The New Beginning

Disclaimer : Je ne possède rien.

Synospis : Une nouvelle année ennuyeuse débute à McKinley pour Kitty. Mais tout bascule quand elle fait la connaissance de Marley.

Note : Merci à ma super testeuse Nemaja !


POV Kitty
J'avançais lentement au centre du couloir, profitant que les autres se poussaient précipitamment sur mon chemin. Une nouvelle année commençait à McKinley, une nouvelle année qui rimerait probablement avec succès, popularité et sublimité.

Ce mot n'existe pas.
C'est mon histoire, je fais ce que je veux.
Touché.

Continuons donc : j'entrais dans mon année de sophomore, tout en étant la nouvelle capitaine des cheerleaders. Toutes les filles voulaient me ressembler, tous les garçons rêvaient d'être avec moi. Bref j'étais à coup sur la reine du lycée.

Tu t'es jetée le fleuriste là …
Je pointe juste les faits.
… Ou pas.

Et malgré tout, cela ne faisait pas mon bonheur. A vrai dire, je me fichais totalement de ma popularité ou d'être à la tête des cheerleaders. Mais voilà, il y avait ma mère pour qui seule l'apparence compte, qui pense que seule la popularité compte dans la vie, et qui fait tout pour que moi, sa seule et unique descendante féminine, suive son modèle.

J'aurais presque versé une larme.
Toi, vas te trouver une occupation.
J'en ai déjà une.
Ah ouais ?
Éclairer ta vie et rendre cette fic moins ennuyeuse.

En fait, je préférerais être une fille banale que personne ne remarque mais qui mène une vie tranquille entouré de pleins d'amis et sa petite-amie. Oui vous avez bien lu. J'aurais pu vous faire poiroter 50 ans sur le fait que je sois possiblement attirée par elles ou non, que je sois une bitch à cause de ça, qu'un jour je rencontrerais mon opposé qui me révèlerait la vraie teneur de mes penchants amoureux mais la flemme. Autant aller droit au but.

Et donc, je rêve toujours de celle qui fera battre mon cœur, voir des feux d'artifice, qui rendra ma vie plus rose, qui m'emmènera aux quatre coins du monde dans les lieux les plus romantiques et avec qui j'aurais une fin digne de conte de fées.

Arrête les comédies romantiques.
T'as peut-être pas tort sur ce coup-ci.
Ce coup-ci ? J'ai toujours raison ouais !
Hum hum …
Sinon bien que je sois géniale, tu ferais mieux d'arrêter de me parler et regarder devant toi.
Pourquoi ?
Parce que.

Et parce que BAM, j'heurte un corps en mouvement (c'est poétique n'est-ce pas ?) et me retrouve soudain étalée sur le sol telle une baleine échouée sur le rivage.

Qui avait raison ?
On règle ça plus tard.

- Oh je suis désolé, désolé, je t'avais pas vu je cherchais le bureau de l'administration et …

Je me retrouve debout et m'apprête à lancer un tas d'insultes toutes les plus élaborées les unes que les autres quand je croise le regard de la fille et là …

Et là j'ai l'impression que le monde s'arrête. Qu'il n'y a plus que cette fille et moi. Je ne suis plus capable de penser ou d'être en capacité de dire quoi que ce soit. Je me perds dans son regard bleu, sa chevelure brune ondulée impeccable, son sourire timide qui rend son visage attendrissant et adorable. Je sens une vague de chaleur se propager en moi tandis que nous poursuivons notre échange de regards. Des vagues de frissons courent dans mes veines. Et surtout une sensation de bien-être part de ma poitrine et se diffuse lentement dans mon être.

Lentement, mon regard descend, s'attardant légèrement sur le léger décolleté que lui fait son pull rose, pour faire un arrêt sur image au niveau de ses jambes. La seule chose à laquelle je puisse penser c'est que cette fille est juste …

Sexy ?
Magnifique.

Mon esprit semble redémarrer et je me dépêche de remonter mon regard avant d'être pris en flagrant délit de matage. Je me rends compte alors que je n'ai toujours pas prononcé un mot et me décide à faire une première impression magistrale.

- Hum …

Magistrale hein ?
Ferme là.

- Vraiment désolé je …
- Non non c'est moi qui suis désolé, j'étais dans mes pensées et je ne regardais pas où j'allais.

Waouh Kitty Wilde s'excuse !
Continue comme ça et je t'assomme.
Tu peux pas je suis ton inconscient.
Je trouverais un moyen.

Mon regard se reconnecte aux siens quelques secondes et je ressens le besoin express de lui faire la conversation. Chose étrange lorsque l'on sait que je suis aussi bavarde qu'un pingouin russe rencontrant un koala japonais. (Si cela existe, je ne sais point. Cela sonnait juste bien.)

- Donc hum … tu es nouvelle c'est ça ?
- Comment tu as deviné ?

Je meurs d'envie de lui répondre « Si une fille comme toi était là l'année dernière, je l'aurais déjà remarqué. –Et probablement déjà sauté dessus-» mais je me reprends de justesse. Cela ferait trop …

Loveuse et dragueuse à deux balles ?
Pourquoi tu as toujours bon quand je suis énervée contre toi ?
Parce que tu m'aimes ?

- Personne ne va à l'administration en début d'année. Sauf si on a participé à transformer les vestiaires en piscine géante en fin d'année précédente ou qu'on est nouveau ici. Je ne t'ai pas vu à la « piscine party » donc tu es nouvelle.
- Perspicace.

Elle m'adresse un sourire et soudain mon cœur semble accélérer légèrement.

- Donc pour aller à l'administration, tu prends ce couloir là sur ta gauche et c'est la 2ème à droite.
- Merci beaucoup. Je devrais y aller, je voudrais pas arriver en retard pour mon premier cours après. C'était sympa de te rencontrer.

Elle commence lentement à s'éloigner et je réalise que j'oublie de lui dire quelque chose d'important mais mon cerveau refuse de le retrouver.

Appelle là.
Je sais pas son nom petit malin.

Ah !

- Hey, hey attends ! Tu m'as pas dit ton nom.

Elle se retourne et me lance un sourire brillant qui fait bondir mon petit boum boum.

- Marley Rose.

Sur ce, elle s'éloigne, me laissant seule au milieu du couloir, un sourire planté sur le visage. Cette année s'annonce bien meilleure que prévue.


Note de fin :
Et voilà !
Je pense transformer cet OS en future fic « multi-chapitres » mais je ne suis pas sûre. N'hésitez pas à me dire si vous pensez que cela serait bien ou non. Et n'oubliez pas de laisser la petite review si vous avez aimé ce premier jet ou si c'est digne d'un lancer de toma-toma-tomaaaaaaaaates.
Merci encore de me lire !
A bientôt pour d'autres aventures karleyskiennes !