Auteurs :

-Partie 1 : Requiem

-Partie 2 : ludmilla u/1902251/ludmilla

-Partie 3 : Requiem

Pour tous ceux qui regardent la diffusion américaine, ne lisez pas cette fic en pensant aux derniers évènements... PLACEZ-VOUS DANS L'OPTIQUE DES PERSONNAGES APRÈS LE 2x05 "The Doctor" ;-)

~ A MOMENT OF WEAKNESS ~

Cela faisait environ deux minutes que David Nolan était planté sur le perron de l'imposante villa de l'ancien Maire de la ville. Il hésitait fortement à appuyer sur la sonnette car si ça ne tenait qu'à lui il ne serait certainement pas là en ce moment même. D'ailleurs s'il pouvait ''éviter'' toute rencontre avec son ennemie jurée, il ne s'en porterait que mieux.

A vrai dire, ce matin même, avant de partir à l'école, Henry lui avait demandé timidement d'aller vérifier que sa mère n'était pas blessée après l'altercation à l'écurie s'ajoute à cela que David était un grand professionnel et comptait honorer dignement l'étoile de shérif que sa fille avait laissée derrière elle avant de disparaître dans ce trou noir sans fin il se devait donc de venir demander des explications et vérifier que la ville et ses habitants ne risquaient plus rien. C'était son devoir. Mais lui aussi avait sa part de responsabilité dans cette histoire : il avait plié face à la requête de Regina le suppliant de la laisser parler à son fiancé. D'ailleurs, il ne comprenait pas bien pourquoi il avait cédé au caprice de cette femme qui ne lui attirait que des problèmes... Sans doute son regard si désemparé à ce moment-là l'avait-il ébranlé ?

Le Prince secoua la tête et soupira avant d'enfin se décider à appuyer sur le bouton de la sonnette. Il croisa les bras sur la poitrine d'un air déterminé attendant patiemment que la Reine vienne lui ouvrir. Après quelques secondes, il entendit le bruit d'une serrure qu'on déverrouille et la porte s'entrouvrit doucement...

Charming pencha légèrement la tête sur la droite pour inspecter l'intérieur et discerna la silhouette de Regina qui se tenait un peu en retrait dans la pénombre... Il fronça les sourcils et décroisa aussitôt les bras pour se mettre en position de défense... On ne sait jamais, une boule de feu pourrait surgir de nulle part pensait-il ! La porte à demi-ouverte, il remarqua que les volets étaient fermés au fond de la salle à manger et les lumières éteintes, ce qui rendait l'atmosphère encore plus pesante.

La jeune femme s'avança légèrement dans l'encadrure de la porte, sous la lumière du jour et apposa un coin du front contre le chambranle de bois...

« Qu'est-ce que vous voulez David ? » soupira-t-elle.

« Je... » il marqua un temps d'arrêt lorsqu'il réalisa la tenue qu'elle portait... Elle était pieds nus, seulement vêtue d'un peignoir en satin noir avec quelques coutures couleur or au bout des manches. Ses cheveux étaient encore humides d'une douche très récente et certaines mèches un peu rebelles venaient se promener devant ses yeux noirs légèrement maquillés. Il se sentit rougir légèrement car il n'avait pas l'habitude de la voir dans une tenue décontractée. C'était même la première fois. De plus, il avait gardé certaines valeurs nobles et il pensait sans doute que c'était inconvenant pour un Prince de voir une Reine non apprêtée. Il déglutit et reprit sa contenance « Je... J'ai besoin de savoir ce qu'il s'est passé lorsque je vous ai laissé en tête à tête avec votre fiancé hier à l'étable ! » lança-t-il d'une traite pour imposer d'entrée une certaine domination.

La Reine souffla d'un air agacé. « Ce ne sont pas vos oignons cher... Prince Charming ! » rétorqua-t-elle en lui lançant son regard noir habituel.

Il ne se laissa pas intimider et répliqua aussitôt « En fait, c'est totalement mes ''oignons'' ma chère car, en tant que Shérif, j'essaye de garder cette ville sécurisée voyez-vous et votre ami représente un très grand danger, surtout lorsqu'on voit ce qu'il a fait à Whale ! »

Elle esquissa un sourire moqueur « Oh c'est vrai, c'est vous qui arborez la belle étoile maintenant ! » puis elle soupira à nouveau et détourna le regard vers le sol en décollant son front du chambranle « écoutez, vous n'avez plus rien à craindre en ce qui concerne... » son regard s'embua soudain et sa voix trembla « … Daniel.»

« Vous avez... »

« J'ai fait ce qu'il fallait ! » le coupa-t-elle en le défiant à nouveau du regard. « Maintenant si vous voulez bien m'excuser mais j'ai quelques litres de scotch qui m'attendent ! » David leva les yeux au ciel et s'apprêtait à faire un demi-tour sur lui-même bien décidé à la laisser dans son désarroi, quand soudain quelque chose attira son attention. Regina, elle, fit un pas en arrière et attrapa la poignée, elle allait refermer la porte quand Charming vint brusquement caler son pied contre pour l'empêcher de la fermer.

« Hey ! » protesta-t-elle alors qu'il poussait la porte et s'introduisait dans la demeure. « Je ne vous ai pas invité à... » commença-t-elle en reculant pour garder le Prince à distance.

« Qu'est-ce que... C'est du sang ?! » demanda-t-il en pointant du doigt le bras droit de Regina. Elle fit encore un pas en arrière sous l'assaut intrusif de Charming.

« Ce n'est rien ! » répondit-elle avec assurance.

Mais le Prince était têtu et s'approcha à nouveau de la Reine pour lui saisir le bras et faire glisser sa manche vers le haut. Ce qui révéla un grand bandage tâché de sang qui lui recouvrait tout l'avant-bras. « Mais vous êtes blessée ! » nota-t-il, surpris, alors qu'il continuait d'envahir l'espace de sécurité de Regina. Il n'avait pas réalisé ce qu'il était en train de faire. Pour lui, c'était instinctif d'aider une personne blessée.

D'un mouvement brusque, elle se dégagea de l'étreinte de Charming et recula contre le mur qui supportait la cage d'escaliers. Elle détestait qu'on envahisse son espace vital sans y avoir été invité. Cela lui faisait perdre le contrôle et l'ascendant sur son interlocuteur. « Ce n'est rien je vous dis ! » aboya-t-elle. « C'est juste une égratignure. » affirma-t-elle en grinçant des dents.

« Une égratignure ?! » protesta-t-il en levant les mains en signe de non agressivité « ça me semble plus sérieux qu'une simple égratignure... ça saigne encore on dirait ! » constata-t-il.

Alors qu'elle se tenait face à lui, mâchoire crispée et yeux noirs de colère, le défiant d'oser s'approcher encore, elle sentit l'humidité émaner de son avant-bras. Elle contrôla alors le bandage qui commençait à s'imprégner de plus en plus de sang. Bientôt des gouttes perlèrent au bout de ses doigts et tombèrent sur le parquet en émettant un petit bruit de cliquetis. Alors qu'elle fixait le filet de sang qui glissait le long de son bras, elle sentit soudain sa bouche devenir sèche, lui laissant un goût amer à l'intérieur, sa respiration s'intensifia et sa vue se brouilla progressivement. Ce n'était pas comme si elle n'avait jamais vu du sang. Non l'Evil Queen était bien placée pour avoir vu le sang couler à plusieurs reprises... Mais cette fois, c'était différent. C'était son propre sang qui coulait et ça ne lui était encore jamais arrivé !

Soudain, elle sentit son cœur se soulever et un voile noir lui tomba devant les yeux. Elle laissa échapper un soupir et une légère plainte avant de chavirer le long du mur... Il fallut quelques secondes à David pour analyser toute la scène et se rendre compte que son ennemie de tous les temps, ce monstre, cette sorcière, était en train de perdre totalement pied. Cependant, on pouvait lire dans les yeux du jeune homme un mélange d'inquiétude et d'hésitation et sa réaction fut sans appel.

Dans un réflexe complètement instinctif, il se rua sur Regina pour arrêter sa chute. « Oh oh oh ! » s'écria-t-il avant de se pencher et de l'attraper par la taille tout en la maintenant contre le mur. La Reine émit un léger gémissement lorsque le Prince passa ses bras sous ses épaules et ses genoux pour la soulever dans les airs telle une poupée de chiffon. Elle laissa retomber sa tête sur l'épaule du Prince qui pouvait à présent percevoir un souffle léger lui chatouiller le cou.

Il monta les marches de l'entrée deux par deux et se dirigea rapidement vers le salon alors qu'il ressentait déjà le liquide tiède imprégner sa propre chemise. Machinalement, la jeune femme à demi-consciente était venue agripper de sa main droite le col de Charming.

L'esprit partiellement altéré, Regina pensa rapidement qu'elle aurait pu réagir... Qu'elle aurait ''du'' réagir. Se forcer à ouvrir les yeux, se recharger grâce à la magie ou encore arracher le cœur qui battait sous son poing fermement cramponné au blouson de son ''assaillant''... N'importe quelle alternative qui aurait pu la tirer de là ! Mais une autre partie d'elle-même lui criait de lâcher prise et de se laisser aller, là, maintenant, dans les bras de cet homme qui semblait vouloir la protéger pour la première fois de sa vie. Ressentant une chaleur bienveillante l'envelopper entièrement qui se dégageait du corps de David, elle finit par capituler et se fut le trou noir...