La série Twilight appartient à S. Meyer, aucune violation du droit d'auteur est destinée. Je ne fais que m'amuser avec les personnages.


Chapitre 2

Ca ne peut pas être pire, non ?

A peine Sam fut-il sorti, Emily commença à pleurer. Elle supplia Leah de lui pardonner, elle ne comprenait pas ce qui s'était passé et elle n'avait jamais voulu lui faire du mal. Seth était parti à la seconde même où les larmes d'Emily avaient commencé, laissant tomber la culotte rose sur le sol.

Leah ne savait pas quoi faire. Emily était sa cousine, sa meilleure amie, presque sa sœur. Elle ne pensait pas qu'Emily soit capable de faire une telle chose pour la blesser. Elle la croit quand elle disait que c'était une erreur et qu'elle ne voulait pas que cela se produise.

Sam, lui, c'était une autre histoire. Il l'avait abandonnée pendant plus de deux semaines et elle n'était pas sûre de croire à son histoire merdique de voyage spirituel. Bien sûr, il avait dû inventer une excuse pour sa disparition. Il avait fort probablement rencontré une fille et avait été trop occupé à la sauter. Tel père, tel fils pensa-t-elle.

Le dîner du soir fut tendu; le visage d'Emily était toujours marqué par ses larmes d'un peu plus tôt, Seth avait l'air de quelqu'un dont le chien avait été frappé, et Leah ne savait pas comment se sentir. Elle était en colère, contrarié et confuse. Elle ignorait si elle devait raconter à ses parents ce qui s'était passé ou non. Elle ne voulait pas embarrasser Emily, ni qu'ils soient en colère contre Sam. Elle avait besoin de lui parler, pas ce soir, mais bientôt.

La sonnerie du téléphone rompit le silence. Normalement, les appels téléphoniques pendant le dîner étaient ignorés, mais récemment cette règle avait changé. En y repensant, la règle avait été changée quand Sam a disparu et que les anciens avaient commencé à se réunir fréquemment. Ils avaient rarement parlé chez les Clearwater, mais plus d'une fois, son père était parti chez le vieux Quil pour aller s'entretenir avec lui et Billy.

Elle observa son père répondre au téléphone et prétendit être intéressée par les haricots verts dans son assiette, tandis qu'elle l'écoutait sans vergogne. « Bonsoir », salua-t-il son interlocuteur. « Vraiment? Maintenant ? [...]Je ne sais pas, nous sommes à table, maintenant [...] Il a dit que c'était important. [...] D'accord, je serai là dans un quart d'heure. Au revoir. »

« Désolé, ma chérie », reprit Harry alors qu'il embrassait Sue sur la joue. « Billy a besoin que je vienne le chercher et que je l'amène chez Sam. Je suppose que le vieux Quil est là et nous avons quelques ... euh affaires du conseil tribal à discuter. »

« Harry, pas encore. Que se passe-t-il de si important qui ne peuve pas attendre après le souper ? » demanda Sue.

« Je ne suis pas tout à fait sûr, mais Billy n'a personne pour l'emmener alors laisse moi au moins aller le chercher et le ramener. Peut-être que je ne serai pas nécessaire après tout, et je serai à la maison avant que tu ne t'en rendes compte. »

«Très bien, on te verra plus tôt que tard. »

Leah regarda son père s'en aller. Elle ne comprenait pas ce que Sam avait à faire les affaires tribales et encore moins avec le conseil. Et pourquoi se réuniraient-ils chez Sam? Bizarre songea-t-elle. Elle jeta un regard vers Emily qui avait viré au vert à la mention du nom de Sam. Au moins, cela répondait à sa question précédente; même si, ou plutôt quand elle romprait avec Sam, elle n'allait pas mentionner le nom d'Emily du tout.

Harry arriva à la petite maison rouge de Billy Black et le récupéra.. Sur la route vers la maison de Sam, il demanda à Billy ce qui se passait. « Alors, de quoi s'agit-il? »

«Je ne suis pas sûr», répondit Billy. «Le vieux Quil m'a appelé et m'a dit que Sam l'avait appelé. Quand il est arrivé chez Sam, il a dit qu'il ne l'avait pas vu aussi agité depuis que nous l'avons retrouvé. »

« Es-tu sûr que nous ne pouvons pas simplement dire aux Cullen de s'en aller ? » demanda Harry. « Ce serait tellement mieux pour toutes les personnes concernées. Cela arrêterait le processus, tu ne crois pas? »

« Peut-être », répondit Billy avant de soupirer. « Probablement pas, Jared Cameron et Paul Lahote donnent l'impression qu'ils vont bientôt se transformer. Je n'ai pas encore vu de changements chez mon fils mais il est jeune. Seth est encore plus jeune, donc je ne pense pas qu'il va muter avant que Jake le fasse. Plus, il y a encore le jeune Quil. Quand bien même j'aimerais leur dire de partir, ils n'ont pas rompu le traité et je ne peux pas en toute bonne foi aller à l'encontre des paroles de mon grand-père. »

« Tu as sans doute raison. Je suppose que si Jake est le prochain Alpha légitime, il est préférable d'attendre jusqu'à ce qu'il mute et le laisser décider s'il veut maintenir le traité. De plus, nous aurons un plus grand nombre de notre côté s'ils n'apprécient pas sa décision. »

Ils conduisirent en silence durant le reste du trajet. En s'arrêtant dans l'allée de petite maison de Sam, ils virent la voiture du vieux Quil voiture et camion de Sam. Sam était à dehors à faire les cent pas dans la cour latérale tandis que le vieux Quil essayait de le calmer. Harry aida Billy à sortir de son camion et à le mettre dans son fauteuil roulant. Ils se dirigèrent vers Sam et le vieux Quil.

« Alors qu'est-ce qui se passe, Sam ? » demanda Harry sans hésitation.

Sam se tourna vers Harry et sentit la culpabilité lui retourner l'estomac. Il ne voulait pas faire face au père de Leah et lui dire ce qu'il avait fait. Il était furieux contre sa vie, contre son père et contre lui-même. Comment aurait-il pu faire ça? Il était temps d'en finir.

« Je me suis imprégné d'Emily et Leah nous a surpris à coucher ensemble dans la salle de bains », dit-il hâtivement. Il regarda les trois hommes le dévisager sous le choc, la bouche bée, incapables de dire un mot. « Mon loup, il devient fou. Il veut; non, il a besoin d'être auprès d' ne sais pas combien de temps je pourrai contrôler cela », leur dit-il après un long moment de silence.

Harry regarda le fiancé de sa fille, son ex-fiancé dorénavant, et tenta de réfléchir à ce qu'il pourrait dire. Tout à coup, le dîner du soir avait pris un sens. Cela expliquait l'état du visage d'Emily, elle avait pleuré. Seth était en colère, et Leah, et bien elle était un fouillis d'émotions.

« Merde », fut tout ce que Harry trouva à dire.

« Il faudra le lui dire, Sam », commença le vieux Quil. « Si c'est votre imprégnée, vous allez avoir besoin d'être autour d'elle. Si tu le le fais pas, je ne sais pas ce qui va arriver, mais si c'est à ça que tu ressembles après seulement quelques heures, la repousser ne peut pas être bon. »

Harry déglutit nerveusement et regarda le groupe. « Je suis désolé ... mais ... je dois partir. Je ne veux pas être ici alors que vous trois cherchez une solution à ça. Moins j'en sais, mieux c'est. Alors ... On se reparle plus tard. Quil, tu peux ramener Billy chez, non? »

le vieux Quil hocha la tête et Harry s'en alla vers son camion. Il hésita entre aller directement à la maison ou s'arrêter chez Charlie Swan pour boire une bière ou deux. En fin de compte, il rentra chez lui, n'ayant pas besoin de rendre Sue plus en colère contre lui.

Cela faisait deux semaines que Sam s'était imprégné d'elle. Emily était tourmentée par la culpabilité. Elleétait en train de trahir sa ousin, son amie, la fille qui était comme une sœur pour elle. Elle avait écouté l'histoire de Sam et avait été choquée lorsqu'il lui avait expliqué les légendes Quileute et leur réalité. Elle avait voulu le refuser mais quand elle voyait l'état dans lequel il était et comment il s'était calmé en sa présence, elle était partagée.

C'était si mal, mais en même temps cela paraissait si bien. Elle aussi avait ressenti l'attraction indiscernable dont il avait parlé. Sans lui, elle était agitée et incapable de dormir. Juste le fait de le voir même pendant quelques minutes lui suffisait pour recharger ses batteries. Après cette première fois dans la salle de Leah, elle n'avait jamais rien fait d'autre que de s'asseoir et de parler avec lui. Elle savait qu'il voulait plus; elle aussi. Mais cela n'arrangeait pas les choses, pourtant.

Au moins, Leah avait rompu avec lui, donc, il ne trompait pas sa cousine. Cela ne faisait pas son estomac se tordre moins. Elle avait finalement décidé qu'elle devait lui parler; elle ne pouvait plus le voir, ce n'était pas juste.

Ils partirent en randonnée dans les bois et s'arrêtèrent lorsqu'ils arrivèrent à une petite clairière avec un cours d'eau bruissant. Emily se tourna vers lui. Elle détailla ses traits, souhaitant que les choses soient différentes. Peut-être, s'il n'était jamais sorti avec sa cousine, ou s'ils s'étaient rencontrés avant Leah et qu'il avait été sérieux.

« Sam », souffla nerveusement Emily. « J'ai quelque chose à te dire. »

Sam la regarda et sentit son anxiété grandir. Elle avait été son sauveur ces dernières semaines. La seule chose qui était parvenue à garder son loup aux abois. Il ne savait pas ce qu'il ferait sans elle.

« Bien sûr, Em. Qu'est-ce qui ce passe? »

Il l'observa triturer nerveusement ses mains et éviter de croiser son regard. « Sam, je suis désolée. Je ne peux pas continuer comme ça. C'est mal... Si jamais Leah le découvrait, elle serait tellement blessée. Elle m'a pardonné une fois, mais je doute qu'elle le referait. »

« Qu'est-ce que tu veux dire ? » murmura Sam dont le cœur cognait dans sa cage thoracique. Il sentit son sang ne faire qu'un tour et il pouvait à peine entendre autre chose que les battements de son cœur. Sa poitrine lui faisait mal et il passa distraitement sa main sur son cœur.

« Je ... On ne peut pas faire ça.. Ce n'est pas juste pour Leah. Ce n'est pas correct. Je sais que tu penses que nous avons un lien ou quelque chose... Mais il te faut laisser tomber. »

Sam la dévisagea avec incrédulité. La douleur dans sa poitrine empira et il sentit une vague de chaleur lui glacer les veines. Il se tenait en face d'elle à un moment et il s'était transformé en loup le suivant. Avant même qu'elle ne puisse faire marche arrière ou crier, sa patte râpa le côté droit de son visage et son bras.

FF_8803940_3 12/01/2013 6:55AM