Une nouvelle vie, un nouvel amour.

Résumé

Se déroulant à partir du départ des Cullen de la vie de Bella Swan. Bella en étant humaine avait été l'empreinte d'un des loups de la Push Paul Lahote. Ils ont vécu ensemble, ont été heureux et ont eu un enfant de leur amour. Joshua. Paul a été tué par un vampire. Bella transformé et son fils devenu loup suivront leur chemin à travers le monde. Des années plus tard, ils retrouvent Victoria qui est sur le point de tuer la famille Cullen, des révélations seront dévoilées ainsi que d'autres choses qui avaient été cachées, un nouvel amour au programme.

Mes erreurs m'ont fait avancer,

mes regrets m'ont beaucoup appris,

mes douleurs ne m'ont rendue plus forte,

je n'ai pas changé, ni oubliée,

j'ai juste avancé…

(Auteur inconnu)

BELLA

Quand je repensais à ma vie depuis ma naissance, je n'avais jamais cru avoir cette vie. Ma vie a changé du jour au lendemain à partir du moment où j'ai décidé d'aller vivre avec mon père à Forks dans l'état de Washington. Ce n'était pas le fait de vivre avec mon père qui a changé ma vie, mais plutôt ma rencontre avec cette famille étrange les Cullen.

Après 50ans, j'étais de retour dans cet endroit, cette ville appelée Forks où j'ai eu mon cœur brisé pour la première fois par mon premier amour où j'ai vu mon père et ma mère se faire torturer et tuer devant mes yeux sans que je puisse faire un geste pour l'arrêter tués parce qu'un vampire avait perdu son compagnon et voulait se venger en me prenant tout ce qui était important à mes yeux. Le même endroit où j'ai rencontré l'amour de ma vie, mon loup d'argent, mon Paul. Mon Dieu qu'est-ce que mon mari pouvait me manquer…

Nous avons vécu heureux avec notre fils jusqu'au jour où mon âme sœur, mon époux soit mort dans mes bras. Je me souviendrais toujours de cette journée. L'une des pires que je n'ai jamais vécue.

Flash-back:

J'étais à la maison avec mon fils, Joshua, pendant que Paul était en patrouille. J'étais occupé à cuisiner le repas quand je ressentis les poils de mon cou se redresser, je connaissais que trop bien la signification de ce phénomène. Un vampire était dans ma maison.

De l'autre bout de la pièce, j'entendis une voix que je n'avais pas entendue depuis des années.

« Bonjour amour, j'espère que je t'ai manqué. »

Je me raidis automatiquement au son de cette voix, il y a quelques années, j'aurais fait n'importe quoi pour l'entendre, mais aujourd'hui c'était totalement différent, je la détestais.

Je me retournais donc pour faire face à celui que j'avais aimé une fois, maintenant je la méprisais avec chaque fibre de mon corps et de mon être.

« Non tu ne m'as pas manqué d'un iota ! » répondis-je.

« Comment oses-tu être marié avec un chien et en plus de cela avoir un chiot avec lui. Tu es à moi et à personne d'autre ! » Dis l'intrus avec colère.

« Oh vraiment ? Selon cette marque que je porte, elle me dit bien le contraire. »

À cette déclaration je montrais la marque que mon mari m'avait faite lors de notre accouplement pour montrer aux autres mâles que j'étais la sienne. Je n'eus pas le temps de réagir que ce monstre me sauta dessus, j'essayais de me débattre de toutes mes forces, mais celles-ci n' »étaient rien comparer aux siennes.

Du coin de mon œil, je vis mon fils de seize ans commencé à trembler violemment, je me rappelais ces signes. Mon fils allait se transformer en loup, ce qu'il fit quelques secondes plus tard. Un loup au pelage doré me regarda avec crainte et peur. Il était inquiet pour moi, pour ma vie.

« Tu es à moi et je vais te le montrer… »

« Joshua, je t'aime ainsi que ton père, dis-le lui ! » dis en sanglotant rien qu'à penser à eux deux.

Ce monstre n'eut pas le temps de mettre son plan en action que mon fils sous forme de loup sauta sur lui, Joshua n'ayant aucune expérience avec ces créatures viles fut projeté contre le mur de la pièce. Pendant ce temps-là, mon héros était arrivé à mon secours ainsi que celui de notre fils dans sa forme humaine. Mon mari essayait de se battre avec ce vampire, mais sous cette forme cela était impossible.

« Joshua protège ta mère ! » cria Paul à notre fils.

Cela dit, il se transforma dans son loup d'argent. Tout en se battant avec ce suceur de sang, je pouvais voir que mon amour avait du mal, il y avait l'inconvénient que son adversaire avait la capacité de lire dans les pensées et ainsi voir tous les gestes que Paul prévoyait. J'essayais tant bien que mal de me concentrer sur notre fils et mon mari afin d'utiliser mon bouclier mental sur eux et protéger leur esprit, j'avais appris à contrôler ce bouclier au fil du temps par contre ça me vidait de mon énergie. En effet, je n'avais jamais expérimenté mon bouclier sur plus d'une personne à la fois. Paul fut distrait par l'arrivée soudaine d'un des loups du pack et le vampire en profita pour le mordre sur son dos.

« Nooonnn… » Hurlais-je

Le vampire réussit à s'échapper. Le pack était trop choqué pour réagir à quoi que ce soit qu'il ne fît rien contre celui-ci. Rassemblant les forces qu'il me restait, je rampais difficilement vers le corps humain de mon mari je savais ce qui se passait exactement, je le perdais, un loup mourrait s'il se faisait mordre par son ennemi mortel.

Je pris Paul dans mes petits bras. Paul me regardait avec un doux sourire, je voyais dans ces yeux tout son amour, sa tristesse, sa douleur, mais aussi sa peur. Je sanglotais bruyamment tout en essayant de le réconforter et d'être forte pour lui. Je lui montrais ainsi tout mon amour pour lui, un amour qui ne mourra jamais dans mon cœur. Je perdais l'amour de ma vie, l'homme que j'aimais plus que tout, mais aussi le père de mon enfant.

« Ne pleure pas ma chérie. Je t'aime, ne l'oublie jamais, tu es ma vie, mon tout. Je serais toujours avec toi. Je-je t'aime. » Murmura mon mari péniblement.

« P-Paul ! Non, s'il te plait. Ne me laisse pas. Non. Je t'aime. » Je devenais hystérique.

Il me donna un doux sourire et expira son dernier souffle. Mon Paul, mon loup n'était plus là, il n'y avait plus que son corps mou et sans vie dans mes bras. La lumière dans ses yeux avait disparu. Je réalisais alors seulement ce qui venait de se passer et je poussais un cri de douleur à vous glacer le sang, je suis certaine que toute la Push avait pu entendre ma douleur ainsi que mon désespoir.

L'angoisse de la mort

D'une personne qu'on aime

Quand on connaît le sort

Porte la douleur même

La mort d'un être cher

Même si l'on enfouit

Représente l'enfer

Malgré tous les non-dits

Pourquoi les voilés pleurs

Devant tant de souffrances

Font croire en un sans cœur

Quand règne l'ingérence

Le décès d'une âm' chère

Si affreux et blessant

Parmi tous les enfers

Amenuisent tourments

Valérie S. (Art et poèmes)

Je sentis soudainement où mon cœur battait une douleur atroce, je ne pouvais plus respirer, je suffoquais, je mourrais et je ne pouvais même pas le combattre. Quand un loup ou son empreinte mourrait, l'autre restant suivait après celui qui est parti. Il ne pouvait vivre sans l'autre. J'espérais seulement que quelqu'un allait s'occuper de mon fils…

Immobile, mais consciente de ce qui se déroulait autour de moi, je pouvais entendre des voix près de moi cependant je n'arrivais pas très bien à me concentrer sur celles-ci.

« Oncle Sam fait quelque chose, j'ai perdu mon père, je ne veux pas aussi perdre ma mère. » Paniqua Joshua.

« Je suis désolé Josh, mais je ne peux rien faire, ta mère est en train de mourir, elle rejoint ton père. »

« Noonnn… » Sanglota mon fils.

« Vous ne pouvez peut-être rien faire, mais moi je peux ! »

« Qui es-tu suceur de sang ? » demanda hostilement Jacob.

« Je m'appelle Charlotte Whitlock, elle va devenir comme ma sœur, le seul moyen de la sauver est en la transformant ! »

« Hors de question ! » répondit Sam furieux.

« Elle sera transformée, Bella est ma meilleure amie et Joshua a besoin de sa mère ! »

« Oncle Jake a raison. Je suis pour sa transformation en vampire. Je l'aiderais moi-même à contrôler sa soif de sang. » Argumenta Joshua avec espoir dans sa voix.

« Non pas question ! Je suis l'alpha et ma décision est définitive. » Décida fermement Sam.

« Très bien dans ce cas je n'ai pas d'autre choix alors. » Soupira doucement Jacob.

« Qu'est-ce que je ne ferais pas pour toi Bells ! »

J'entendis des pas s'approcher dans ma direction. Une main chaude caressa doucement ma joue par la suite.

« Moi, Jacob Ephrïam Black, je prends ma place en tant qu'alpha légitime du pack de la réserve de la Push qui me reviens de plein droit et te déchu de tous tes droits et devoirs d'alpha, toi, Sammuel Levi Uley. »

Je pouvais sentir dans l'air qui m'entourait le changement de pouvoir d'alpha.

« Il faut la transformer au plus vite. Elle va mourir si on traine. » S'impatienta le vampire.

« Transforme-la. Joshua prend soin de Bella. Donne-moi de vos nouvelles le plus souvent possible. Je vais quant à moi m'occuper du corps de ton père et tout régler. J'établirais un traité pour Bells pour quand vous revenez. Le traité des Cullen quant à lui est dissout ! » Dis Jacob fermement et définitivement.

J'entendis des pas légers venir dans ma direction, des mains froides caressaient ma joue et déplaçaient mes cheveux pour faire place à mon cou.

« Je suis désolée pour la douleur, tu trouveras de nouveau l'amour avec mon frère. Je t'aiderais pendant le stade du nouveau-né ma chérie. Tu verras tout ira bien. » Rassura comme elle le pouvait Charlotte.

« Je t'aime Bells ! Sois en sécurité… »

Je sentis les dents de Charlotte percer la peau de mon cou, enfin la douleur prit le contrôle de tout mon corps, je ne pouvais plus bouger, j'étais paralysé. Je me laissais sombrer dans l'obscurité, mais avant cela j'eus une dernière pensée. Comment allais-je vivre sans mon Paul ?

Fin du Flash-back.

Depuis ce jour fatidique, je me suis juré que je vengerais la mort de mon mari, l'amour de ma vie, mon meilleur ami.

À présent, je me retrouvais à la Push dans le cimetière une cinquantaine d'années après la mort de Paul devant sa tombe, à mes côtés se trouvait notre fils.

« Tu me manques tellement Paul, tu nous manques. Notre vie sans toi n'est plus la même. Je te promets que je vengerais ta mort mon loup, ça sera mon combat ! »

« Je veillerais à ce qu'il ne lui arrive rien papa, je te le jure. » Promit mon fils à son père.

Je regardais une dernière fois la tombe de mon bien-aimé et toucha du bout de mes doigts son nom. Si je pouvais pleurer en ce moment, je le ferais sans aucune hésitation.

Ici, repose

Paul Thomas Lahote

Mari, père et ami

Nous t'aimerons pour toujours et à jamais.

« Allez viens maman, il faut que tu chasses et j'ai envie de me dégourdir les pattes. »

« T'as raison Josh, mais dis plutôt que tu veux rejoindre ta femme ! » dis-je amusé.

Nous rîmes tous les deux en sachant que j'avais raison et nous nous dirigeâmes vers la forêt environnante pour rejoindre Forks où nous attendait Charlotte. Quelques minutes plus tard, j'étais en train d' humer l'air afin de repérer une odeur d'un animal pour assouvir ma soif quand je sentis une odeur familière, je ne l'avais pas senti depuis des années, je ne l'avais jamais oublié.

Il était temps de faire face à un démon de mon passé. Sans attendre plus longtemps, je me mis à courir, avec à ma suite Joshua et Charlotte vers la direction de ce vampire que je haïssais plus que tout.

Très vite, nous arrivâmes à l'orée de la forêt, celle-ci donnait sur un terrain que je connaissais que trop bien pour y être allé plusieurs fois quand j'étais encore humaine. Le manoir des Cullen.

« Belle qui est ce vampire ? » demanda inquiète Charlotte.

Je n'avais qu'un nom à prononcer pour que Charlotte et mon fils comprennent de qui il s'agissait.

« Victoria… » Murmurais-je avec dédain.

Tout en regardant cette chienne traverser l'étendue Cullen, j'eus une vision de ce qu'elle avait l'intention de faire.

Début de vision :

Victoria se tenait devant l'immense maison, elle avait à la main un bidon d'essence vide (elle l'avait trouvé plein dans le garage), dans l'autre main, elle tenait un briquet. Elle avait fait tout le tour de la maison avec des traces d'essence. Elle sourit triomphalement avant d'allumer le briquet et jeter celui-ci dans la trainée d'essence. Le feu s'alluma immédiatement tout autour de la maison…

Fin de vision.

Il fallait que j'empêche cette vision de se réaliser. Même si cette famille m'avait fait souffrir par le passé, les Cullen étaient toujours comme une deuxième famille pour moi surtout Emmett, Jasper et Esmé.

Pendant ma vision, Joshua s'était transformé en loup, je savais très bien ce qu'il comptait faire et il en était hors de question. Je ne risquerais pas la vie de mon fils et son bonheur avec sa femme ainsi que le seul lien qui me restait avec Paul aux griffes de cette garce.

Nous avançâmes doucement afin de ne pas alerter Victoria de notre présence, elle était bien trop concentrée sur son plan que pour nous sentir ou nous détecter. Lorsque je fus sûr qu'elle ne me voyait guère, je mis mon bouclier physique et mental sur mon fils et Charlotte en y ajoutant une dose d'électricité grâce au pouvoir de Kate. Je vis Joshua essayer de briser mon bouclier sous sa forme de loup, mais c'était une tâche impossible à réussir, il reçut plusieurs décharges électriques. J'étais la seule à pouvoir le voir.

« Idiots ! Quand vas-tu apprendre que tu ne peux pas aller au-delà de son bouclier ? » Fulmina Charlotte.

Entre-temps Joshua s'était retransformé dans sa forme humaine.

« Bien, bien, j'abandonne. Maman c'est mon devoir de te protéger, je l'ai promis à papa ! » Se résigna- t-il.

« Et c'est le mien de te protéger ! Point final ! » Dis-je en haussant le ton.

Je regardais cette salope sadique gagner de la distance de plus en plus vers cette belle maison blanche où j'avais eu de très bons moments, sans que Victoria me voie arriver, je me précipitais à vitesse vampirique vers elle. Bientôt je rentrais en collision avec son corps de granite, j'avais mis tellement de force dans mon coup qu'elle fut projetée à l'autre bout du terrain dans un arbre qui tomba au sol à l'impact. Le bruit de notre collision était tellement fracassant qu'on entendit le bruit résonner à travers le champ où nous étions. Victoria se releva semblant sonné et perdu. Elle me regarda, mais ne paraissait pas me reconnaitre. Je lui souris avec un de mes fameux sourires diaboliques et carnassiers.

« Salut Victoria, ça fait tellement longtemps… Tu m'as manqué, tu sais ! » Dis-je innocemment.

« Qui es-tu ? »

« Ton pire cauchemar… » Dis-je sombrement.

Quelques minutes auparavant dans la maison Cullen.

La famille Cullen était assise dans le salon, chacun concentré à leur occupation habituelle quand soudain l'un d'entre eux se releva d'un bond. Tout le monde le regarda choquer.

« J'ai un mauvais pressentiment major. »

« Es-tu sûr Capitaine ? »

« Sûr à cent pour cent Major. Quelqu'un est à venir… »

Le Major pouvait ressentir la crainte et la peur du reste de ceux qui étaient dans la pièce avec lui à part du capitaine et lui-même, ils avaient déjà tous deux eu affaire à ce genre de situation, ils étaient préparés en cas de combat.

« Alice, tu ne vois rien ? »

« Non Carlisle, tout ce que je vois est très vague et flou, c'est comme s'il y avait quelque chose me bloquant. J'aperçois certaines choses, mais pas en détail. Un vampire femelle vient ici, mais je ne sais pas qui elle est ou pourquoi elle vient ici. »

Avant que quelqu'un d'autre puisse dire autre chose, on entendit un grand bruit venant de l'extérieur, c'était comme deux rochers entrant en collision.

« C'était quoi ça ? »

« Je ne sais pas Rosalie, allons voir ce qui se passe ! »

C'est ainsi que huit vampires sortirent de la maison afin de vérifier d'où venait ce bruit, ils furent à peine sortis sur le pas de la porte d'entrée qu'ils sont tombés en état de choc face à la scène se jouant devant leurs yeux, un vampire parmi les autres avait beaucoup plus peur que les autres, car celui-ci avait reconnu le vampire à tête rouge.

Sur le terrain était un vampire avec des cheveux rouges comme des flammes et en face d'elle un autre vampire qu'on pouvait seulement voir de dos, elle boquait le champ de vision. Cette femme était de taille moyenne, de longs cheveux brun foncé avec des reflets rougeâtres, elle était mince, mais musclée et sculptée. Quelques mètres derrière la femme brune se trouvaient un loup de la taille d'un cheval au pelage d'or et un vampire femelle avec de longs cheveux blond presque blanc, des yeux rouges. Elle portait des centaines de cicatrices sur son corps. On pouvait dire qu'elle avait de l'expérience dans le combat.

« Charlotte ? Est-ce vraiment toi ? »

« Oui c'est bien moi Major ! Ceci est mon mari et là-bas avec le vampire à tête rouge c'est sa mère, je pense même que tu la connais… »

Avant que Charlotte fît les présentations, Joshua s'était transformé en humain…

Au moment où Charlotte prononça « Major » le vampire qui avait un sourire diabolique tourna légèrement la tête et eut les yeux écarquillés quand elle reconnut qui c'était en réalité.

« Je ne peux pas y croire putain ! »

Elle refit face au vampire à tête rouge et prit la parole.

« Salut Victoria ça fait tellement longtemps… Tu m'as manqué, tu sais ! »

« Qui es-tu ? »

« Ton pire cauchemar… »

Retour au présent.

« Tu ne te souviens vraiment pas de moi n'est-ce pas ? »

« Non je ne me souviens pas de toi. Pourquoi devrais-je ? » Me demanda Victoria indifférente.

Je me rapprochai d'elle et l'encercla. Je tournais autour d'elle, elle fit de même. Je pouvais voir ses yeux devinrent comme des soucoupes quand elle vit des boules d'électricité se formant dans chacune de mes mains. Je voyais et ressentais sa peur. Mes cheveux flottaient avec la force que le vent soufflait. On pouvait voir les feuilles tourbillonner dans les airs. Mes devaient surement avoir pris la couleur noire ou rouge.

« Oh merde… », Murmura Charlotte.

« Oh attend une seconde, je vais te rafraichir la mémoire. Nous nous sommes rencontrés quand j'étais encore humaine et que j'étais sans défense. »

Elle ne comprenait toujours pas qui j'étais, je devenais de plus en plus frustrée.

« Hé Char ? Je pensais que les vampires étaient censés être intelligents et ne pas être lents ? » Demandais-je curieusement à Charlotte.

Je pouvais entendre le rire en plein essor d'Emmett. Le son de celui-ci m'avait terriblement manqué.

« Normalement ils le sont miel ! » me répondit-elle doucement.

Tout en lui révélant mon identité, je lui jetais des boules d'électricité.

« Je m'appelle Isabella Marie Swan Lahote. Je préfère être appelé Bella la plupart du temps. »

Victoria me regarda avec la bouche grande ouverte et les yeux écarquillés. On aurait dit un poisson. Si les circonstances avaient été différentes je serais probablement sur le sol en me pliant de rire. Son expression était vraiment comique à voir.

« Dis-moi Victoria, as-tu perdu ta langue ? Tu ne l'avais pourtant pas perdue quand tu as torturé ma mère, mon beau-père et mon père devant moi. En tuant ma mère et mon beau-père non plus, tu ne l'avais pas perdu ta langue de vipère. » L'informais-je avec colère.

« Oh mon dieu ma petite fille ! » entendis-je Esmé sangloter.

Du coin de ma vision périphérique, je voyais Esmé pleurer dans les bras de Carlisle, je pouvais aussi voir la reconnaissance sur les visages de mon ancienne famille de qui j'étais. Alice sanglotait, mais ce qui me surpris le plus c'est que Jasper ne la consolait pas du tout, au contraire, il était aussi loin d'elle que possible.

« Qu'en est-il de ton père ? Je l'ai tué, j'en suis sûr ! » Demanda cette vipère.

« C'est tout ce que tu as dire ! Tu as commis une grosse erreur ce jour-là vois-tu. Tu as laissé du sang dans le corps de mon père, minime je dois le dire, mais il était tout de même là ainsi qu'assez de venin pour débuter la transformation. Tout cela je ne l'ai su par hasard que quand j'ai été transformé. Pendant tout ce temps-là, toutes ces années je croyais que mon père était mort. À l'heure actuelle je ne vais pas te tuer, car ça serait bien trop facile et gentil pour ce que tu as fait subir à ma famille. En sachant en plus que ton précieux James n'était pas ton vrai compagnon, pour lui tu n'étais qu'une distraction avec laquelle il s'amusait quand il s'ennuyait, tu n'étais que son jouet comme moi je l'ai été pour Edward… »

J'avais apparemment touché une corde sensible, car elle se précipita vers moi. Cela prouvait son manque d'expérience, elle agissait sans réfléchir, à l'instinct tout comme les nouveau-nés.

« Bro, il faut l'aider. » S'exclama Emmett.

« Non Em. C'est à elle de se battre, elle sait ce qu'elle fait, en plus c'est son combat. » Déclara avec autorité Jasper.

« Comment tu sais ça Jazz ? » demanda Emmett.

« Regarde un peu les marques de morsures que Bella a sur son corps, c'est une combattante, une guerrière. »

Si Jasper pouvait seulement savoir comment il avait raison, j'étais une guerrière, une combattante, ce n'était pas pour rien que j'étais la chef de la garde des Volturi. J'esquivais l'attaque de Victoria et la projeta vers les arbres, elle en percuta quelques-uns avant de se remettre debout et de s'élancer à nouveau vers moi. J'étais beaucoup trop rapide pour elle, celle-ci ne pouvait pas me voir arriver, j'étais juste un flou pour elle. J'étais comme l'air, impossible d'attraper. Je lui envoyai quelques boules de feu qu'elle essaya d'esquiver avec beaucoup de mal et difficulté.

« Putain de merde ! Ne faut pas faire chier ma petite sœur… »

« T'as raison mec, elle est si gracieuse dans ses mouvements, mais est en même temps très féroce, je n'ai jamais vu ça avant. En plus de cela elle est très belle et chaude… »

« Je ne peux qu'être d'accord avec toi Peter sur ce coup-là. » Déclara Jasper.

« Homme Jazz contiens-toi où je vais sauter Em (il éclata littéralement de rire) tu es en train de baver mec ! »

« Les vampires ne bavent pas espèce d'idiot ! » répondit Rosalie avec agacement.

« Eh c'est de ma mère que vous parlez suceur de sang ! » informa Joshua.

J'entendis le bruit du claque. Charlotte venait en effet de lui en donner à l'arrière de sa tête…

« Aïe ! Char c'était quoi ça femme ? »

« Ne m'appelle pas femme Joshua Charles Emmett Lahote. C'est vampire et pas suceur de sang. Andouille ! »

Joshua avait repris sa forme humaine et faisait comme à son habitude c'est-à-dire l'idiot. Charlotte et lui me rappelaient Paul et moi-même, Joshua agissait comme son père, un véritable homme des cavernes.

Je voyais Victoria me chercher, mais je venais juste de me propulser dans les airs au-dessus d'elle. Je pouvais rester en lévitation. Je descendis pour être derrière elle, lui tapota l'épaule, d'un mouvement de ma main elle fut projeter à travers le terrain et percuta de plein fouet le monstre qui avait tué mon mari. Victoria revint vers moi, je fis le tour d'elle-même et arracha ses bras hors tension ce qui lui provoqua un cri de douleur, j'envoyais ses bras à l'autre bout du domaine.

« J'en ai assez de tes petits jeux Victoria ! » déclarais-je dans l'ennui.

Comme réponse, elle me grogna dessus.

« Tu sais Victoria je peux être très sadique et bad-ass quand je le veux, mais je vais laisser ce plaisir à mon père, selon moi, je pense que quand j'aurais envoyé tes morceaux aux Volturi il va se faire un plaisir de jouer avec toi comme tu as joué avec ma mère. Tu as sali avec les mauvaises personnes et la mauvaise famille. J'oubliais je ne pense pas que je t'ai dit que mon père était le quatrième roi, mais en plus de cela, ma mère était sa vraie compagne. Oh oui je sens qu'il va s'amuser avec toi ! » Lui dis-je sur un ton calme, mais mortel.

Je lui arrachais ses jambes et la tête de son corps, je mis ma main sur sa joue comme si j'allais lui faire une tendre caresse, elle me regarda méfiante. Je lui souris innocemment, ma main devint de plus en plus chaude, elle devenait rouge, après quelques secondes je la retirais, on pouvait distinguer graver dans sa peau l'empreinte de ma main.

« Tu vas souhaiter n'avoir jamais rencontré mon père et moi ! » lui murmurais-je mortellement même si les autres pouvaient entendre.

Victoria semblait dans la douleur par ce que je venais de lui laisser comme souvenir, mais aussi du fait que maintenant elle était également en morceaux, elle n'allait pas encore mourir, pour qu'elle meurt, je devrais mettre son corps en feu, ce n'était aucunement mon intention…

Ce qui me semblait bizarre est le fait que Victoria se trouvait dans beaucoup plus de douleur que ce qu'elle devrait ressentir normalement. À ce moment, à cet instant, je savais pour sûr qu'une certaine personne utilisait son pouvoir sur cette garce.

« Salut Jane… » Déclarais-je en souriant.

« Beau combat comme d'habitude ma chère sœur. Je me charge des restes et les mettre dans des boîtes pour les envoyer à ton père, il sera heureux de ton cadeau j'en suis sûr. À plus tard. » Dit-elle d'un ton impassible.

« Non s'il te plaît… Tue-moi maintenant… Je t'en supplie… » Pleurnicha Victoria avec désespoir dans sa voix.

Je l'ignorais et rigola avec froideur tout comme Jane. Je n'étais pas une personne qui donnait miséricorde.

« À plus tard petite sœur. Salue Alec pour moi… », Dis-je dans la direction de Jane.

Celle-ci rit joyeusement et se mit au travail, elle disparut quelques minutes plus tard dans l'obscurité de la forêt. Je me retournais afin de faire face aux Cullen.