Les conséquences d'une grande méprise

Tout d'abord, bonjour ou bonsoir à tous et à toutes,

Je tiens particulièrement à m'excuser de mon absence prolongée. Désolée de cette longue attente que je vous ai imposés u.u.

Merci à ceux qui ont ajoutés ma fic dans leur favori et ceux qui me suivent depuis le début jusqu'à maintenant malgré ces quelques années d'absence.

Disclamer:Les personnages de cette histoire et tout le reste ne m'appartiennent pas, on sait d'ailleurs tous qu'ils sont à J.K. ROWLING.

Rating:M

Couples:Draco x Harry, Severus x Remus, Narcissa x Lucius,... (Peut-être qu'il en y aura d'autres, je verrai en fonction de l'évolution de l'histoire)

! ATTENTION CETTE HISTOIRE CONTIENDRA DES RELATIONS ENTRE HOMMES, IL Y AURA AUSSI PRÉSENCE DE GROSSESSES MASCULINES DONC LES PERSONNES A QUI CELA POSERAIT UN PROBLÈME SONT LIBRES DE NE PAS CONTINUER, VOUS ETES PRÉVENUS !

Rappel du chapitre précédent :

Narcissa fut celle qui commandita tout, ils allèrent d'abord dans le magasin de vêtements pour enfants le plus à la mode et achetèrent beaucoup de pantalons, robes sorcières, capes, t-shirts, pulls, chemises et jouets pour Draco et Harry. Ensuite se fut au tour du futur bébé de Remus et là ils achetèrent des meubles, un berceau, une poussette sorcière, des jouets, des bavoirs, tétines, biberons et laits maternels en poudre pour Harry qui devait encore grandir.

Il était deux heures de l'après-midi quand la fatigue et la faim rattrapa Draco et Harry. Ils décidèrent de se diriger vers un restaurant qui était approprié autant pour les adultes que les enfants.

Ils étaient presqu'arrivés au restaurant qui était juste à quelques pas quand ils se retrouvèrent en face des Potter, Sirius et Andromeda.

Severus, Remus, Narcissa et Lucius continuèrent leur route ignorant complètement le groupe dans lequel on put entendre Lily interpeller Remus un peu hésitante:

-Re... Remus.

Ce dernier se retourna et leur envoya un regard rempli de mépris qui les cloua sur place.

Les Potter n'avaient reconnu Harry car grâce au rituel, il avait pris des traits venant de Remus et Severus perdant ceux des Potter. Il avait maintenant de longs cheveux noirs, la peau un peu plus pâle, des magnifiques yeux verts parsemés de points dorés un peu partout, lui donnant un regard hypnotisant. Et puis il était maintenant un demi-vampire. Et bizarrement Harry n'avait pas réagi en voyant ses anciens parents.

Arrivés dans le restaurant, ils prirent places et commandèrent, leur bonne humeur de retour.

C'est ainsi que commença la nouvelle vie d'Alexander Lupin-Snape, ancien Harry Potter.

Sur ce, bonne lecture.

Chapitre 4 : Colère-Mépris-Projet

Depuis ce jour - c'est-à-dire hier dans l'histoire- où les Potter avaient décidé d'éloigner Harry pour son "bien", ils avaient repris le cours de leur vie comme si le jumeau de Killian Potter n'avait jamais existé. Et c'était le cas pour le reste du monde magique qui n'avait d'yeux que pour leur sauveur.

James n'avait pas honte de s'être débarrassé de ce cracmol qu'aurait été son fils Harry, il estimait avoir fait le bon choix en gardant son bébé Killian et puis c'était une évidence que Killian avait détruit Voldemort, cela ne pouvait qu'être lui.

Harry était trop peureux et il l'avait remarqué dès les premiers mois de sa naissance, il ne riait jamais, ne pleurer presque jamais et ne gazouillait pas il restait juste calme. C'était un faible. Et James n'avait jamais aimé les faibles. Alors que son fils en soit un était inacceptable car lui était l'exemple même de la bravoure et du courage.

Et il n'imaginait même pas ce que sa réputation serait devenue, celle de sa femme et de son fils, Killian si tout le monde avait découvert qu'il y'avait un cracmol dans la famille Potter.

Oui lui, Lily et Dumbledore avaient fait le bon choix en envoyant Harry chez la famille moldu de sa femme.

Mais il y'avait bien une chose qui le dérangeait. C'était cet abruti de Remus Lupin. Il n'en revenait pas de son comportement hier soir. Comment avait-il osé le menacer lui et sa femme après qu'il ait accepté de l'admettre dans sa bande d'ami, les Marauders. Pas un pour rattraper les autres il n'y avait que Sirius en qui il pouvait avoir confiance.

Franchement un sale rat qui l'avait trahi et un loup qui traînait trop avec des Serpentards. Il avait toujours vu d'un mauvais œil les fréquentations serpentardes de Remus. Sérieusement Les Malfoy et Serverus, en plus! Que des Mangemorts en puissance se dit-il avec colère.

Mais une autre chose le dérangeait c'était le morale de sa femme. Elle tenait tellement à son amitié avec Lupin que cela la blessait énormément. Alors il avait décidé de lui changer les idées dès le lendemain de la disparition de Voldemort.

Et c'est ainsi que tous purent voir James, Lily et Killian dans son berceau avec Sirius, le parrain et Andromeda, la marraine sur le Chemin de Traverse. C'était une belle journée malgré que ce fut le premier jour du mois de Novembre. Il ne faisait pas assez froid pour se vêtir avec une doudoune mais assez frais pour quand même prendre un manteau.

Le Chemin de Traverse, était particulièrement animé tout le monde était en fête, on entendait dans tous les coins des "Celui-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom est mort" et des "Vives Killian Potter le Survivant!".

James marchait le torse bombé, la tête haute de fierté et dès que les gens les reconnurent, ils furent submergés par la foule. Tout le monde voulait voir Killian Potter.

On aurait cru que du haut de ses un an le petit Potter serait effrayé de voir autant de personnes inconnues autour de lui et de s'accrocher à sa maman comme une bouée de sauvetage mais non.

En regardant Killian Potter on pourrait presque dire qu'il se pavanait nul ne savait comment mais il semblait fier et souriait à tout le monde.

Ce jour la les journalistes firent un nombre incalculable de photos d'une seule et même personne, Killian James Potter, Le Sauveur, le Survivant.

Quand les Potter réussirent enfin à se dégager de la foule parce que Killian commençait à pleurer de faim, James dut jeter plusieurs sorts de rétrécissement aidé de Sirius sur les nombreux cadeaux que tous avaient voulu faire au Survivant.

Une chose était sur ce que Lily était contente, elle n'avait pas penser à son amitié perdue avec Remus depuis qu'elle était sortie avec son mari, Sirius et Andromeda.

Et puis elle voulait profiter de son fils et de cette belle journée alors, elle les conduisit vers un restaurant sur le chemin de traverse qui convenait tant aux adultes qu'aux enfants. Ils commandèrent et mangèrent et tous observaient Killian comme la première merveille du monde même les serveurs.

Quand ils finirent de manger, elle eu envie d'acheter des nouvelles affaires à son bébé et entraîna tout le monde vers le coin shopping de l'allée marchande et n'eut cure des protestations de Sirius et James.

Mais à mi-chemin ils rencontrèrent Remus, Severus, Lucius et Narcissa -qui poussait les poussettes des deux enfants avec Remus - qui discutaient tout en rigolant et en regardant les deux enfants avec tendresse et attention. Ils avaient faim.

Arrivés devant eux tous les regards se croisèrent et Remus, Severus et les Malfoy poursuivirent leur chemin sans plus d'attention.

Lily en fut tellement choquée qu'elle se figea comme touchée par un "Stupéfix", sort immobilisant. Elle n'arrivait pas à croire que Remus ne lui adressait plus la parole au point de l'ignorer pour une si petite chose. Elle ne voulait pas le perdre mais ne savait pas quoi faire pour le ramener vers eux et qu'ils ne restent plus avec ces sales Serpentards.

Elle se retourna rapidement et l'interpella avec hésitation:

-Re...Remus ?

D'abord elle crut qu'il ne l'avait pas entendu donc elle comptait le rappeler avec plus d'assurance mais il se retourna et les regarda chacun leur tour dans les yeux avec un mépris tellement grand que cela l'acheva et il reprit son chemin.

Elle voulait pleurer, mais sachant qu'elle était sur le Chemin de Traverse et observée par tous étant maintenant la mère du Survivant, elle colla un faux sourire sur son visage et se retourna vers son mari - qui serait les poings de rage - et les autres :

-Allons y rentrons.

-Et... pour le shopping, demanda quand même Sirius hésitant.

-Ce n'est pas grave on reviendra une prochaine fois, répondit-elle.

Et ils transplanèrent jusqu'au Manoir Potter.

Dès qu'ils furent rentrés dans le petit salon, James explosa de colère:

-Comment ose-t-il nous regarder de haut et avec mépris! Pour qui se prend-t-il à nous juger comme s'il était Merlin lui-même. Je savais bien que ces sales serpents Mangemorts le corrompraient. Ils ont de la chance que nous étions au Chemin de Traverse ou je leur aurai montré ce que c'est d'être un Aurore de mon rang et le père du Survivant!

Il aurait continué ainsi si Sirius ne l'avait pas calmé en lui montrant une Lily en pleure. Il courut vite vers elle et la pris dans ses bras.

-Lily Chéri ne te mets pas dans des états pareils pour lui, tu nous as nous, Killian, moi, Sirius et même Andromeda. Ne te fait pas du mal pour cette mauvaise graine contaminée par du venin de serpents. Et puis tu dois être forte pour Killian, tu es sa mère et il a besoin de toute ton attention alors ressaisie toi ma belle fleur.

En entendant ces mots, Lily commença à se calmer. C'est vrai pourquoi pleurait-elle? Elle avait sa famille avec elle, un mari attentionné et un fils fantastique, puissant qui venait de battre le mage noir le plus fort jamais rencontré dans le monde magique et d'autres amis tels que Sirius et Andromeda. Elle devait se ressaisir et ne plus prendre en compte des gens aussi stupide que Remus qui ne comprennent rien à rien.

Elle savait que confier Harry au Dursley était la meilleure chose à faire pour eux, Killian et même Harry. Elle n'accepterait pas que l'on dise qu'elle était une mauvaise mère. C'était son bébé, elle l'avait porté durant 9 mois pas une autre personne donc elle seule savait ce qu'il y'avait de mieux pour lui.

Harry était faible, cracmol et elle savait comment étaient traités les cracmols dans la société sorcière, oui c'était pour son bien, il serait en sécurité la bas. Et puis elle était sure que malgré que sa sœur Pétunia et son mari détestaient la magie, elle traiterait son fils comme il le fallait. Elle était quand même sa sœur.

Elle ne devait se concentrer que sur son fils Killian et sa famille rien d'autre. Avec ces pensées, elle se releva la tête haute se recoiffa et embrassa son mari pour lui montrer qu'elle avait compris.

-Bon je vais aller ranger les cadeaux que Killian a reçu, en profiter pour lui faire faire sa sieste et j'arrive, dit elle en faisant léviter les cadeaux miniaturisés que James et Sirius avaient sortis de leurs poches.

-D'accord ma chéri, je vais dire à Dumbledore que nous sommes de retour et qu'il peut venir, l'informa son mari avec un grand sourire fier. Il se disait :

Ça c'est ma Lily, aussi belle que forte.

Elle acquiesça et pris Killian qui somnolait déjà dans ses bras pour le monter dans sa chambre et pendant qu'elle lui fredonnait une berceuse connue d'elle seule.

James se dirigeait vers la cheminée, pris une poignée de poudre de cheminette dans sa boite et jeta dans le feu de la cheminée. Et dit aussitôt et avec clarté:

-Bureau du Directeur Dumbledore, Poudlard.

Il s'abaissa et entra sa tête se retrouvant en face de la tête du Directeur qui s'était de suite baissé en entendant l'appel.

-Ah bonjour Professeur, je voulais vous dire que nous étions rentrés et que vous pouviez venir, informa James.

-Bonjour James, d'accord je viens de suite laisse moi juste le temps de prévenir Minerva que je m'absente, répondit, Dumbledore et il disparut du champ de vision de James qui sortit lui aussi la tête de sa cheminée.

Ils n'eurent pas à attendre longtemps, à peine quelques minutes plus tard on vit la cheminée s'éclairer d'une lumière verte et le Directeur de Poudlard - école de sorcellerie - sorti, toujours habillé de ses robes excentriques aux couleurs vives et de sa boîte de bonbons aux citrons qui passerait presque pour une sac à main.

Dès que James le vit, il appela un elfe de maison et lui demanda d'aller chercher la maîtresse du manoir.

Et Lily descendit quelques instants plus tard après avoir ordonné à l'elfe de veiller son fils et elle proposa à tout le monde de discuter devant une tasse de thé et des petits gâteaux. Proposition que personne ne voulut refuser et tout le monde se dirigea vers le salon de thé.

La discussion commença après que chacun fut assis devant sa tasse avec le thé de son choix à côté un plat rempli de douceurs variées.

Et elle se basa sur les projets d'entraînements de Killian.

Dumbledore venait de leur faire part de ses soupçons comme quoi Voldemort ne serait pas vraiment mort mais juste incapable d'exercer son pouvoir pour l'instant et que si le jeune Killian voulait avoir toute chance de le battre quand il reviendrait, il fallait l'entraîner.

Pour l'instant bien sur il était bien trop jeune mais à partir de ses 5 ans, le vieux Directeur organiserait tout à l'aide de certains collègues pour le rendre plus fort.

Lily en fut troublée, 5 ans seulement mais c'était trop jeune pour lui faire porter ce fardeau qu'était la préparation d'une guerre, se dit elle. Il ne lui restait plus que 4 ans pour chouchouter son bébé, elle voulut protester mais James qui avait suivit le même raisonnement, l'arrêta d'un simple regard et elle se tut avec réticence.

Elle savait que son bébé était le Survivant donc capable de détruire Voldemort mais c'était quand même son poussin et elle ne voulait pas le voir épuisé par tout cela en plus à un si jeune âge. Donc elle se promit qu'elle serait son Oasis durant toute son entrainement. Elle le soutiendrait et le chouchouterait autant qu'il le voudrait pour le soulager.

Il fut ainsi décidé qu'à l'âge de 5 ans, Killian Potter commencerait son entrainement. Et oui pas facile de prétendre au titre de Survivant.

Et tout cela serait fait avec l'aide de certains professeurs notamment, Minerva McGonagall, Filius Flitwick mais aussi James, et Sirius.

Dumbledore n'était pas sur que Severus le voudrait ou même que James voudrait que Severus le fasse mais de toute façon il s'en foutait de l'avis de James.

C'est lui qui décidait et personne d'autre.

A SUIVRE...

Merci d'avoir lu jusqu'ici et à une prochaine j'espère

Essa M-A