« Alors… Tu feras tout ce que je veux ? ».

Voilà ce que Grey lui avait dit. Pendant toute une semaine, Juvia n'était hantée que par cette phrase. Pourquoi avait-elle dit cette phrase ? Et surtout devant lui ? Elle se sentait prise au piège. Pourtant tout le monde savait quels étaient ses sentiments à son égard, mais cette fois-ci, elle avait dit qu'il ferait tout ce qu'il voudrait d'elle ! Ah la la ! Elle était vraiment dans la merde. Pourtant cela ne l'aurait pas dérangé de pouvoir faire certaines choses avec lui, mais dans cette situation … Ah non, elle devait faire quelque chose pour arranger le coup ! Oui voilà ce qu'elle allait faire ! Elle irait à la guilde mettre au clair la situation avec Grey ! Elle ne voulait pas qu'on la prenne pour une « soumise » ! Non elle ne voulait pas ! Alors elle se prépara pour aller à Fairy Tail mettant une petite robe blanche, laissant apparaître sa si belle et douce poitrine accompagné d'un gilet bleu, bleu comme la couleur de ses yeux, mais ne prit pas son chapeau, voulant laisser ses cheveux à l'air libre. Quelques minutes passées dans sa chambre et elle était prête ! Prête à affronter tous les regards de ses amis, prête à affronter son Grey-sama ! Elle était sur le palier de sa porte, prête à partir de Fairy Hills. Elle se disait « Juvia y va ! Juvia y va ! JUVIA Y VA … Pas ». Puis elle repartit dans sa chambre se cacher sous sa couette bleu. Elle n'avait toujours pas le courage d'aller à la guilde.

Il lui fallut encore une bonne semaine et un regard terrifiant d'Erza pour revenir à Fairy Tail. Lorsqu'elle arriva devant la guilde, elle décida d'essayer de se faire discrète. Elle ouvrit minutieusement et délicatement la porte, rentra sur la pointe des pieds, puis referma la porte comme elle l'avait ouverte. Mais elle eut à peine le temps de se retourner, qu'une foule de personne vint à elle lui demandant si elle était malade. Ce à quoi elle répondit « Plus … Ou moins … ». Elle était bien embarrassée notre Juvia… De devoir mentir !

Après de grosses minutes à discuter avec tout les membres, Juvia fut enfin tranquille. Fatiguée de toutes ces questions, elle alla s'asseoir au bar. Elle commanda une pêche à l'eau bien fraîche qui lui fit un bien fou. Elle alla demander pour se resservir quand des mains lui cachèrent son visage. Ces mains étaient froides. Froides mais douces. Ces mains ne pouvaient appartenir qu'à une personne.

-« Tiens, tiens ! Qui voilà ? » Dit une voix masculine que Juvia reconnue dès la première syllabe !

-« Grey-sama ! » cria-t-elle, ayant peur de celui-ci !

-« Et bien Juvia ? Etais-tu vraiment malade ? Ou avais tu plutôt peur de me voir ? »

La jeune fille se mit à rougir, honteuse qu'il ait découvert ses raisons. Elle avait peur qu'il dise à tout le monde pourquoi Juvia n'était pas venue pendant deux semaines, pour une raison aussi futile, mais à son plus grand étonnement il ne le fit pas, mais se mit à la fixer. Ce qui mit encore plus mal à l'aise la jeune mage. Il la regarda, de haut en bas, passant en revue tout les membres du corps de Juvia puis, laissa entendre un petit rire qui fit frissonner la mage. Que pouvait-il bien penser ? Qu'allait-il lui faire faire ? Pourquoi avoir ausculté son corps comme ça ? Juvia était perdue et voulait rentrer dans ses rêves farfelus. Un silence entre les deux mages s'installa. Juvia rougit de plus en plus. Elle essaya de lancer une discution avec lui et les autres mages, pour s'enfuir à toute hâte par la suite, mais elle entendit un « Porte ça ! » qui la fit se retourner.

Grey tenait à sa main droite un uniforme de servante bleu, évidemment bleu. Et des oreilles de chat dans sa main gauche, ainsi, que des chaussures à talons d'au moins … 15 bons centimètres. Tandis que le garçon éclata de rire, Juvia le regarda, étonnée, effrayée, bouche-bée, enfin tout les adjectifs pouvant se terminer par « ée ». Par la suite Grey rajouta « Tu n'as pas dit que tu ferais tout ce que je voudrais ? » pour l'obliger à porter la tenue. Cette phrase retentit comme un coup de couteau qu'on donna à Juvia. Il s'en rappelait. Très bien même. Alors, contrainte devant tous les regards de ses camarades, Juvia alla se changer dans les toilettes, mettant sa dignité de côté. Elle comprit qu'elle serait réellement « soumise ». Lorsqu'elle sortie, c'est-à-dire après quelques heures, elle fut très gênée, essayant de sortir de l'enceinte de Fairy Tail, lorsqu'elle sentit l'étreinte d'une main dans la sienne. C'était une fois de plus Grey. Elle ne pouvait rien dire. Elle n'en était pas capable. Elle portait une tenue aussi… Grotesque ! Elle qui aimait être dans la norme, se faire petite quand il le fallait. Elle qui laissait ses fantasmes seulement dans ses rêves. Elle devenait de plus en plus rouge, au fil du temps qui passait. Ce fut Grey donc qui brisa ce silence de plomb. « Viens avec moi ! » lui dit-il. Alors, elle le suivit, exécutant ses ordres. « Mais que va faire Grey –sama ? ... Où va-t-il emmener Juvia ? ... Va-t-il la faire travailler ? ... Et quel travail ? ... Un travail de servante ? ... Ou pire un travail de Péripatéticienne ! ... Et pourquoi ? ... Pour qui ? ... Pour Cana-san ? ... Non ! Pour Mira-san ? ... Non ! Pour Erza-san ? ... Pas possible ! Po … Pour Lucy-san ! Évidemment ! » pensa telle.

Alors Juvia s'arrêta laissant prendre de l'avance son mage préféré et lui cria « Juvia ne fera jamais la pute pour Lucy-san ! ». Le mage de glace fut sous le choc, entendant Juvia parler aussi grossièrement. Quelle mouche l'avait piquée ? Pourquoi parler de Lucy à ce moment ? Et pourquoi Juvia parle de filles de la rue ? Sûrement une histoire de Juvia à dormir debout. Bref, Grey devait calmer la jeune mage et pour cela, il se rapprocha de celle-ci, totalement sur les nerfs, leva d'une main douce le visage en larmes de la jeune fille, les essuyant de l'autre main se rapprocha de son visage et … lui fit une pichenette sur le front. Juvia retrouva ses esprits en entendant un « Idiote » venir de Grey qui recommençait à marcher. Elle essaya de rattraper Grey mais avec sa forte poitrine rebondissant, ses talons aiguilles lui faisant mal et Grey qui continuait à avancer inlassablement, elle n'y arriva pas. Le jeune homme faisait exprès de rester toujours devant elle tout en ne la perdant jamais de vue. Il lui lançait parfois des « Tu vas bien ? » à laquelle Juvia répondait un « oui » très faux. Elle n'allait pas avouer qu'elle avait mal. Elle préféra marcher plus lentement même si elle passait, aux yeux des passants, pour une folle, jusqu'à décider d'enlever ses talons.

-« Qui t'as dit d'enlever tes chaussures ? » demanda Grey s'étant arrêter.

-« C'est que Juvia commence à avoir mal aux pieds. Elle n'arrive pas à marcher avec ces talons » répondit Juvia, qui n'en pouvait plus. Grey se mit à rire. Elle l'avouait enfin. Cette satisfaction du mâle se manifestait aux coins de ses lèvres.

-« Prends ma main » fit le jeune homme.

-« Qu… Quoi ? » bafouilla Juvia.

-« T'arriveras pas à marcher jusqu'à la salle avec ! Prend ma main ! Je t'aiderai ! »

Grey-sama ? Aider Juvia ? Ça ne pouvait être qu'un rêve. Et pourtant, il l'avait fait. Ils avaient marché main dans la main, comme un petit couple, sans rien se dire, profitant l'un comme l'autre de la chaleur des mains collées ensemble jusqu'à une petite salle où de la lumière et beaucoup de bruit émanait.

-« Un bal costumé ? » avait demandé Juvia !

-« Plus … Ou moins » répondit Grey, cherchant à imiter Juvia.

Celle-ci commença à se vexer, faisant rire le jeune mage. Il riait de plus en plus fort, ce qui fit rougir la jeune bleu. Après quelques minutes, Grey s'étant calmé, il lui dit :

« Si je t'ai fait porter des talons, c'est pas pour rien ! C'est pour que tu restes collé à moi pendant toute la nuit … »

Juvia rougissant de nouveau comprit en rentrant que la nuit serait sûrement longue …