garder ça pour eux. Adam était arrivé au moment pile où ils se posaient la question de savoir s'il était prudent d'avoir un nouvel enfant. Certes, il était beaucoup plus calme que les autres. Janyce passait son temps à courir partout et Alexia désirait plus que tout devenir une star de la pop. D'ici là il lui faudrait beaucoup de cour de chant. Vraiment beaucoup.

Esmée n'avait jamais repointé son nez et sa boutique n'existait même plus. C'est un an après la naissance des jumelles, qu'Edward s'était pointé avec une jeune femme au poignet suppliant qu'on lui pardonne son attitude. Sa complainte avait tellement touché Carlisle que ce dernier avait accepté qu'il revienne petit à petit dans leur vie. De là ils avaient appris qu'Esmée était repartit vivre avec le père d'Edward à Seattle.

- Eh Bella ! La héla Jacob en entrant par la porte du jardin. Tu devineras jamais comment c'était avec Seth hier...

- Ah non pas encore, assez c'est assez. J'en ai ras le derrière d'entendre tes fantaisies sexuelles avec ton chéri d'amour...

- Calmes toi ma poule, je voulais juste parler de notre journée à Disney Land, sale cochonne va.

- Salut Pocahontas, lança Alec en lui ébouriffant les cheveux.

- Toi petit con, un jour tu vas te prendre mon 45 dans le cul, ça va te faire du bien.

- J'ai réussi le championnat les doigts dans le nez l'année dernière, tu veux vraiment te frotter à moi ?

- Seth m'a appris beaucoup de chose, fais gaffe à toi.

Jacob bougonna un bon moment en le voyant partir dans le jardin.

- Salut Pocahontas ! S'exclama Emmett en entrant joyeusement dans la cuisine.

- Oh merde tous les deux, vous me les briser à la fin ! S'énerva le pauvre indien assis sur un tabouret.

- Eh Pocah..., voulu dire James en entrant dans la cuisine mais Bella claqua son couteau sur le plan de travail.

- Putain de merde sortez tous de ma cuisine, parce qu'actuellement ça ne se voit peut être pas mais j'essaye de faire à manger ! Alors tout le monde dehors, je n'arrive pas à me concentrer sur mes macarons.

Tous les hommes présents dans la pièce firent une grimace collective.

- Il est au courant Carlisle ? Demanda James en croisant les bras.

- Au courant de quoi ?! S'agaça-t-elle très vite.

- Bah que c'est pas un macaron que t'as dans le four, dit Jacob avec toute la classe qu'il lui était connue.

- Très drôle, se moqua-t-elle en posant le fouet qu'elle venait de prendre. Mais sache que j'ai déjà assez à faire avec les gosses que j'ai pour en refaire un tout de suite. De toute façon je le saurais si j'étais enceinte, j'ai eu mes règles...euh...j'ai les ai eu...

- Bien entendu, ricana Emmett pris d'un fou rire.

- Putain de merde je les ais pas eu, se rendit compte Bella en baissant la tête.

- Franchement c'est le comble. Ton compagnon est chirurgien et il se rend même pas compte que t'es enceinte, se moqua à son tour James.

- Il est chirurgien pas gynéco, pauvre con. C'est bon tous les trois, faites pas chier et sortez d'ici !

Bella n'avait pas vu Jasper entrer de l'autre côté de la pièce.

- Bah qu'est-ce qu'il t'arrive Bella, t'es enceinte où quoi ? T'es mauvaise comme la gale depuis quelques jours.

Un silence de plomb tomba avant qu'Emmett ne puisse se retenir de rire. Il se dirigea même vers l'escalier et hurla.

- Carlisle mon petit poussin, je crois que tu as encore du tirer une gâchette de trop.

- Em ta gueule ! Cria Bella en lui envoyant une poêle en pleine face.

- Eh ! Doucement ça fait mal ce genre de chose.

- Alors toi tu m'appelles encore petit poussin et je te fais frire la langue et maintenant peux tu m'éclairer sur cette histoire de gâchette.

- Je pense que ce soir là t'as pas eu besoin d'éclairage, s'amusa Jacob avant de se prendre à son tour une poêle en pleine poire. Il a raison l'autre là bas, ça fait mal.

Bella tourna son regard vers son compagnon et un sourire naissant apparut sur ses lèvres. La brune avait toujours eu les mêmes réactions lorsqu'elle était enceinte et là c'était visible à des kilomètres à la ronde. Comme toujours Alec allait prier de toutes ses forces pour que se soit un garçon et Jane une fille. Quant aux jumelles l'une voudrait comme Alec et l'autre comme Jane.

Si Bella avait crut qu'en quittant Phoenix elle prenait une bonne décision, aujourd'hui prouvait une fois encore qu'elle avait eu raison. La page était belle et bien tournée et un nouveau chapitre avait commencé. Bella avait quitté Phoenix en espérant oublier le passé. Elle avait vécu bien plus de choses ici à Forks, en acceptant la proposition du docteur Cullen. Elle qui voulait sauver sa vie se retrouvait à en sauver une autre. Mais aussi à en créer d'autres. Parce qu'à présent c'était eux, un ensemble de personnes complètement barjos, mais qui s'aimaient d'un amour ardent. Maintenant c'était eux et leur devise était devenue « Ensemble ou rien ».


Alors cette fin ? Digne d'elle même. Je sais que je fais un peu ma pub en ce moment mais pour ceux et celles que ça intéressent j'ai ouvert une page Facebook "Vavaamoi" pour suivre mon avancement et autre petit chose.

Sinon et bien que dire à part un énorme merci et un énorme bisou. Je vous torture depuis des mois mais je vous aime quand même. Et surtout un grand merci à Betifi pour ses corrections Kisss!