Salut tout le monde.

Nous sommes aujourd'hui le 9 Mai 2015 et cette fic à maintenant deux ans. Comme je l'avais dit, c'est ici que ça se termine pour cette partie, mais ne vous en faîtes pas. En concordance avec la fin de Punk Hazard, je lancerai la seconde partie de l'histoire d'Ace : Dawn of a New Era.

Sur ce, je remercie donc ceux et celles qui ont suivi l'histoire jusque là, plus particulièrement : ChibichibiLuna (on verra ce que ça donnera. Une chose est certain, y'aura du Koro-sensei grillé au menu) ; Algol D. DarkWalker ; Akage987 ; Ecarlates (nop, pas du tout, c'est pas ça qu'on attend pour boucler la 'saison'./ On verra ce que veut le Dragon de Oda pour songer à ça ici, mais j'ai déjà jeté des bases brouillons/ Ace fêtera son anniversaire seul en quête d'un flamant rose.) ; sabrina-visiteur (on a pas encore de rencontre chez Oda, donc, j'ai pas vraiment de base pour imaginer une rencontre entre Dragon et Luffy, outre pomper sans remord sur une fic anglaise, chose que je peux pas faire décemment) et Vivianne95.

Sur ce, je vous dis à bientôt pour la suite sur la nouvelle fic !


Marco raccrocha le denden et croisa ses mains, appuyant son nez dessus, pensif.

Jimbe et Namur lui cachaient quelque chose, il en était certain. Et c'était vraiment pas le moment.

Il soupira et se laissa aller en arrière. Il n'eut même pas le temps de s'étirer que son denden sonna.

- Marco, j'écoute, soupira le Phénix.

« Pile la personne à qui je voulais parler. »

Marco reconnut la voix, bien qu'il ne l'ait entendue qu'à une occasion.

Dragon.

- Que me veut la tête pensante de la Révolution, yoi ? demanda le Phénix.

Il ne lui demanda même pas d'où il tenait ce numéro. Après tout, même Garp l'avait, comme avait eut le plaisir de le découvrir Ace peu de temps après qu'il eut choisi de devenir l'un des leurs.

« J'aimerais te rencontrer. »

Bénissant d'avoir ordonné un rapide rappel de tout le monde, Marco posa sa date.

- Soit à bord avant le vingt-sept janvier. J'ai pas l'intention d'attendre après toi. Débrouille-toi comme tu veux, mais sois là, yoi.

Et Marco raccrocha.

- Tu acceptes de le rencontrer ?

Marco regarda Kennichi qui se tenait sur le seuil de la salle de réunion, deux cafés en main. Dont un qu'il donna d'ailleurs à Marco.

- On a assez de souci avec Kaidou et Big Mum, yoi. J'ai pas envie d'avoir cet homme contre moi, pour l'instant, surtout avec les jumeaux. Akagami est toujours bon pour le premier février ?

- Ouep. Tu vas faire quoi, Nii-san ?

- Signer un traiter de non-agression. C'est le minimum que je puisse faire, surtout pour Ace.

Il ne protesta pas quand son petit frère et ancien second lui pinça la joue.

- S'il est pas mignon avec son chéri, le petit phénix ! Tu lui demanderas de t'épouser quand ?

- Quand je serais certain qu'il ne me dira pas non, yoi.

Et Marco but son café en se levant. Il avait deux gosses tristes de l'absence de l'un de leurs parents qui l'attendaient.


Un sari mauve et or ramené sur la tête, La Grise guettait au port.

- Cible localisée, souffla-t-elle dans le kit main libre de son denden.

« Je l'ai en visuel. » annonça leur guet depuis le clocher.

« Attendez le signal pour commencer la fouille. » demanda Ace qui coordonnait tout de d'un autre point du port avec sa propre équipe.

Kali jeta un coup d'œil discret aux quelques gars qui l'accompagneraient dans la fouille.

« Allez-y ! » annonça le guet.

« Discret ! Ne vous faîtes pas prendre ! » dit Ace.

- Pas de souci, Ace.


Ace se mordit une lèvre et regarda les navires. Il vit l'équipe de Kali bougeait et discrètement entrait dans le navire de leur première cible. Ace nota le second personnage le plus suspicieux qui venait d'arriver et leva une main pour attirer l'attention de ses hommes.

- Oi, mec, le type en bleu. Tu le vois ? demanda Ace dans son kit main libre.

« Mmmmh… oui ! Je l'ai en vue, Ace-san ! Encore un peu… il est hors de vue, c'est bon ! »

- On y va les mecs !

Et tout aussi discrètement, ils montèrent à bord.

Ace se colla sur le côté de la porte et scanna les environs de son Haki.

La voie était libre.

Un signe à Patrick et l'homme passa devant, bientôt suivi de trois autres gars. Ace ferma la marche.


- Cible en visuel… souffla Edessa en voyant leur homme entrer dans le restaurant.

« Le second vient vers vous aussi. » leur dit leur guet.

Elle et son partenaire, Oilonev, continuèrent de servir les rares clients du petit restaurant, avant que l'homme du duo ne soit désigné pour escorter à une table leur cible.

- La cible a une valise… souffla Edessa en débarrassant une table.

« Kali, tu te chargeras du vol, dès que tu auras fini la fouille » ordonna Ace par denden interposé.

« Pas de souci. » assura Haiiro.

Leur seconde cible entra et alla rejoindre la première.

- Ils sont ensemble à la même table… marmonna Edessa.

Elle entendit nettement Ace renifler moqueusement. Elle avait appris à le connaître et devina parfaitement sa pensée.

Des débutants.

« Tu sais quoi faire. »

Edessa alla déposer la vaisselle sale en cuisine et, profitant du fait que personne ne la regardait, elle retira le kit main libre, comme lui avait dit de faire Ace, et le cacha dans son uniforme de serveuse. Elle ressortit et alla à la table la plus au fond. Son collègue commença à apporter les commandes des deux hommes au même moment où Edessa revenait vers la cuisine avec la vaisselle sale.

Bam !

- Désolé, j'ai pas fait attention… s'excusa Oilonev après avoir renversé Edessa qui tomba par terre, la vaisselle éparpillée sur le sol.

- Faîtes moins de bruit, on s'entend pas par ici, grogna l'envoyé du Doflamingo.

- Désolée, messieurs, s'excusa Edessa.

Elle tenta de se redresser, mais glissa, envoyant une assiette sous la table. Elle alla dessous pour la chercher, et sortit un bébé denden qu'elle accrocha rapidement sous la table, avant de ressortir avec son assiette. Son collègue l'aida à tout ramasser, et ils filèrent en cuisine, la tête basse.

- Pas trop mal ?

- Non, ça va, assura Edessa.

- Qu'est-ce qu'il s'est passé ? demanda leur 'patron'.

- J'ai pas regardé où j'allais et je l'ai renversée, patron, s'excusa Oilonev.

Le gars hocha la tête et retourna à ce qu'il faisait.

Edessa reprit son kit main libre et annonça qu'elle avait planté le denden.

« Beau boulot. Chris, ça enregistre ? »

« Impec, Ace-san ! » leur assure leur guet.


L'envoyé de Doflamingo était satisfait. Son roi serait content.

- La charité…

Il fronça les sourcils en voyant une jeune femme en sari, dont un pan était remonté sur sa tête, errant sur le port, réclamant la charité.

- La charité, Lakshimi vous récompensera ! supplia la femme.

Un passant eut pitié d'elle et lui donna quelques berrys. La fille se courba en remerciement avant de reprendre sa quête.

- Casse-toi, j'ai rien pour toi, grogna l'homme quand elle s'approcha de lui.

- Ayez pitié, Lakshimi vous le rendra ! pleurnicha la femme en s'accrochant à lui.

- Vire de là !

Il lui donna un coup avec sa valise, la faisant tomber à terre. Il ramassa en riant les pièces qu'elle avait fait tomber et reprit sa route.

Difficilement, la 'mendiante' se remit debout et jeta un œil aux documents cachés dans son sari.

- Lakshimi ne te rendra peut-être pas riche, mais tu as croisé le chemin de la déesse de la Destruction…

« Tu n'es pas ton homologue divin, Kali, redescends parmi nous. » lui dit Ace avec amusement dans son oreillette.

- Humph ! Tu es un rabat-joie, Agni.

Et Kali disparut rapidos.


Ace reposa les documents en bouclant sa prise de note. Il n'aimait pas ça.

Mais pas du tout.

Dans un cri de rage, il envoya voler sa table contre un mur et se prit le nez entre ses mains, respirant profondément.

- Ace ?

Ace leva une main à l'adresse de Patrick. Il était hors de lui. Ce salopard osait laisser le champ libre à Cesar pour faire des expériences sur des enfants ?

Les poings tremblants d'Ace prirent feu. Lentement, les flammes gagnèrent de plus en plus de terrain.

-ACE !

Le cri de son nakama le coupa dans sa rage.

- Kal' va mal avec ta colère, pense à elle !

- Donne-lui du kairoseki. Parce que je vais rester fou de rage un moment.

Et il se laissa tomber au milieu de la cabine en tailleur, essayant de ne pas mettre le feu au navire.

Il entendit plus qu'il ne vit Patrick s'en aller en soupirant et Edwin entrer.

L'homme vint se tenir en silence derrière Ace, comme s'il attendait.

- Des enfants… seuls sur Punk Hazard, avec Cesar Clown… souffla Ace.

Il appuya son poing sur le sol, tremblant de rage, ses yeux d'argents criant au meurtre.

C'était peut-être le fait d'avoir ses propres enfants qui était en partie responsable de sa rage, mais il ne pouvait pas laisser passer ça. Rien que le fait de penser que ses propres enfants auraient put faire parti du nombre, de ces gosses loin de leurs parents, apeurés, et subissant Davy Jones savait quoi… ça lui foutait la haine.

Doflammingo avait de la chance de ne pas savoir pour les jumeaux. S'il les avait touchés, Ace se serait assuré qu'il ne reste pas assez de lui pour remplir le fond d'une petite cuillère.

- Vous allez retourner au Moby Dick et envoyez tout ce que l'on a récolté à Shanks et à ce Coby, voire à Smoker, puisque ce sont les seuls marines potable qu'on connaisse. De mon côté, je vais essayer de dénicher plus de merdes sur cet enfoiré de Flamant Rose… et si possible, le tuer.

- Est-ce prudent de partir seul, Ace ? demanda Edessa sur le pas de la porte.

Ace ramassa ses affaires et les fourra dans son sac. Il ramassa la copie de ses notes et la donna à Edwin, son expression enragée masquée par son chapeau.

- Je reviendrai comme promis pour l'anniversaire de Cassandra.

Son second prit les notes.

Ace grimpa sur le pont du navire volé et retira d'un geste brusque la bâche qui cachait son Striker. Il monta le mât et jeta l'engin à l'eau.

Il se changerait plus loin, histoire d'attirer moins l'attention sur ce que manigançait leur équipage. Faute de déguisement, il avait toujours Ann.

- Ace ?

Ace se tourna vers sa flotte qui le regardait faire.

- Prenez garde à vous sur le chemin du retour, leur dit-il.

- Prends garde à toi, lui dit Edessa.

- Bon anniversaire à l'avance. C'est dans trois jours, quand même, marmonna Kali qui se massait les tempes.

Ace eut un sourire crispé et sauta sur son Striker pour prendre le large.

Il avait un Shichibukai à écorcher vif. Cela le calmerait et protègerait ses enfants. Si ce salopard avait osé faire ça à des gosses lambda, il serait plus que ravi, venait-il à apprendre l'existence de Red et Lina, de s'emparer d'eux.

Ses flammes rugirent encore plus bruyamment dans son moteur.

Donxiquote Doflammingo venait de dépasser Akainu et Sengoku dans sa liste noire.


Liam sortait parfois sur le pont. Rarement, restant toujours hors du chemin, mais il venait prendre l'air.

Aujourd'hui, c'était la curiosité qui l'y avait poussé.

Et avec raison.

Le capitaine s'entraînait.

Assis par terre, dans un coin, Liam regardait avec des yeux ronds l'homme se jouer avec aisance de ses adversaires. Il jeta un bref regard à l'une des infirmières, une blonde platine qu'il ne connaissait pas, qui vint s'asseoir sur un tonneau pas loin de lui, le manteau du capitaine entre ses mains, avant de reporter ses yeux sur le combat.

S'ils n'avaient pas eu l'air de vouloir s'étriper, Liam aurait pensé qu'ils dansaient.

Marco tournoya sur lui-même dans une esquive, alors qu'il affrontait Thatch, libéré de son plâtre peu de temps auparavant. Ce mouvement lui permit de se rapprocher du public et de prendre l'épée d'un de ses hommes. Il revint à l'assaut, sa lame interceptée par l'une des épées du cuistot. Pendant un instant, ils restèrent à lutter en force, avant que Thatch ne brandisse sa seconde lame pour avoir Marco. Celui-ci décolla agilement, fit une souplesse aérienne pour retomber sur son adversaire, l'épée en position. Thatch prit appui sur le mât et se projeta vers son adversaire et le combat continua ainsi.

- Impressionnant, n'est-ce pas ?

Liam sursauta et regarda la femme.

- Onze et neuf ans. C'est à l'âge auquel ils ont rencontré Oyaji, paix à son âme. Et c'est grâce à lui et à leur travail individuel qu'ils sont aussi forts aujourd'hui. Des deux, je pense que Thatch a plus de mérite. Contrairement à Marco, il n'a pas d'akuma no mi. C'étaient des gringalets affamés qui survivaient tant bien que mal. Comme quoi… Quand on les voit aujourd'hui, on y croirait presque pas.

Elle eut un petit sourire en voyant Thatch faire une souplesse arrière, défiant presque quelques lois, pour esquiver un coup de serre de Marco. L'arrivée de Lilith, Red sur la hanche, un denden dans sa main de libre, coupa le combat.

- Désolée de vous coupez, mais Patrick-san est à l'appareil.

Les deux hommes reprirent leur souffle. Haruta s'avança pour leur donner des serviettes et des bouteilles d'eau. Pendant que Thatch descendit la sienne en quelques gorgées, Marco prit le denden et son fils.

- Marco, j'écoute.

« Marco-nii-san ? Patrick à l'appareil. La mission est finie… »

- Je vois. Pas de blessé ?

« Nous ça peut aller, mais… »

Marco ferma les yeux, devinant qu'Ace avait fait quelque chose de pas conseiller.

- Ace a fait quoi ? demanda Thatch.

« Il était hors de lui. Jamais vu comme ça. Parti avec son Striker pour Dressrosa. Il a néanmoins promis d'être de retour pour l'anniversaire de Cassandra.»

- J'espère surtout qu'il sera toujours vivant quand son frère mettra les pieds dans le Shin Sekai, yoi, soupira Marco. Rentrez immédiatement, ne vous attardez pas. Vous avez une idée de ce qui a mis Ace dans une rage folle ?

« D'après Ed', Doflamingo trafique avec des gosses du côté de Punk Hazard. »

L'équipage perdit ses couleurs.

« Enfin, pas directement. C'est plus Cesar Clown qui le fait. »

Encore pire

Marco resserra sa prise par instinct sur Red qui regarda son père avec curiosité, une aile de sa peluche dans la bouche.

- Merci des informations. Ramenez-vous immédiatement. On met le cap pour Dressrosa, yoi.

Et Marco raccrocha.

Il n'avait vraiment pas besoin de ça, maintenant.

Kennichi s'avança, tenant Lina et regarda son capitaine.

- Que fait-on pour le comportement étrange de Namur et Jimbe ? demanda-t-il.

- C'est secondaire. On se charge du connard d'abord, yoi, siffla Marco en passant une main dans les cheveux de sa petite princesse. Puisque Luffy est bon pour le Shin Sekai et qu'il passera par l'île Gyojin, je vais contacter Rayleigh pour qu'il lui passe un message. Juste me rendre un petit service et découvrir ce que mijote Jimbe et Namur, rien de plus, yoi. Néanmoins... Thatch, Haruta.

Les deux concernés regardèrent leur capitaine.

- On doit retrouver Jozu, Rakuyo, Izou et Blamenco demain. Vous prendrez leur navire avec Izou et les hommes de Namur, pour aller chercher votre frère. Direction Punk Hazard, ensuite, yoi. Ne traînez pas. Le Moby Dick est plus lourd, et moins rapide, malheureusement, yoi. Je compte sur vous.

- Ce sera fait, assurèrent les deux commandants.

- Lilith, si tu veux aller avec eux, du moment que tu ne prends aucun risque, je laisse les infirmières de leur navire sous ta responsabilité, yoi.

Lilith hocha la tête.

Combien de parents devaient paniquer de l'absence de leurs enfants ? S'il avait été à leur place, Marco aurait réduit le Shin Sekai en morceaux pour retrouver les jumeaux.

- Lilith, Cassandra, occupez-vous des enfants, le temps que je prévienne Akagami et que je prenne une douche. Kennichi, prends la barre, yoi. J'appellerai Rayleigh en suivant.

Lilith reprit son neveu et Cassandra alla prendre la petite, après avoir rendu à Marco son manteau.

Liam regarda le Phénix entrer dans le navire en composant un numéro.

Il ne voulait jamais avoir cet homme en colère contre lui. En apparence, il semblait toujours aussi nonchalant, presque sur le point de s'endormir debout, mais ses yeux, plus ouverts que d'habitude, laissait entrevoir une véritable furie.

Vu la façon dont il avait resserré sa prise sur son fils et son regard vers sa fille quand on lui avait parlé d'enfants, Liam était certain d'une chose :

Ceux qui auraient le malheur de s'en prendre aux jumeaux seraient réduits au triste sort de souhaiter qu'on les tue sur le champ.


Edit 30/11/17 : Pour ceux qui ne l'ont pas comprit, en plus de trouver la suite dans The Golden Prince : Dawn of a New Era, il existe aussi une communauté qui réuni donc les écrits des cinq auteurs que nous sommes autour de ce nouveau Lore de One Piece. Enfin, pour ceux qui relisent l'histoire et réalise qu'on est passé de 100+chapitres à 96, sachez que les Omakes ont été tous retirés pour être mis à part, avec ceux de la fic de Luffy. Voilà