Voici donc le 2e chapitre de "Reign of the Dark".

Dans ce chapitre j'ai un peu développé le passé de la Terre du 21e siècles; ainsi que la raison des Wraiths parmi les humains qui sont censé être leur "casse- croûte". J'espère qu'il vous plaira.

Bonne lecture et à la prochaine. ;-)


[-]

Chap. 2 : Recherches

[-]

Quelques jours plus tard…

Caitleen n'avait plus eu de malaises depuis la dernière fois. Son ami Mike la soutenait du mieux qu'il pouvait lorsqu'il avait le temps pour la voir. A l'université, elle devait faire doucement et ne pas se surmener c'est ce que les professeurs lui avaient conseillé.

Le Wraith- médecin lui avait envoyé les résultats par poste. Quand elle avait lu que le sang ne contenait rien de spécial, elle trouvait cela bizarre tout de même que s'était bleu. Elle n'avait pas appelé ses parents pour lui dire ce qu'elle avait eu. Elle ne voulait pas les inquiéter inutilement.

En l'espace d'un siècle, et l'influence des Terriens, les Wraiths avaient changé leur comportement et leur façon de vivre, même s'il y avait encore des Wraiths traditionnels qui avaient refusé de se soumettre. Ils avaient pu devenir des médecins ou encore de grands scientifiques ou politiciens. Car, la plus importante découverte du siècle dernier était l'invention et la mise au point d'une génothérapie commencés par le Dr Beckett et le Dr Keller. Les Wraiths avaient donc pu vivre parmi les humains sans qu'ils soient un danger, puisqu'ils se nourrissaient comme eux.

###

Caitleen avait dû rattraper les cours qu'elle avait manqués la dernière fois. Quand elle était dans son cours avec le vieil Jaffa, il parla beaucoup des Autobots qui avaient trouvé une nouvelle planète pour reconstruire leur peuple et que seul, quelques- uns d'entre eux étaient restés auprès des humains pour veiller sur eux.

Le Jaffa montra de nombreuses images sur eux, à ses étudiants qui furent fascinés par leur histoire. Un des étudiants demanda alors, intéressé par les Autobots :

« Pr Ra'Yak, pourquoi les Autobots ont- ils disparu ? Est- ce à cause des différents que la Tau'ri a eu avec eux, après la destruction de Fallen et de Megatron ? Ou avaient- ils d'autres choses à faire ?

- Calmez- vous, M. Rex. Eh bien… Nous ne savons pas si nos ''amis les Robots'' sont encore parmi nous. Mais ce que nous pouvons dire c'est que le Grand Conseil, qui composait jadis l'Alliance contre les Envahisseurs qui étaient les Decepticons, existe encore. Il y a certainement encore deux ou trois Autobots qui représentent cette ancienne Alliance avant que les humains et les extraterrestres ne prennent le commandement. Les Autobots, comme vous le savez déjà, étaient un peuple en voie d'extinction et malgré leur problème avec les Decepticons, ils ne nous ont pas beaucoup aidés pour nous développer. Ils ne voulaient pas que les humains se détruisent entre eux. C'est pour cela qu'ils ont disparu.

- Cette Alliance était composée par quel peuple ?, poursuivit une élève assise au fond de la salle.

- L'Alliance a été formée au tout début de la Guerre qui opposait les Decepticons rebelles contre les Autobots. Comme les Cybertroniens n'avaient plus de planète où habiter, les Terriens leur ont donné asile sur la Terre en contre partie, ils devaient aider les humains dans la lutte contre les Decepticons qui se cachaient sur la planète. Malheureusement, une guerre éclatait les archives de l'époque ne nous donnent pas les raisons du début d'une guerre qui détruisait grandement la Terre. La Tau'ri, les Wraiths et les Autobots s'étaient alors alliés en une Coallition. Bon, je pense que ceci fera un cours à part, si ce thème vous intéresse tellement.

- Mais professeur, les Anciens Cybertroniens avaient prédit certains événements pour un avenir proche, demanda alors un autre élève.

- C'est exact, jeune demoiselle. Ils avaient prédit la venue d'un nouvel Ennemi qui menacerait la paix dans l'Univers et que seul l'Elu –c'est-à-dire l'Etre Originel- pourrait maîtriser une Energie inconnue, très puissante pour vaincre le Mal. Mais, je vous rassure, ce n'est qu'une vieille légende. »

Cette histoire éveilla la curiosité de Caitleen qui aimait beaucoup les vieilles légendes des peuples disparus. Ainsi que leur mythologie.

C'est alors que le cours se termina pour la journée. Caitleen en profita pour aller rendre visite à son amie Yolina Shur, une serveuse de bar dans les bas- quartiers d'Atlantis. Elle l'avait connu à l'université avant qu'elle n'arrête de poursuivre ses études. Caitleen avait dû prendre un aérobus qui allait dans la ville base, quartier Sud- Ouest, zone 3.

Elle n'aimait pas aller là- bas, mais elle n'avait jamais eu de problème avec les personnes qui y vivent. La ville- basse était un endroit où les truands et les pauvres y habitent. Le taux de criminalité fut le plus important que dans les autres zones.

Caitleen arriva après plusieurs minutes de marches, au bar ''La Baleine blanche'' s'était là où Yolina travaillait pour gagner sa vie. Quand elle entra dans le bar, Caitleen se fit siffler dessus comme pour signifier ''Viens là poulette''. Son amie la vit et alla vers elle pour la sortir de cette foule de ''mâles'' qui essayaient de la prendre.

Yolina qui était habillée d'un débardeur rouge très décolleté et d'une minijupe noire, était très appréciée des clients du bar. Elle tira Caitleen par le manche de son pull afin d'aller dans un endroit plus calme pour parler. Yolina faisait partie du peuple Tok'râ, installé depuis un moment sur New Lantia.

Elles allèrent dans une ''chambre spéciale'' que le patron leur avait confié pour leur discussion. Caitleen posa son sac de cours dans un coin de la chambre avant de s'asseoir sur le lit à côté de son amie.

Yolina s'assit en face de Caitleen elle commença à lui dire :

« Comme ça me fait plaisir de te voir Cat ! Alors, qu'est- ce que je peux faire pour toi ? Cherches- tu un travail ? Mon patron me demande tout le temps si tu veux faire serveuse ou barman. Bon, c'est un peu chiant avec certains clients ivres, mais c'est bien payé et la sécurité est un élément primordial pour nous étant donné que nous les serveuses sommes constamment tripoter. Alors, que me vaut ta visite ?

- J'aimerai en effet gagner un peu d'argent. Car, le contrat avec mon autre travail, se termine. Et… on me conseille un travail où je peux m'exprimer un peu plus. Donc, j'ai pensé à ton bar où tu travailles. »

Avec un grand sourire, Yolina lui sauta au cou toute contente que son amie se joigne à elle. Elles allèrent tout de suite auprès du patron du bar qui était un alien rouge très imposant : il faisait plus de 2 mètres de haut et avait 4 bras, ce qui était pratique pour jeter les clients à la porte. Il était par ailleurs, très costaud physiquement et juste avec les gens.

A plusieurs reprises, le patron avait proposé de recruter Caitleen qui avait toujours refusé gentiment. Mais là, le patron fut heureux de l'accueillir dans sa ''famille''.

Caitleen le remercia et il demanda à Yolina de montrer en quoi consiste son travail. Yolina emmena Caitleen dans sa chambre, à l'étage pour qu'elle puisse immédiatement commencer. Etonnée, la jeune femme accepta. Yolina lui donna des vêtements plus ''adéquats'' pour son essai. On lui confia son emploi du temps qui était que du travail nocturne. Puisqu'en journée, elle était en cours à l'université.

Rouge comme une pivoine, elle se mit derrière le bar avec le patron qui la mit à l'aise. Caitleen donna les boissons aux clients du comptoir ainsi que la préparation des commandes pour les serveuses en salle.

Quelques heures plus tard, vers 23h, Caitleen termina son service et le verdict du patron était positif : il l'accepta comme nouvelle employée. Ravie, Caitleen remercia Yolina et le patron du bar. Elle rentra alors chez elle se reposer.

Durant les semaines suivantes, Caitleen s'habitua rapidement aux attitudes des clients du bar. Au début, elle avait eu du mal à s'y faire. Mais après quelques jours, elle s'y habituait.

Pendant la journée, Caitleen essaya de chercher des informations sur la disparition des Autobots ainsi que la légende. Elle tentait d'apprendre à lire et à comprendre leur langage grâce au mystérieux livre qu'elle avait trouvé à la bibliothèque. Mais cela n'était pas une mince affaire puisque leur langue était très ancienne et donc compliquée à maîtriser.

Pour mettre en pratique ses connaissances linguistiques, Caitleen traita des clients trop vicieux avec des mots anciens terrestres, oubliés à leur époque : « Sale Goujat ! » (synonyme de pervers, de dépravé). La moitié du temps, ils ne comprennent pas et la laissaient tranquille.

Un soir, toutefois, lorsque Caitleen faisait son service, un homme ivre de race humaine, commença à faire des avances à la jeune femme. Caitleen qui devait servir des clients, se fit retenir par le bras, par un ivrogne qui commençait à lui donner des tapes sur ses fesses. La jeune femme essaya de se libérer mais il était trop fort pour elle.

Yolina vit cela et prévint le patron ainsi qu'un videur, qu'un client était trop ivre pour se rendre compte qu'il s'en prenait à une serveuse.

Le patron et le videur se saisirent alors de l'homme mais il parvint à faire valser les 2 individus. Caitleen sentit de plus en plus son bras la lâcher. Elle prit soudain, un pistolet laser qui était dans la ceinture de son agresseur afin de le pointer sur lui, en lui criant :

« Tu vas me lâcher, sale vermine salace ! Sinon, je t'envois une charge électrique suffisante là où je pense, pour te faire chanter comme une fillette. Donc, tu vas me lâcher le bras, puis tu te lèves et tu fous- le- camp d'ici !

- Ooh là ma petite, calme- toi. S'était juste… ''hips'' pour s'amuser poulette ! ''hip''… Je… vais partir. Mais… c'est pas fini entre… ''hips'' nous, ma jolie.

- Tu crois ça, ivrogne ?! Vois plutôt ça ! »

Caitleen se mit ensuite à tirer sur l'homme soûl qui sortit du bar en courant. Les autres habitués du bar avaient suivi la scène et ils s'étaient tous mis à rire après le lâche. Ils félicitèrent la jeune femme, devenue une véritable petite guerrière. Yolina accourut auprès de son amie pour la complimenter de son geste et de son courage.

Caitleen sourit à tout le monde avant de retourner à son travail. A sa pause, le patron du bar alla voir Caitleen qui était dans la cuisine, se mettre de la glace sur son poignet endolori. Il lui demanda si elle n'avait rien de grave et qu'il veillera à ce que les clients ayant trop bu, soit jeté dehors. Caitleen le remercia de son aide.

Elle finit son service vers 23h du soir. Encore habillée de son minishort noir et de son t-shirt rouge, elle rentra chez elle seule, avec son sac sur l'épaule. Caitleen se dirigea vers la station d'aérobus qui allait la ramener au quartier Ouest, zone 31.

Soudain, quand elle était assise à la station écoutant de la musique, un homme s'assit à côté d'elle. Il portait un long manteau et une capuche qui cachait son visage.

Caitleen regarda du coin de l'œil, cet étrange individu. C'est alors qu'il se mit à parler dans une langue disparue qu'elle étudiait en université. Choquée qu'il la maîtrisait parfaitement, elle l'ignora. L'inconnu se tourna vers elle et Caitleen l'observa ensuite attentivement ses faits et gestes.

Elle vit une queue métallique sortir de son manteau qui se dirigeait vers sa main encore endolorie et rouge. Effrayée, elle voulait se lever mais l'inconnu lui avait déjà pris son poignet avec sa queue en métal. Elle sentit alors une douleur vive la transpercer dans tout son corps. Elle semblait que la douleur provenait de la queue métallique qui tenait son poignet et qui se propageait dans ses veines.

Caitleen se ressaisit et réussit à frapper l'inconnu qui la lâcha avant de partir. Elle le vit disparaître dans une ruelle sombre. Son poignet toujours douloureux, avait un étrange signe comme si on l'avait marqué au fer rouge un symbole qui ne partirait pas. Ce signe mystérieux était une forme de la langue cybertronienne qu'elle ne connaissait pas.

Intriguée, elle se leva et alla chercher l'homme capuchonné dans la ruelle où elle l'avait vu partir. L'endroit était très sombre et sale Caitleen commença à avoir peur et sursauta aux moindres bruits.

Soudain, la jeune femme remarqua qu'elle avait été encerclée par un groupe d'hommes armés qui semblaient vouloir quelque chose d'elle. Caitleen tint son sac puis se mit à reculer légèrement. Un des hommes sortit de l'ombre elle le reconnut : c'était l'homme soûl de tout à l'heure. Il lui dit alors :

« Alors, petite, t'a plus rien à dire ?! Je te l'avais dis que je reviendrais me venger ! J'vais me faire une joie de t'humilier comme tu l'as fait avec moi, avant.

- Tu crois que tu me fais peur, ivrogne ! T'es obligé de venir avec ta bande d'alcooliques pour te venger de ce que je t'ai dis ?! C'est pathétique comme méthode de vengeance !

- Les mecs, ça vous tente de lui apprendre le respect ? »

Un ''oui'' collectif sortit du groupe et motivait les alcooliques à se sentir oppressée, elle se prépara à se défendre quand ils se mettront à l'attaquer.

Les hommes se rapprochèrent encore plus jusqu'à ce que deux d'entre eux la tiennent fermement. Caitleen réussit à en mettre K.O quelques- uns, mais cela ne les empêchaient pas de la prendre.

L'ivrogne humilié donna un coup de poing dans le ventre de Caitleen. La jeune femme eut alors une horrible douleur ce qui la fit se tordre en avant. Les hommes la retinrent de tomber à genoux sous les autres coups qu'on lui infligeait.

Au moment où on allait lui arracher ses vêtements, un homme les interpella. Caitleen qui avait ses longs cheveux blonds devant son visage, vit un jeune homme bien musclé avec des cheveux courts noirs qui leur ordonna de laisser la jeune femme tranquille.

Caitleen se mit à voir flou. Quelques hommes allèrent vers le jeune homme qui les mettait K.O en un rien de temps. Voyant sa force surhumaine, l'ivrogne ordonna de fuir cet énergumène au plus vite.

Les deux hommes lâchèrent la femme qui s'était évanouie lorsqu'ils l'avaient libéré. Son sauveur se précipita vers elle et essayait de la laisser animée mais il n'y parvint pas.