Bonjour à tous.

Certains me connaissent peut-être déjà pour certaines fics que j'ai pu écrire et qui pour la plupart sont encore en cours d'écriture. Permettez moi de vous rassurer tout de suite : l'écriture de cette histoire est déjà terminée et il ne me reste plus qu'à la poster.

Cette fiction est postée dans la section Avengers et sera un AU (Alternative Universe) qui portera sur l'univers de Thors en première partie et dans la deuxième partie, elle reprendra les événements du film.

Je précise que l'Univers des Avengers appartiennent à Marvel et à ses auteurs respectifs, le film à Disney, je crois.

Avertissement : cette fic comportera parfois des scènes violentes mais rien de trop sanglant. La torture y est mentionnée.

Pairing : Pas de Slash, couple Tony/Pepper, ceux qui préfèrent le Yaoï sont parfaitement libres d'imaginer les relations entre les personnages d'un certain angle mais que personne ne s'attende à ce que je change mon histoire.


Un Secret longtemps caché.

Prologue

L'agent Phil Coulson arriva finalement en vue de la tour Stark, se préparant mentalement à la confrontation avec Tony Stark, le milliardaire le plus connu de la planète et paradoxalement, l'une des personnes les plus énigmatique, du moins, aux yeux du SHIELD. Il avait fallu plusieurs années à l'organisation pour constater que le masque affiché par Anthony Stark au grand jour et sa véritable personnalité étaient en complète dissonance l'un avec l'autre. Aux yeux du public, Stark était le type même du milliardaire playboy tapageur, un génie tel qu'on n'en voit qu'une fois par siècle, un homme qui aimait s'afficher en public et était voyant, ainsi que le prouvait son armure rouge et or d'Iron Man.

Mais quand on tentait de gratter sous le vernis, on ne trouvait que fort peu de choses concernant sa vie privée. Seul de rares initiés, dont Coulson faisait partie, savaient que Tony Stark était fidèle à Pepper Pott contrairement aux insinuations des tabloïds, savaient que l'homme était paranoïaque avec un besoin de contrôle sur ce qui l'entourait qui dépassait presque celui du directeur du SHIELD. Très peu de personnes étaient capable observer la manière dont le regard vif et brillant d'intelligence du génie perdait parfois de sa lumière et devenait lointain, voir hanté, fixant des choses d'un autre monde avant que l'homme ne se ressaisisse et détourne l'attention avec une plaisanterie.

Ce que personne ne savait, c'était ce qui était arrivé entre le moment où le jeune Anthony Stark, alors âgé de sept ans, avait disparu et celui où il était miraculeusement réapparu, près de trente ans plus tard.

Tout ce que son dossier au SHIELD révélait, c'est qu'alors qu'il était âgé de sept ans, l'enfant s'était introduit dans le laboratoire de son père, Howard Stark, qui étudiait alors le Tesseract découvert une dizaine d'années plus tôt. Poussé par la curiosité, l'enfant avait dû s'approcher de trop près du cube étincelant d'une lueur bleutée, et, soit à cause de l'expérience alors en cours, soit parce que le petit garçon l'avait touché, l'artefact avait alors émis une lueur vive et Howard Stark était arrivé juste à temps pour voir son fils disparaitre dans une faille inter-dimensionnelle. Le co-fondateur du SHIELD avait passé le reste de sa vie à expérimenter sur le Tesseract, cherchant sans relâche un moyen de retrouver son enfant, sans résultat. Trente ans après, Tony Stark était réapparu comme par magie et seule l'identification par ADN avait permis d'être certain que le fils prodige n'était pas un imposteur cherchant à s'emparer de l'empire Stark.

Jamais le génie n'avait accepté de répondre aux questions aussi bien du public que du SHIELD sur ce qu'il lui était arrivé pendant les trente ans de sa disparition. Stark répliquait invariablement aux questions par un "No Comment" et rien ni personne n'avait pu convaincre le milliardaire de changer d'avis. À vrai dire, Phil Coulson doutait qu'il se soit même confié à Virginia Pott, la personne qu'il aimait le plus au monde.

Mais aujourd'hui, l'agent du SHIELD n'était pas venu pour trouver les réponses à ces mystères mais pour convaincre Stark de participer à l'initiative Avengers afin de retrouver le dénommé Loki et le Tesseract. Personnellement, Coulson doutait que Stark accepterait de se mettre à la recherche de l'objet qui avait bien contribué à ruiner sa vie : il se souvenait fort bien de sa réaction quand Fury lui avait proposé de contacter Selvig pour travailler ensemble sur le Tesseract mais avait essuyé un refus net et le directeur n'avais plus tenté d'aborder le sujet.

Mais aujourd'hui, Tony Stark était sans doute le mieux placé pour retrouver le Cube : depuis son retour il y a cinq ans, l'homme avait abondamment prouvé qu'il était un génie par son talent créatif, ses multiples inventions et permis des avancées considérables en physique, en chimie et en informatique et son expérience personnelle avec le Tesseract le désignait comme l'homme de la situation. Maintenant, encore fallait-il le convaincre de cela…

Constatant sans surprise que Stark refusait de le laisser entrer, il se résigna à employer le code fourni par Mlle Pott qui permettait de passer outre la sécurité assurée par JARVIS, l'Intelligence Artificielle hautement sophistiquée de l'inventeur et parvint finalement dans le Saint des Saints. Visiblement, à en juger par la conversation, il interrompait un moment privilégié mais Phil Coulson n'avait honnêtement pas le temps de s'excuser pour cela. Sans attendre, il tendit le dossier électronique à Stark qui, fidèle à sa manie, refusa net. Parfois, l'agent du SHIELD se demandait ce que cachait ce tic : une simple excentricité ou un traumatisme ? Sans chercher à creuser le sujet, il observa la manière dont le consultant et peut-être dans un avenir proche, futur Avenger, commençait à étudier le dossier et les documents mis à sa disposition.

Conformément à ses craintes, l'attention du prodige se fixa aussitôt sur l'image en 3D du Tesseract et les yeux exercés de Coulson notèrent la distance instinctive qu'il plaçait entre lui et la représentation inoffensive. Mais curieusement la pire réaction qui se produisit fut quand ses yeux se posèrent sur le compte rendu des événements du Nouveau Mexique : les yeux de Stark s'écarquillèrent, son visage prit une teinte livide et un léger tremblement commença à agiter ses mains tandis qu'il fixait la bataille de Thor contre le Destructeur. Son visage redevint impassible et quand il se retourna vers l'agent du SHIELD, la réponse tant crainte tomba, catégorique, intraitable : un non net et sans discussion.

Mlle Pott qui semblait saisir la gravité de la situation, chercha à persuader Tony mais Phil voyait bien que même la femme qui comptait le plus au monde ne pouvait convaincre Tony et pourtant, le meilleur agent du SHIELD voyait bien la lutte intérieure que le génie livrait en lui même. Jamais le visage de Stark n'avait été aussi expressif et on pouvait lire la crainte, la douleur, le regret, ainsi que cette hantise si familière dans les yeux de l'héritier Stark qui semblait réellement regretter son refus mais ne parvenait pas à trouver le courage d'accepter l'offre.

À contrecœur, Phil Coulson sortit son dernier argument :

- "Mr Stark, vous êtes le seul qui est capable de résoudre ce problème le plus rapidement possible et le temps est crucial dans cette affaire."

- " "Au secours, Obi Wan Kenobi, vous êtes notre seul espoir", ironisa Stark, prouvant ainsi qu'il avait parfaitement su rattraper son retard en matière de culture cinématographique.

- "C'est malheureusement le cas, Mr Stark" Insista l'agent.

- "Vous prenez un gros risque en tentant de m'engager sur cette mission, Agent. Si j'accepte, je ne serais pas fiable ! Vous ne savez pas ce que vous exigez de moi." Déclara Tony à la limite de la supplication, sa voix trahissant sa crainte malgré lui.

- "En effet, je ne le sais pas, admit l'agent Coulson. Nul ne sait ce qui vous est arrivé durant les trente ans pendant lesquels vous avez disparu. Peut-être serait-il temps de le confier."

Stark demeura silencieux pendant de longues minutes, ses yeux fixaient New York illuminée dans la nuit sans vraiment voir la "ville qui ne dort jamais". Il semblait complètement perdu dans ses pensées et quelqu'un de moins expérimenté aurait pu croire qu'il avait déjà oublié son interlocuteur, mais ça aurait été une erreur grossière, une que le SHIELD n'avait pas pour habitude de commettre. Finalement, après un long moment d'intenses réflexions, il se retourna et déclara :

- "Si je dois raconter ma petite histoire, j'aimerais autant voir tous mes interlocuteurs en face, ou du moins leurs visages. Fury, je sais que vous êtes en train de m'écouter via les mouchards que vous croyez avoir dissimulé soigneusement sur Agent, alors transférez votre face de pirate sur l'un de mes écrans et discutons !"

Un instant plus tard, l'un des nombreux écrans holographiques du building s'anima et laissa apparaître le directeur du SHIELD. Ce dernier fixait le fils de son ami Howard Stark avec une acuité presque inquiétante, mais sans demander comment Stark avait réussi une fois de plus à déceler ses micros les plus perfectionnés, même si ça semblait le démanger. Mais même du temps d'Howard, jamais celui-ci n'avait dévoilé toutes ses recettes et son fils avait le goût du secret encore plus prononcé que lui.

- "Bien, Stark, je suis tout ouïe et j'avoue que ça faisait un petit moment que j'attendais cela."

- "Je m'en doute, répliqua Tony avec un sourire sans joie avant de prendre une profonde inspiration et de commencer son récit :

- "Quand j'ai touché le Tesseract, il y a plus de trente-cinq ans, j'ai certainement commis la plus grande erreur de ma vie..."


Le Prologue est terminé. J'espère qu'il vous aura donné envie de lire la suite.

Le prochain chapitre paraitra dans quelques jours.

Les reviews sont toujours appréciées, qu'il s'agisse de critiques, hypothèses ou autres. Merci d'avance !